Volkswagen va lancer sa Dacia à bas coûts... en 2016

 |   |  838  mots
Volkswagen va lancer sa Dacia
Volkswagen va lancer sa Dacia (Crédits : reuters.com)
Volkswagen a décidé enfin de lancer son projet de véhicule à bas coûts. A moins de 8.500 euros. L'allemand suit les traces de Renault et de sa marque Dacia. Mais, ce n'est pas pour tout de suite!

Volkswagen a bel et bien lancé le projet d'une voiture à bas coûts. L'allemand aura ses Dacia. La décision a été enfin validée par le directoire du groupe automobile allemand. La commercialisation est prévue à l'horizon 2016. La voiture, sous une marque distincte, sera d'abord destinée à la Chine et l'Amérique du sud. Volkswagen est le deuxième acteur automobile dans l'ex-Empire du milieu  comme au Brésil. Ensuite, une vraie gamme pourrait être développée.

Dans une interview au magazine britannique Autocar, Heinz-Jakob Neusser, le directeur de la recherche et du développement de Volkswagen affirme : "nous travaillons sur le coût du projet, a-t-il déclaré au dernier salon de Tokyo. C'est clair que nous ne ferons ces voitures que si elles répondent à nos critères de sécurité, de comportement et de confort… Et il faut que ce soit rentable". Les grandes lignes du programme de modèle à bas prix seront dévoilées dans les douze prochains mois. 

Moins de 8.500 euros

"Nous travaillons sur un véhicule à bas prix, à des tarifs logiquement au-dessous de l'entrée de gamme actuelle de Volkswagen, soit moins de 80.000 yuans (8.500 euros) en Chine", nous expliquait au salon de Shanghai d'avril dernier Christian Klingler, membre du directoire du groupe Volkswagen en charge des ventes. "La priorité, c'est la Chine, mais avec des déclinaisons régionales en Russie, en Amérique du sud ou ailleurs dans les pays émergents", précisait-il. Cette marque viendra-t-elle en Europe de l'ouest ? "Il ne faut jamais dire non. Mais ce n'est pas prévu a priori", soulignait alors le dirigeant du premier groupe automobile européen.

Après avoir montré beaucoup de scepticisme, Volkswagen suit avec retard les traces de Renault avec ses fameuses Dacia Logan, lancées en 2004,  Sandero ou autres 4x4 Duster. Le groupe français a pris une sacrée avance dans le domaine des modèles à bas coûts. Il devrait effectivement en écouler plus d'un million d'unités en 2013, avec de solides marges, supérieures à 10% dans le cas du Duster.

Dacia Sandero10e/ La Dacia Sandero (Renault)

Volkswagen s'inspire-t-il  ouvertement de l'exemple français? "On regarde ce que l'on peut apprendre", assurait au printemps dernier Christian Klingler, ajoutant: "Renault s'est très bien adapté avec les véhicules à bas coûts". Et le dirigeant citait... l'exemple de la Sandero, "vendue en Russie, en Amérique du sud, en Europe"!

Bisbille avec Suzuki

Volkswagen avait noué naguère une alliance avec le japonais Suzuki, spécialiste des petits véhicules pas chers, qui est notamment le premier acteur en Inde. L'allemand détient même 19,9% de son capital. L'idée était de développer en commun ces modèles d'entrée de gamme pour pays émergents.

Mais le torchon a vite brûlé entre les deux groupes, le japonais, jaloux de son indépendance, reprochant à Volkswagen son impérialisme. Du coup, tous les projets communs ont été gelés. Volkswagen se voit donc contraint de développer seul son véhicule à bas coûts.

Renault en est au modèle à "très bas coûts"

Le créneau des modèles à bas coûts - qui ne sont pas d'ailleurs pas forcément perçus comme tels dans les pays émergents - est occupé dans le monde en partie par Renault, qui vend ses véhicules "Entry" sous le label de sa filiale roumaine Dacia en Europe et en Afrique du nord, et sous sa propre marque partout ailleurs (Russie, Inde, Argentine, Brésil, Colombie, Iran...).

Après le "bas coûts", Renault va d'ailleurs passer à l'étape suivante du "très bas coûts". Le français et son allié japonais Nissan disposent en effet d'une sacrée avance. En février prochain, Renault dévoilera en effet une voiture encore moins chère que la Logan, autour de 5.000 euros, au salon de New-Delhi, en Inde. Nissan a d'ailleurs créé aussi une marque bas de gamme, Datsun.

D'autres acteurs en lice

Suzuki, le coréen Hyundai-Kia, l'américain Chevrolet (GM), sont aussi présents sur le segment des modèles à moins de 8.000 euros avec des véhicules de conception ancienne - contrairement aux Renault. L'italien Fiat a fait oeuvre de pionnier dans les années 90 avec sa fameuse "World car" déclinée en Palio, Siena, Albea... Mais ce programme n'est pas mondial, puisque  cette gamme n'a réellement rencontré du succès qu'au Brésil... Toyota promeut aussi un modèle spécifique pour pays émergents, un peu plus cher, l'Etios. Même chose pour Honda.... et PSA avec ses Peugeot 301 et Citroën C-Elysée produits en Espagne et en Chine.

Fiat PalioFiat palio

Les marques chinoises ainsi que le russe Avtovaz (Lada), d'ailleurs contrôlé par Renault, disposent également d'une telle offre, mais il s'agit ici de véhicules de technologie obsolète sur des plates-formes périmées, avec un niveau de qualité très médiocre. Enfin, l'indien Tata propose sa voiturette Nano à des prix défiant toute concurrence, mais c'est un échec total à ce jour !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2013 à 11:29 :
Volkswagen pas fiable laisser moi rire , toujours beaucoup plus fiable qu'une Renault : ou une citron, haha , les français et le chauvisme ; la qualité allemande : est toujours au rdv , ce n'est pas une légende ;
Réponse de le 08/12/2013 à 1:32 :
Seb29400 faudrait sortir de votre monde pro allemande. N'étant pas pro française faut pas confondre erreur stratégique de nos deux groupes automobiles et la qualité. Volkswagen comme l'indique d'autres internautes n'a rien de plus ou moins fiables qu'une Renault. A titre de culture voici un petit rappel:
-Renault produit des pièces de Porsche
-PSA et ACM produise les pièces aéronautiques reprises dans les gammes DS par exemple.
-DS9 écrase les Audi toutes gammes cummulées en Chine (Marché porteur).
-La gamme DS se vend en progression en Allemange de trimestre en trimestre.
-Renault et Mercedes travaillent sur des moteurs nouvelles générations.
-L'architecture des moteurs e-BMW sont calquées sur celles des Peugeot...

Humhum comment dire. A titre d'information Peugeot Renault et Citroën ont remporté dans toutes les catégories des championnats automobiles et cela souvent sans partenariats.

L'erreur des groupes Français est surtout des choix de stratégie commerciale et marketing.
a écrit le 03/12/2013 à 12:41 :
VW devra travailler sur la qualité et la fiabilité ce ces produits , les clients du low-cost sont exigeants , les produits VW ayant une trés mauvaise réputation sur les routes difficiles du tiers-monde . (voir les rupture de chassis MQB).
a écrit le 03/12/2013 à 2:46 :
Si c'est pour proposer la low cost la moins fiable du marché comme le sont les Volkswagen et Audi, ça sera drôle encore
a écrit le 29/11/2013 à 17:16 :
Ils en fabriquent déjà des voitures bas de gamme ; il est vrai qu'elles sont vendues trois fois leur prix...
a écrit le 29/11/2013 à 13:57 :
moi, j'ai un duster et j'en suis ravi, merci dacia.
a écrit le 29/11/2013 à 13:24 :
Cela fait 7 ans que VW annonce sa carriole bas coût ... mais il ne le font pas.
Ce qu'ils disent aujourd'hui est clair :
"C'est clair que nous ne ferons ces voitures que si elles répondent à nos critères de sécurité, de comportement et de confort… Et il faut que ce soit rentable".

et comme il n'y a rien à gagner ... il n'y a pas de rentabilité à espérer ...
et pour les critères de sécurité : les Dacia sont les plus mal notées du marché et sont in finé dangereuses ... et plutôt d'une grande laideur.

VW ferait mieux de s'abstenir ...

mais peut être qu'ils font ces déclarations pour pousser Renault à s'enfoncer dans la dégradation de son identité, ce qui est déjà le cas ... et aussi leurrer d'autres constructeurs vers les pertes financières semblables à celles cachées habilement de Dacia.... par Renault
Réponse de le 29/11/2013 à 21:46 :
rien à gagner : les résultats de Dacia sauve juste le groupe Renault...
dangereuse : vous vous sentiez en danger dans une BMW serie 7 année modèle 95 ? la duster est à peu près à son niveau ?
laideur : les goûts et les couleurs - vous trouvez la UP jolie vous ?

VW ferait mieux de s'abstenir... mais bizarrement il ne le font pas ! la ou vous avez raison, c'est que VW ne veut surtout pas faire la betise de renault de vendre ces modèles sous son nom. Mais des marques, ils en ont... et Seat est à bout de souffle, perdu dans une ligne produit que personne ne suit...

c'est vrai que renault n'embauche que des idiots, ils n'ont même pas vu que Dacia perd de l'argent ! les c... !
Réponse de le 29/11/2013 à 22:08 :
Les comptes de gestion de Dacia, personne ne les voit, ils sont piteusement cachés dans les comptes de Renault qui comme par hasard perd de l'argent depuis le lancement de Dacia alors que Renault dégageait de très respectables profits AVANT le lancement de Dacia...

Si Dacia dégageait de réels profits, Dacia publierait des comptes distincts ...

que ni ni, les comptes catastrophiques de Dacia sont "planqués" comme la poussière nauséabonde sous le tapis !

Il n'y a que les naïfs pour croire aux balivernes des dirigeants de Renault et de leurs piètres assistants subalternes
a écrit le 29/11/2013 à 13:24 :
Trop tard... Tous les "grands" constructeurs ont raillé RENAULT quand l'annonce de fabrication de véhicules low cost a été faite... RENAULT et NISSAN peuvent savourer leur victoire! Et avec l'avance qu'ils ont pris, il ne sont pas près de se faire dépasser. D'autant que, justement grâce à cette avance, ils peuvent se permettre de baisser leur prix de vente pour couper l'herbe sous le pied à ceux qui pourraient devenir de sérieux concurrents...
Réponse de le 29/11/2013 à 15:06 :
Oui baisser plus pour perdre PLUS ...

il manquerai plus que les ouvriers esclaves au Maroc et en Roumanie et ailleurs réclament leur dû, un SMIC à 1 200 euro, et Renault partira en vrille totale .. vrille à plat pour ceux qui en connaissent l'issue !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :