Renault renonce à lancer un modèle de très haut de gamme sur plate-forme Mercedes

 |   |  611  mots
Mercedes E, dont Renault aurait pu utiliser la plate-forme. Copyright Mercedes
Mercedes E, dont Renault aurait pu utiliser la plate-forme. Copyright Mercedes
Carlos Tavares, directeur général délégué de Renault, reconnaît n'avoir pas trouvé de modèle économique satisfaisant pour produire un haut de gamme tricolore sur une plate-forme Mercedes. La coopération avec le constructeur allemand continue toutefois sur les utilitaires, les petits moteurs et les futures Smart-Twingo. Mercedes a aussi des projets avec Infiniti, label de luxe de Nissan, allié de Renault.

Renault renonce, du moins provisoirement, à son haut de gamme avec... Mercedes. "Nous n'avons pas trouvé  de modèle économique qui fonctionne" pour utiliser la plateforme de la Mercedes Classe E sur un futur modèle de luxe Renault, a déclaré Carlos Tavares, Directeur général délégué de Renault, cité par l'agence Dow Jones.  En octobre 2011, Carlos Ghosn, PDG de Renault, avait annoncé un futur véhicule tricolore de très haut de gamme sur une plate-forme Mercedes, qui devait arriver entre 2014 et 2016. Le hic, c'est que les coûts des technologies de la firme de Stuttgart sont généralement élevés. Or, il est difficile pour  Renault de vendre un modèle au prix d'une Mercedes, vu son image de constructeur de modèles d'entrée de gamme. Déjà, du temps de la fusion Daimler(maison-mère de Mercedes)-Chrysler, l'américain avait été incapable de faire payer au client les technologies sophistiquées et onéreuses d'outre-Rhin. Carlos Tavares a confirmé, en revanche, que Renault sortirait trois modèles de gamme moyenne supérieure et de haut de gamme sur une plate-forme commune, et moins onéreuse, avec son partenaire Nissan, qui s'appelle CMS 1 (nom de code). Il s'agira des remplaçantes de l'Espace (l'an prochain), de la Laguna et de l'ancienne Vel Satis.

Futures Smart et Twingo conjointes

L'alliance entre Renault, Nissan et Daimler a été scellée au printemps 2010 à travers des échanges de participations (3,1% du capital). Industriellement, l'alliance a porté ses premiers fruits fin octobre 2012, avec la livraison des premiers Mercedes Citan. Cette fourgonnette frappée de l'étoile n'est autre qu'un Renault Kangoo restylé fabriqué dans l'usine française de Maubeuge. Ce site Renault doit produire 30.000 à 35.000 Citan par an. Par ailleurs, Renault fournit des petits diesels 1,5dCi montés sous le capot des version d'entrée de gamme de la nouvelle compacte Mercedes Classe A. Le français et l'allemand collaborent par ailleurs dans le développement conjoint de la prochaine Smart à deux ou quatre places et de la remplaçante de la Twingo (projet Edison). Ces véhicules partageront la même architecture. Si la Smart biplace sera fabriquée en Lorraine chez  Daimler, la Smart quadriplace et la future Twingo seront toutes deux assemblées chez Renault à Novo Mesto, en Slovénie. Sortie prévue en 2014.

Projets entre Mercedes et Infiniti

Mercedes va par ailleurs aider Infiniti, marque de prestige du constructeur japonais Nissan. Première étape : la toute nouvelle berline Q50 d'Infiniti, concurrente de la BMW Série 3 ou Mercedes C, "recevra des moteurs quatre cylindres essence et diesel de Mercedes", nous expliquait la semaine dernière au salon de Genève  François Bancon, Directeur du produit avancé chez Nissan. Par ailleurs, Mercedes fournira des diesels six cylindres pour les autres véhicules d'Infiniti vendus en Europe. Et, aux Etats-Unis, le groupe Nissan doit fabriquer des moteurs à essence également d'origine allemande. Une étape ultérieure de la collaboration interviendra avec "la fourniture d'une plate-forme Mercedes, celle des Classe A et B, pour la future compacte d'Infiniti qui sera produite en Grande-Bretagne et commercialisée en 2015". Enfin, une dernière étape prévoit  des "discussions pour développer en commun une plate-forme compacte. C'est pour l'instant une hypothèse de travail. Cette plate-forme générera trois modèles compacts chez Infiniti" et sera utilisée pour les futures Classe A et B de la marque de Stuttgart. Cette toute nouvelle plate-forme pour Infiniti et Mercedes, qui concerne des véhicules de la taille  d'une Renault Mégane, "pourrait être étendue à Nissan lui-même ou Renault". Les véhicules sur cette base technique sont prévus pour "2017-2019".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2013 à 23:23 :
Le retour de RENAULT dans le haut de gamme relève plus de la gesticulation médiatique que d'une capacité avérée à proposer un produit crédible. RENAULT est aujourd'hui perçu comme une marque généraliste d'entrée de gamme, ses dernières productions étant à peine supérieures aux modèles low cost de DACIA. La sphère de compétences avérées se limite aux TWINGO/CLIO/SCENIC, la marque ayant perdu toute crédibiité pour l'acheteur avisé sur les autres segments : le contenu technologique et l'aspect émotionnel des modèles sont d'un niveau très faible. Plus généralement, le groupe RENAULT-NISSAN est très en retrait des autres groupes automobiles en matière de véhicule qualitatif et l'échec de la marque INFINITI devrait inciter les dirigeants de RENAULT à abandonner ce projet de création d'une nouvelle marque (INITIALE PARIS ?) et à se renforcer sur ses spécialités historiques pour faire reculer les produits des constructeurs asiatiques et américains sur les marchés français et européen.
a écrit le 13/03/2013 à 15:19 :
Il y a longtemps que RENAULT n'investit plus dans le haut de gamme; c'est très cher à développer et le "french bashing" du consommateur moyen fait le reste. L' achat sur étagères coutant plus cher qu'il ne rapporte le constat est simple : plus de PREMIUM. N'en déplaise aux contempteurs faut chercher le bon produit pas cher et qui marche pour faire tourner les usines.
a écrit le 13/03/2013 à 9:58 :
Il y a longtemps que le groupe n'investit plus sur renault, marque que carlos Gohsn fera disparaitre à terme!
a écrit le 12/03/2013 à 20:03 :
C'étazit prévisdible, les alliances Dacia avec Mercedes finissent en eau de boudin ... les annonces que fait Ghosn et Tavarez depuis 2 ans ne servent qu'à trafiquer les cours de bourse efffondrés de Renault ...pour en faire une bulle ... comme ils ont des stocks option ils ne savent plus que faire pour compenser les conséquences domageables et les prejudices causés par leurs turpitudes et leurs lourdes fautes de stratégies industrielles !!! et la COB elle dit quoi de tout ces manèges à répétition ?
Réponse de le 13/03/2013 à 11:08 :
quelle mélange des genres ! ce n'est pas avec de tels commentaires aussi stupides que l'économie et l'industrie françaises risquent de redécoller : DACIA n'est pas une alliance mais une Marque et ses usines achetées par RENAULT qui en a fait un succès mondial . Quand à l'accord avec Mercedes il permet de partager des coûts d'étude et de développement et de déveloper les productions : RENAULT produit le VUL Citan pour Mercedes qui n'est autre qu'un Kangoo badgé avec l'étoile / deamin idem avec la Smart 4 places et la future Twingo ! belle confiance d'une grande marque allemande dans les produits et la qualité française !
Réponse de le 13/03/2013 à 11:21 :
Avez vous constaté la différence du budget recherche développement entre renault et VW?
a écrit le 12/03/2013 à 19:10 :
Ca sent l'acquisition d'une marque haut de gamme, qui sait...
Réponse de le 12/03/2013 à 19:57 :
Oui ca sent l'aquisition de Ssang Yong !!! un bide à la hauteur de Samsung !!!
Réponse de le 12/03/2013 à 20:24 :
Ou bien la relance d'une marque de prestige ... Facel Vega ?
Réponse de le 13/03/2013 à 10:25 :
qui se souvient de Facel Vega ? Quelques centaines de voitures...
Réponse de le 13/03/2013 à 10:46 :
Nouvelle marque Flop Ghosn ... qui n'a aucune capacité à faire quoi que ce soit pour redresser Renault puisque c'est lui et Schweitzer qui ontenfoncé Renault avec ses sbires ..pelatta Tavarez .. Mercedes a échoué avec Maybar, comment voulez vous que Renault relance une marque perdue depuis 50 ans !!! plaisanterie
a écrit le 12/03/2013 à 18:23 :
Nous avons bie nfait de nous débarassé de nos actiosn Renault en bourse, le cours va finir au niveau de celui de PSA moins de 7 euros et des poussières !!!
Réponse de le 12/03/2013 à 20:26 :
Moi j'ai racheté du PSA en solde a 4 et il est déjà remonté à 6 ... en quelques semaines.
Réponse de le 12/03/2013 à 21:39 :
Revendez vite vos Peugeot à 6, il y a de l'eau dans le gaz avec GM et le conseil d'administration PSA est en déroute
a écrit le 12/03/2013 à 17:57 :
C'est très bien comme ça, les quelques français décidés d'acheter du haut ou du très haut de gamme Français continueront à le faire chez nos voisins Teutons. Décidément , rien compris chez Renault ! Une image haut de gamme ça se travaille, ça se construit, mais ça ne se décrète pas, et Renault n'en a visiblement pas envie; c'est dommage pour l'image de la France.
Réponse de le 12/03/2013 à 18:31 :
certes. Mais, de fait, aujourd'hui Renault n'a plus haut de gamme. Et développer ce type de modèle prend un temps fou et coûte énormément d'argent, alors quitte à avoir un partenaire capable d'aider? Sans ça, on risque d'avoir un réel trou dans la gamme durant assez longtemps. Sans compter que ça réduit aussi le risque d'aléas techniques, parce que se relancer dans le haut de gamme, et se louper, ça ne pardonnera pas.
a écrit le 12/03/2013 à 17:55 :
Tiens, on deviendrait raisonnable et objectif chez Renault ?
Comment croire un seul moment que celui qui recherche l'image de marque et l'exclusivité puisse rouler dans la marque de Monsieur tout le monde ? Même Volkswagen s'y est cassé les dents !
Renault se base d'ailleurs souvent sur cela pour la publicité de ses véhicules à bas coûts
Il y a effectivement déjà Infiniti dans le groupe et sa promotion pourrait etre développée en Europe beaucoup plus facilement et avec plus de chance de succès une fois les véhicules adaptés au goût européen. C'est apparemment la voie suivie par Nissan.
Réponse de le 12/03/2013 à 18:20 :
VW continue de produire et remplacera prochainement la Phaeton et les Touareg qui se venden très bien avec des gros moteurs, V6 V8 W12 !!! essence et diesel et des boites doubles embrayages ...
Réponse de le 12/03/2013 à 20:06 :
C'est vrai ! Quand on va chez VW on voit un engin bizarre qui s'appelle phaeton, et comme on n'en voit jamais dans la rue, on se demande ce que c'est. Et le vendeur tout fier de nous faire croire qu'ils en vendent se répand sur son origine (Bentley).
Réponse de le 12/03/2013 à 20:28 :
la Phaeton où "Fait Thon" est un bide ....
Réponse de le 13/03/2013 à 9:28 :
60 000 Phaeton vendues en 10 ans. Après des débuts mauvais ils sont à plus de 10 000 par an, ce qui est satisfaisant pour ce genre de voiture. Le marché principal est la Chine.
a écrit le 12/03/2013 à 17:45 :
Abandon logique au vu de l'image déplorable de Renault dans le segment supérieur, et avec des Dacia rebadgées Renault hors de France. Renault s'enfonce dans une image 'premier prix', avec une qualité en baisse; voir la dernière Clio IV avec ses plastiques rigides, creux et mal assemblés (constaté sur plusieurs modèles au salon et en concessions). C.Ghosn ne croit pas en cette marque...
Réponse de le 12/03/2013 à 18:22 :
disons plus jsutement : C.Ghosn traitre de l'indsutrie française avex ses subalternes ont massacré cette marque
a écrit le 12/03/2013 à 17:44 :
Depuis trop longtemps, Renault s'est limité en gamme. Donc reconstruire une image est très long et vu la conjoncture, rattraper les Allemands est sans doute hors de portée d'un vendeur de bas et moyen de gamme.
a écrit le 12/03/2013 à 17:40 :
C'est bien la confirmation que Renault se focalise sur les utilitaires et la gamme Dacia !
Réponse de le 12/03/2013 à 22:07 :
ils n'annoncent pas qu'ils ne veulent pas faire de haut de gamme mais juste que ça ne sera pas avec une plateforme Daimler....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :