Le succès des hybrides dope les ventes de Toyota en Europe

 |   |  467  mots
La compacte Auris hybride est produite en Grande-Bretagne
La compacte Auris hybride est produite en Grande-Bretagne (Crédits : DR)
Toyota remonte la pente en Europe. Le groupe automobile japonais y a écoulé 847.540 véhicules. Ce qui reste toutefois loin des records passés. Les modèles hybrides ont progressé de 43 %.

Toyota est le pionnier et le champion des véhicules hybrides. Et ces modèles qui combinent un moteur à essence et une (petite) motorisation électrique tirent les ventes du numéro un nippon en Europe. Les volumes de ces véhicules, abusivement appelés "verts" même s'ils sont plus propres que des diesels, y ont progressé de 43 % l'an dernier à 156.863 unités, y compris les scores de la marque de luxe Lexus. Un record. Ces modèles représentent désormais près de 20 % des ventes du consortium nippon sur le Vieux continent, voire 28 % sur la seule Europe
occidentale.

La production européenne d'hybrides a d'ailleurs doublé, totalisant 116.383 unités dans les
usines française et britannique. La petite Yaris hybride produite à Valenciennes (avec des composants hybrides importés du Japon)  a même clôturé l'année en multipliant par plus de deux ses volumes de fabrication à  49.774 exemplaires,. C'est le véhicule thermique-électrique le plus produit en France, devant les Peugeot et Citroën hybrides-diesel.

Les profits, plutôt que les volumes

Toyota Motor Europe a écoulé en tout 847.540 véhicules l'an dernier en Europe, soit 9.569 de plus qu'en 2012. Le groupe nippon remonte très doucement la pente. Mais les volumes ne font pas tout. "En 2010, on vendait 808.300 unités en Europe (ndlr : Russie comprise) et on perdait de l'argent dans les activités automobiles", nous expliquait récemment Didier Leroy, le patron de Toyota Europe.

Mais, en 2013, "on (a) un bénéfice à trois chiffres", précisait ce brillant français, un ancien de Renault qui fut le créateur de l'usine tricolore de Toyota à Valenciennes. "Nous sommes dans des volumes sensiblement similaires par rapport à 2010, mais avec une réelle profitabilité. Mon but, c'est que, quel que soit le marché, nous soyons toujours profitables".

Pour cela, Didier Leroy a abaissé le point mort dans les usines en les spécialisant. "Désormais, les usines britannique et turque tournent à 100 % de leurs capacités, contre 50 % à 60 % il y a un an et demi. Et le site de Valenciennes (Nord) tourne aussi à 100 %", assurait Didier Leroy. "On n'a pas de surcapacités".

Encore loin du pic de 2008

Toyota est certes encore loin de ses volumes record de 2008 en Europe (1,14 million d'unités vendues). Mais le dirigeant ne regrette pas ce temps-là. "On avait beau faire des ventes record, on perdait des centaines de millions d'euros dans les activités automobiles", se rappelle-t-il. La firme  n'en vise pas moins de "dépasser à nouveau le million d'unités à terme. Ça sera en 2015 ou 2016 ? Je ne sais pas", précisait Didier Leroy. 

Le pionnier nippon des voitures thermiques-électriques, qui lança sa première Prius hybride en 1997, a écoulé  en tous cas un record de 1,25 million de véhicules hybrides dans le monde l'an dernier. En 2012, Toyota avait  livré 1,21 million de voitures "vertes".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2014 à 22:55 :
Aprés essai, j'attends avec impatience la fin de ma location pour me débarrasser de mon AUDI et prendre une IS. Et je passerai moins de temps au garage...
Réponse de le 19/01/2014 à 18:49 :
... et vous vous plaignez après ?
a écrit le 18/01/2014 à 11:41 :
J'ai une Lexus RX400h depuis 7 ans et c'est une excellente voiture, très fiable, aucune panne, aucun grincement, couts des révisions et d'entretien ridicules, toujours autant de plaisir à la conduire. vive l'hybride Lexus !
a écrit le 18/01/2014 à 11:26 :
J'ai une Lexus RX400h depuis 7 ans et c'est une excellente voiture, très fiable, aucune panne, aucun grincement, cout des révisions et d'entretien ridicules, toujours autant de plaisir à la conduire. vive l'hybride Lexus !
a écrit le 18/01/2014 à 10:38 :
J'ai une Lexus RX400h depuis 7 ans et c'est une excellente voiture, très fiable, aucune panne, aucun grincement, cout des révisions et d'entretien ridicules, toujours autant de plaisir à la conduire. vive l'hybride Lexus !
a écrit le 18/01/2014 à 10:38 :
J'ai une Lexus RX400h depuis 7 ans et c'est une excellente voiture, très fiable, aucune panne, aucun grincement, cout des révisions et d'entretien ridicules, toujours autant de plaisir à la conduire. vive l'hybride Lexus !
a écrit le 17/01/2014 à 19:24 :
Bonjour

Je viens d acheter une Lexus GS 450H, âpres 25 années passées chez les allemands, ils ne sont pas prés de me revoir.
Réponse de le 17/01/2014 à 23:26 :
J'ai acheté un Lexus IS 300h après un an et demi en BMW neuve, ils ne sont pas prés de me revoir non plus :)
Réponse de le 19/01/2014 à 14:34 :
et sinon lolo il est toujours aussi bien votre Duster?
a écrit le 17/01/2014 à 14:18 :
Hybride on aime ou pas, en attendant TOYOTA à fait avancer les choses, nous encore une fois le tout élec est un bide ! J'ai la Auris Hybride et j'en suis très satisfait , même si les 3.7l au 100km sont impossible.
Réponse de le 17/01/2014 à 20:12 :
C'était ma consommation moyenne sur 220000 km avec ma Clio 2 phase 2 DCi 1.5 80 ch. Par tous temps, toutes conditions de circulation, de la montagne aux bouchons, périph, nationale, grands et petits trajets, de l'autoroute plus souvent à 160 qu'à 130. L'hybride pourrait être intéressant à la seule condition d'augmenter la vitesse maximale en tout électrique, au moins 110 km/h sur au moins 40 Km avant la mise en route du moteur thermique, j’attends les futurs développements qui iront dans ce sens pour passer à l'achat de ce type de véhicule.
Réponse de le 18/01/2014 à 13:31 :
Comparer une Auris et une Clio 2 c'est osé... Nous avons pas les mêmes valeurs ;p
Réponse de le 18/01/2014 à 14:09 :
Le sujet était la consommation, ces fameux 3.7L/100 Km. Il y a 10 ans la Auris hybride n'existait pas, elle n'avait donc aucune valeur.
Réponse de le 22/07/2014 à 12:00 :
Comparer une conso en diesel ou en essence est totalement différent.
D'un côté on rejette un peu de CO2, des particules, du NOx... de l'autre un peu + de CO2 mais pas de micro-particules à tout va !

Et puis gros avantage de l'hybride style Auris : pas besoin de la brancher. L'électricité est récupérée au freinage et suffit à limiter la conso !
Après c'est vrai que pour de l'autoroute l'hybride est quasi inutile par contre...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :