Malgré des investissements, l'avenir du site PSA de Rennes est problématique

Malgré l'annonce ce jeudi d'un investissement pour produire le successeur du monospace Peugeot 5008 dans l'usine bretonne, l'avenir n'est pas rose. La production totale du site envisagée (plus de 100.000 unités par an) apparaît faible. Les sureffectifs demeurent.
Le successeur de l'actuel Peugeot 5008 est promis pour l'usine de Rennes
Le successeur de l'actuel Peugeot 5008 est promis pour l'usine de Rennes (Crédits : DR)

PSA en crise est plutôt avare de bonnes nouvelles. Cette fois, en voilà une, du moins à première vue ! Le groupe annonce ce jeudi un investissement sur le site breton  sinistré de Rennes."D'un montant de 90 millions d'euros, cet investissement sera dédié à la production d'un véhicule du segment C (compact). Ce véhicule viendra remplacer l'actuel (monospace) Peugeot 5008", annonce un communiqué du groupe tricolore.

Commercialisation en 2016

"La production s'effectuera sur la plateforme EMP2 (la nouvelle base roulante des véhicules compacts et supérieurs). Elle débutera mi-2016". Ce véhicule "sera commercialisé fin 2016 en Europe et à l'international". Du coup, à "partir de 2017, les volumes de production envisagés s'élèveront à 70 000 unités par an, ce qui portera la production du site à cet horizon à plus de 100.000 véhicules par an".

Pas vraiment rassurant

C'est déjà ça. Mais ce n'est pas vraiment rassurant pour l'usine d'Ille-et-Vilaine! Car les volumes envisagés sont inférieurs aux 129.600 unités à peine de  l'an dernier, qui n'étaient déjà pas énormes par rapport aux plus de 360.000 du milieu des années 2000, pour un potentiel installé qui se montait alors à 400.000 !

Chômage partiel à gogo

L'usine en était déjà fin septembre "à 70 jours de chômage partiel depuis le début de l'année, plus quatre semaines de fermeture lors des congés d'été"selon la direction. En octobre, la fabrication a été encore arrêtée tous les lundis et les vendredis. Les volumes envisagés désormais supposent qu'une partie de ce qu'il reste du haut de gamme français (Citroën C5, Peugeot 508) risque de n'être plus... fabriqué à Rennes à terme.

Marginalisation en vue

Le site risque donc, malgré l'annonce de ce jeudi, de se marginaliser dans le système de production du groupe PSA, qui semble plutôt se recentrer sur les sites de l'est de la France (Sochaux, Mulhouse), berceau historique de Peugeot. Naguère site phare et orgueil de Citroën, puis de PSA, l'usine produit déjà aujourd'hui 2,5 fois moins de véhicules que Sochaux !

Catégorie des familiales en chute

Rennes était spécialisé traditionnellement dans les véhicules les plus valorisants de gamme moyenne supérieure et haute. Le dernier vrai haut de gamme français, la Citroën C6, vient d'ailleurs d'être arrêté à Rennes, après des années de ventes confidentielles. Et aucun  successeur n'est prévu, sinon un haut de gamme DS... chinois.

Un plan de départs complémentaire?

A Rennes, le constructeur automobile avait déjà  annoncé il y a un an la suppression de 1.400 emplois, sur un total de 5.400 salariés (10.000 il y a une dizaine d'années). Mais, "pour faire 100 à 150.000 voitures, on a besoin de 2.600 à 2.800 postes seulement" , souligne un expert.  "Le plan de départs de 1.400 personnes pourrait ne pas suffire. Il y a donc une inquiétude tant au niveau du personnel que des syndicats sur un nouveau plan complémentaire". En outre, "rien n'a été annoncé sur le devenir des forces d'études encore présentes sur le site". Rennes apparaît donc comme un site extrêmement fragilisé aujourd'hui.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 29/01/2014 à 22:04
Signaler
En france on ne sait faire plus que 2 choses : accueillir toute la misère du monde (et surtout bien les traiter avec notre argent durement gagné) et fermer des usines .... Ouais super.....

à écrit le 29/11/2013 à 10:30
Signaler
Là je flippe!, car si une épée de Damoclès est au dessus de la tête de l'usine de la Janais, c'est grave pour PSA, car la Janais est le fleuron de ce constructeur et aussi l'usine d'assemblage la plus moderne et la plus rentable pour le groupe.

à écrit le 29/11/2013 à 0:47
Signaler
alors pourquoi ils virent pas des gens s'ils sont en surrefectif à PSA rennes ?

à écrit le 28/11/2013 à 19:18
Signaler
Les heures sup reprennent à Sochaux. Les lignes de la 308, C4 et DS5 vont tourner les samedis pour faire face à la demande. Le 2008 s'envole partout et sera bientôt introduit en Chine. La C3 retrouve un bon niveau de ventes (après les grèves d'Aulnay...

à écrit le 28/11/2013 à 15:53
Signaler
La Tribune: "Pour chaque solution, il y a un problème" Bravo!

le 28/11/2013 à 15:57
Signaler
Mieux vaut fermer les yeux et s'en tenir au communiqué "publicitaire" triomphant? Un journal, c'est fait pour lire entre les lignes, non? La Tribune constate que les 100.000 unités promises en 2017 sont extrêmement faibles pour une telle usine, mais...

à écrit le 28/11/2013 à 15:07
Signaler
Voici encore le résultat de l’écolo-vignette introduite par Borloo et aggravée par ce gouvernement. Les Khmers Verts sabotent notre industrie auto avec leurs taxes autophobes. Allez acheter un milieu de gamme français, et vous en aurez la preuve. T...

le 28/11/2013 à 17:42
Signaler
Les dirigeants des syndicats sont fonctionnaires à la botte du gouvernement.

le 29/11/2013 à 9:00
Signaler
Avis partagé. Le bonus malus a tué le haut de gamme en France

à écrit le 28/11/2013 à 15:00
Signaler
Avec Tavares à la tête de PSA, les choses seront radicales : on va fermer un max d'usines et on discutera après pour lancer une marque de luxe d'ici à 2035 et des modèles sportifs genre PTS sur base HDI 3 cylindres... Ca va swinguer chez PSA

à écrit le 28/11/2013 à 14:39
Signaler
PSA aurait mieux fait de fermer Aulnay et Rennes en même temps. En communication, ce n'aurait pas pire et cela aurait plus assaini la situation. General Motors a fermé des sites avant de rebondir.

le 28/11/2013 à 15:09
Signaler
Seulement GM n'avait pas les écolo-boulets. Et ils ont taillé dans le vif sur les retraites et salaires.

le 28/11/2013 à 15:09
Signaler
Seulement GM n'avait pas les écolo-boulets. Et ils ont taillé dans le vif sur les retraites et salaires.

le 28/11/2013 à 15:09
Signaler
Seulement GM n'avait pas les écolo-boulets. Et ils ont taillé dans le vif sur les retraites et salaires.

à écrit le 28/11/2013 à 14:22
Signaler
D'ici là, le gouvernement aura probablement instauré une taxe sur les monospaces, qui se vendent encore trop à son goût.

à écrit le 28/11/2013 à 14:14
Signaler
Ce serait bien d'ajouter le futur zafira dans le cadre de l'alliance avec GM sur la même plateforme. Mais est-ce trop demandé d'une alliance qui n'en est pas vraiment une...

à écrit le 28/11/2013 à 14:13
Signaler
Ce serait bien d'ajouter le futur zafira dans le cadre de l'alliance avec GM sur la même plateforme. Mais est-ce trop demandé d'une alliance qui n'en est pas vraiment une...

à écrit le 28/11/2013 à 14:13
Signaler
Ce serait bien d'ajouter le futur zafira dans le cadre de l'alliance avec GM sur la même plateforme. Mais est-ce trop demandé d'une alliance qui n'en est pas vraiment une...

à écrit le 28/11/2013 à 14:00
Signaler
Arrêtez cette sinistrose, même à l'occasion de l'annonce des bonnes nouvelles pour le centre de RENNES.  Certes c'est une 1ère étape pour le rebond de RENNES, et il faudra se contenter de volumes trop faibles jusqu'à cette échéance; c'est cependant ...

le 28/11/2013 à 14:08
Signaler
Vous êtes bien optimiste! Hélas, celui-ci ne semble pas justifié pour le site breton...

le 28/11/2013 à 14:49
Signaler
À réplique Vous avez des informations contradictoires, qui iraient dans le sens d'objectiver votre pessimisme sur le fait qu'il n'y ait pas de suites aux investissements qui vont être réalisés dès 2014? Pour autant, je n'ignore pas le désert qu'i...

le 28/11/2013 à 14:49
Signaler
À réplique Vous avez des informations contradictoires, qui iraient dans le sens d'objectiver votre pessimisme sur le fait qu'il n'y ait pas de suites aux investissements qui vont être réalisés dès 2014? Pour autant, je n'ignore pas le désert qu'i...

à écrit le 28/11/2013 à 13:40
Signaler
D'autant que les monospaces ne sont plus aussi prisés qu'autrefois...Le monde change trop rapidement pour une France qui n'a plus la capacité de s'adapter.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.