Renault et PSA désindustrialisent la France

 |   |  358  mots
Le dernier-né de Renault, le Captur, est produit en Espagne
Le dernier-né de Renault, le Captur, est produit en Espagne (Crédits : DR)
Renault et PSA n'ont assemblé que 1,45 million d'unités l'an dernier en France, en chute de 12,2%. En 2005, ils en fabriquaient 3,2 millions. Une vraie désindustrialisation.

La production automobile en France s'effondre. PSA Peugeot Citroën et Renault ont assemblé  12,2% de véhicules en moins en France en 2013, à 1,45 million d'unités, a annoncé ce mercredi le CCFA (Comité des constructeurs français d'automobiles). PSA, qui a cessé l'assemblage de la Citroën C3 l'an dernier dans son usine d'Aulnay-sous-Bois, a vu sa production chuter de 15,7% sur l'année, tandis que celle de Renault a reculé de 5%.

Chute de production de 55%

Sur l'ensemble de l'année 2012, les usines d'assemblage tricolores des deux constructeurs avaient déjà réduit de 16,4% leurs volumes. Leur production dans l'Hexagone a été divisée par plus de deux (-55%) par rapport au milieu des années 2000. Celle-ci atteignait 3,2 millions d'unités en 2005!

En ajoutant à Renault et PSA la production de l'usine lorraine de Hambach du groupe Daimler  (Smart) et celle du japonais Toyota à Valenciennes (Nord), la production totale de véhicules en France atteint 1,74 million d'unités, précise le CCFA. Mais, même ainsi, les usines d'assemblage en France ont fabriqué moitié moins de véhicules qu'en 2005.

La politique des pouvoirs publics a joué un rôle

La chute du marché français et européen dans son ensemble explique cette dégringolade. Mais pas seulement. Aiguillonnés par la politique des pouvoirs publics français, Renault et PSA se sont orientés progressivement vers des mini-véhicules avec des petits moteurs... produits à meilleurs coûts hors de l'Hexagone.

Les voitures de gamme moyenne supérieure fabriquées traditionnellement à Sandouville (Seine maritime) ou à Rennes (Ille-et-Villaine) ont subi de plein fouet l'appauvrissement du marché auto français et la politique prétendument écologique du bonus-malus privilégiant les citadines, plus sensibles au coût de revient..

Petite reprise au quatrième trimestre

Après avoir chuté sur les trois premiers trimestres de l'année, le nombre de voitures particulières et de véhicules utilitaires légers sortis des usines françaises de PSA et de Renault s'est toutefois un peu redressé de 8,6% au quatrième trimestre, à 385.710 véhicules.

La production mondiale des deux groupes automobiles français a en revanche progressé l'an dernier de 1,1% à 5,6 millions, tirée par Renault.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2014 à 11:24 :
@trollwagen
Vous enfumez maladroitement, Audi n'a pas changé sa définition du taux de marge, peu importe de laquelle qu'il s'agisse d'une marge comptable ou économique, il compare dans sa déclaration de l'été sa marge actuelle à une marge future et là le plongeon est de la moitié, ne vous en déplaise, votre enfumage ne m'amène même pas à réviser mes cours d'économie...!!! Et Audi dans cet exemple voit bel et bien ses marges 2015 chuter à la moitié des marges DACIA, humiliant, non ...???
a écrit le 30/01/2014 à 19:21 :
Et la 308 ! Et boycottons les Volkswagen qui détruisent nos emplois.
Réponse de le 01/02/2014 à 16:17 :
Nos emplois mais aussi les caisses de retraite, l'UNEDIC, les caisses de la Sécu qui toucheront moins de cotisations.
Faites attention en écrivant cela vous risquez de vous faire traiter de nationaliste ! moi je répond : simple logique économique ...
a écrit le 30/01/2014 à 11:51 :
@le sage
Trollwagen, un petit détail qu'il vous faut intégrer, les constructeurs allemands comme Audi qui construisent des usines annoncent un avertissement sur résultats à travers une baisse de marge divisée de moitié pour 2015 soit de 12 à 6 %, la moitié des marges DACIA... Avez-vous déjà vu un constructeur monter des usines pour augmenter son volume et diviser sa marge par deux, moi jamais...!!!
Les collaborateurs sont ceux qui veulent nous faire croire à la ruine de l'automobile française et à la perte de tout avenir tandis qu'il faut juste rappeler au plan communication aux français leur intérêt à consommer ...français comme je le fais un peu plus bas. Le savoir faire français en matière d'automobile, pour nous résumer, déborde largement celui que la presse connivente et qqes trolleurs tentent de nous faire croire, les classements fiabilité récents Auto plus en témoignent...une grosse partie du groupe Volkswagen en fin de parcours, skoda, seat, audi 17 18 et 19 ème sur 20...
@Trollfrance
Faut-il vous rappeler que toute voiture d'un constructeur français fabriquée dans une usine extérieure rapporte à la France et au constructeur quand l'achat d'une voiture étrangère ne rapporte rien !!!
Enfin, il y a trois causes économiques qui font que les usines française seront en souffrance quoiqu'il advienne et que j'évoque sur des forums politiques et économiques, le préalable indispensable étant aujourd'hui, -et pour l'industrie française au sens large-, la nécessaire sortie de l'Union européenne par la mise en jeu de l'article 50 du TUE, qui sous- tend des mesures à prendre d'urgence....
Réponse de le 30/01/2014 à 18:17 :
En fait votre problème Godrev. C’est qu’on ne sait jamais de quoi vous parlez. ( Le savez vous vous-même d’ailleurs) C’est quoi ces 12% et 6% ? Vous comparez quoi exactement ? Les taux de marge ? De rentabilité ? Pour info il peut y avoir plusieurs marges pour une même entreprise, tout dépend de ce que l’on souhaite analyser. Commencez donc par définir vos chiffres avant de vous lancer dans des comparaisons hasardeuses.
a écrit le 30/01/2014 à 10:10 :
et ça continue (info du jour) !
PSA va encore réduire sa production sur le sol français. Alors que le groupe a déjà diminué de près de 16% la fabrication de ses véhicules en France entre 2012 et 2013, il s'apprête à revoir les capacités de son usine de Poissy. Une décision qui pourrait conduire à la suppression de 1400 postes.
a écrit le 30/01/2014 à 9:20 :
Ah ben on a un réel problème économique alors... On trouve dans la presse qu'on ferait dans le pompier pyromane, peut-on expliquer? De la même manière, l'Europe fait des aides au chômage des jeunes, n'y aurait-il pas une forme de shoah? On parle suppression des régions peut-on savoir alors que le chômage monte si les emplois seront concernés et quelles administrations seront réformées? On emploie les gens en dépit du bon sens...
a écrit le 30/01/2014 à 8:28 :
C'est pathétique, cet acharnement contre Renault et PSA.
Réponse de le 30/01/2014 à 9:18 :
Ce qui est dramatique, c'est l'acharnement des dirigeants français à vider les usines françaises alors que Toyota réussit avec excellence à produire les petites citadines en FRANCE ;

et que par ailleurs les constructeurs allemands continuent de construire de NOUVELLES usines SUPPLEMENTAIRES (pas en substitution) en Allemagne ;

Ce sont les dirigeants traitres des groupes français, et leurs subalternes collaborateurs consentants de leurs pleins gré qu'il faut traiter comme il se doit en période de guerre économique.
Réponse de le 30/01/2014 à 20:11 :
Malgré son usine d'assemblage Toyota importe plus que ce qu'il exporte. C'est facile d'importer des pièces pour les faire assembler en france par des smicards et de se payer par la même occasion la meilleure des pub! La prod auto est un ensemble, pas seulement l'assemblage final.
Réponse de le 07/02/2014 à 22:23 :
Le gros problème des groupe français c'est qu'ils sont assommé par les impôts et les taxes .

Toyota a fait son usine en france juste pour la com' rien de plus.
a écrit le 30/01/2014 à 7:03 :
Et encore, vous oubliez de considérer la désindustrialisation accélérée de la fabrication des composants automobiles sur le sol national. Même pour les voitures fabriquées en France, la part des pièces fabriquées en zone LowCost (PECO) passe de 20% à 40%. Quand on sait que 70% de la VA automobile vient de ses fournisseurs!
a écrit le 29/01/2014 à 23:05 :
fabriquées en Espagne, Pologne, Hongrie, Tchéquie ? Vous avez l'information courte et partisane !
Réponse de le 30/01/2014 à 0:40 :
... et en Chine ( au moins 4 usines VW / Audi là bas )
Réponse de le 30/01/2014 à 20:13 :
Pour VAG.
a écrit le 29/01/2014 à 22:46 :
Mensonge socialiste ! C'est le gouvernement et ses alliés CGT-CFDT qui font fuir les investissement. PSA et Renault ne sont pas seuls à fuir l'enfer fiscal et social français: par exemple Airbus ouvre disrètement des centres de production partout dans le monde et encourage ses sous traitants à les suivre. D'ailleurs, les investissements étrangers en France ont été divisés par 4 en 2 ans et ceux en Allemagne ont été multipliés par 4. Cherchez l'erreur !
a écrit le 29/01/2014 à 22:43 :
la voiture est aussi victime des écolos qui n'en veulent plus en ville et les permis qui deviennent inaccessibles aux petites bourses mais une bonne rente pour certains , étonnez vous ensuite que seuls ceux qui ont leurs permis depuis longtemps puissent encore acquérir des véhicules ou meme en avoir des neufs si ils sont bien insérés socialement ils choisiront des voitures étrangères ... tendance , tendance a quand les reformes ? .. a 70 KM heure cela va pas créer des emplois dans le secteur auto .. bientôt le vélo pour tous et les emplois industriels auto a la casse et les privilégiés seront bien seuls sur les routes mais matraqués de taxes et vu comme des pollueurs ? .. navrant
a écrit le 29/01/2014 à 22:16 :
Ce ne sont pas PSA et Renault qui désindustrialisent la France mais tous ces français qui se croient plus intelligents en roulant voiture allemande.
Regardez l'Allemagne ou le Japon voyez vous la moitié de la population rouler en voiture étrangère?
Quand on a plus de 5 millions de chômeurs dans un pays, que l'on est assassiné par les imôts, c'est un non sens de rouler en voiture étrangère...surtout quand PSA représente à lui seul les 2/3 de la production nationale!
Réponse de le 30/01/2014 à 11:43 :
bien dit et tellement vrai mais les français ne sont pas à un paradoxe près
a écrit le 29/01/2014 à 21:12 :
oh ben voila une bonne politique: 50% d'automobiles en moins, ça c'est de la gauloise, la bonne feignasse anti-humaniste et anti-jeune! Y en a que pour les retraités: je supprime les emplois pour payer des retraites! Le progrès en mode inverse!
a écrit le 29/01/2014 à 20:09 :
Pour mémoire, PSA représente 60 à 70 000 emplois en France. Sans compter tous les s/traitants. Le groupe y produit les véhicules moyenne et haut de gamme, malheureusement les plus délaissés par les consommateurs.
Réponse de le 10/02/2014 à 12:33 :
C'est que la moyenne/haut de gamme, bah faut se la payer... Tout le monde ne peut pas se le permettre ;).

Certains ne peuvent même pas se permettre le bas de gamme, alors vous pensez bien ;).
a écrit le 29/01/2014 à 19:34 :
Et un petit rappel de civisme consumériste pour la nuit ne saurait être superflu..; tout spécialement pour vous, ami Trollwagen, voulez-vous... ? En achetant étranger et en subventionnant l'industrie automobile on paie deux fois, d'abord la voiture étrangère puis les subventions pour sauver l'industrie, trois fois en payant les plans sociaux pour tenter de requinquer les entreprises concernées, quatre fois en payant les allocations chômage, cinq fois dès lors qu'on développe... du chômage et que confrontés à moins de rentrées fiscales on élargit l'assiette fiscale... sur nous autres pauvres gens qui venons nous plaindre sur les forums tout à la fois de la lourdeur des impôts et de nos voitures si peu fiables qui pètent...!!! M'enfin...!!!
Réponse de le 29/01/2014 à 20:33 :
pas faux...
Réponse de le 30/01/2014 à 9:15 :
Vous avez tout a fait raison Godrev je vais de ce pas vendre ma Honda et prendre une Yaris et une Smart. Toute les deux Made in France. Comme ca vous ne pouvez plus me taxer de traitre a la nation.
Réponse de le 30/01/2014 à 9:40 :
Et pour renouveler notre flotte, notre entreprise a bannit les Megane qui viennent d'Espagne.

On revient chez Peugeot en exigeant des voitures produite Label France.
a écrit le 29/01/2014 à 19:26 :
VW va délocaliser la production du Crafter en Pologne.
a écrit le 29/01/2014 à 19:08 :
Les 5 premières entreprises exportatrices en 2012 :
1) AIRBUS SAS : Commerce de gros (commerce interentreprises) de fournitures et équipements industriels divers
2) AIRBUS OPERATIONS : Construction aéronautique et spatiale
3) PEUGEOT CITROEN AUTOMOBILE SA : Construction de véhicules automobiles
4) RENAULT SAS : Construction de véhicules automobiles
5) SANOFI WINTHROP INDUSTRIE : Fabrication de préparations pharmaceutiques

Il n'y a pas que la production finale en usines d'assemblage à prendre en considération, par exemple, l'usine de Renault Cléon seule a produit quelques 565 000 moteurs en 2012, 665000 moteurs prévus pour 2014.
a écrit le 29/01/2014 à 18:44 :
35 heures + CGT : c'est évident. Et en prime les Socialistes depuis bientôt 2 ans.
a écrit le 29/01/2014 à 18:18 :
C'était cela ou carrément disparaître (ce qui reste d'ailleurs fortement à craindre dans les dix ans, notamment pour PSA). Mieux vaut deux fois moins que rien du tout. Renault est trop cher pour ce que c'est, et PSA s'est tiré une balle dans le pied en se retirant d'Iran sans contre-partie. Quant aux pouvoirs publics, ils ne peuvent pas inverser le déclin des ventes de véhicules en Europe.
a écrit le 29/01/2014 à 17:51 :
Il y a des journaleux qui ne manquent pas de culot à critiquer nos marques nationales alors qu'ils sont vendus aux groupe étrangers...
Réponse de le 29/01/2014 à 19:45 :
Vos insultes gratuites et lâches ne font pas vraiment progresser le débat! Vous êtes pitoyable d'indigence intellectuelle...
Réponse de le 30/01/2014 à 0:38 :
La votre n'apporte rien et assène un jugement de valeur qui en dit long sur votre auto estime.
C'est le consommateur et surtout l'Europe et ses commissaires Européns qui obligent les entreprises à respecter à la lettres les règles de l'OMC, pendant que les Asiatiques les violent au quotidien ou ont obtenu des concessions pour préserver leurs marchés domestiques...Sans compter les embargos non respectés ( livraisons de voitures là où les Européens n'ont plus le droit de commercer ).
a écrit le 29/01/2014 à 17:48 :
Il est inutile de pleurer, la France a ce qu'elle mérite!

1) Les gouvernements successifs ont rendu la vie impossible aux entreprises en France (des règlements plétoriques qui changent tous les 6 mois, des taxes à gogo, etc.)

2) Des syndicats qui s'opposent à tout changement

3) Des coûts de la main d'oeuvre trop élevées (les polonais, les roumains ou les tcheques sont membres de l'UE et on des salaires de l'ordre de 500 euro/mois et pas de 35 heures, ni de retraite à 60 ans) et le gouvernement français ferme les yeux.

Qui est assez con pour croire qu'une entreprise va choisir de produire dans un pays aux conditions déplorables uniquemenent par amour de la patrie?
Réponse de le 29/01/2014 à 18:07 :
Il y a surtout des dirigeants incompétents chez Renault et PSA .

Le plus cocasse c'est que les incompétents se croient entre Renault et Peugeot, Tavares va finir de pourrir PSA ;

Si seulement PSA était obligé de vendre Citroen, à BMW ou à HYUNDAI ou à VW, ce serait la seule issue pour sauver Citroen qui le mérite.
Réponse de le 29/01/2014 à 19:03 :
Godrev, faux ou nostalgique de l'après guerre par exemple...
Réponse de le 30/01/2014 à 0:44 :
@Trollwagen: ne serait pas plutôt Kubelwagen votre pseudo, ou Jagtiger en mémoire à ceux que admirez tant pour s'etre si brillamment illustrés ( véhiculés par le beau groupe VW dont des actionnaires sont encore vivants, ach ! )
Réponse de le 30/01/2014 à 0:49 :
ce que vous dites est vrai, et dans le même temps vous n'oubliez pas de prendre tous vos RTT, 1 heure pour déjeuner le midi, ou surfer pendant les heures de bureau comme l'heure de votre post en atteste ( ou peut etre déjà rentré bah oui ! )...
Seriez en allemagne ou en Corée vous dégusteriez !
Réponse de le 31/01/2014 à 8:48 :
Vous parlez du Dr Porsche Von Rundstedt? Oui en effet c'etait un brillant ingénieur.
a écrit le 29/01/2014 à 17:25 :
Renault et PSA sont des multinationales. Ils produisent là où cela leur revient moins cher. Ce ne sont pas ces entreprises qui désindustrialisent la France mais notre classe politique qui est bien incapable de voir les changements dans le monde. La seule chose qui marche bien dans notre pays c'est le confort de cette classe politique arrogante et incompétente.
a écrit le 29/01/2014 à 17:07 :
Et moi qui envisage d'acheter une "Captur" Je constate qu'elle est fabriquée hors de France.
Lu dans EL WATAN :Les filiales algériennes des constructeurs français, Renault et Peugeot, ont «raflé la mise» du marché de l’automobile national pour l’année 2013.A eux seuls, ces deux concessionnaires de marques généralistes ont vendu 112 000 unités pour le groupe Renault (Renault et Dacia) et 74 350 pour la marque Peugeot. .Celui qui achète une DACIA c'est Renault sans l'être. ILS AURAIEN T DU Y PENSER AVANT
Réponse de le 29/01/2014 à 17:35 :
Serait-ce un nom de modèle prédestiné : Captur les benets qui ne savent pas qu'ils achètent des bagnoles Méganes, Fluence, Koleos, Twingo, Captur, sur base Dacia produites au Maroc, en Corée, en Turquie, en Slovénie, en Roumanie, en Espagne
Réponse de le 29/01/2014 à 20:15 :
Vous pourrez vous rabattre sur un 2008. Un mal pour un bien !
a écrit le 29/01/2014 à 16:52 :
Comme Jeff, plus bas, toyota, c'est bien des petites voitures à petits moteurs qu'ils produisent dont une partie pour l'export, c'est le comble ! Trop facile de dire qu'on ne peut pas
produire de petites voitures en France si on veut marger. Ce postulat exonère nos constructeurs nationaux sur leur politique de délocalisation...on peut également s'interroger sur les structures de coût des usines françaises notamment au niveau main d'œuvre avec des accords d'entreprises hallucinants destinés à acheter la paix sociale. Bilan, on a la paix...et après la casse !!!
a écrit le 29/01/2014 à 15:47 :
et il est regrettable que les usines françaises soient plumées par les GRAVES fautes de gestion successives chez Renault comme chez PSA.

Il est encore plus grave que les cadres de ces groupes français ne soient pas capables de faire BLOC pour "congédier" leurs piètres patrons.

Il est clair que les constructeurs allemands en particuliers BMW, Porsche Audi, VW construisent de nouvelles usines en Allemagne,

ils sont exemplaires.
a écrit le 29/01/2014 à 15:32 :
Nos gouvernements successifs se sont crus inspirer d'étrangler les entreprises ! On voit le résultat...
a écrit le 29/01/2014 à 15:32 :
Nos gouvernements successifs se sont crus inspirer d'étrangler les entreprises ! On voit le résultat...
a écrit le 29/01/2014 à 15:20 :
Toyota produit pourtant en France des petites voitures avec des petits moteurs, les Yaris! Mais il est vrai que les nippons ont constamment modernisé leur usine pour la rendre compétitive...
Réponse de le 29/01/2014 à 15:31 :
jeff, il ne faut pas confondre "construire" et "monter" une voiture. Monter une voiture ne représente pas 10% du prix de la voiture...
Réponse de le 29/01/2014 à 17:22 :
jeff avant d'écrire n'importe quoi renseignez vous au préalable ou son fabriqués les moteurs des Yaris montés a Valenciennes
a écrit le 29/01/2014 à 14:53 :
La désindustrialisation concerne à peu près tous les pays d'Europe au plan automobile à l'exception de l'Allemagne qui tend à devenir un pays d'assemblage. Effet pervers, les autos allemandes ont perdu leur qualité victimes qu'elles sont de la mondialisation, ça n'est plus contesté par personne, les sondages fiabillité d'Auto Plus ou du Car Reliability Index se recoupent et témoignent, la notion de premium s'est donc largement volatilisée avec pour corollaire et pour ces marques, une cruelle remise en question. Les français mais aussi les autres consommateurs européens réinformés,- il suffit de lire les forums, best selling cars en est un exemple-, extrêmement révélateurs de la prie de conscience de cette imposture automobile allemande- pour comprendre que le client ne sera plus facilement la vache à lait de ces constructeurs. Imposture qui les enrichit tandis qu'ils nous abusent prétendant au haut de gamme, souvent aidés par une presse connivente et qui leur permet de conserver des usines au plan national alors qu'ils sont devenus des assembleurs, de pièces, d'organes de leur hinterland de l'est, hongrois -pour audi-, voire chinois etc.. souvent par des petites mains bolkenstein ou des salariés sous payés. La prise de conscience des clients est bien réelle, qui s'installe et on assiste en 2013 à un cycle de retournement, baisse des ventes de Volkswagen group sur l'Europe à - 0.8 % sur 2013 quand RENAULT group y fait plus 4... Evidemment la difficulté qui consiste à conserver des constructeurs nationaux pour batailler avec des pays qui ont des taux de main d'oeuvre de 1 à 6/7 voire 10 en notre défaveur pour les derniers entrants n'est pas favorable à la sauvegarde d'une industrie auto pérenne et les ajustements des constructeurs nationaux témoignent précisément de cette difficulté. Ca nous amènerait à un débat politique avec notamment la mise en perspective des volumes et masses d'échanges avec nos partenaires économiques, la mise en place de mesures appropriées pour rétablir une symétrique, au cas par cas, particulièrement lorsque les échanges sont notoirement à la traine avec tel ou tel, en cause cette pauvre Union Européenne qui réfléchit marché global quand LT nous interpelle production nationale..!!! Mais nous savons aussi pourquoi...!!!
Réponse de le 29/01/2014 à 14:57 :
Du baratin pour dire n'importe quoi! Vous avez du temps à perdre.
Réponse de le 29/01/2014 à 15:23 :
Votre analyse est très juste et pertinente. Effectivement, l'Europe devrait s'occuper de toute son industrie qui quitte le continent et taxer plus lourdement les importations en particulier d'Asie.

PS que veut dire "LT" dans votre dernière ligne ?

MERCI
Réponse de le 29/01/2014 à 16:58 :
Moi j’aime bien Godrev car c’est le seul ici qui est capable en un seul commentaire de dire une chose et son contraire. Bref comme a son habitude il cherche a nous démontrer que le groupe VW va se casser la figure. Cette fois ci notamment parce qu’ils ont délocalisés a l’est. Et que nous cite-t-il comme contre exemple ? Renault. Le constructeur qui ne construit plus grand-chose en France
Réponse de le 30/01/2014 à 20:21 :
Pour LaTribune. D'accord avec vous Nicolas, et Godrev, par contre Trollwagen je n'ai pas lu votre post puisque vous parlez pour ne rien dire, c'est évidemment inutile. ;-)
a écrit le 29/01/2014 à 14:18 :
1) Le bonus / malus favorise les petites voitures bas de gamme, donc une production francaise n'est pas envisageable ou bien a perte (PSA...) et penalise la production francaise de voiture moyenne gamme.
2) tout est fait pour decourager d'acheter des voitures moyenne gamme (amendes/flicage, manque de parkings ou tres cher, exclusion des villes type Paris...etc). bref la politique gouvernementale pousse a ne pas acheter de voiture
3) contrairement a l'industrie du luxe, les constructeurs francais n'ont pas su proposer un produit premium , donc la clientele est peu sensible aux problematiques de malus (type BMW, Jaguar)
a écrit le 29/01/2014 à 13:52 :
Personne n'évoque la responsabilité de l'euro dans cette désindustrialisation catastrophique pour l'emploi en France.

C'est l'euro surévalué pour l'économie française qui pousse nos constructeurs automobiles à produire hors de France.... A quand la sortie de l'euro pour qu'enfin la France puisse se réindustrialiser et sortir du chômage de masse?
Réponse de le 29/01/2014 à 14:25 :
L'Allemagne a le même euro et son industrie automobile se porte comme un charme. L'Espagne a également le même euro et a dépassé le France en production de voitures. Le problème n'est pas l'euro, mais les erreurs stratégiques et les produits médiocres (au moins dans le passé) des constructeurs français.
Réponse de le 29/01/2014 à 15:22 :
Une bonne partie des Renault sont produites en Espagne, donc en euros...La monnaie est une excuse facile pour expliquer nos mauvais résultats et mauvais choix stratégiques
Réponse de le 29/01/2014 à 16:55 :
N'importe quoi
a écrit le 29/01/2014 à 12:47 :
Renault et PSA désindustrialisent la France OUI

Mais il faudrait aussi aller voir ce qui se passe dans les PRIX DE TRANSFERTS avec les filiales étrangères, tant à l'achat qu'à la cession des équipements de production, des composants, des brevets et licences, des savoirs faire en général de la propriété industrielle ?
Réponse de le 29/01/2014 à 13:45 :
Vous avez raison, comme cela ils ne produiront plus rien en France ... Vous aurrez comme cela 100% de rien ...
a écrit le 29/01/2014 à 12:42 :
En 2013, le groupe Renault Nissan (8.3 million) et PSA (2.8) ont vendu 11.1 million de véhicules. 1.45 million / 11.1 = 13 % des ces véhicules sont produit en France; mais ce taux est encore élevé car PSA n'a pas encore fermé ses usines et produit pour son grand malheur dans ce pays. La part de Renault dans ces 1.45 million n'est pas mentionné: si c'était 50 %, seulement 8.7 % des véhicules du groupe sont fabriqué en France. Mais, Renault-Nissan devrait fabriquer bien moins que PSA en France, donc peut-être environ 5 à 6 % des véhicules du groupe qui sont assemblé en France. C'est anedoctique...
Réponse de le 29/01/2014 à 17:45 :
Les chiffres ont été publié: C'est donc 0.5 million en 2013 pour Renault-Nissan: donc seulement 6 % des véhicules du groupe sont assemblés en France.
a écrit le 29/01/2014 à 12:37 :
Un des gros problèmes est aussi que les étudiants et jeunes diplomés français préfèrent à l'heure actuelle les filières humaines/comerciales aux filières industrielles.

Comment faire des voitures au top quand il est devenu quasiment impossible de trouver un/une jeune ingénieur passionné pour prendre la relève? La moyenne d'age chez les cadres Renault augmente d'année en année, l'entreprise se sclérose et la relève préfère faire psycho ou staps...
Réponse de le 29/01/2014 à 17:18 :
La moyenne d'age augmente chez Renault en partie car dans le système Français on ne fait pas confiance aux jeunes... mais je suis certain que des jeunes qualifiés, et passionnés existent chez ce constructeur.
Réponse de le 29/01/2014 à 18:25 :
Vous avez entendu parler des suicides d'ingénieurs au Technocentre de Renault ? Les ingénieurs sont pressés comme des citrons et à terme seront remplacés par des ingénieurs asiatiques ou autres moins chers. La physique est la même partout. Ne reprochez pas aux jeunes d'anticiper. On aura toujours besoin en France de commerciaux sachant baratiner en français. Mais d'ingénieurs pour les moteurs automobiles, c'est bien moins sûr.
a écrit le 29/01/2014 à 12:01 :
Et ceux qui roulent en Coreenne, Anglaise, Allemande, ce sont des patriotes qui soutiennent l'economie francaise. Et les journalistes comme vous Verdevoye qui systematiquement critiquent les vehicules francais pour vous astiquer sur les badges allemands ? Attention a la provocation gratuite pour faire du buzz d'adolescent cher Verdevoye, c'est pas le moment ...
a écrit le 29/01/2014 à 11:59 :
le principal effet automobile est plus sur la sous-traitance que sur l'assemblage :-(
ces 2 groupes par leur politique achat ont fortement contribué à recourir aux pays low costs pour choisir leurs fournisseurs,
donnant ainsi l'exemple à toute l'industrie re:-(
a écrit le 29/01/2014 à 11:59 :
La politique autophobe des gouvernements français porte ses fruits! A force de nous répétez que les autos sont polluantes, de leur compliquer la circulation, de les brimer par certaines limitations De vitesses ridicules, de les taxer par tous les moyens, les français ont fini par comprendre que la France doit devenir un pays sans voiture et n'en achètent plus! Le nombre de vieilles voitures augmente.....
a écrit le 29/01/2014 à 11:58 :
L'on semble découvrir soudainement, ce que l'on a favorisé sinon provoqué pendant des décennies ! les jupettes, balladurettes et autres blagues de gauche comme de droite ! le culte servile du diesel quand la majorité d'automobilistes roulait trop peu de kilomètres ! Et, en général la perte de sérieux, soumis à la mécanisation de tout, partout, sans réflexion.
a écrit le 29/01/2014 à 11:44 :
Les français qui achetent des voitures "allemandes" made in europe de l'est ou made in spain ou turquie desintrustrialisent la France . Un acheteur de véhicules du groupe VW doit être considéré comme un collabo économique..
Réponse de le 29/01/2014 à 12:09 :
Et un Français qui achète une Twingo assemblée en Slovénie , une clio assemblée en Turquie, une Mégane assemblée en Espagne et en Turquie c'est quoi ? Un pigeon ? Perso je préfère encore une Polo assemblée en Espagne qu'une Clio assemblée en Turquie...
Réponse de le 29/01/2014 à 12:14 :
L'injure une methode bien francaise utilisé des qu'on est en difficulté
Réponse de le 29/01/2014 à 13:09 :
@Wood, et une clio assemblée à Flins?
Il y a du volume aussi à Flins...
Réponse de le 29/01/2014 à 14:51 :
Renault est un groupe Francais et Wolkswagen sera toujorus un groupe Allemand, quelque soit la provenance des véhicules
Réponse de le 29/01/2014 à 17:20 :
@nico Oui la clio est aussi assemblée à Flins mais ce n'est pas l'essentiel de la production...
La 208 est aussi mi française mi Slovène. Dans les citadines, seules les C3,DS3 et Yaris sont ma de on France.
Réponse de le 30/01/2014 à 11:08 :
Mi-slovaque pour la 208. N'oubliez pas que de nombreuses pieces sont faites en France (moteur, boite de vitesse, équipements Faurecia etc.). Qu'est-ce qui est concu, fabriqué ou assemblé en France pour une Polo? rien.
Réponse de le 30/01/2014 à 18:31 :
Faux Tom beaucoup plus que vous ne pensez. Faurecia est un fournisseur de VW.
a écrit le 29/01/2014 à 11:35 :
Ce titre est tout simplement honteux... Il sous entend que c'est une manoeuvre voulue, choisie. Pour Renault, c'est vrai en partie (et encore il peut y avoir débat), mais pour PSA, qui n'ont pas augmenté leur production ailleurs en Europe pour autant, ce titre est scandaleux. Vous parlez des petites voitures, ok, mais pour la plupart des francais et vous le verrez sur tous les forums, mettre un prix élevé dans une voiture francaise est stupide, "a ce prix on a une allemande" nous dit-on, sans meme essayer le modele en question. Alors finalement, faire du haut de gamme est la solution mais ca prendra du temps pour changer les mentalités franchouillardes.
a écrit le 29/01/2014 à 11:34 :
Nos constructeurs enrichissent les français car ils nous offrent des produits fiables, l'enquête fiabilité Auto plus en est le témoignage, qui situe DACIA en première position, RENAULT en deux, PEUGEOT en 8, CITROEN en 13 quand skoda seat audi pointent en 17 18 19 ème sur 20... A l'évidence nos français nous enrichissent quand d'autres choix s'avèrent ruineux..!!!
Réponse de le 29/01/2014 à 11:46 :
ruineux c'est la définition qu'il faut appliquer au produit Français hormis le cout d'acquisition du bien il faut rajouter les plans d'aide versés par l'état pour les renflouer, les primes de licenciement exorbitants et les default récurant casse turbo, FAP, casse moteur sur les DCI ect...
Réponse de le 29/01/2014 à 12:15 :
Mais bien sûr, mes ex Peugeot m'ont enrichies! J'ai un collègue qui a un Berlingo et un C4 Picasso et qui vient d'en lâcher pour 4000€ de réparation en 6mois (volant moteur, embrayage, turbo, vanne Egr, ressort de suspension qui a cassée sur la route...)
Réponse de le 29/01/2014 à 12:40 :
@wood

En somme, 2 des 5 pannes sont directement imputable au fait que vous ayiez un diesel.
Réponse de le 29/01/2014 à 13:12 :
chacun a ses anecdotes perso, et pourtant au global, il semble bien qu'il y ait plus de pannes chez audi que chez Renault ou Peugeot.... à priori, c'est juste "statistique", c'est plutot factuel je trouve...
Réponse de le 29/01/2014 à 14:28 :
Il n'y a aucune statistique qui prouve qu'Audi a globalement plus de pannes que Peugeot ou Renault.
Réponse de le 30/01/2014 à 8:36 :
il semble que le dernier classement d'Auto Plus se base justement sur ce genre stats.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :