General Motors délocalise hors de Corée vers... les Etats-Unis

 |   |  259  mots
Copyright Chevrolet
Copyright Chevrolet (Crédits : Chevrolet)
GM délocalisera la production de sa future Aveo d'entrée de gamme vers la Chine et... les Etats-Unis.

La future  génération de petites voitures d'entrée de gamme Chevrolet Aveo ne sera pas produite en Corée du sud, a annoncé General Motors (GM) à ses syndicats sud-coréens, qui menacent de se mettre en grève. Sergio Rocha, patron de GM en Corée, a affirmé aux représentants syndicaux que le constructeur américain avait décidé de fabriquer ce petit véhicule bas de gamme en Chine et aux Etats-Unis, selon l'agence Reuters.

Menace de grève

Cette décision intervient au moment où GM  fait face à des revendications salariales de la part de ses salariés sud-coréens. Les bas salaires et la production à faibles coûts ont donc toujours des limites, puisqu'on peut trouver moins cher ailleurs...Ceci dit, stratégiquement, la décision est logique, puisque la Corée est un marché peu amateur de petites voitures.  A l'heure actuelle, quatre Chevrolet sur dix vendues dans le monde proviennent des usines de Corée du sud. Et notamment la quasi-totalité des Chevrolet vendues en Europe. "En l'absence d'un changement dans la position du groupe, le syndicat pourrait lancer une action de grève."

1,1% du marché

L'Aveo, une citadine comparable à la Dacia Sandero, est vendue actuellement en France entre 12 et 16.000 euros. Soit tout de même bien plus que la Dacia roumaine. Elle constitue une part importante des ventes de la marque américaine dans l'Hexagone. Chevrolet a écoulé 44.261 unités sur quatre mois dans l'Union européenne, en très forte chute (-33%). La marque américaine occupe 1,1% du marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/06/2013 à 14:07 :
La Corée est peu amateur de petites voitures mais les marques étrangères commencent à plaire. Les ventes de voitures importées ont atteint un nouveau record en Corée du Sud au mois d'avril. +24,9% par rapport au même mois de l'année dernière.
a écrit le 07/06/2013 à 14:03 :
me turlupine
Réponse de le 07/06/2013 à 14:14 :
+1 !
Réponse de le 07/06/2013 à 15:42 :
Bien ! d'habitude on n'est jamais très fort pour ce calcul .....
Réponse de le 07/06/2013 à 17:20 :
Pas trouvée ?
Réponse de le 07/06/2013 à 17:38 :
mon brave, lisez le Canard pour savoir qui est la Comtesse !
Réponse de le 10/06/2013 à 11:14 :
Evidemment je connais l'album de la Comtesse et ce qui y est traité, je voulais juste savoir si vous aviez trouvé la suivante concernant le calcul ...
a écrit le 07/06/2013 à 13:51 :
Autant produire en Chine est intéressant vu la taille du marché ( les coûts de production s'approcheront fortement des coûts américains en 2020), autant le marche Coréen est petit et ne présentera bientôt qu'un faible différentiel coût lui aussi.
La démarche parait donc logique a moins d'aller investir au Vietnam.
a écrit le 07/06/2013 à 13:31 :
C'est l'un des avantages et des défauts de la voiture électrique qui prépare sa sortie partout dans le monde : Elle se construit avec beaucoup moins de main d'oeuvre car moins complexe, moins de pièces détachées, moins d'entretien aussi. Le moteur qui était le point central des constructeurs de l'atmosphérique pourra être construit par nombre de groupes extérieurs à l'automobile. Constatant cette débacle de son petit modèle et la prise en main de ses activités comme de la recherche nécessaire par PSA en Europe directement et pour le reste du monde indirectement, GM tire un trait sur ses ambitions tout en occupant ses personnels américzains en charge incomplète. Stratégiquement un bon réflexe. On se posera plus globalement la question du devenir des constructeurs automobile face aux évolutions. Seront-ce les tenants actuels qui fabriqueront les véhicules de demain ? VW tente à sa manière d'en donner une réponse par la massification à tout prix qui formerait barrière à l'entrée. Mais rien n'est moins sûr : le style, la mode, sont autant de canaux pour les nouveaux entrants, la France a quelques armes en ce domaine.
a écrit le 07/06/2013 à 13:03 :
Une très bonne chose, Renault Samsung devrait suivre l'exemple. Seuls les meilleurs resteront !!!
Réponse de le 07/06/2013 à 13:31 :
Quand un pays n'attire plus les investisseurs étrangers, c'est plutôt mauvais signe. Je ne vois pas en quoi c'est un très bonne chose. Ca va faire quelques chômeurs en plus.
Réponse de le 07/06/2013 à 13:34 :
Renault Alliance dispose d'une part importante du petit marché coréen. Les échanges avec nos amis sont fructueux pour les deux pays en ce domaine comme en d'autres.
Réponse de le 07/06/2013 à 14:54 :
@ Corso: Renault Samsung représente 8,3 % de part de marché en Corée du Sud ! Vous êtes plus doué pour la prose que pour les chiffres...
Réponse de le 07/06/2013 à 16:48 :
Eh! oui, @Lou_Papet, il s'agit d'un marché protégé. Renault Alliance vend en Corée autant que tous les autres constructeurs étrangers excepté GM qui est local. Le groupe produit autant pour l'export depuis le territoire coréen et collabore à différents programmes d'échanges techniques qui lui donnent toute satisfaction. Renault Alliance au 3ème rang mondial est déjà dans les meilleurs!
Réponse de le 07/06/2013 à 18:32 :
Renault c'est 8,3% de part de marché en Corée du Sud.
En comparaison des 3,18% du groupe Hyundai/Kia en France c'est énorme.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :