La future Renault à 5.000 euros roulera aussi en Europe

 |   |  413  mots
Photo de la prochaine Datsun (Nissan) Go. Ce modèle aura des dimensions voisine de celles de  la future Renault, mais la plete-forme n'est pas la même.
Photo de la prochaine Datsun (Nissan) Go. Ce modèle aura des dimensions voisine de celles de la future Renault, mais la plete-forme n'est pas la même.
La future voiture à très bas coûts de Renault est destinée officiellement aux pays émergents. Mais elle devrait finalement débarquer en Europe sous le logo Dacia, la marque roumaine de Renault. Une production sur le Vieux continent est envisagée. Ce modèle à très bas coûts sera encore moins cher qu'une Sandero.

Renault martèle que sa future voiture à très bas coûts est réservée aux pays émergents. Pourtant, en dépit du discours officiel, ce petit véhicule autour de 5.000 euros devrait bel et bien arriver… en Europe. « Il est destiné aux pays émergents comme… l'était initialement la Dacia Logan, rappelez-vous ! », nous explique une source interne du constructeur avec un sourire. « Et que s'est-il passé avec la Logan ?... ». Réponse : elle a finalement été commercialisée en Europe de l'ouest !

Faite en Roumanie ?

Cette voiture à très bas coûts, plus petite et moins chère qu'une actuelle Sandero dont le prix démarre à 7.900 euros (en France), sera-t-elle exportée vers l'Europe à partir de l'Inde où la production doit débuter en 2015 ? Pas sûr du tout. Elle pourrait en effet carrément « être industrialisée en Europe »… C'est-à-dire en Roumanie, patrie des Dacia à bas prix, ou éventuellement dans l'usine marocaine de Renault à Tanger (Maroc). Vendu hors d'Europe sous le label Renault, ce véhicule devrait débarquer sur le Vieux continent sous le logo Dacia, la marque roumaine du constructeur tricolore.

 Production au Brésil envisagée

 Renault doit dévoiler ce tout nouveau modèle au prochain salon de New Delhi, en février 2014. Cette petite berline sera produite à Chennai (Inde). Elle a été conçue sur une toute nouvelle plate-forme ultra-économique de l'Alliance Renault-Nissan, baptisée « CMF-A ». Carlos Ghosn, PDG de Renault et Nissan, l'a confirmé à la mi-juillet. Cette nouvelle plate-forme permettra de nombreuses variantes au niveau du design et de la motorisation. Cette toute petite voiture devrait être ensuite industrialisée au Brésil, sur le site de Curitiba. Elle permettrait enfin à Renault de disposer d'un véritable « carro popular » (voiture populaire) dans ce pays, où ce segment fiscalement favorisé représente presque la moitié du marché automobile.

 Plus d'un million de ventes

En attendant, la gamme « Entry » à bas coûts de Renault se porte bien. « Nous allons dépasser le million de ventes cette année », affirme à latribune.fr Arnaud Deboeuf, responsable de la gamme « Entry » du groupe tricolore, dans le cadre du salon de l'auto de Francfort. L'an dernier, Renault en avait écoulé 953.000 exemplaires. « Sur le premier semestre, nos ventes sont déjà en hausse de 15% dans le monde à 525.000 unités, soit une part de marché de 2,3% ». Elles augmentent même plus vite en Europe (+18% à 143.000) que en-dehors (+14%). Et ce, alors que justement la Logan de 2004 ne devait pas y être commercialisée !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/09/2013 à 8:08 :
je prand ma cayenne et le fonce au CARLTON a,lille ,...au revoir vite ,j ai rendez vous avec une copine a DEDE LA SAUMURE !!
a écrit le 15/09/2013 à 15:20 :
On lit de drôles de choses ici...Je vous conseille le n° 809 d'Automobile Magazine, (disponible cette semaine) Il y a un dossier très sérieux sur les valeurs sûres. Et un comparatif de la nouvelle 308 avec ses rivales.
a écrit le 15/09/2013 à 9:48 :
Voila un vrai gain de pouvoir d'achat pour les ménages les plus modestes!
a écrit le 14/09/2013 à 20:51 :
J'ai une Dacia. Je la sollicite beaucoup. Heureusement , c'est une voiture très rapide , qui me permet de ne jamais manquer mes RDV. En ville , sa puissance me permet de me dégager des embouteillages. C'est grâce à ma Dacia que ma femme est tombée amoureuse de moi. Maintenant , nous avons 15 enfants , et grace à notre Dacia , on peut aller faire les courses sans souçis. Bravo Dacia. Les autres voitures ??? Je les regarde même pas. Quand t'es au-dessus de la mode...Tu ne te fais plus Bais.R.
Réponse de le 15/09/2013 à 16:31 :
C'est vrai, avec une Dacia très mal notée aux crash test euro NCAP, Antoine est certain de mettre en danger volontairement ses nombreux enfants et petits-enfants ...quel mauvais père de famille cet Antoine !
a écrit le 14/09/2013 à 16:11 :
Une voiture n est qu un tas de tole et plastique - autant qu il soit le moins cher possible
a écrit le 14/09/2013 à 13:27 :
Cette nouvelle Renault à 5.000 euros, sera-t-elle aussi moche que les Dacia? Et leur propriétaires seront-ils de même?
Réponse de le 14/09/2013 à 13:46 :
On n'en a rien à "cirer" qu'une tôle soit moche ou pas, elle doit servir uniquement à pouvoir aller d'un endroit à un autre sans problème. Qu'est-ce que la beauté, pour vous, pour lui, pour l'autre, pour moi ? La beauté est une affaire de goût ? Cela ne se justifie pas. Mais ce n'est pas la même chose pour la technique.
Réponse de le 14/09/2013 à 15:09 :
Si vous n'acceptez pas que les français voient dans leur voiture plus qu'un tas de ferraille ambulant, vous passez à coté de cette industrie. Une voiture, c'est comme un vêtement, la coupe compte au moins autant que le tissu.
Réponse de le 14/09/2013 à 17:01 :
L'avantage de Dacia c'est de rouler pas cher et d'éviter de se faire piquer sa voiture ou de pleurer à la première rayure. Il me semble quand même que Dacia fait des progrès en matière de design (voir dernière Sandero et le nouveau Duster), après les goûts et les couleurs ...
a écrit le 14/09/2013 à 10:11 :
Renault se tourne de plus en plus vers le bas de gamme et le low cost. Choix dangereux, car quand les constructeurs chinois arriveront (en masse !) ce sera exactement leur créneau. Renault pourra-t-il faire face ?
Réponse de le 14/09/2013 à 12:20 :
Ne vous faites trop de soucis. Les ouvriers chinois seront bientôt bien mieux payés que les roumains et doivent déjà dépasser les marocains...
Réponse de le 14/09/2013 à 12:47 :
Salaires moyens Chine [525 euros], Roumanie [356 euros], Maroc [180].... On comprend pourquoi les chinois commencent à délocaliser, d'autant plus que la main d'oeuvre n'est plus si docile et abondante. l'Education et le papy boom (politique de l'enfant unique) se font sentir.
Réponse de le 14/09/2013 à 18:46 :
Et surtout mieux payés qu les français!
a écrit le 14/09/2013 à 9:06 :
J'attend cette Renault ULC (Ultra Low Cost) avec impatience pour remplacer ma Sandero qui part en c(quen)ouille...
Réponse de le 14/09/2013 à 13:26 :
Vous êtes bien courageuse de dire que vous rouler en Dacia. Par contre, je n'ose dire que vous n'avez aucun gout.
Réponse de le 14/09/2013 à 16:33 :
On peut rêver faire tourner les voitures au solaire, mais par contre cela marche pour les politiques qui ont opté pour l'éolienne.
Réponse de le 14/09/2013 à 19:43 :
@ Beh oui : ce n'est pas du rêve ! J'en ai plein d'autres si vous voulez et même mieux mais ç'est quoi çà : https://www.youtube.com/watch?v=5OSNjIn_hxc
a écrit le 13/09/2013 à 23:27 :
Le solaire apporte environ 1400 W/h/m2. On en capte plus de 50% actuellement avec concentrateur type Soitec ou sur le véhicule solaire de Purdue univ. etc. C'est environ 1 CV/m2. Le solaire dans l'automobile existe déjà avec plusieurs marques (Toyota Prius, Honda, Chevrolet, Tesla etc). Les véhicules solaires sans consommation, ni importations d'énergies fossiles, ni pollution et avec des vitesses moyennes de 100 à 150 km/h pour 2 à 4 places et des autonomies de plus de 600 km sont déjà plus d'une dizaine depuis le lancement de la Solarworld GT en 2009 et il en arrive 2 à 4 nouveaux par an (voir classe Michelin "Cruiser" du site Solar World Challenge : http://www.solarracing.org/2013/06/05/2013-world-solar-challenge-official-participants-list/ ) On utilise le toit du véhicule mais on peut utiliser les parois et les vitrages. Corning Glass entre autres fait des vitrages solaires pour l'automobile. Michelin entre autres des roues avec motorisation intégrée qui réduisent les pertes d'énergie. Indupol (Belgique) des revêtements ultra légers pour véhicules solaires qui permettent des gains de poids, Thyssen Group des alliages pour moteurs de véhicules solaires, Stanford des cellules solaires incrustées pour une meilleure pénétration aérodynamique etc. On peut citer beaucoup de retombées technologiques de ce type depuis les premières courses solaires en Australie en 1982. On arrive donc à des véhicules solaires de plus en plus performants et testés sous tous climat y compris dans le cercle polaire avec un rayonnement solaire bas et faible et par - 30°C (http://www.xof1.com/ Power of One monoplace 120 km/h http://www.xof1.com/specifications.php ). En Europe il existe de même plusieurs programmes d'innovation pour véhicules auquels sont partie prenante différents groupes comme Fiat, VW, Siemens, Infineon, Mazel, etc avec les premiers véhicules urbains solaires dont le P-MOB EU http://motherboard.vice.com/blog/this-compact-solar-powered-car-turns-into-a-tiny-power-plant (http://eeepro.shef.ac.uk/p-mob/links.html et http://eeepro.shef.ac.uk/p-mob/index.html Solaire dans l'automobile : projet Smart top et autres : http://www.smartop.eu/fe/Site/t01/Project/1 ) Dans le monde, parmi les véhicules solaires de type Cruiser 2 à 4 places : - l'australienne http://www.pozible.com/project/22101
- l'allemande http://www.youtube.com/watch?v=5OSNjIn_hxc
- la SunCruiser 3 places http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bs2SIUcDXTI
- les américaines http://www.youtube.com/watch feature=player_embedded&v=C1yuFXlnxu0
- ou encore http://www.purduesolar.org/
- ou les néerlandaises http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=pnIZOw5R_MM
- le véhicule familial solaire 4/5 places Stella du Solar Team d'Eindhoven http://www.solarteameindhoven.nl/nl/pages/car
- ou encore http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=7rR4Jkev6Pk
- Daedalus Université du Minnesota 2 places 145 km/h
http://www.umnsvp.org/
http://www.solarracing.org/2013/07/26/university-of-minnesota-solar-vehicle-project-reveals-their-car-daedalus/
- Indupol One (Université de Louvain, Belgique)
http://www.indupol.com/solar-team-2012/
http://www.solarteam.be/solar-cars/
- EcoSolar Breizh France (monoplace avec plusieurs innovations)
http://www.ecosolarbreizh.com/Video_r50.html
Fiat a développé un véhicule solaire urbain prochainement commercialisé, Toyota prévoit d'en sortir un sous 2 à 3 ans. L'université de Modène en Italie avec laquelle travaillent des groupes automobiles comme Ferrari, Lamborghini etc, impliqués dans des programmes de véhicules solaires européens et plus (programme de véhicule solaire bon marché développé avec la Jordanie et l'Egypte) a démontré que le solaire sur l'automobile était plus rapidement amorti qu'en toiture, même si ce développement rapide est très intéressant et très complémentaire aux véhicules électriques (accords entre les firmes automobiles et solaires pour la vente de concepts conjoints : Sunpower et Solarcity avec Ford, GM, Chevrolet etc pavillon solaire pour Volvo etc). En outre le solaire sur les bus ou pour le chargement des bus se développe depuis le premier Tindo australien (http://www.adelaidecitycouncil.com/assets/acc/Environment/energy/docs/tindo_fact_sheet.pdf )
Et si le solaire seul dans l'aviation a des perspectives par nature limitées (exemple avion solaire Solarworld e-one : autonomie max jusqu?à 1 000 km durée de vol max. plus de 8 heures, vitesse de croisière 120 km/h http://www.youtube.com/watch?v=OSwijLbfjPY&feature=player_detailpage) il n'en est pas de même pour les dirigeables et hybrides (Aeros, Lookheed Martin, Solarship etc). Tout comme dans la navigation maritime où les offres solaires déjà commercialisées sont nombreuses et se multiplient dans la navigation fluviale avec une bien meilleure efficience des moteurs électriques pour le pilotage des péniches, sans bruit ni pollution à des coûts très compétitifs.
Réponse de le 14/09/2013 à 12:49 :
Bon mais il faut quand même pas oublier que ces "concepts" ne sont absolument pas comparables à des voitures en production (performances, équipements, sécurité). La puissance fournie par le soleil limitée à 1 kW par m² est loin des puissances nécessaire pour un véhicule. Une production d'énergie "hors-bord" est quand même bien plus réaliste.
Réponse de le 14/09/2013 à 13:38 :
Combien de fois avez-vous déjà copié-collé votre post ? ?
Réponse de le 14/09/2013 à 19:36 :
Merci Villeroy je pense aussi comme beaucoup que c'est plein d'avenir ! @ Bison : depuis 2009 et la sortie de la Solarworld GT qui a dejà plusieurs centaines de milliers de km au compteur pour une 3 places (suivie par la Suncruiser Solar plus évoluée), grâce à cette impulsion et autres Kyocera SCV4 etc il sort chaque année plusieurs voitures solaires de 2 à 4 places dont l'objectif affiché sont des transferts à l'industrie (pas seulement de technologies de pointe mais des véhicules solaires eux-mêmes, la tendance est assez récente mais marquée). Les résultats confirmés par les multiples courses solaires dans le monde démontrent la viabilité de ces véhicules en toutes conditions avec un minimum de batteries (21 kg selon le réglement du World Solar Challenge par exemple, bien moins que la Tesla pour plus d'autonomie !) et des cellules solaires de seulement 30% de rendement (le solaire reçu par m2 est souvent supérieur à 1 kW) sauf la Navitas avec concentrateur solaire qui fait mieux et alors que le solaire évolue vers des rendements commerciaux déjà de 45% (Sharp, Sunpower etc) et plus à terme en multijonctions (65% maxi en théorie jusqu'à présent, mieux si on en croit Jennifer Dionne du MIT). Même en intégrant un poids supplémentaire pour différents équipements on arrive à des véhicules viables avec un minimum de batteries, des vitesses raisonnables de 100 à 150 km/h et des autonomies de plusieurs centaines de km comme largement démontré désormais y compris de nuit vue l'efficience de ces véhicules. Certains vont être équipés pour être homologués donc on n'est plus dans le futur. Le seul problème à court terme serait le prix (fibre de carbone et cellules solaires hautes performances) et encore et c'est vite amorti (conso zéro ou quasi zéro, pas de pollution, pas d'impact sur le réseau, possibilité d'apport réseau, pas d'importations d'énergies fossiles, nettement moins de lithium etc). Les retombées technologiques impactent aussi fortement les véhicules électriques dans leur ensemble, amélioration des moteurs dans les roues inventés en 1900 par Ferdinand Porsche, rendement de 97% des moteurs électriques, à terme revêtement multicouches graphène, silicene, germanane etc qui évoluent rapidement, ultra légers et résistants etc. @ @ Véhicules : désolés si je me répète c'est pour faire connaître car si on en parle plus aux Etats-Unis, Australie, Asie etc on les évoque encore peu en France alors qu'il existe des programmes européens entre autres et que le secteur bouge avec plus de 50 universités de pointe concernées dans le monde, de multiples firmes industrielles, de multiples courses, mais encore très peu de sujets en France dès lors que le secteur solaire y est quasi inexistant. Pourtant çà va concerner au moins tous les véhicules électriques. C'est pareil pour les dirigeables hybrides (= dirigeables exploitant portance des dirigeables et aérodynamisme de l'aviation), on commence à en parler avec les mesures du gourvernement alors qu'Aréos teste en ce moment son dirigeable grand comme un stade de foot et 70 tonnes de portée avec succès aux Etats Unis parmi d'autres. Il faudrait donc regarder devant et non pas toujours l'existant et classique comme le fait à merveille notre ami journaliste Alain-Gabriel Verdevoye qui fait d'excellents articles sur les véhicules notamment électriques mais qui n'a pas encore intégré le solaire à son logiciel, courage çà va venir mais il faut qu'il croise des solaristes en pointe du secteur et il attrapera le virus vous verrez, surtout quand il aura fait un tour dans la Suncruiser et bien d'autres !
Réponse de le 20/09/2013 à 18:33 :
De même que l?avion solaire, la voiture photovoltaïque n?a pas de sens technico-économique car l?énergie qu?elle reçoit est marginale par rapport à son besoin. En revanche, la recharge des voitures électriques par l?énergie solaire est tout à fait pertinente et chacun des multiples ronds-points qui ont fleuri dans nos campagnes pourrait se transformer en autant de centrales solaires d?un 1/2 MWc environ, soit la consommation de plus de 200 habitants ou d'une centaine d'automobiles électriques, à proximité des usagers sans aucune pression nouvelle sur les terres agricoles (voir le site de Cabinnovation.com).
a écrit le 13/09/2013 à 23:02 :
Tout simplement parce qu il y a des gens qui aimeraient avoir une voiture neuve a 5000?, pour déposer leurs enfants a l ecole et les emmener en pic nic, plutôt que de rouler dans des voitures d occasion pas toujours fiables. Merci de nous respecter. Merci renault dacia
a écrit le 13/09/2013 à 22:45 :
C'est la traban des pays de l'Est, la voiture familiale socialiste, je pense que l'on avance !
a écrit le 13/09/2013 à 21:28 :
Il est temps de mettre fin à l?esclavage humain ... Pour se justifier, en Afrique les négriers expliquaient aussi qu'il donnait des restes à manger aux boys et servantes pour justifier de leur atroce esclavage comme leur donnant les moyens de survivre ... depuis que Schweitzer a remis l'esclavage au gout du jour en le déguisant en emplois sur-pauvres, il semble venu le moment d'y mettre fin ... METTRE FIN à l'esclavage, c'est juger et enfermer les dirigeants des voyous de l'industrie qui se livrent à l'esclavage moderne ... Ghosn et ses sbires devraient être traduit par devant une Cour de Justice ... Alors Simone VEIL, vous n'avez rien à dire et rien à entreprendre pour faire cesser ces pratiques scandaleuses ...
Réponse de le 15/09/2013 à 9:56 :
Les ouvriers roumains de Dacia, en Roumanie, sont parmi les mieux payés de Roumanie.
a écrit le 13/09/2013 à 19:37 :
Un peu confus cet article. D'abord la voiture qui coûtera 5000 euros en Inde n'est pas une Renault, mais une Datsun, marque ressuscité par Nissan (et pas par Renault). Elle n'aura certainement pas le même prix en Europe où il les normes de sécurité sont plus strictes. Mais peut-être l'auteur veut simplement dire que Dacia a dans les toyaux un modèle plus petit que la Sandero sur la même plateforme que la Datsun Go, donc une concurrente de la Twingo et la Nissan Micra. Alors pourquoi pas le dire simplement ?
a écrit le 13/09/2013 à 19:01 :
Les sandero de base ont 3 etoiles au crash test, celle ci en aura que 2 ?

Je salue cependant cette volonté tarifaire de Renault. Pourquoi Fiat ou Ford ne fait pas ça ? Pourquoi Peugeot ne sort pas la 301 certes plus chere en france ?
a écrit le 13/09/2013 à 18:55 :
La France va devenir un pays low-cost,tant mieux !Le problème est que tout le monde veut payer le moins cher possible avec un salaire au top,un social bétonné,un état providence,une fonction publique pléthorique,un code du travail archaique,etc...Bref une usine à gaz bien francais:avoir le beurre,l'argent du beurre et la crémière avec.En sus sa fille pour faire le ménage gratuitement!
a écrit le 13/09/2013 à 18:44 :
C est une très bonne idee...au bout de 15 ans toutes le voitures se retrouvent à la casse....donc autant garder son argent pour des choses plus durables
a écrit le 13/09/2013 à 18:07 :
"La future Renault à 5.000 euros roulera aussi en Europe et sera moche et pourrie
Réponse de le 14/09/2013 à 11:01 :
@stefcatno7 : +1, mais nous sommes sur La Tribune, les CSP+ y pullulent et pensent, de faites, représenter la grande majorité des français...Donc c'est Audi ou rien ici....
Réponse de le 14/09/2013 à 15:33 :
entiérement en accord avec vos propos.
Réponse de le 14/09/2013 à 18:52 :
Tout est parfait, elle correspondra totalement à l image de l'Europe entière : moche,pourrie, et sans aucun confort.
a écrit le 13/09/2013 à 18:02 :
Je ne sais d'où La Tribune tire cette information. Pour différentes raisons techniques la Go n'est pas vendable ni roulable en Europe actuellement.
a écrit le 13/09/2013 à 16:13 :
52oo euros c'est le montant du salaire d'un député une fois ,vous vous rendez compte , peut-être pourrait-on baisser leurs émoluments au moins une fois!
a écrit le 13/09/2013 à 15:57 :
moteur et transmission 245 euros fait en inde
a écrit le 13/09/2013 à 15:52 :
Elle arrivera à 8 000 euro en France avec le porte-gobelet de série.
Réponse de le 14/09/2013 à 21:30 :
@@Michel

Et des Dacia Logans roumaines à 5000 euros vous en avez vu beaucoup en France? L'avenir nous dira si c'était une ânerie...
Réponse de le 14/09/2013 à 23:27 :
Des Dacia Logans roumaines non je n'en vois pas beaucoup, par contre des roumains ( et qui ne les ont pas fabriquées ), là, j'en vois une grosse quantité!
a écrit le 13/09/2013 à 15:41 :
@Mais diable !
Merci pour votre post. C'est très exactement ce que je pense, mais vous l'exprimez tellement mieux que moi. Au plaisir de vous lire.
a écrit le 13/09/2013 à 15:21 :
Vive la Renault ZOE.... bientôt 100% MadeInFrance avec des batteries qui se déchargent plus vite qu'elles ne se chargent
a écrit le 13/09/2013 à 15:15 :
Pour certains d'entre vous, qu'est-ce que cela peut bien vous faire que Renault ait telle ou telle stratégie ? Si vous avez les moyens de ne pas regarder à la dépense et d'acheter bien volontiers un tas de ferrailles prémium qui vaut 10 ou 15 fois son prix réel, les constructeurs ne manquent pas, Mercédès, BMW, Audi, Bentley, Rolls Roys et j'en passe. C'est votre droit le plus strict et votre liberté de mettre votre argent où bon vous semble. Laissez donc Renault tranquille et attendez patiemment qu'il meure si c'est cela que vous espérez. En attendant, il permet à des petites bourses d'acquérir neuf un véhicule, aujourd'hui incontournable, et en bon état pour un bon moment pour peu qu'elles l'entretiennent correctement. Personnellement je trouve cela pas mal du tout. Comme je n'y peux rien, j'achète ce qu'on veut bien m'offrir à la vente en considérant que plus le véhicule est bon marché plus on en a pour son argent au plus juste. J'ai eu l'occasion de rencontrer des gens plus que particulièrement aisés qui avaient acheté une Stepway et qui ne roulait pas en Bentley en principal bien loin de là. Sont-ce finalement les seuls dans ce cas ? je n'en suis pas sûr. Ce que je regrette seulement, de mon point de vue, c'est que toutes ces voitures, chères ou pas chères, ne sont pas des véhicules de la transition énergétique, (même les hybrides que l'on voit, deviennent des véhicules thermiques purs comme tous les autres au delà de 50 km/h) car, les constructeurs l'ont bien compris, la majorité des gens se fichent complètement de l'écologie et de la pollution à part dans des conversations de salon. Ils continuent avec sécurité et sans aucun risque industriel à produire des voitures d'un autre âge, fort peu technologiquement différentes de ce que l'on fait depuis des lustres. Je ne comprends pas, pour ma part, mais bon, c'est comme ça !... pourquoi les constructeurs français ne s'engouffrent-ils pas dans un créneau laissé libre pour de vraies petites voitures de la transition énergétique, des hybrides à motorisation électrique pure principale qui produisent leur propre énergie grâce à un groupe électrogène de faible puissance. Ce groupe pourra être remplacé le moment venu par une pile à carburant par exemple sans changer le reste du modèle, C'est un concept vieux comme Érode qui marche parfaitement si on en juge par le Normandie (1934), les diesels électriques de la SNCF (1936), le Queen Mary 2 (2004) et qui peut être transposé sur la voiture à bas coût sans batterie d'accumulateurs. Je signale simplement que BMW propose son électrique "i3" avec, pour 4700 euros de plus, un groupe électrogène sur la base d'un moteur 2 cylindres à plat de 650 cm3 de 34 CV (http://www.lepoint.fr/auto-addict/salons/bmw-i3-les-ions-sportifs-29-07-2013-1709545_656.php) c'est à dire un moteur de la puissance de celui d'une 2CV Citroën. C'est d'ailleurs le moteur monté sur ses célèbres motos. Il n'a donc rien d'innové et encore moins rien révolutionné à part le prix qui cartonne et qui plaira très certainement aux amateurs de prémiums !.... Mais ça c'est BMW ...... C'est le cas aussi de la très très coûteuse Chevrolet Volt ou Opel Ampera, que j'ai essayée et que j'ai trouvée formidable à la conduite et au comportement (http://loupapetjpr.free.fr) malheureusement trop de choses inutiles à mon goût. Mais, à voir les prix, on penserait que tous ces constructeurs ne veulent pas les vendre. Dans l'automobile actuelle, ne sommes-nous pas dans le "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué" ? ce n'est peut-être pas encore assez cher !...
a écrit le 13/09/2013 à 15:11 :
On ne peut pas produire une voiture en France a ce prix là, car une voiture produite en France est taxe au minimum entre 2000 et 3000 euros en diverses taxes et impôts divers dans nos usines françaises..donc il faut arrêter de rêver, pour fabriquer en France il faut baisser les charges, et quand je dis les charges, ne pas lire salaires, c'est différent. Le cout de salaires dans une voiture est seulement de 1500 a 1700 euros, les reste des charges proviennent des impôts et diverses taxes dont nos différents gouvernement ses sont spécialises.
a écrit le 13/09/2013 à 15:06 :
C'est une très bonne idée de sortir une voiture à 5000? au lieu d'acheter des occasions avec des risques de problème j'acheterai une voiture neuve et surtout avec une garantie !
a écrit le 13/09/2013 à 14:59 :
S'appellera Dacia... Et à quand pour Renault une vraie stratégie de marque avec un vrai directeur (pas un type payé par une marque concurrente) ? Le segment où Renault pourrait espérer faire des bénéfices c'est le premium, à l'instar de DS, mais il faudrait faire autre chose que des Laguna datées, des futures espaces qu'on croirait dessinées chez les coréens ou chez Ford et des gadgets style capture qui seront démodées dans 2 ans.
Réponse de le 14/09/2013 à 10:27 :
Sans les ventes de Dacia et surtout Nissan, le groupe Renault serait en pertes abyssales. On est d'accord, ce qui amène à la question: qui dépend de l'autre, et qui a pris le pouvoir réel? La gamme de Renault est vieillissante et mal positionnée. Ce qu'on reproche à Goshn c'est de ne pas avoir anticipé et prévu le renouvellement, et abandonné le haut de gamme (Si tant est qu'on puisse qualifier de haut de gamme les Laguna et Espace) . Si ça continue dans 10 ans, Renault, ce ne sera plus qu'une marque de camions et utilitaires. Pour moi un même produit qui est vendu sous une marque low cost et sous une marque généraliste est un produit low cost. en plus ça dissuade d'acheter le plus cher des deux.
Réponse de le 14/09/2013 à 12:13 :
@@ Rien du tout: les camions? Cela fait longtemps que le groupe Renault n'en fait plus. Si cela continue Renault se limitera à de la sous-traitance pour Nissan et de l'ingénierie pour Dacia... triste (mais logique d'un point de vue purement financier?)
Réponse de le 14/09/2013 à 12:33 :
Oupppppss.... autant pour moi, j'aurai du vérifier. Mais on est d'accord sur le fond du sujet.
Réponse de le 14/09/2013 à 12:52 :
@ @bison malheureusement nous sommes d'accord. Quel gâchis!
a écrit le 13/09/2013 à 14:24 :
Les rageux anti Dacia n'ont pas fini d'éructer et de cracher leur bile. Et moi, je n'ai pas fini de rigoler en lisant leurs commentaires. Je crois que je vais passer une bonne après-midi
a écrit le 13/09/2013 à 13:24 :
Les employés roumains de DACIA vont devoir se faire du souci, la délocalisation continue, toujours plus à l'Est
a écrit le 13/09/2013 à 13:19 :
Allez hop, une Peugeot ou une Citroën d'achetée !

Quoi ? Il n'y a que PSA qui a enfin compris qu'elle devait faire du haut de gamme version allemande, alors moi je vais soutenir cette entreprise, produisant des voitures "OGF".

Merci Renault pour ma Clio III fabriquée à Flins, mais ça sera ma dernière.
Réponse de le 14/09/2013 à 12:07 :
@Arf Les français achètent moins de voiture de marque italienne que les italiens de voitures de marques françaises. Vous en concluez quoi?
a écrit le 13/09/2013 à 13:08 :
Logique une voiture low cost pour la France, pays en voie de sous développement.
a écrit le 13/09/2013 à 12:55 :
Ca tombe bien , la France va bientot etre depassee par les pays emergents et rejoindre les pays en manque de developpement!
a écrit le 13/09/2013 à 12:54 :
à quand des bicyclettes Renault ?!! Made in France hein
a écrit le 13/09/2013 à 12:35 :
J'espère qu'il y aura une version "Initiale Paris".
a écrit le 13/09/2013 à 12:10 :
j'adore rouler en dacia, une bonne nouvelle donc, ce nouveau modèle.
a écrit le 13/09/2013 à 12:04 :
Peugeot a du souci à se faire.... hi hi hi ... z'en sont encore à la 301 comme modèle low cost, qui n'en est pas un en réalité.
a écrit le 13/09/2013 à 12:04 :
Carlos tu iras faire du premium ???? politique industrielle incomprehensible, a moins que Renault ne soit destiné qu'a concevoir et produire que des voitures Low Cost laissant un boulevard a Nissan !
Dis Carlos tu roules pour qui ????
a écrit le 13/09/2013 à 12:02 :
La future voiture à très bas coûts de Renault est destinée officiellement aux pays émergents. Mais elle devrait finalement débarquer en Europe sous le logo Dacia, la marque roumaine de Renault. Une production sur le Vieux continent est envisagée. YES ! YES ! YES ! HIP HIP HIP ! ! !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :