GM se retire du capital de PSA : la "grande alliance" qui fait pschitt

 |   |  764  mots
La grande alliance, vantée en février 2012, se limite à des coopérations technico-industrielles
La grande alliance, vantée en février 2012, se limite à des coopérations technico-industrielles (Crédits : reuters.com)
GM annonce qu'il vend les 7% du capital de PSA qu'il détenait. Le mariage stratégique planétaire, noué début 2012, se limitera à des coopérations. PSA négocie avec le chinois Dongfeng et l'Etat français.

La grande alliance, c'est fini! General Motors (GM) annonce ce jeudi qu'il vend ses 7% dans PSA. Le mariage stratégique, tant vanté par le président de PSA Philippe Varin en février 2012, trouve ici ses limites. L'américain cède "24,8 millions d'actions par l'intermédiaire d'un placement privé à des investisseurs institutionnels", indique le  consortium de Detroit dans un communiqué. Le placement des actions détenues par General Motors dans le capital de Peugeot SA se fait entre 10 et 10,25 euros par action, a-t-on appris auprès de traders.

"Notre investissement était destiné à soutenir PSA dans ses efforts pour lever du capital au moment de la création de l'alliance entre GM et PSA, et ce soutien n'est plus nécessaire", a commenté le vice-président de GM, Steve Girsky, non sans hypocrisie! GM avait fait savoir un peu plus tôt qu'il "renonçait à son droit de mettre fin (...) à l'Alliance dans l'éventualité d'une prise de participation de certains tiers au capital de Peugeot". 

Ce retrait est logique. PSA avait en effet annoncé plus tôt jeudi une révision à la baisse du périmètre de son alliance avec GM, au terme de laquelle les synergies espérées seraient quasiment réduites de moitié, soit "environ 1,2 milliard de dollars par an à partir de 2018" (870 millions d'euros). Le français et l'américain ont abandonné les projets phares d'une plate-forme conjointe pour petits véhicules et d'un moteur à essence de petite cylindrée.

Rien que des coopérations techniques

L'Alliance se limite donc in fine à des coopérations techniques et industrielles. Elle sera concentrée sur le périmètre européen, alors que PSA espérait que GM pourrait l'aider hors du Vieux continent. Ce que l'américain, notamment fort au Brésil et implanté en Inde, s'est bien gardé de faire... Il est vrai que GM est réputé pour avoir toujours raté ses alliances, avec les japonais Isuzu, Suzuki, Fuji Heavy (Subaru) puis l'italien Fiat.

La coopération entre PSA et Opel, filiale allemande en déficit structurel de GM,  se bornera à une production d'un futur monospace compact Opel chez PSA à Sochaux, la fabrication des minispaces des deux groupes chez General Motors à Saragosse (Espagne). Ces deux familles de véhicules seront développées "sur des plates-formes PSA". Les premiers véhicules issus de l'alliance devraient être commercialisés à partir de 2016. Un  programme portant sur une nouvelle génération de véhicules utilitaires légers est également lancé.

En crise profonde et en quête d'argent frais,  PSA est par ailleurs en train de négocier une autre grande alliance avec, cette fois, le chinois Dongfeng. Le groupe automobile français, qui devrait changer de président l'an prochain avec l'arrivée de Carlos Tavares, "confirme étudier des nouveaux projets de développement industriel et commercial avec différents partenaires, y compris Dongfeng Motor, ainsi qu'un projet d'augmentation de capital. Il n'y a aucun accord sur les termes d'une éventuelle opération. Ces discussions sont à un stade préliminaire", soulignait jeudi matin le constructeur tricolore.

20% pour Dongfeng et l'Etat français

Le conseil de surveillance de  PSA Peugeot Citroën a approuvé le principe d'une augmentation de capital de 3,5 milliards d'euros impliquant le groupe public chinoiset l'Etat français, annonçait mercredi l'agence Reuters. Cette proposition, qui n'a pas encore été finalisée, prévoit une augmentation de capital préférentielle avec droits de souscription pour les actionnaires existants et une augmentation de capital réservée, dont le prix serait fixé à moins de sept euros par action, a ajouté une source proche du dossier.

Selon les termes de la proposition, Dongfeng et l'Etat français prendraient chacun environ 20% du groupe, tandis que la famille Peugeot verrait sa participation ramenée à 15% environ, a poursuivi la source. Le capital de PSA Peugeot Citroën est contrôlé aujourd'hui à 25,2% par la famille fondatrice - qui possède 37,9% des droits de vote.  GM avait fait savoir dernièrement qu'il ne souscrirait pas à une nouvelle augmentation de capital. Dès lors, condamné à être dilué, l'américain n'avait aucune raison de demeurer actionnaire.

"L'Etat suit de très près le dossier", indique-t-on dans l'entourage du premier ministre Jean-Marc Ayrault. Cet intérêt s'explique notamment "par le poids industriel et économique important de PSA en France". Le groupe employait plus de 91.000 personnes dans l'Hexagone à fin 2012, sur un total de 202.000 salariés, et ses usines françaises assurent un tiers de sa production totale de véhicules. Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a assuré pour sa part que PSA "restera français"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2013 à 1:24 :
La grande alliance qui fait pschitt a tout de même permis à GM de forcer PSA de sortir du marché Iranien (200 000 véhicules/ans), et une fois le boulot fait, à y revenir seul, suite au "réchauffement providentiel des relations diplomatiques US==>Iran.
C'est beau l'intelligence économique....
a écrit le 14/12/2013 à 17:58 :
Au mois de Novembre, Peugeot a augmenté ses ventes en France de 7.7 % par contre Opel a baissé de 22 % certes la France ce n'est pas le monde.Opel mis à part le Mokka n'a pas en ce moment de modèle qui donne envie,à sa dècharge de nouveaux moteurs sont en préparation dont un est déjà utilisé.
a écrit le 14/12/2013 à 12:27 :
C'est dommage GM aurait pu apporter beaucoup à PSA notamment en terme de qualité. Clairement les Peugeot ne sont pas au niveau de la concurrence.
Réponse de le 15/12/2013 à 19:52 :
cher imposteur, oui, en effet, Les Peugeot ne sont pas au niveau de volkswagen/audi, tellement, meilleur PSA, 14 ème au classement fiabilité du Car Reliability Index quand audi pointe à la 34 ème position sur...39. Bravo pour votre perspicacité, revenez quand vous voulez !!!
a écrit le 13/12/2013 à 22:10 :
la famille Peugeot est exilée fiscale en Suisse, où elle coule des jours heureux...
a écrit le 13/12/2013 à 16:55 :
C'est très étrange
GM, une entreprise en grande difficultés, sous la perfusion de l'Etat américain entre dans le capital d'une autre entreprise en difficultés : PSA
GM exige de PSA le boycott de l'Iran qui est son second client.
Les difficultés de Peugeot sont accrues par la perte de ce marché
Les Américains lèvent l'embargo sur l'Iran, alors que la France se fâche avec ce pays à cause des positions jusqu’au-boutistes de Fabius
GM se retire du capital de Peugeot
Réponse de le 17/12/2013 à 1:25 :
mince Jean doute, je viens de faire à quelques mots prés le même commentaire que vous... C'est bien, je vois que nous sommes de plus en plus à décrypter le dessous des cartes ;)
a écrit le 13/12/2013 à 15:27 :
Bonne nouvelle pour PSA.
a écrit le 13/12/2013 à 14:26 :
il faut vite que Varin s'en aille. C'est vraiment une cata cet individu. Rien de ce qu'il fait ne s'avère pertinent, rien de ce qu'il dit ne s'avère exact....
a écrit le 13/12/2013 à 14:24 :
on sait ce qui peut interresser DF, on a plus de mal à comprendre PSA. Des volumes en Chine au prix sans doute de remettre dans une JV avec DF le fric de l'AK. Mais la JV paiera-t-elle des dividendes à PSA? Qui s'emparera de la JV après quelques années...?
a écrit le 13/12/2013 à 13:47 :
Le sauvetage de GM et Chrysler a coûté au final 10Mds % a l'Etat fédéral US?

Drôle de solution pour le pays du Capitalo-Libéralisme Débridé triomphant...
Réponse de le 13/12/2013 à 14:03 :
AIDE à condition de faire les RETRUCTURATIONS nécessaires ?LE RESULTAT EST LA mais en france avec les syndicats et le gouvernement actueL c'est IMPOSSIBLE ? LA DECISION DE GM EST LOGIQUE
Réponse de le 13/12/2013 à 14:22 :
La nationalisation de GM pilote par Steve Ratner, le "car czar", de l'administration Obama qui a moins de problèmes avec le rôle de l'état dans l'économie que les adminastrations Républicaine. les américains sont avant tout des gens pragmatiques. Ce plan s'est traduit par la fermeture des dizaines d'usine sans psychodrame a la FRancaise. Aujourd'hui ce secteur est sain sans surcapacité.
a écrit le 13/12/2013 à 10:18 :
La C3 Picasso passe de la Slovenie à l'Espagne (neutre)
mais l'Opel Meriva sur (plate-forme+moteurs+boite PSA +++).
La Zafira passe à Sochaux (++) et su platefiorme EMP2 (plate-forme+moteurs+boite PSA ) c'est certainenment cette base qui servira pour le segment B de GM-EU et ailleurs ??.
Quand au chinois les voitures fabriquées en Chine par le Parti Communiste Chinois coutent plus chéres à fabrioquer qu'en Europe , et PSA-DongFeng seront les seuls avec Volvo à proposer des véhicules a plate-forme High Tech sur des produits de marques chinoises.. Alors .. Se mefier des chinois oui ... Avoir oublier la la mauvaise gestion de GM sur ces marques c'est l'erreur .GM à detruit : Opel Vauxhall SAAB , Cadillac , Oldsmobile etc...
a écrit le 13/12/2013 à 9:49 :
Ce n'est franchement pas très glorieux en terme de stratégie, on se demande bien pourquoi on paye ces guignols si chers pour jouer au bonneteau industriel et fabriquer des accords aussi nuls qu'éphémères. Ce n'est pas la première fois que les constructeurs automobiles français nous font le coup de la grande alliance qui va révolutionner le monde du moteur et de la carrosserie pour finir en épicerie de boulons et d'écrous. Piètres managers, incompétents et subventionnés.
a écrit le 13/12/2013 à 9:29 :
Je suis emerveillé que GM, qui a dû payer un dédit à Fiat lors de leur rupture, ne demande pas pas la même chose à PSA.... à mais oui, PSA n'a plus d'argent. Heureusement un nouvel actionnaire richissime ( l'état français) rentre au capaital.
a écrit le 13/12/2013 à 8:47 :
Voila plutot une bonne nouvelle, meme si cette alliance raté a fait perdre a PSA le marché de l'Iran. est ce qu'avec Dongfeng les choses se passeront mieux, je leur souhaite.
a écrit le 13/12/2013 à 8:26 :
la question est pourquoi une alliance avec les
simplement pour se faire piquer les brevet et les marche
bravo au vendu ,technocrate et ceux qui ont laisser faire actionnaire et politique
qui voulait se débarrasser d' une industrie qui emploi des salaries
qui travail mais biensur qui n'on pas le profit de l'esclavage
a écrit le 13/12/2013 à 8:26 :
Si les chinois renfloue le capital de P S A ce n'est pas innocent.Les véhicules seront construits en CHINE et il risque d'y avoir d'autres fermetures de sites en FRANCE.Quel avenir pour notre industrie?il est vrai que RENAULT ne fabrique plus que25% de ses voitures en FRANCE.
a écrit le 12/12/2013 à 22:25 :
Tenter le coup avec un GM qui est réputé pour avoir toujours raté ses alliances, avec les japonais Isuzu, Suzuki, Fuji Heavy (Subaru) puis l'italien Fiat, il fallait bien que ce Mr Varin soit diplômé de Polytechnique et de l'École des Mines, bravo champion.
Réponse de le 13/12/2013 à 8:22 :
Oui effectivement , les Piètres Polytechnique ET École des Mines sont du même acabit que les 2narques et les Sciences Po pour "miner" l'industrie française ... Péchiney, Arcelor, Alcatel, Thomson, etc etc ...
quelles bandes de casseurs bien plus casseur qui font démesurément plus de dégâts que ceux des banlieues
a écrit le 12/12/2013 à 22:17 :
plutôt une bonne nouvelle. dommage que PSA ait du renoncer à BMW et le marché iranien....les américains montrent, une fois de plus, qu'ils ne faut jamais faire affaire avec eux, qu'ils n'ont pas de parole ni sens de l'honneur. Varin aurait du le savoir...
a écrit le 12/12/2013 à 21:31 :
En tout cas l'alliance avec GM a fait du mal à PSA :
Renoncement du marché IRANIEN qui était un marché important pour PSA
Arrêt de la collaboration avec BMW pour l'hybride, l'électrique et bientôt pour les moteurs essence.
Le pire c'est le temps perdu qui aurait pu être utilisé autrement.
Et le temps c'est de l'argent que l'on peut gagner ou perdre
Réponse de le 13/12/2013 à 9:21 :
Étrangement, les "journalistes" n'en parle pas... Tout comme les syndicats au moment des licenciements...
Réponse de le 13/12/2013 à 9:46 :
La Tribune, qui avait révélé l'alliance PSA-GM en exclusivité mondiale, a toujours dit que cette alliance était mauvaise pour PSA...
a écrit le 12/12/2013 à 21:19 :
Il faudra trouver un partenaire en europe car les unités de production restent sous utilisés.
En amérique du sud PSA reste trop petit, et en INDE il y a un effort important à réaliser pour percer.
En quoi un partenaire chinois qui a déjà de nombreux autres partenaire va résoudre ces problèmes ?
A part faire un transfert technologique à sens unique, je ne vois pa trop ...
Réponse de le 13/12/2013 à 5:27 :
Parce que la Chine est le premier marché automobile du monde et va y rester pour longtemps. Ca ne vous siffit pas ?
Réponse de le 13/12/2013 à 5:27 :
Parce que la Chine est le premier marché automobile du monde et va y rester pour longtemps. Ca ne vous siffit pas ?
Réponse de le 13/12/2013 à 22:12 :
Le partenaire chinois finira par la totalité de la pomme et attention au carnage en France.
La chine possede une trésorie en cash pour assouvir sa faim en achetant un maximum d'entreprise étrangére et il commance par la France qui est en pleine déconfiture industriel grace aux politiqeus de tous qui ne comprennent pas que l'Homme n'a plus sa place dans l'industrie:Les industries qui engendrent du cash flow resterons les autres vont crever en laissant sur le carreau des salariés ou plutot des matricules avec leurs familles
a écrit le 12/12/2013 à 20:39 :
A qui cela a été vendu??
a écrit le 12/12/2013 à 20:38 :
Alliance menée de main de maître par Mr Varin ... Et dire qu'ils ont laissé BMW pour GM ... C'est à pleurer le caractère visionnaire de ce "grand " patron
Mais sur le fond, un mal court terme pour un bien quand Tavares aura repris la direction et si la famille lui laisse les mains libres ....
Réponse de le 12/12/2013 à 21:02 :
Si vous croyez que Tavares est capable, vous allez déchanter et avaler une nouvelle couleuvre !!!
Réponse de le 12/12/2013 à 23:29 :
On s'en reparle dans 5 ans ...
Réponse de le 12/12/2013 à 23:49 :
@Boff beaufff : Tavares a relancé avec un très grand succes les ventes de Nissan en Amerique du Nord quand il dirigeait Nissan North America, alors epargnez nous votre ignorance et votre frustration personnelle
Réponse de le 13/12/2013 à 6:54 :
Ce n est pas Peugeot qui a rompu l alliance avec BMW, mais plutot le contraire, parce que peugeot, englue dans ses problemes financiers, n avait pas grand chose a apporter. La firme allemande a conclu un partenariat gagnant-gagnant avec Toyota qui lui donne acces a une technologie qui va définir ce que seront les vehicules dans les 20 prochaines annees. Pour BMW, comme pour GM, Peugeot ne sera plus qu un mauvais souvenir.
Réponse de le 13/12/2013 à 8:17 :
Varin trop fort
Réponse de le 13/12/2013 à 8:17 :
Tavarez est atteint de la même pathologie chez tous les dirigeants et leurs cadres subalternes de Renault, c'est l'auto congratulation ...
Mais Renault est devenu une bulle boursière, qui a perdu toute capacité industrielle de se développer, et qui accumule les retards technologiques depuis 10 ans .. depuis "l'avènement" de la plus extrême stupidité collective low value, low cost initiée par les Schweitzer, Ghosn, Pelata, Tavares etc ...
a écrit le 12/12/2013 à 20:22 :
Quelle bonne nouvelle !
Réponse de le 13/12/2013 à 6:22 :
Très bonne nouvelle pour psa
a écrit le 12/12/2013 à 19:59 :
Les chinois doivent réfléchir milles fois avant d'investir à fonds perdus chez PEUGEOT!!! Il vaut mieux donner cet argent aux chinois démunis!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :