Audi va investir des sommes folles pour tenter de doubler BMW

 |   |  466  mots
La nouvelle Audi A3 berline est produite en Hongrie
La nouvelle Audi A3 berline est produite en Hongrie (Crédits : DR)
la filiale haut de gamme de Volkswagen annonce 22 milliards d'euros d'investissement sur cinq ans. Soit 4,4 milliard par an, bien davantage que PSA, qui produit pourtant deux fois plus de voitures.

Audi investit à fond, essentiellement en Allemagne. La firme aux quatre anneaux annonce ce vendredi qu' elle prévoit de dépenser la bagatelle de... 22 milliards d'euros entre 2014 et 2018. "Dans l'avenir, nous allons investir fortement dans de nouveaux produits: 70% (de ces investissements) sont prévus pour la modernisation et l'élargissement de notre gamme de modèles", souligne  Axel Strobek, directeur financier d'Audi, cité dans un communiqué de la marque. 

Soit une somme phénoménale de 4,4 milliards d'euros par an... contre 3,2 milliards seulement investis par PSA pour ses deux marques Peugeot et Citroën en 2012, alors qu'il produit quasiment deux fois plus de véhicules.

Gros investissements outre-Rhin

Plus de la moitié des investissements escomptés profiteront d'ailleurs aux sites historiques d'Ingolstadt et de Neckarsulm, dans le sud de l'Allemagne, souligne le label "premium". Ce plan s'inscrit au sein d'un programme d'investissement du groupe Volkswagen de 84 milliards d'euros sur les cinq prochaines années.

Audi, filiale haut de gamme du groupe de Wolfsburg, a déjà atteint en 2013 son objectif  d'écouler 1,5 million de véhicules par an, initialement fixé pour 2015. La marque vise désormais les deux millions en 2017-2018. Pour ce faire, Audi entend porter sa gamme de 49 modèles actuellement à 60 au cours des prochaines années. En un an, Audi a déjà renouvelé sa compacte A3, créé une version spécifique à quatre portes allongée dite A3 berline, produite à Györ en Hongrie.

Il vient même de commercialiser la première voiture hybride rechargeable du groupe Volkswagen, sur base d'A3. Et il va dévoiler prochainement un tout nouveau coupé TT, en attendant le renouvèlement de sa série traditionnelle "moyenne" A4. Un nouveau gros "SUV" Q7 est en préparation.

Plus de production hors d'Allemagne

Audi prévoit, pour la première fois de son histoire, de fabriquer en 2014 davantage de voitures hors d'Allemagne qu'outre-Rhin. Il y a plus d'un an, Audi annonçait la construction d'une usine au Mexique, à San José Chiapa (État de Puebla), pour y fabriquer son 4x4 Audi Q5 à partir de 2016. Objectif : 150.000 véhicules  par an, essentiellement pour l'exportation vers les Etats-Unis.

Au Brésil, Audi va investir 500 millions de reais (170 millions d'euros), afin d'assembler des A3 compactes en 2015 et des "SUV" Q3 en 2016 à Sao José dos Pinhais (Etat du Parana), là même où... Renault a son usine.

Derrière BMW, devant Mercedes

La firme, qui est traditionnellement le numéro un du haut de gamme en Chine avec une implantation vieille de 25 ans, y a par ailleurs annoncé un doublement des capacités de production à terme à 700.000 unités. Audi veut doubler le numéro un traditionnel du haut de gamme, son compatriote BMW. Sur onze mois 2013, avec 1,44 million d'Audi (+7,4%), la firme d'Ingolstadt devançait  Mercedes (1.322.500, +10,7%) mais restait en retrait de BMW (1.499.308 véhicules, +8%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/01/2014 à 10:50 :
L'umpudence de ce groupe aux originees nazies est surprenant ...
a écrit le 06/01/2014 à 10:43 :
Avec des Skoda rebadgées Audi pends ses clioentrs pour des gogos ... Quand à la fiabilité en berne...
a écrit le 06/01/2014 à 9:57 :
Commentaires de Godrev = flux de paroles inutiles et incohérentes. Blabla prétentieux pour présenter des banalités ou une analyse plus ou moins cohérente et fondée.
a écrit le 05/01/2014 à 19:27 :
Audi ne fait que descendre en gamme, bientôt il vont faire une Audi avec un TDI 75ch, et certains hypnotisés par les 4 anneaux vont crier au génie.
a écrit le 05/01/2014 à 12:31 :
Sacré Godrev, il ne se lasse pas à radoter tous les jours ses marottes. Godrev le nouveau messie qui comme Jeanne d’Arc a entendu des voix pour nous mettre en garde du péril Volkswagen. Godrev le « Phare illustre et omniscient », le « Sauveur unique », « l ’Envoyé céleste », le « Diderot de l’automobile ». Car Godrev a une mission sur ce site il doit nous mettre en garde et nous re-informer.
Réponse de le 08/01/2014 à 10:43 :
Le Diderot de l'automobile, ça j'aime bien mon bon Trollwagen vraiment vous auriez pu y associer le Voltaire de l'auto, je prenais tout autant, j'aurais assumé, aussi...!!!
a écrit le 02/01/2014 à 22:03 :
L'Allemagne, faux partenaire de la France qui profite sur notre dos, nous boycotte ! Faisons pareil et boycottons l'industrie automobile allemande, les Milka, Oral B, Lidl,, Braun, Stabilo Boss etc
Réponse de le 04/01/2014 à 13:51 :
Vous avez oublié Puma. PPR se réjouit d'avance de votre esprit patriote.
a écrit le 02/01/2014 à 22:00 :
Les Audi sont d'une vulgarité et d'un m'as-tu vu incroyables ! Aucune classe
a écrit le 29/12/2013 à 18:47 :
C'est pas une gué-guerre franco-allemande, mais de positionnement. Les marques allemandes ont choisi le haut de gamme, les marques françaises, le volume à bas prix. Regardez comment BMW entre dans l'hybride par le luxe alors que Renault y entre par l'entrée de gamme. 2 stratégies différentes.
a écrit le 29/12/2013 à 13:10 :
@bison
Vous êtes sur la mauvaise piste, vous semblez cette fois tenter de démontrer la dépendance de SUBARU à son actionnaire référent TOYOTA. SUBARU s'est défait de GM et a su rester indépendant, en face pour exemple, SUZUKI a cassé sa relation avec Volksagen qui n'en est tjrs pas remis, l'arrogant...Pour le reste, il vous faut réviser DAIHATSU appartient à TOY, quoi de plus normal que de passer la verso de TOY à la place de la Justy de DAIHATSU quand celui-ci n'exporte plus en Europe et pour un temps encore, seulement, ses genuine, jusque là ça va ?
a écrit le 29/12/2013 à 12:55 :
@stromboli
Trollwagen, à 2.21 vous devriez dormir car je pressens chez vous une forte perturbation. En suis-je la cause ? Modestement, sans doute car vous vous fendez là de longs articles à peu près incompréhensible. Je vais donc vous réponde sur les quelques points clés compréhensibles de votre long et ténébreux pensum. PSA fait vivre dispose de 100 000 emplois français et 100 000 dans le monde, il faut les conserver et nous allons les conserver, en achetant moins de voitures allemandes, particulièrement du groupe Volkswagen et à fortiori celles-là qui sont entachées de vices récurrents, moteurs TDI poreux, BV auto DSG/Stronic à la rue, dès 4000 kms, moteurs essence TSFI/TSI aux distributions fragiles qui coûtent un bras aux propriétaires et qui font que ce constructeur baisse en France et...en Allemagne, mangé par MERCEDES. Normal c'est une forme de réponse adaptée apportée par le marché à une production inadaptée et non fiabilisée -et bien trop chère lorsqu'il s'agit d'Audi, pensez donc, ils l'appellent encore premium-. Ensuite, que 10 % ou 65 % des voitures françaises seulement soient produites en France ne change strictement rien au fait que l'achat de la production nationale mais aussi l'auto assemblée en Europe-rapporte toujours à la France et aux constructeurs français quand l'auto allemande ne rapporte rien sauf évidemment à qqes équipementiers qui ont souvent externalisés en...Chine. Quelque part, vous parlez de transparence, tant mieux, j'attends en effet que Volksawgen/Audi offre en Europe 10 ans de garantie, comme aux US et en Chine sur son fleuron, la bv auto dsg/Stronic, ce serait vraiment choux...pour les propriétaires européens lésés plutôt que mettre son mouchoir sur cette vilenie et tenter de l'enterrer. J'attends aussi que les constructeurs qui ont payés, lobbyer leurs grosses émissions auprès du CDU de Mme MERKEL passent par la case machine à laver, que Volkswagen prononce publiquement sa contrition sur ses origines nazies aux fins d'être blanchi... Ensuite, pardon, mais le reste de vos propos devient tellement confus, qu'on ne peut même pas, avec effort, sérier quelque chose qui offre matière à réponse... Retenez donc qu'ils faut acheter français, à fortiori quand c'est plus fiable, meilleur, moins cher et moins gourmand et toutes les fois que vous n'avez pas besoin d'une pseudo AWD allmande mais d'une vraie, auquel cas , faites un essai chez SUBARU, bluffant. Bonne journée à tous... Snocky, bonjour chez vous !!!
Réponse de le 29/12/2013 à 14:37 :
@godrev
votre charabia est la manifestation de votre grande souffrance morale, de votre pathologie liée à votre grande solitude et votre désœuvrement.
Vos Renault nesont pas françaises, elles sont produites en Turquie, Maroc, en Russie, en Roumanie, Slovaquie et en Corée ... bref de la daube
Réponse de le 29/12/2013 à 17:29 :
question charabia, vous êtes bien placés aussi on dirait.
Renault produit environ 25 % de ses voitures en France, soit autant que VW en Allemagne... sans compter les moteurs, boîtes de vitesses, ingénierie qui sont également fait en France. Bref, vous n'y connaissez pas grand chose à l'automobile.
Réponse de le 04/01/2014 à 13:54 :
Mon pauvre Godrev et vous voila donc arrivé au point Godwin. Pourquoi voulez vous que Volkswagen prononce publiquement sa contrition sur ses origines nazies aux fins d'être blanchi... Toute le monde sait que le groupe a été créé par A.Hitler. Et Volkswagen ne le nie pas. Encore une fois vous étes ridicule.
a écrit le 29/12/2013 à 2:21 :
@godrev ne présente aucun intérêt dans ce débat : il est typiquement français qu'un agité vienne, sur quel fil que ce soit et partout, détourner le fond du problème, se perdre dans digressions oiseuses hors propos dans une exhibition psychiatrique à la fois malsaine et insupportable.
Il n'est peut-être pas pour rien que ce genre d'attitude locale, si on se met à la place d'un dirigeant, se soit faite complice de la disparition de plus de 400.000 emplois industriels sur le territoire français depuis 2002, principalement dans son fleuron qu'était l'automobile et ses fournisseurs.
Pour autant, la réalité persiste dans sa logique : non seulement 64% des autos de marques françaises sont produites à l'étranger, inclus hors Europe (la Corée des Renault-Samsung et le Japon des PSA-Mitsubishi ne sont pas en UE comme le croit ce personnage), mais de plus 83% des composants des autos produites même en France sont américains, japonais, finlandais, italiens, tchèques, brésiliens, turcs, chinois, vietnamiens etc...
Au-delà du négationisme auto-hypnotisant de certains, le système capitalistique productiviste est ainsi, que ça plaise ou non. rien ne sert de refuser l'information quand elle se présente. Pour info : je suis homologateur de véhicules, accrédité auprès des administrations UE compétentes, et je sais exactement l'origine de chaque composant décrits dans nos dossiers de demande d'accréditation.
Je sais aussi que certaines voitures allemandes ou japonaises sont, par exemple, produites aux USA, au Mexique, etc...
La question de fond est simplement, pour en revenir au sujet de l'article, qu'une marque à tout à gagner en jouant la transparence après avoir démontré son savoir-faire, plutôt que de maintenir l'illusion, proche du fouttage de gueule propre aux marques françaises et à la mentalité de leurs dirigeant - sans doute encouragés par l'existence indéniable de nombre de @godrev, quelles défendent le "made in france"...
Réponse de le 29/12/2013 à 3:00 :
Renault par exemple et pour parodier Opel dans une Pub vante la "French Touch" simplement (pas de mensonge) contrairement à la « Deutsche Qualität », prochainement Opel fera de la Pub avec Claudia Schiffer en vantant le "c'est une allemande" « l'ingénierie allemande », VAG vante la « Deutsche Qualität » depuis des lustres alors que nous savons tous que les origines des pièces, des études, des lieux d'assemblage sont multiples et dépassent les frontières.
Réponse de le 29/12/2013 à 9:53 :
Exact, @Problème à l'envers. Je ne dis rien de contraire (je pourrais même parler de certaines japonaises, allemandes ou italiennes montées en Chine - GAC, par exemple - ou Malaisie). J'ai déjà assez bien démontré
la futilité de la notion de nationalisme par les exemples de lieux réels de montage ou de construction, et d'origine de composants servant à construire - et je n'ai pas parlé des bureaux d’ingénierie délocalisés en Italie, Turquie, Californie, Taiwan, Israel etc..., par sous-traitance - une automobile qu'elle qu'en soit la marque. J'ai bien, comme vous, démontré la futilité de croire à la valeur surfaite d'un blason, surtout si on se met à le teinter de nationalisme mensonger, pour faire croire au bon peuple, qui manifestement mord toujours à l'hameçon, qu'on protège les emplois locaux, etc... alors qu'en fait on fait payer même la crédulité ! Tant que c'est faisable. Idem en Italie (histoire de soulager les hyper-tendus pseudo-"nationalistes-français" du fil) où on fait payer cher la Fiat 500 polonaise, les Italiens - les acheteurs - croyant ainsi sauver des emplois, en la payant bien plus que, par exemple, en Ukraine voisine - et sous-traitante - de la Pologne...

D'où l'irrationalité de se bouffer le foie ici pour des histoires de nationalisme ou d"'image" fabriquée en dehors d'une réputation vérifiable, dans un contexte imposé où ces termes ne correspondent à rien quasi nulle part (même une Rolls est moins british que bavaroise, par exemple).
Dès lors, autant écouter son portefeuille - pour ceux qui payent eux-même leur voiture, et pour ce qui le peuvent encore -, et faire son choix en conséquence : il faut en avoir pour son argent, et c'est tout. Perso, même si de belles (ou moins belles) japonaises, italiennes, françaises, allemandes etc... me passent entre les mains, j'ai toujours gardé la bonne vieille Mitsubishi Space Star essence injection directe made in Nederland, car incassable, moche et discrète - la France est devenu une dictature molle où il ne faut provoquer ni les autorités ni les déliquants et autres rayeurs de carrosserie -, pratique, peu coûteuse, qui atteindra ses 300.000 bornes facilement. Pour les hyper-sensibles réactionnaires : oui, ç'aurait pu être une voiture française, et même bourguignone, auvergnate, voire corrézienne ou gallo-romaine !
Mais c'est une nippo-hollandaise car ça c'est trouvé comme ça. Par contre ma Volvo C70 est bien suèdoise, mais si la marque appartient à Geely, chinois.
Même si je sais qu'elle aussi à des composants américains, thailandais etc... etc... C'est comme ça. C'est ce qu'on appelle la vie... Trop en parler sert moins qu'agir, quand et si on peut.

Il est curieux que l'automobile dans ce Pays, où tout a été fait pour en détruire jusqu'à l'image (la dégradation volontaire est un exemple de résultat de l'auto-phobie bêtement institutionnalisée), provoque encore tant de passion, alors qu'il y a 9 millions de pauvres, 4,8 millions de chômeurs, et que la plupart des employés du privé, payés au SMIC dans 73,4% des cas, ne peuvent se payer une auto neuve, même modeste (les banques, pourtant bien impliquées dans la crise, ne prêtent qu'aux fonctionnaires, qui composent 79% des acheteurs de VN - sources : banques-assurances -, le reste l'étant par des entreprises...).
De fait, tant que le profit tourne en rond (d'où la fixation ici de certains pour les "royalties" ou autres accessoires équivoques), compensé par les subventions et autres pansements, et que cela rempli les poches d'une minorité privilégiée, ça continuera.
Tout le reste n'est que du cinéma, et pour en revenir à l'article de La Tribune (pour ceux qui l'ont lu), si on a pas d'actions chez Audi (ou chez Renault, GM, etc..., ou l'équivalent de par un poste très intéressé au sommet d'une Administration), il est inutile de s'échauffer comme certains ici (je répondais à l'agressif @godrev, qui a dû se tromper de site...) à moins que cela soit un pauvre passe-temps à défaut de créer ou contribuer à créer, ce qui, je l'admets, est désormais extrêmement difficile en France et en UE. Ceci étant, bon dimanche à tous.
Réponse de le 29/12/2013 à 12:36 :
"Pour info : je suis homologateur de véhicules, accrédité auprès des administrations UE compétentes" en lisant cette phrase on comprend mieux ou vous vous situez...
Vaut mieux avoir des constructeurs nationaux qui fassent (encore) produire 36% de leur production en France plutôt que 0%. J'ai travaillé une dizaine d'années en Allemagne en tant que frontalier, la différence de mentalité entre ces 2 pays est assez flagrante. En Allemagne, tout le monde est à 100% derrière leurs industries, les entreprises sont solidaires entre elles pour exporter, les grandes entreprises aident les petites à se développer, et les allemands achètent en priorité allemand. La France, elle, se désindustrialise à grande vitesse, il est tout de même plus logique d'acheter en priorité des produits fait ou en partie en France pour soutenir notre industrie, nos emploie et aider les jeunes à trouver du boulot. Un pays sans industrie n'a aucun avenir...
Pour info, un label origine France garantie a été mis en place, pour obtenir ce label, le produit fabriqué doit respecter les deux critères suivants :
le lieu où le produit prend ses caractéristiques essentielles est situé en France
50% au moins du prix de revient unitaire est acquis en France.
Réponse de le 29/12/2013 à 20:47 :
D'accord avec @seb : je n'ai passé que 6 mois à travailler en Allemagne, mais j'ai fait les mes constatations : les Allemands pensent Economie Allemande et Achètent TOUT allemand. Les français n'ont aucune Conscience Economique.
Ce séjour chez eux a été pour moi une vrai révélation: ce qui me semblait évidant à faire (acheter national) est chez eux une EVIDENCE.
Ici, pas franchement...
Réponse de le 31/12/2013 à 1:44 :
Si des Trolls salariés par Volkswagen ne passaient pas leur temps à dénigrer systématiquement les marques automobiles françaises sur ce site, un personnage comme Godrev serait sur une autre longueur d'onde, il n'aurait plus besoin de contrebalancer les diatribes des Trolls professionnels, et de plus il n'y a pas de rapport avec le nationalisme puisqu'il salue souvent certaines automobiles nippones.
a écrit le 28/12/2013 à 18:30 :
@bison
Désolé de ne pas partager votre position sur SUBARU mais je connais bien son histoire pour être un fan de 20 ans, je confirme une participation de 16,5 % de TOYOTA chez SUBARU ce qui n'en fait pas un constructeur dépendant de son actionnaire ou bien alors, je veux bien que vous m'expliquiez... Je partage par contre la position d'acteur de niche, mais quel acteur !!! D'ailleurs les développements récents du moteur du coupé commun SUB TOY ont été menés par SUB bien netendu à cause de la technique retenue du moteur à plat, pour le reste oui, il y a et aura probablement d'autres développements croisés.
Réponse de le 28/12/2013 à 21:14 :
vous pensez que Subaru a mis fin aux collaborations avec Isuzu et Suzuki de son propre chef? Vous estimez le montage de Toyotas dans les usines Subaru, la vente de Daihaitsu rebadgés Subaru, l'utilisation de la base Prius pour l'hybride et le développement de modèles "communs" ne montrent pas clairement la dépendance de Subaru?
a écrit le 28/12/2013 à 18:29 :
Même si pour l'instant le succès commercial est encore là , Audi a compris qu'il fallait réagir et vite. Imaginons un peu quelle serait leur part de marchè si leurs véhicules étaient fiables?
Il faudrait aussi selon moi qu'Audi propose des moteurs spécifiques pour que les gens aient vraiment le sentiment de conduire des voitures à part, la qualité des tableaux de bord ne doit pas être un critère déterminant pour se démarquer du reste de la production.Il semblerait cependant que la tt soit fiable c'est parfait pour un modèle valorisant.
Réponse de le 28/12/2013 à 19:03 :
@ gipare
les moteurs Audi sont des moteurs d'exception, avec des avances technologiques indéniables.
Par exemple, les 5 cylindres ont été copiés mais jamais égalés, les W12 ont ne les retrouves chez aucun autre constructeur hors groupe VW, les TSI à cylindres désactivables des 4 cylindres au W12 sont aussi une avance sur tout le reste de l'offre automobile, etc etc ..
Pour le reste la finition et les matériaux Prémium des intérieurs font références depuis le début des années 90.
Voilà ce qui explique les profits très exceptionnels qui permettent d'investir massivement sur fonds propres.
Réponse de le 28/12/2013 à 21:18 :
@gipare: pour votre lanterne Audi développe ses propres moteurs distincts de ceux de VW même si des croisements ont lieux pour certains modèles.
Réponse de le 28/12/2013 à 23:47 :
S'agissant des TDI 105 ou 150 et du TSI 140 désactivable présents sur l'A3 et la Golf
il semblerait que se soient les mêmes , ou alors qui conçoit et qui fabrique ces moteurs Audi ou VW ?
a écrit le 28/12/2013 à 18:10 :
@bison
Désolé de ne pas partager votre position sur SUBARU mais je connais bien son histoire pour être un fan de 20 ans, je confirme une participation de 16,5 % de TOYOTA chez SUBARU ce qui n'en fait pas un constructeur dépendant de son actionnaire ou bien alors, je veux bien que vous m'expliquiez... Je partage par contre la position d'acteur de niche, mais quel acteur !!! D'ailleurs les développements récents du moteur du coupé commun SUB TOY ont été menés par SUB bien netendu à cause de la technique retenue du moteur à plat, pour le reste oui, il y a et aura probablement d'autres développements croisés.
a écrit le 28/12/2013 à 17:00 :
Avec la montée en puissance des constructeurs automobiles français, les allemands se bousculent dans le corner du très haut de gamme où croisent peu de clients. Une manière de suicide. Les sommes annoncées comme investies sur de nouveaux projets étant par habitude et pour l'essentiel prise dans les investissements "classiques" des constructeurs qui se chiffrent forcément par milliards. Une manipulation à laquelle nos voisins nous ont accoutumés au point qu'elle devient lassante. Les constructeurs français sont sur des gammes montantes sur lesquelles ils n'étaient pas il y a 3 ans et le prochain Salon de Paris devrait montrer une ambition nouvelle sur ce créneau. La politique Daimler/Mercedes de s'allier avec Renault Alliance pour produire des petits modèles est donc la bonne pour les deux constructeurs. Renault prévoyant sous cette forme une pénétration indirecte du marché allemand et une modération de celle allemande en France et sur ses marchés principaux. L'avancée d'une stratégie gagnante.
Réponse de le 28/12/2013 à 18:55 :
Il est clair que les constructeurs Prémium Audi BMW Porsche et VW accumulent depuis 10 ans des profits faramineux qui leur donnent la capacité d'investir massivement dans un double développement :
- développements technologiques en avance de 10 ans pour les véhicules particuliers et aussi le poids lourd
- développements des capacités de productions et des réseaux commerciaux, en particulier en Allemagne ou Audi PORSCHE BMW continuent de construire de nouvelles usines à la pointe de la productivité, et de même sur tous les continents

A l'évidence l'absence de profits de Renault et PSA réduit leurs capacités à innover et à suivre les besoins dans les pays en forte demande.
En particulier Renault s'est embourbé dans le marasme en Corée, en Russie, et le modèle économique de Dacia ne rapportera jamais un sou de bénéfice.
Ce qui est inquiétant, c'est le recul des profits de Nissan qui ne pourra plus distribuer de dividendes et Renault va se retrouvé privé de sa seule source pour rétablir des comptes à la peine.
Au final Renault est devenue une bulle boursière.
Pour la famille Peugeot, ils ont mangé leur pain blanc, et les marques vont avoir du mal à se développer, elles vont finir comme marginalisées, comme Mazda et Subaru,
Kia Yundai l'a déjà surpassé, SSanggYong pourrait bien aussi repasser devant.
a écrit le 28/12/2013 à 16:51 :
@bison
Audi baisse en France, en Allemagne cède devant Mercedes ; Volkswagen group baisse , partout dans le monde sauf en Chine, le groupe est donc sauvé par la Chine... Il faut un énorme cash, malheureusement trop souvent fait sur le dos du client, pour volkswagen dans son développement boulimique pour entretenir une douzaine de danseuses, une victime Seat, une autre en PL Man à résultats zéro, Scania pas rose, sans compter les grosses marques là pour l'image mais qui ne rapportent rien etc ; vous comprendrez que le diviseur est le nombre d'entreprises et oblige a transposer les chassis et les techniques pas très fiables de Volkswagen, voiture du peuple, vers Audi et... Porsche . Une marque Porsche -qui a longtemps été un fleuron-, mais parfois et surtout récemment discutable, avec des petits bouts de Volkswagen c'est consanguin, mal vu et condamne à terme l'image et le produit. Déjà Audi galère avec l'absence de renouvellement, de gammes adaptées et banales et d'innovation globale, rien ne vient... Au lieu de monter des usines pour faire du sur place, audi qui fait dans l'été un avertissement sur résultats pour 2015, pronostiquant des marges ramenées de 12 à 6 %, soit moins que ...DACIA, prend conscience du problème et nous joue coups de com sur coups de com. La confiance se délite, trop de casses de fiabilité discutable DSG , Stronic, TDI diesel poreux etc sont dignes de la voiture du peuple mais pas d'Audi, mais encore une fois la consanguinité évoquée entache toute la production du groupe. Pour conclure, je dirais qu'on peut vivre, bien en étant un petit constructeur en ciblant, bien son développement comme MAZDA ou avec de bons partenariat comme le vit ma marque AWD fétiche SUBARU. Par conséquent et je le dis tous les jours, si PSA se recapitalise comme attendu, il aura demain entre ses mains les clés de sa réussite et de son développement car ses gammes sont aujourd'hui renouvelées, formidablement, profitablement. Quant à RENAULT, c'est déjà tout bon, cher Bison !
Réponse de le 28/12/2013 à 17:35 :
@godrev: le premier actionnaire de subaru était GM jusqu'en 2005 et désormais subaru a rejoint le groupe Toyota. Ce n'est donc pas un constructeur indépendant, mais un acteur de niche (au contraire de PSA) qui se sert dans les étagères d'un groupe plus grand.
a écrit le 28/12/2013 à 15:26 :
A tous ceux qui prônent les marques allemandes: je n'en ai jamais possédé, et je roule non pas dans une "image", mais dans une Peugeot 406 essence, 204000 km, fiable et dont je suis très satisfait.
Réponse de le 28/12/2013 à 15:43 :
osef, comme disent les jeunes..
a écrit le 28/12/2013 à 13:56 :
Les chiffres d'Audi (mais on pourrait aussi prendre ceux d'un autre grand groupe) montrent surtout que PSA ne pourra pas rester longtemps indépendant, peu importe les qualités de la production actuelle . Les alliances ponctuelles ne suffisent plus pour repartir les coûts et vu que PSA n'est pas en position de force, il faut s'attendre à un destin comparable à celui de Rover, Volvo ou JLR.
a écrit le 28/12/2013 à 13:13 :
avec l'argent piqué aux pigeons qui acceptent de se faire plumer en roulant dans une Skoda rebadgée...
Réponse de le 28/12/2013 à 14:56 :
@ Léo
ce que vous écrivez est une pure stupidité qui démontre votre totale inculture de l'histoire automobile.

Par contre des Dacia Duster 3 étoiles médiocres au crash test badgées Renault cela existe bel et bien pour faire des pertes comptables récurrentes.
a écrit le 28/12/2013 à 11:42 :
@prose godrevienne
Mon cher Trollwagen qu'est-ce-que vous ne comprenez pas ? Je suis tout à votre disposition pour vous communiquer mes sources, voulez-vous que nous débattions, faits contre faits, arguments contre arguments, que je vous adresse l'ensemble des liens illustrant mes propos... ? Je suis votre obligé...!!!
Réponse de le 28/12/2013 à 14:43 :
@godrev
Vous devriez consulter un médecin spécialiste des migraines, un psy et et un sexologue
Réponse de le 28/12/2013 à 20:37 :
Est aussi un spécialiste en mythomanie.
Réponse de le 04/01/2014 à 14:14 :
14:43 et 20:37 Sachez que Godrev est le Chuck Norris de LT. Par exemple si Chuck Norris lance un freesbee en croyant que c'est un boomerang, le freesbee revient : on ne contredit pas Chuck Norris avec Godrev c'est pareil.
a écrit le 28/12/2013 à 10:42 :
@stromboli
L'ensemble des voitures que vous évoquez rapporte des devises à RENAULT et PSA malgré votre effort de désinformation consistant à cibler des voitures externalisées sur l'Europe. Les motorisations sont bien souvent produites en FRANCE , les développements, les équipements et tout cela profite aux... équipementiers, aux bureau d'études. Même un DACIA DUSTER rapporte 900 E quand Volkswagen Audi ne rapporte rien à la FRANCE sinon des soucis ruineux pour l'acheteur, en cause cette fiabilité à la rue qui classe Audi en queue de peloton fiabilité du Car Reliability Index cad en 35 ème position sur 39... La toile bruit du problème récurrent des BV auto double embrayage DSG, organe foutraque qui plombe ce constructeur et il y en a tellement d'autres... Audi ne fabrique t-il pas ses moteurs en Hongrie, connaissez-vous le coup du hongrois si cher à Romain BOUTEILLE, on groit qu'on... !!! Pourquoi acheter allemand quand c'est surfait, moins fiable, plus coûteux au quotidien et à l'entretien sinon pour enrichir l'étranger, payer les subventions pour sauver notre industrie, payer les plans sociaux, les allocations chômage, etc.. et l'assiette de nos impôts élargie parce que demain il y aura plus de chômeurs cad payer 5 fois... ; quand le talent est là, formel, de la petite française, aux SUV moins gourmands que la production germaine, en passant par la berline de milieu de gamme et jusqu'au segment supérieur, -notamment chez PSA-, nous bénéficions d'une excellente production et superbement "désignée". Travailler cette question passe par une compréhension des enjeux et requiert une soutien à notre production automobile. Les japonais eux, qui placent 10 voitures nationales dans leur top ten l'ont compris, les coréens aussi...
Réponse de le 28/12/2013 à 11:17 :
@godrev

Vous êtes certainement dans une profonde solitude et votre oisiveté doit vous rendre très aigrit,

et l'on constate que vos proses sont toujours les mêmes, elles sont très brouillonnes, contradictoires et généralement sans intérêt.
De surcroît vous rabâchez toujours les mêmes contrevérités, et le marché se moque de vos prédictions fantaisistes,
vos affirmations sont orientées mais jamais démontrées.

Pour conclure, vous n'êtes en rien un connaisseur de l'automobile, votre inculture technologique est patente.
Réponse de le 28/12/2013 à 20:44 :
Comme d'hab, mensonge pathologique, une démonstration récurrente que l'investissement de la VW Company est surtout d'ordre commercial et marketing.
Réponse de le 29/12/2013 à 12:39 :
effectivement, vous avez raison
a écrit le 28/12/2013 à 9:41 :
Rien a dire, ils sont brillants en communication et marketing.
Vont ils investir pour que la fiabilité réelle de leurs voitures soit au niveau de celle communiquée ?
La dernière pour moi, problème de boite DSG (entre autre dans les embouteillages). Réponse d'AUDI. problème connu mais nous n'arrivons pas a trouver une solution définitive. Vous devez utilisez votre boite comme une boite manuelle ie passez au neutre a chaque arrêt....
Réponse de le 28/12/2013 à 11:05 :
C'est effectivement de la communication et du marketing car pour le reste :
TDI peu fiables bien derrière les diesel BMW et HDI PSA.
La boite DSG est aussi fragile qu'un verre en cristal et quand au slogan vorsprung dutch technik cela fait doucement rigoler car Audi n'a plus lancé d'innovation majeure depuis plus de 20 ans avec la première A8 en alu et le quattro a plus de 30 ans maintenant.
Entre temps, Mercedes propose des assistances à la conduite de dernière génération sur sa classe S, BMW des moteurs à 3 turbos etc.
Même les françaises sont plus innovants avec par exemple: le premier pare choc 100% recyclé sur la 208, un plancher composite sur la nouvelle plate forme EMP2 PSA, un volet arrière thermoformé sur la nouvelle 308 pour alléger la carrosserie et donc réduire les émission de C02.
Les allemands ont besoin de financer la CDU (cf la famille Quandt ou le conseiller en communication de Daimler) pour obtenir obtenir une baisse des exigences au niveau de Bruxelles.
Réponse de le 28/12/2013 à 15:04 :
@Ouaip, Je n'avais jamais conduit de voiture à BVA, mais dès le premier jour, j'ai compris qu'il fallait passer à "N" lors des arrêts. Autrement, l'embrayage reste au point de friction, ce qui n'est certainement pas bon à la longue. C'est d'ailleurs signalé dans la notice, et très bien développé dans l'articje "DSG" de Wikipédia anglais.
La boîte DSG n'en reste pas moins d'un confort remarquable, surtout en ville. Après 42.000 km, j'en suis très satisfait (Golf6 1,4 TSI DSG7).
Réponse de le 29/12/2013 à 22:35 :
@GJ Edouard. Je m'imagine bien passer en N a chaque feu, stop ou dans les embouteillages. C'est un concept innovant pour une boite a double embrayage...Merci de me préciser dans quelle partie de la notice cela est expliqué car même AUDI ne semble pas au courant (ou alors le responsable d'atelier ne connait pas ses produits, ce qui est encore une autre possibilité)
De plus, le boitier mécatronique de ma TSI DSG7 a lâché a 60 000 km pour une modique somme de 2000 euros. a 45 000, tout allait bien...
Réponse de le 02/01/2014 à 10:10 :
@ouaip Nous prenons le trollwagen dans un nouveau flagrant délit de désinformation, pour imager, les doigts dans le pot de confiture... Ah, je sens bien que nous lui donnons du mal...!!!
Réponse de le 04/01/2014 à 14:17 :
erreur godo Trollwagen c'est moi je sais que ca peut te paraitre 2trange mais l'autre est un autre c'est a que ce n'est pas dire pas moi. Je ne suis pas Snocky non plus ni médecin.
a écrit le 28/12/2013 à 1:54 :
@Analyse9, merci pour votre éclairage. Pourriez-vous nous étaler un peu plus vos capacités analytiques et nous guider dans un choix éventuel entre une Clio slovène, une 208 slovaque, une 308 espagnole, une Mégane turque, une Twingo marocaine, une Renault-Samsung Koléos coréenne, une Citroën-Mitsubishi DS4 et ainsi de suite ? Sans parler d'une possible gamme complète PSA-Dongfeng made in China ? Bon, heureusement il reste les Renault-Dacia roumaines, où là c'est dit clairement au public.
Voyez seulement le rapport annuel des Douanes, qui tire la sonnette d'alarme depuis des années, section balance commerciale/importation voitures "françaises" en France...
Votre talent analytique semble bloqué en 1970 : or, plutôt que de critiquer vos compatriotes, vous feriez mieux de vous en prendre à vos dirigeants, surtout si vous travaillez pour une de ces marques françaises ou êtes fonctionnaire !
Réponse de le 28/12/2013 à 12:10 :
la 208 est fabriqué aussi a POISSY en region parisienne, la DS4 vient de chez moi en Alsace pres de Mulhouse, la 308 ne vient que de Sochaux pour L'Europe.Et les psa dong feng viennent de Chine pour la Chine car chez eux c'est 30% de taxe sinon.
mais c'est environ 300 millions de royalties sur les brevets et 250 millions pour psa en 2012 pour la Chine et certainement bcp plus en 2013 vu les ventes record de psa en Chine 555000 pour un objectif de 500000 en debut d'année.
Réponse de le 28/12/2013 à 17:49 :
une Citroën-Mitsubishi DS4???? merci de ne pas confondre les modèles pour garder votre crédibilité. C'est la 4 aircross qui est un rebadgeage
a écrit le 27/12/2013 à 20:51 :
Que de commentaires franchouillards pleins de jaousie et d'aigreur.
Réponse de le 28/12/2013 à 10:58 :
Vous n'en n'avez pas marre d'avoir du chômage en France et de payer des impôts et taxes diverses?
Acheter étranger et à fortiori allemand c'est du chômage de la dette et Angela vous embrasse vigoureusement.
Réveillons nous!
Réponse de le 28/12/2013 à 18:33 :
effectivement, votre analyse est lucide, pourquoi acheter allemand quand nos constructeurs nationaux proposent l'équivalent en mieux et souvent moins cher.
a écrit le 27/12/2013 à 20:38 :
Les Français doivent comprendre qu il faut acheter les voitures produites en France.
Avec probablement plus de 5 millions de chômeurs réels en France, acheter allemand ou japonais ou coréen est faire preuve du plus grand égoïsme, car les déficits du commerce d aujourd’hui sont les chômeurs, les dettes et les impôts de demain (et cela pour tous les Français).
Réponse de le 27/12/2013 à 21:20 :
"acheter allemand ou japonais ou coréen est faire preuve du plus grand égoïsme"...pardon monsieur, mais quand vous comparez les tests de fiabilité dans le temps et que clairement les allemandes sont plus fiables et moins coûteuses en réparation au fil des années, le choix est vite fait. Quand les françaises seront moins sujettes aux petits tracas (voire aux gros), j'y réfléchirai :-)
Réponse de le 28/12/2013 à 0:34 :
Donc il faudrait par patriotisme acheter une Toyota Yaris produite à Valenciennes, et pas une Renault Clio produite en Turquie...Ce qui montre aussi que les problèmes récurrents de fiabilité des voitures dites françaises ne sont pas liées à une incapacité des ouvriers français de produire de la qualité, mais bien à une gestion d'entreprise qui privilégie la vente immédiate à la fidélisation du consommateur
Réponse de le 28/12/2013 à 20:05 :
Une Yaris est seulement assemblée en France mais pour le reste, conception et fabrication des éléments, ou cela est-il fait?
a écrit le 27/12/2013 à 20:34 :
Audi.....sa chute a deja commence
Réponse de le 27/12/2013 à 23:04 :
C'est possible, en tout cas ce qui est certain c'est que l'image et la qualité de ce constructeur sont extraordinairement surfaites
a écrit le 27/12/2013 à 18:50 :
Pour quoi faire, se mettre au niveau, enfin ???
Réponse de le 27/12/2013 à 20:09 :
Pourquoi comparer Audi à psa ? Effectivement Audi a besoin de trouver des solutions pour sa qualité discutable et ses intérieurs étriqués les clients commencent à se rendre compte du surcoût non justifié ! Nous verrons les ventes dégringolées en 2014 et j'ai en suis ravi .
Réponse de le 27/12/2013 à 22:38 :
Bonsoir, j ai eu toujours de VW, mais depuis 2012 j ai acheté un A4 full et chapeau, c est un reve….vraiment un reve…il faut l avoir pour commenter..
Réponse de le 28/12/2013 à 2:25 :
je suis tout à fait d'accord, conduire une Audi c'est autre chose et il faut l'avoir pour commenter... la qualité discutable?! qu'est ce qu'il ne faut pas entendre!!!
Réponse de le 28/12/2013 à 4:03 :
Il est clair qu'une Audi contient bcp de pièces de VW...Autrement dit c'est une arnaque par rapport au prix...Mais bon, l'image est tellement importante...
Réponse de le 28/12/2013 à 18:34 :
il n'y a pas une grande différence entre une skoda octavia, VW passat et une Audi A4. A part la finition et l'image.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :