Les nouvelles "petites" voitures tricolores arriveront en 2014... mais de l'étranger

 |   |  983  mots
Concept Renault Twin'Run de future Twingo III.
Concept Renault Twin'Run de future Twingo III. (Crédits : Renault)
A la mi-2014, arriveront les nouvelles Peugeot 108 et Citroën C1 II. Puis, au second semestre, viendra la Renault Twingo III. Pas chères, ingénieuses et sobres... elles seront produites hors de l'Hexagone.

Vive les petites françaises ! En 2014, elles vont triompher. En effet, c'est au milieu de l'an prochain que  PSA lancera ses nouvelles Peugeot 108 et Citroën C 1 II, développées et co-produites avec Toyota.  Au second semestre, Renault commercialisera à son tour  sa petite Twingo III révolutionnaire à moteur arrière. Elle seront pas (trop) chères, sobres et innovantes, surtout la Renault, ça c'est la bonne nouvelle ! La mauvaise, c'est que ces futures championnes du bonus écologique (payé par le contribuable français) ne seront pas produites dans l'Hexagone. La Twingo sera assemblée - comme l'actuelle - à Novo Mesto, en Slovénie. Les petites de PSA seront produites à Kolin, en République tchèque. Eh oui, c'est trop cher de fabriquer des mini-véhicules d'entrée de gamme en France !

Mini-dimensions

Les nouvelles mini-voitures tricolores - 3,50 environ de long à peine pour les voitures de PSA, autour de 3,60 mètres pour la Twingo, soit 50 centimètres de moins qu'une Clio IV - trouveront sur leur chemin la... Up de Volkswagen, les Fiat 500 et Panda, la Ford Ka, la nouvelle Opel Adam et... bien sûr la future Toyota Aygo, dont la prochaine mouture, à l'image du modèle d'aujourd'hui datant de 2005, partagera sa plate-forme et une partie des pièces de carrosserie avec les Peugeot et Citroën équivalentes. Ces véhicules essayeront de jouer la carte de la personnalisation mise à la mode par la Mini (BMW) et la Fiat 500, afin d'accroître les marges par des décorations optionnelles vendues relativement cher. Ou comment attraper le gogo !

Prix abordables

La Twingo III devrait (un peu) jouer la carte rétro avec des clins d'œil à la première Twingo (1993) mais aussi à l'emblématique R5 (1972). Histoire de faire oublier l'insipide Twingo II actuelle (2007). Ces nouveaux véhicules se veulent abordables. Aujourd'hui, une Peugeot 107 démarre à 10.050 euros (au catalogue) avec 200 euros de bonus. Une Twingo est disponible à partir de 10.900 (avec là aussi 200 euros de bonus). Les prochains modèles du groupe PSA devraient être dans la même zone de prix que les actuels. En revanche, Renault pourrait offrir des versions d'accès moins chères qu'aujourd'hui. Signe des temps : PSA et Renault devraient n'offrir que des micro-moteurs trois cylindres à essence - dont la longévité au vu de la sophistication n'est guère prouvée ! - et pas de diesel. Chez Renault, un dérivé électrique et une version sportive de la Twingo sont prévues a priori.

3,62 mètres seulement

Si nous n'avons pas encore vu les futures Peugeot et Citroën, Renault a déjà levé le voile sur sa Twingo III, dont le lancement est prévu au second semestre 2014, à peu près au même moment que les « minis » de PSA. Longue de 3,62 mètres de long (1,70 de large et 1,50 de haut), le concept Twin'Z préfigure... en effet la future citadine de la firme au losange, développée sur la même architecture qu'une Smart! Le projet " Edison " Renault-Mercedes (la marque Smart est rattachée à la firme de Stuttgart) est en effet issu des accords entre le groupe français, son allié japonais Nissan et le consortium allemand Daimler, scellés il y a trois ans à travers des échanges de participations (3,1% du capital). L'architecture avec moteur arrière - comme au bon temps de la 4 CV - permet de repousser les roues aux quatre coins de la carrosserie, gage d'une grande surface de plancher. Renault avait choisi le Salon international du meuble de Milan, en avril dernier, pour dévoiler ce concept.

Grand volume

Grâce à son architecture originale qui renoue avec le moteur arrière disparu au tout début des années 70 avec la mort de la R10, la Twin'Z propose un volume intérieur de haut niveau dans un encombrement contenu. La présence d'un double plancher s'accompagne d'une position de conduite en hauteur. Conducteur et passagers bénéficient ainsi  en principe d'une excellente visibilité. La Smart à quatre places recevra une carrosserie spécifique, mais ses dimensions seront sensiblement équivalentes. Celle-ci sera aussi produite chez Renault en Slovénie. En mai dernier, Renault en avait montré un dérivé sportif, la Twin'Run. Les Peugeot et Citroën devraient être, elles, beaucoup plus traditionnelles dans leur architecture.

Loin des chiffres record

L'an dernier, le site tchèque de PSA et Toyota à Kolin (2.400 salariés) a fabriqué 214.915 véhicules, dont 74.900 107 et 65.800 C1. Novo Mesto (1.980 personnes) a produit dans le même temps 93.702 Twingo II (plus 32.200 Clio II et 921 fantomatiques coupés-cabriolets Wind). La production est en sérieuse baisse. On est loin du record du site de Kolin en 2009 (332.489 unités y compris la Toyota Aygo). Kolin tourne " aujourd'hui à 80-85% des capacités ", nous affirmait dernièrement Didier Leroy, patron de Toyota Europe. Novo Mesto fabrique aujourd'hui carrément deux fois moins de Twingo qu'en 2009, quand l'usine employait 2.500 personnes. Le créneau des petites voitures est en baisse. Il a eu son heure de gloire au temps des primes à la casse. Aujourd'hui, il représente 8% environ du marché français. Mais une nouvelle offre devrait aussi relancer le marché.

Coopérations quasi-obligatoires

Les coopérations sont quasi-obligatoires dans un créneau à prix ultra-serrés, réputé très peu rentable. Renault n'a jamais gagné d'argent avec ses Twingo. Les collaborations permettent de partager les frais et d'accroître les économies d'échelle. Aujourd'hui, outre la coopération PSA-Toyota et Renault-Smart, Ford collabore avec Fiat. La Ford Ka a ainsi été développée sur une plate-forme transalpine, avec des moteurs italiens. Elle est fabriquée chez Fiat en Pologne aux côtés de la célèbre 500. Quant à la Volkswagen Up, elle est aussi vendue sous les logos Seat et Skoda. Toutes sont fabriquées à Bratislava, en Slovaquie. L'Opel Adam reprend la plate-forme de la Corsa, une base roulante partagée avec la… Fiat Punto, puisque fournie naguère par l'italien du temps de

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2013 à 17:10 :
Halte au point de vue franco-français ! La plupart des Twingo3 ne seront pas vendues en France... ni en Slovénie ! Donc quel que soit le pays où elles sont fabriquées, elles viendront pour la plupart de l'étranger, du point de vue de l'acheteur ! Renault est une société française qui vend ses voitures dans le monde entier. Ce qui revient en France, c'est le bénéfice de cette vente, que la voiture soit faite en France ou en Slovénie ou en Australie ! Ce qui intéresse Renault, c'est que les clients puissent acheter les voitures, pas qu'ils puissent les fabriquer !
a écrit le 24/09/2013 à 22:05 :
Puissance: 138 kW (188 CH)
Carburant : LPG Le choix entre trois moteurs essence (1,6 - 1,8 et 2 litres) et un 2 litres turbo-diesel. Bien construite et douce elle fournit peu de sensations de conduite. En 2000 une légère retouche de la face avant, un moteur 2 l avec un turbo et une version SR plus sportive sont disponibles.la bonne nouvelle équipé de moteurs Toyota D4D VVT i Multidrive 4WD ...
a écrit le 24/09/2013 à 21:03 :
Quel serrassent le prix
a écrit le 24/09/2013 à 12:51 :
que fait Mr Montebourg représentant de l'état actionnaire
Renault peux faire mais pas Arcelor ?
a écrit le 24/09/2013 à 11:43 :
moi je prefere que les voitures soient construite en algerie et au maroc ,je vous laisse deviner la raison ....!
a écrit le 24/09/2013 à 10:43 :
illustration parfaite à contrario de la désindustrialisation française. . Nos emplois indutsriels ne sont pas partis en Chine mais tout simplement en Europe de l'est qui en contrepartie nous envoie les pauvres dont elle ne veut pas. Et le PS dit que la solution est dans + d'Europe, il ne faut pas s'étonner que les français renaclent de plus en plus.
autre pb concernant nos constructeurs dits nationaux ils construisent de plus en plus leurs véhicules hors de l'hexagone contrairement aux allemends. tout compte fait il faut peut être mieux avoir comme la GB des marques rachetées par les étarngers mais qui continuent à construire en GB plutôt que des marques nationales qui réalisent tout à l'étranger.
a écrit le 24/09/2013 à 10:20 :
.... ça c'est une révolution !!!.... petite Twingo moteur à l'arrière.... J'espère qu'il ne l'ont pas conçue en traction avec un bel arbre de transmission longitudinal ce qui, soit dit en passant, ne serait d'ailleurs pas plus idiot que les propulsions moteur à l'avant comme les emblématiques Mercédès et BMW tant convoitées !.... Voiture thermique toujours, voiture électrique à batteries d'accumulateurs encore.... On n'en sort pas de ce même refrain. Ah ! C'est sûr, on est en pleine transition énergétique !!!... Alors, entre la solution thermique d'aujourd'hui qui présente beaucoup d'inconvénients mais incontournable et la voiture électrique qui présente aussi beaucoup d'inconvénients mais vers laquelle il faut absolument tendre, il y a la voiture hybride qui elle, est la vraie voiture de la transition énergétique puisqu'elle utilise les deux types de motorisations. Là, deux voies distinctes se profilent en fonction de l'effet d'attraction des constructeurs sous l'effet des pressions des lobbies, pétroliers en particulier : ==>1<== Attraction thermique (exemple Toyota Prius plug-in, Kia, etc...) : l'hybride est à motorisation THERMIQUE PRINCIPALE, c'est celle qui émane des pétroliers puisque, au delà d'une certaine vitesse assez basse avec une autonomie électrique ridiculement faible, la voiture est thermique comme toutes les autres, celles que l'on connaît depuis des lustres. Les profits sont préservés. Argument avancé : c'est une bonne citadine. Bon, j'ai essayé, pas très convaincu pour le prix où le retour d'investissement n'y est pas. ==>2<== Attraction électrique (exemple Chevrolet Volt/Opel Ampera, BMW i3 avec option REx) : l'hybride est à motorisation ÉLECTRIQUE PRINCIPALE, c'est celle qui est combattue par les lobbies, pétroliers et médias. Sauf cas exceptionnel pour la Volt/Ampera où les deux fonctionnent en même temps, la motricité électrique est permanente et le thermique de puissance plus faible joue le rôle de groupe électrogène embarqué, la BMW i3, en particulier,a un thermique de 650 cm3 d'une puissance de 34CV c'est à dire un thermique 2 cylindres à plat un peu plus puissant que celui d'une 2CV Citroën). J'ai essayé, beaucoup plus convainquant mais hors de prix pour ne pas la vendre. Pourtant, le concept est largement supérieur au cas précédant puisque c'est une aussi bonne citadine mais beaucoup mieux optimisée puisque sur route, le thermique ne se mettra en route que lorsque le niveau de charge de la batterie sera descendu à un seuil de 20% environ et s'arrêtera à un seuil d'environ 80%. Sur l'Ampera que j'ai essayée, à 130 km/h, vitesse qui permet de compter sur une moyenne de 100km/h, l'autonomie est de 25 à 30 km. Cela veut dire, que la voiture est électrique, zéro émission, pendant 20% du temps, accompagné de l'économie de carburant et de pollution correspondants et ça, ça ne plaît pas du tout aux lobbies !!!... Alors personnellement, je ne comprends pas que Renault qui veut être le chantre de l'électrique, ne propose pas une petite Twingo III, moins exubérante que celle qu'il lance, électrique pure, sans batterie en entrée de gamme et sans train épicycloïdal, avec un petit groupe électrogène dont le thermique de la puissance d'un.... moteur de tondeuse à gazon !... tournerai à régime constant en permanence comme 80% de nos voitures actuelles. Pour moi, ce serait le vrai véhicule de la transition énergétique où le groupe électrogène serait alors IPSO FACTO remplacé par une pile à carburant dont on remplit le réservoir et SURTOUT PAS que l'on recharge !..
a écrit le 24/09/2013 à 9:31 :
Pour faire le pendant à cette article,il faut revenir sur les modifications du bonus malus qui va flinguer les véhicules essence moyen et même bas de gamme,en abaissant les niveaux de CO2 pour accéder au bonus.Le temps du jouet dans le paquet bonux est révolu manifestement.
a écrit le 24/09/2013 à 9:01 :
Ah les petites française.. Ca fait 100 ans qu'on nous les envie...
a écrit le 24/09/2013 à 8:28 :
Les nouvelles "petites" voitures comme Renault Kangoo 1.9 dTi 4x4 ,...La nouvelle Peugeot 1008 1.4 HDi 4x4 HYbrid4,lancée dans un plan ambitieux de développement de l?hydrogène. Peugeot 108 et Citroën C 1 une petite flotte à hydrogène.Il dispose d?une autonomie d?environ 400 km, peut atteindre les 130 km/h et monte tranquillement à 100 km/h en 15 secondes. il faut travailler Description du véhicule métallisé
811 Cuir noir RED CUT (Pack Exclusif AMG)
213 Direction paramétrique
235 Active Parking Assist
249 Rétroviseurs int./ext. gauche à commutation automatique jour/nuit
252 COLLISION PREVENTION ASSIST
280 Volant multifonctions en cuir Nappa
290 Airbags rideaux
294 Airbag genou
345 Essuie-glaces avec capteur de pluie
411 Boîte de vitesses mécanique à 6 rapports
413 Toit ouvrant panoramique
440 Régulateur de vitesse
442 Volant multifonctions
474 Filtre à particule diesel
477 Avertisseur de perte de pression des pneus
483 Pack de conduite dynamique
486 Suspension sport
500 Rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement
508 Pré-équipement navigation
510 Radio Audio 20 avec changeur 6 CD's
51U Ciel de toit en tissu noir
538 Capteur de fatigue ATTENTION ASSIST
543 Pare-soleils avec miroirs de courtoisie éclairés
581 Climatisation automatique confort "Thermotronic"
600 Lave-phares
614 Phares bi-xénon
772 Kit carrosserie AMG
791 Jantes AMG en alliage 18" (multi-branches)
803 Antidémarrage "
810 Surround Sound System
873 Sièges avant chauffants
880 Verrouillage centralisé avec télécommande à infrarouge
Line
P39 Pack Exclusif
P49 Pack rétroviseurs
R66 Pneus anti-crevaison
U22 Soutien lombaire à 4 réglages
U25 Seuils d'accès éclairés
U26 Tapis de sol AMG en velours
U62 Pack visibilité
P01 Launch Package
a écrit le 24/09/2013 à 0:04 :
Superbe la twingo et bravo pour le décalage technologique qui profitera au(x) volume(s). Cette alliance sur une dizaine de projets communs avec Daimler parait être une bonne chose au niveau des avancées et des innovations.
a écrit le 23/09/2013 à 20:23 :
... de psa qui est un 3 cylindre remplacera l'actuel 3 cylindre toyota sur kes futures C1/108/Aygo ?
a écrit le 23/09/2013 à 19:39 :
Tant qu'on n'aura pas celles marchant à l'eau et à l'urée en pile à combustible..., et même volantes passant au dessus des embouteillages et des radars, qu'ils ne comptent plus sur ceux et 'cells' du Bas-bide-Boum !
a écrit le 23/09/2013 à 18:08 :
Si les ventes de petites Peugeot 107 , Citroën C1 et Renault Twingo sont en baisse , c'est aussi parce que les Coréens Huyndai et Kia proposent des i10 et Picanto très réussies.
a écrit le 23/09/2013 à 16:24 :
Les voitures tricolores allemandes italiennes arrivent de partout et sont deja presentes sur notre sol ...Ou sont les voitures francaises, hexagonales ou bleues?comme on parle a la Tribune?
a écrit le 23/09/2013 à 16:07 :
Les français vont amplifier leurs achats de voitures économiques et solides produites en France, comme les Toyota Yaris excellentes ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :