PSA, en mal d'argent frais, envisage une nouvelle augmentation de capital

 |   |  937  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au sein de la famille Peugeot et du groupe automobile, on discute activement d'une éventuelle augmentation de capital. Le constructeur a avalé 2,5 milliards d'euros de cash en un an. Et il devrait en consommer 1,5 milliard en 2014. PSA a donc besoin d'argent, alors que s'ouvrent les négociations avec les syndicats sur la compétitivité.

"On discute activement chez PSA, et évidemment au sein de la famille Peugeot, d'une éventuelle augmentation de capital", affirme à latribune.fr une source proche du dossier. Car, "il va falloir procéder à une telle augmentation".  Le problème, c'est que "la famille Peugeot n'a pas les moyens de suivre. Ca s'agite sur la question. Des discussions ont lieu dans la famille sur le pourcentage acceptable de dilution", indiquent nos informateurs."Nous ne commentons pas cette nouvelle rumeur", a juste relevé un porte-parole officiel de l'entreprise ce mercredi dans la matinée.

Alors que s'ouvrent ce mercredi les négociations avec les syndicats sur la compétitivité, PSA Peugeot Citroën est donc dans une situation financière délicate. Le constructeur automobile a "consommé environ 2,5 milliards d'euros de cash en un an, depuis la dernière augmentation de capital", souligne un expert. Le deuxième groupe automobile européen a donc  " déjà mangé le milliard d'euros de l'augmentation de capital, scellée fin mars 2012, et le produit des cessions d'actifs, de 1,5 milliard depuis un an". Du coup, PSA se "retrouve grosso modo dans la situation de mars 2012" !

1,2 milliard de cash

"En 2013, il faudra que le groupe prenne des décisions", reconnaissait mardi un porte-parole du consortium sans donner plus d'indications. Des précisions pourraient être officiellement données fin juillet prochain, lors de la présentation des résultats financiers semestriels du groupe. Philippe Varin, président du directoire du constructeur, a indiqué que le groupe consommerait 1,5 milliard d'euros sur l'ensemble de l'année 2013. Et ce n'est pas fini. PSA en consommera également en 2014, puisque, selon Philippe Varin lui-même, le retour à l'équilibre n'est pas prévu avant la fin de l'an prochain. Dans le meilleur des cas. L'agence de notation Fitch affirmait d'ailleurs récemment que les objectifs de PSA devraient être reportés à 2015 au mieux.

Pas de quoi renflouer

Problème, il ne reste plus beaucoup d'actifs à vendre. Parmi ceux à priori encore cessibles, il demeure notamment la Banque PSA Finance. Seulement, voilà. Elle a in extremis bénéficié l'an passé d'un sauvetage financier de l'Etat français, sous forme d'une garantie de 1,2 milliard d'euros pour une durée de six mois, expirant en août prochain d'après l'accord avec la Commission européenne. La cession est quasiment impossible en l'état !  Il demeure également les 57,4% dans l'équipementier Faurecia. Mais, ce n'est pas vraiment le moment de vendre. Cette opération ne rapporterait pas plus, de toutes façons, que 900 millions environ. Quant aux reliquats d'actifs immobiliers, il y en a pour 200 millions environ prévus cette année, selon PSA. Bref, pas de quoi renflouer vraiment les caisses, au rythme où PSA perd de l'argent.

La famille Peugeot premier actionnaire

Reste une question : une augmentation de capital, mais avec qui ? Le groupe familial Peugeot demeure le premier actionnaire de PSA, avec 25,2% du capital et 37,9% des droits de vote. La famille fondatrice avait souscrit pour un montant d'environ 140 millions d'euros à l'augmentation de capital de mars 2012.  "Il sera difficile de trouver une modalité d'augmentation de capital qui permette de trouver des candidats tout en n'étant pas trop négative pour l'actionnaire de référence", souligne un fin connaisseur de la situation.

7% pour GM aujourd'hui

GM va-t-il monter ? Pas certain du tout que le constructeur américain y tienne. Deuxième actionnaire de PSA avec 7% du capital depuis l'an dernier, déficitaire depuis plus de dix ans dans ses activités européennes, il a toujours été plutôt enclin à se désengager au moins partiellement de l'Europe. Grâce à l'alliance nouée l'an passé avec PSA, il espèrait avoir enfin trouvé une solution pour sa filiale allemande Opel en crise structurelle, avec le développement de plates-formes communes de véhicules. Il apparait imporbable que le groupe de Detroit souhaite s'engager davantage... en Europe à travers PSA.

Un autre constructeur?  Délicat, alors même que GM est au capital... Et qui? A priori, on ne voit pas. Fiat, qui avait voulu reprendre Opel en 2009, est aujourd'hui pleinement engagé dans le processus de fusion avec son partenaire américain Chrysler... D'ailleurs, une alliance entre les trois malades européens (PSA, Fiat, Opel) ne serait pas l'idéal...

L'Etat français?

L'Etat français pourrait-il entrer au capital ? Pourquoi pas, mais pour y faire quoi ? Et pas sûr que la famille Peugeot apprécierait beaucoup. Et l'Etat français détient toujours 15% de Renault... Un peu incompatible, non ? Restent des investisseurs étrangers, des fonds chinois ou du Golfe. Pourquoi pas ? Abu Dhabi n'est-il pas le deuxième partenaire de l'écurie de rallye Citroën Racing ?  

Crise grave

Toutes les solutions imaginables sont d'autant plus difficiles à mettre en place que PSA est dans une crise grave. Le constructeur, qui a prévu de supprimer 11.200 postes entre 2011et 2014 en France et de fermer son usine d'Aulnay-sous-Bois en 2014, a affiché en 2012 une perte nette de 5,01 milliards d'euros, dont 4,19 milliards pour le second semestre. Celle-ci inclut des dépréciations d'actifs massives, à hauteur de 4,7 milliards. Le groupe a aussi vu son résultat opérationnel courant plonger dans le rouge de 576 millions l'an passé. Dans la seule division automobile, PSA affiche un déficit opérationnel de 1,5 milliard, soit une marge négative de 3,9%. Les ventes mondiales du groupe avaient chuté l'an dernier de 8,8% à 2,82 millions (véhicules montés). Sur le premier trimestre 2013,  le chiffre d'affaires trimestriel du constructeur français a chuté de 6,5% à 13 milliards d'euros, et même de 10,3% pour la seule la division automobile à 8,72 milliards. Sur trois mois, les ventes de PSA ont fléchi de 14,6% à 674.600 véhicules  dans le monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/06/2013 à 22:14 :
la famille Peugeot est exilée fiscale en Suisse, où elle coule des jours heureux...
a écrit le 30/05/2013 à 8:28 :
Laissons à César, ses lauriers
alexandrin est à Verlaine
des cabotins malins à dessein
Élèvent les voix, comme béotiens médisants
soulevant les bruits rageurs
qui balayent en un revers de main
Les flots calomnieux

a écrit le 30/05/2013 à 7:56 :
Radars, fermeture des villes aux voitures, marché du carbone : ça y est, vous avez eu la peau du premier. Les adorateurs des jardins (poteaux?!) flottants sur la Seine, de got et jurgensen doivent sabler le champagne! La schizophrénie voudrait maintenant que la communauté participe alors que la situation découle de lois partisanes et inadaptées... Bah non ! En revanche que les irresponsables politiques payent en propre (comme Kerviel) leurs erreurs, ça oui! Nous on paye déjà la décroissance qui résulte de cette situation. Quant à Peugeot, elle n'avait qu'à se défendre et défendre ses clients en temps utile, ce qu'elle n'a jamais fait. Aujourd'hui ils vont chez vw et consorts. C'est un juste retour de bâton et ce sera bientôt au tour de Renault.
a écrit le 29/05/2013 à 22:05 :
C'est une chance d'avoir encore des quotidiens financiers pour etre maintenu au fait de l'actualité boursières car les radios à thématique économique comme bFMbusiness n'étaient meme pas informées de cette news concernant PSA avant l'ouverture de la Bourse ce matin ......!!!
Réponse de le 30/05/2013 à 10:17 :
quelle chance d'avoir la vérité par des dieux de l'économie ... MDR
a écrit le 29/05/2013 à 15:25 :
la diatribe volubile est de foison
les diseurs de bonnes aventures, les scrutateurs moralisateurs vantant à tour de bras, allez véhiculer votre hargne, votre fiel en ces endroits où l'on consomme l'herbe qui vous semble t'il vous rend aveugle et sourd.
Réponse de le 29/05/2013 à 18:21 :
Il faudrait nous mettre tout ça en vers de 12 pieds, @ogier, vous auriez du succès.
a écrit le 29/05/2013 à 15:00 :
Ce qu'écrit le Monde ce mardi : "Aucune échéance n'a été fixée, mais c'est étudié concrètement depuis plusieurs semaines", assure cette source. "Vu le cash que brûle chaque mois le constructeur, cette hypothèse n'est pas du tout absurde", ajoute un banquier d'affaires.
a écrit le 29/05/2013 à 14:31 :
confirme les écrits de la tribune et titre :" PSA étudie une augmentation de capital pour survivre à la chute de ses ventes"
Réponse de le 29/05/2013 à 14:54 :
Le Monde a également eu des sources confirmant celles de La Tribune. Ca serait peut être élégant de présenter vos excuses à Alain-Gabriel Verdevoye. Sauf à croire que Le Monde raconte n'importe quoi.
http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/05/29/psa-etudie-une-augmentation-de-capital-pour-survire-a-la-chute-de-ses-ventes_3420125_3234.html
Réponse de le 29/05/2013 à 15:24 :
Nota : Le Monde raconte très souvent n'importe quoi, il a simplement un peu plus de moyens (!) pour le faire....
a écrit le 29/05/2013 à 14:12 :
Il est peu probable que PSA envisage une augmentation de capital car il dispose d'autre moyens et principalement du soutien de ses banques. Il est très probable par contre que l'on ait intérêt à la volatilité du titre pour faire marcher la pompe à ramasser mais aussi enclencher les marchés, pas forcément du côté français mais sur les marchés US et UK qui "spielent" (jouent) beaucoup en ce moment les valeurs françaises. Les journalistes rendent aussi des services par la sélection de ce qu'ils publient. Contrairement à ce que pense visiblement beaucoup de monde, le processus profite à la "famille".
Réponse de le 01/06/2013 à 12:38 :
a Corso , l'augmentation de capital est la dernière chance de l'entreprise , demander a ses banques de participer a un autre prêt c'est se mettre devant l'hypothèque , eurotunnel cela vous rappelle rien ? , l'entreprise est en difficulté c'est pas dur a voir et c'était meme logique , la levée de capitaux ne rapportera pas grand chose non plus vu la valeur de l'action , mais face a un marché bancaire qui rechigne a prêter c'est la dernière solution , quand aux marchés US et UK , ils investissent dans l'entreprise ce serait pour l'avaler avec un autre groupe qui lui pourrait la dépecer encore plus facilement , enfin profiter a la famille quand on voit le taux d'actions qu'a la dite famille c'est pas une grande influence quand meme , ils ont pas 50% des parts , en plus ils ont beaucoup perdu en terme de valeur d'action et on du céder bien des actifs , je ne les plains pas mais il faut appeler un chat un chat , enfin s'ils font une augmentation de capital leur voix sera encore plus minoritaire , une solution encore plus difficile , dans les tous cas , l'inévitable est proche et que fera l'état dans cette histoire là c'est la bonne question avec embusquée L'UE
a écrit le 29/05/2013 à 13:39 :
Le timing de cette publication ou plus exactement de ce colportage de rumeurs infondées et diffamatoires est assez étonnant !

L'objectif est très clairement de porter préjudice à la société Peugeot.

Voulez-vous retirer cet article de façon à enfin faire cesser toute cette manipulation, je vous prie.
Réponse de le 29/05/2013 à 14:51 :
Le Monde confirme... Alors Le Savoyard, on raconte quoi maintenant.
Réponse de le 29/05/2013 à 17:51 :
ouhouh, le Savoyard qui sait tout s'est perdu dans la montagne?
Réponse de le 19/06/2013 à 21:33 :
il doit travailler pour PSA
a écrit le 29/05/2013 à 11:55 :
Si vos sources étaient "sérieuses et fondées" comme vous le dites, vous les citeriez ...

Fumisterie.
Réponse de le 29/05/2013 à 14:12 :
Ben non, pour avoir les vraies infos, il faut hélas protéger les sources. Sait-on qui a balancé pour Cahuzac? Et le watergate?
a écrit le 29/05/2013 à 11:51 :
« Le manipulateur est un dealer, il vous livre ses doses, vous rend dépendant et s?enrichit en vous méprisant. »
de J. Eldi

Combien d'abonnés allez-vous encore perdre?
Réponse de le 29/05/2013 à 14:15 :
Ah bon, parce que vous êtes au courant de ce qui se trame. Vous êtes fort...
a écrit le 29/05/2013 à 11:43 :
De l'affabulation pure ...
Réponse de le 29/05/2013 à 14:55 :
Tout comme le Général à Londres... de l'affabulation.
Réponse de le 29/05/2013 à 15:46 :
ouuuuuuuuu !!!! bien joué totoff !!!!
a écrit le 29/05/2013 à 11:34 :
On attend la correction.............
Réponse de le 29/05/2013 à 11:44 :
Il n'y a pas de démenti. PSA dit juste qu'il ne commente pas les rumeurs. Il rappelle ce qu'il a dit en février dernier sur sa sécurité financière. "Nous ne commentons pas cette nouvelle rumeur", a relevé un porte-parole de l'entreprise. "Le groupe rappelle qu'avec un niveau élevé de sécurité financière, à 10,6 milliards d'euros à fin 2012, en augmentation par rapport à la fin 2011, sa structure financière est solide", a-t-il dit. C'est une réaction minimale normale de la part d'une Direction de la communication d'un grand groupe..., pas un démenti ! Chaque mot a un sens
a écrit le 29/05/2013 à 11:27 :
Il est urgent d'apporter une correction à cet article présentant des informations non fondées.
Surtout depuis les démentis apportés par Peugeot.
Voulez-vous donner suite, je vous prie?
Réponse de le 29/05/2013 à 14:16 :
Je suis d'accord, il n'y a pas de démenti de PSA, arrêtez de donner des fausses informations Le Savoyard.
a écrit le 29/05/2013 à 11:15 :
Cet article doit de toute évidence être corrigé après les démentis de Peugeot !
Réponse de le 29/05/2013 à 14:16 :
Quel démenti ? Vous interprétez le communiqué de PSA et vous manipulez vous-même les lecteurs de La Tribune. Travaillez-vous chez PSA ?
a écrit le 29/05/2013 à 11:14 :
Cet article, après les démentis de Peugeot, semble constituer un tissu de mensonges destinés à jouer le jeu de certains acteurs anglo-saxons.
Réponse de le 29/05/2013 à 14:17 :
De l'affabulation.. Vous lisez trop de romans d'espionnage... ou alors faut arrêter les pilules.
a écrit le 29/05/2013 à 10:25 :
Moi ce qui m?intéresse est de savoir si la grande gueule d'Arnaud MontBourg va cette fois vouloir nationaliser PSA. En tant que homme à critiques il est bon, mais en ce qui concerne les solutions, on attend toujours.... LA CGT et FO ont toujours de solutions miracle, vont elles intégrer le capital de PSA pour enfin démontrer leurs compétences ou bien leurs incompétences.
Réponse de le 29/05/2013 à 14:28 :
dans ce marrasme economique et industriel , heureusement (qu'on le veuille ou non ) qu'il y a une grande gueule qui tente de ne pas se laisser faire...si nous avions des montebourg a tous les ministere , nous aurions de reelles reformes (bonnes ou pas, la n'est pas la question ! ) . . . montebourg n'a juste pas le moyen de ses ambitions, il n'a pas de legions sous ses ordres, il n'a que lui, donc ne peut etre productif ....
a écrit le 29/05/2013 à 10:21 :
Faut corriger cet article avec la démenti de PSA.
Réponse de le 29/05/2013 à 14:17 :
Le ou la démenti ?
a écrit le 29/05/2013 à 10:17 :
L'augmentation de capital n'est pas toujours chose facile dans les entreprises familiales. Encore il faut trouver des investisseurs qui seraient optimistes quant à l'avenir de PSA.

L'intervention de l'Etat est vivement souhaitée. PSA est un grand Groupe qui représente un poids non négligeable dans notre économie. Le laisser mourir serait une erreur.
a écrit le 29/05/2013 à 10:12 :
Messieurs,

Suite à votre nième article sur le groupe PSA, l'AMF va se pencher sur vos nombreuses "sources proches du dossier" dont les rumeurs ne se sont jamais avérés exactes afin d'évaluer votre implication sur l'impact de la capitalisation du groupe et votre influence négative depuis des mois par une série d'articles infondés censés attirer des lecteurs.

Cdt

Réponse de le 29/05/2013 à 10:24 :
ahah Top crédible !
a écrit le 29/05/2013 à 10:12 :
La censure existe aussi du côté des "journalistes" de La Tribune qui ont un sens très personnel de la démocratie
a écrit le 29/05/2013 à 10:03 :
merci a la tribune de cassé le titre ! sans aucune source valable c'est pas tres classe pour des journalistes ?
Réponse de le 29/05/2013 à 14:49 :
Est-ce très "classe" de casser (er et non pas é comme vous l'écrivez) cet article de façon anonyme. M. Verdevoye lui signe ses articles contrairement à vous M. hélio. Vous êtes dans l'ombre alors que votre pseudo évoque le soleil...
a écrit le 29/05/2013 à 10:00 :
Verdevoye tient ses info de la CGT qui fait tout ce qu'elle peut pour discréditer Peugeot afin que "l'Etat sauveur" intervienne. Pitoyable.
Réponse de le 29/05/2013 à 15:01 :
Whaouuuuuuuuuuu quelle vision ! C'est tellement grotesque. Comment pouvez-vous penser que la CGT soit informée d'une telle opération. Faut espérer que vous n'occupez pas un poste à la stratégie d'un groupe. Il irait tout droit au dépôt de bilan.
Réponse de le 29/05/2013 à 21:59 :
Ben peut être que le Savoyard à la stratégie de PSA hihihi
a écrit le 29/05/2013 à 9:50 :
Signalement AMF
a écrit le 29/05/2013 à 9:49 :
Pourquoi cette "information exclusive" avec une "source proche du dossier anonyme" n'est pas diffusée sur le flux d'actualité de la page Peugeot qui se trouve dans la catégorie "bourse" de ce site?
Par contre la véritable news "recommandation de HSBC" figure bien dans ce flux.
De là à penser que vous êtes en mal de clic ou pire encore (ce que je n'ose évidemment pas penser)...
Vivement un brillant article sur la santé financière de LaTribune.

Dans tous les cas, bien joué de la part de la "source anonyme proche du dossier" qui va pouvoir se relancer sur l'action Peugeot.
Bonne chance à lui.
Et en passant, bonne chance à LaTribune.
Réponse de le 29/05/2013 à 17:54 :
Avec des infos comme cela, La Tribune peut voir l'avenir avec le sourire
a écrit le 29/05/2013 à 9:46 :
Et la perte du marché iranien ? elle n'y est pour rien dans les pertes financières de Peugeot ?
a écrit le 29/05/2013 à 9:45 :
M. Verdevoye à la solde des Hedge Funds. Tiens je vais écrire à M. Montebourg également
a écrit le 29/05/2013 à 9:27 :
Philippe Varin est génial!
a écrit le 29/05/2013 à 9:27 :
Pour rappel, la tribune, cette source bien informée, est aussi celle qui a indiquée au cours de la dernière année :
-> la fusion PSA -Opel, qui n'a jamais eu lieu
-> le licenciement de Ph. Varin, qui a été prolongé pour 4 ans
-> La vente de faurecia imminente (depuis plus d'un an)
-> l'augmentation imminente de GM dans le capital PSA
-> l'entrée au capital de PSA de : l'état français, algérien, Dubai, Qatar....
.......
Finalement, si la tribune l'annonce, on peut être sur d'une seule chose : il n'y aura pas d'AK sous peu
Réponse de le 29/05/2013 à 9:41 :
+1
Réponse de le 29/05/2013 à 14:18 :
Pour rappel c'est L aTribune qui a annoncé le deal avec GM...
Réponse de le 29/05/2013 à 14:50 :
Chez PSA, les travaux d'alliance avaient commencé un an auparavant, incluant entres autres BMW. les travaux avec GM, dataient dans un premier temps d'un projet commun (commencé début 2011) avant d'embrayer sur des discussions d'alliance dès septembre.... alors "l'annonce alliance avec GM" en fevrier 2012 , vu comme elle avait alors était définie était pleine de vide!!
a écrit le 29/05/2013 à 9:24 :
le Qatar n'est pas preneur ?
a écrit le 29/05/2013 à 9:18 :
AMF avertie
a écrit le 29/05/2013 à 9:17 :
Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën a souligné mercredi que sa marge de manoeuvre financière s'était améliorée depuis un an, en réaction à de nouvelles informations de presse spéculant sur l'imminence d'une nouvelle augmentation de capital.

"Nous ne commentons pas cette nouvelle rumeur", a relevé un porte-parole de l'entreprise. "Le groupe rappelle qu'avec un niveau élevé de sécurité financière, à 10,6 milliards d'euros à la fin 2012, en augmentation par rapport à la fin 2011, sa structure financière est solide", a-t-il dit.

Par "sécurité financière", PSA entend sa trésorerie, ses actifs financiers et ses lignes de crédit non utilisées, a expliqué le porte-parole.

"L'objectif est toujours de diviser par deux la consommation de +cash+ en 2013 et un retour à l'équilibre en 2014", a-t-il ajouté
qaund on lit l'article de ce jour on se demande si il n'y a pas une franche manipulation: ou comment faire baisser un cours de bourse quand des positions vendeuses sont mises à mal par la bonne tenue du titre!
c'est pas très reluisant
a écrit le 29/05/2013 à 9:13 :
Rien de nouveau dans cet article, que du recyclage de 2012 (lorsque La Tribune nous annonçait que l'Algérie allait investir en PSA - on attend toujours). Varin répète depuis un an que l'équilibre cash flow viendra fin 2014 et les résultats positifs en 2015, seulement. Rien de nouveau et choquant.

Cet article sert uniquement à donner de la chair aux VADeurs qui en profitent déjà, grace à la Tribune.
a écrit le 29/05/2013 à 9:10 :
Le FPP (fond de participation d la famille Peueot) possède un presque 5% de Zodiac acheté à 30 euros et qui côte aujourd'hui plus de 100 euros. un désengagement dans zodiac et une prise de participation vi le FPP dans PSA cloture tous les problèmes jusqu'en 2016, sans crédit ni augmentation de capital.
;en outre, la cession de faurecia ne rapporterait certainement pas tout juste 900 millions mais bien 1.5 à 25 milliards. Il suffit de se pencher sur les valorisation des équipementiers cédés depuis quelques années.....
Bref un article sinistre destiné à foutre les jetons à ces lecteurs..
drôle de journalisme.......
Réponse de le 29/05/2013 à 10:24 :
FPP est une holding, elle est bien libre d'allouer le capital comme bon lui semble.
Quant à vendre Zodiac sous pretexte que la valeur a monté pour renforcer Peugeot, c'est ce que Peter Lynch aurait qualifié d'"arracher ses fleurs et arroser les mauvaises herbes"...
Réponse de le 29/05/2013 à 11:00 :
Au-delà des insultes anonymes, nous maintenons l'information selon laquelle "on discute activement chez PSA, et évidemment au sein de la famille Peugeot, d'une éventuelle augmentation de capital". Rien de plus, rien de moins. La réaction de PSA n'est pas un démenti. Nous n'avons aucune action PSA et aucun intérêt à faire monter ou baisser le titre, évidemment, et ceci est vérifiable ! Toutes les informations que nous avons données sur PSA portaient sur des schémas à l'étude. Certains ont abouti à des décisions concrètes, d'autres ont été abandonnés après examen. Lorsque nous avons révélé en exclusivité l'étude d'une alliance PSA-GM, celle-ci s'est in fine concrétisée... Nos informations proviennent de sources sérieuses et fondées, cela va sans dire.
Réponse de le 29/05/2013 à 13:15 :
Ah bon ? et l'entree de l'Algérie au capital provenait aussi d'une source fiable ?
Car on l'attend toujours
Réponse de le 29/05/2013 à 14:20 :
Cet article n'avait pas été écrit par le journaliste en question

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :