Les ventes de voitures électriques et hybrides explosent en France mais les scores restent faibles

 |   |  378  mots
La Renault Zoé, reine du (micro) marché des voitures électriques
La Renault Zoé, reine du (micro) marché des voitures électriques (Crédits : DR)
Les ventes de voitures électriques et hybrides ont connu une forte progression l'an dernier en France. Elles représentent ensemble 3,1 % de part de marché. Si les immatriculations d'hybrides sont substantielles, les électriques restent très faibles.

Les ventes de voitures électriques et hybrides ont crû fortement l'an dernier en France. Elles représentent ensemble 3,1 % de part de marché, selon des chiffres publiés mardi par l'association Avere. Les ventes de voitures électriques se sont envolées de 55 %. Mais à des niveaux encore très faibles, soit à peine 8.779 unités sur un peu moins de 1,8 million de voitures neuves écoulées l'an dernier dans l'Hexagone.

La Renault Zoé, la Nissan Leaf et la Bluecar de Bolloré utilisée en autopartage sont les plus prisées. Le nombre d'utilitaires légers électriques a bondi pour sa part de 42 %, mais à... 5.175 unités seulement, avec la fourgonette Renault Kangoo Z.E. en tête.

La quasi-absence d'infrastructures publiques pour recharger ces véhicules, la très faible autonomie et les 8 à 10 heures de recharge, handicapent toujours gravement l'essor de ces véhicules auprès des particuliers.

Les hybrides sont en pointe

Si les ventes d'électriques restent un épiphénomène dépendant surtout des commandes publiques, les immatriculations de voitures hybrides sont nettement moins anecdotiques. Les modèles hybrides (moteur thermique combiné à une traction électrique en appoint) ont vu leurs scores quasiment doubler en France l'an dernier pour atteindre 41.389 véhicules, dont 28.676 dotés d'une motorisation essence-électrique, principalement des Toyota japonaises, et 12.713 équipés d'une double motorisation diesel-électrique (Peugeot et Citroën surtout, mais aussi Mercedes, Volvo)...

"La France reste le leader des ventes de véhicules électriques et hybrides en Europe", affirme le communiqué de l'association pour la promotion de véhicules propres, devant la Norvège et l'Allemagne. "En 2020, nous estimons que le parc roulant des électriques et hybrides (voitures particulières et véhicules utilitaires légers) en France dépassera les 800.000 véhicules", ajoute-t-il.

Pas si propres

Il est toutefois abusif de qualifier les hybrides de voitures "propres". Elles consomment certes moins que les modèles à essence classiques et rejettent donc moins de CO2 au kilomètre. Mais, favorisées par les homologations officielles, ces voitures ne consomment dans la réalité quotidienne pas vraiment moins que des les véhicules diesel traditionnels.

Quant aux hybrides diesel, ils sont effectivement en principe les plus sobres et donc vertueux, mais leur coût reste très élevé, voire prohibitif, rançon de leur sophistication.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2014 à 15:57 :
Bien sur, demain matin vous aurez votre pompiste en bas de chez vous qui va vous vendre de l'hydrogène à gogo. Chez ma belle-mère à Trifouillis les oies sont pompiste fait la même chose pour elle. Toyota m'a promis une pour après-demain en remplacement de mon Auris hybride. Lamentable.
a écrit le 08/01/2014 à 13:38 :
Moteurs à hydrogène (ou pile à combustible) pour tous, zéro pollution!

Mais trop de lobbies s'y opposent...

C'est pourtant la vraie solution d'avenir...
a écrit le 08/01/2014 à 6:35 :
Qualifier de petits moteurs diesels de véhicules vertueux, il y en a qui n'ont peur de rien !
Economiquement le surcoût de l'hybride sur un diesel ne s'amortit pas contrairement à l'hybride essence qui s'accompagne d'une mécanique simplifiée avec moins d'entretien.
Par ailleurs, les cycles de démarrage extinction ne sont pas très adaptés au moteur diesel fait pour tourner régulièrement sur de longues distances.
a écrit le 07/01/2014 à 22:45 :
"la très faible autonomie et les 8 à 10 heures de recharge"
Ma Zoé a facilement entre 130 et 180 km d'autonomie et se charge en 1 heure sur une borne 22kW, ou 1/2 h sur une borne 43kW (ou 3 heures chez moi sur ma borne 7kW).
J'ai fait plusieurs longs trajets très agréables dans la plus grandes décontraction avec une pause de 30 mn de charge.
Certes, elle n'est pas faite pour traverser la France tous les jours, ce que je n'ai de toute façon jamais l'occasion de faire.
Autour de moi, beaucoup sont intéressés par ces nouvelles voitures. Les gens écoutent, comprennent, et se méfient de la presse auto; les mentalités changent.
a écrit le 07/01/2014 à 22:29 :
Que l'on commence par taxer le diesel au même niveau que l'essence et on en reparle.
Vous "descendez" les hybrides Toyota ? allez donc voir coté cout d’entretien et fiabilité par rapport a un diesel ou pire, un hybride diesel !
La consommation, la consommation.. et si on parlait aussi de la pollution de l'air ? et de la pollution sonore ?
Les électriques plus propres ? avec leurs enormes batteries au lithium que l'on ne sait pas bien recycler contrairement aux petites batteries des hybrides (nimh) ???
Réponse de le 07/01/2014 à 23:41 :
Une voiture électrique émet 2 à 3 fois moins de C02 qu'une voiture essence ou diesel pour 150000 km.
Mais ce n'est pas tout, les futurs moteurs essences et diesels seront surement pires que les anciens car ils vont rejeter plus de gaz non réglementés. Par exemple du N2O issue de la recombinaison des Nox en sortie d'échappement des nouveaux véhicules dans certaines conditions d'utilisation. C'est un gaz à effet de serre 300 fois plus puissant que le C02...

Je répète que c'est scandaleux que l'état donne 3000 euros pour des hybrides qui polluent autant que des voitures normales (la batterie se décharge vite en cycle péri-urbain ou autoroute et on en roule qu'en thermique). Le jour où la batterie des véhicules hybrides sera à plat, il ne restera que le thermique ou alors payer très cher pour se la faire remplacer.
Réponse de le 08/01/2014 à 10:46 :
Faire 150000 km avec une autonomie de 100 km, bonjour la galère et le stress !
Quant aux hybrides, elles sont adaptées aux trajets urbains et péri-urbains, ce qui correspond à la plupart des trajets. En péri-urbain, on roule beaucoup en traction électrique mixte ou totale. Elles polluent donc beaucoup moins que leur équivalent thermique. Les gros rouleurs sur autoroute sont une minorité et l'hybride n'est pas la bonne solution pour eux.
Quant aux batteries, elles sont garanties 10 ans et il y a suffisamment d'antériorité pour dire qu'elles sont fiables.
Réponse de le 08/01/2014 à 10:53 :
Vous n'avez rien compris au principe de la voiture hybride.
Le but du jeu est de récupérer dans la batterie l’énergie perdue habituellement lors des décélérations et freinage pour pouvoir la réutilisé pour aider le moteur électrique.
Même si la batterie perd 50% de sa capacité le système continu a être efficace (moins, certes). Et le retour d'expérience (pres de 15 ans de recul avec les Prius) montre que les batterie tiennent longtemps, tant en km qu'en années.
De plus le cout de remplacement de la batterie d'une hybride n'a rien a voir avec celui d'une voiture électrique... et elle se recycle tres bien.

Et les hybrides essences rejettent justement moins de Nox que les moteurs downsizé
Réponse de le 08/01/2014 à 13:14 :
enfin un avis objectif et éclairé. je souscris complètement.
a écrit le 07/01/2014 à 22:19 :
Les voitures hybrides c'est de l'arnaque totale. C'est vraiment inadmissible que l'état donne une prime de l'ordre de 3000 euros pour ces voitures qui sont homologuées en considérant que leur batterie sont chargées.
Or, la capacité des batteries étant très faible, ces voitures fonctionnent plus sur le mode thermique ! Les données officielles sont donc totalement fausses ! La voiture hybride pollue autant, voire plus plus puisqu'elle nécessite deux moteurs. C'est dingue que l'on puisse faire autant de pub à ce genre de voiture.

L'électrique est la solution en 2ème voiture. Le prix du pétrole va augmenter. On est à plus de 100 dollars avec une crise mondiale...Imaginez quand la reprise reviendra...
Renault va se mettre à la recharge sur une prise électrique standard en plus de la prise spécifique. Quand au réseau de borne électrique, il suffirait que l'état permette aux entreprises type centres commerciaux et autres de mettre en place des bornes de recharge rapide financées par leur droit d'émission de CO2.
Réponse de le 07/01/2014 à 23:14 :
bmw i3 commandé pour moi.
nickel paris banlieu.
a écrit le 07/01/2014 à 20:21 :
Une fois pour toute arrêter avec votre diesel vertueux. Peu de rejet de co2 mais le reste n'est que poison.
Pour la petite histoire, une Prius modèle 2007 appartenant à une société de taxis autrichienne a parcouru un million de kilomètres (avec plusieurs chauffeurs). Sans une seule panne, et l'entretien n'a pas demandé autre chose que le remplacement des pièces d'usure normales, comme les disques de frein. C'est que l'on appelle la fiabilité.
Réponse de le 07/01/2014 à 22:24 :
Quel reste ? La seule différence, c'est les particules fines. Pb réglé avec les FAP. En plus montrer du doigt la voiture quand les émissions de PF proviennent a 85 % d'autres causes, c'est du grand n'importe quoi !
a écrit le 07/01/2014 à 18:18 :
Toyota a eu raison d'occuper très tôt ce créneau.Je vois de plus en plus de Yaris et d'Auris hybrydes.Pour les rendre plus attractives il fraudait ajouter une version un peu plus sportive.
a écrit le 07/01/2014 à 17:25 :
quand on double un chiffre faible il reste faible...reste à savoir si ce doublement va se reproduire tous les ans: dans ce cas à force le nombre deviendra important

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :