Mercedes, BMW, Audi mettent le cap sur les Etats-Unis

 |   |  712  mots
La production de la mercedes Classe C a démarré en juin en Alabama
La production de la mercedes Classe C a démarré en juin en Alabama (Crédits : dr)
Mercedes et BMW vont accroître encore leur production aux Etats-Unis. Mercedes s'installe en outre au Mexique - avec Nissan -, tout comme Audi qui y construit une usine. Le haut de gamme allemand marche fort outre-Atlantique. Mais Volkswagen reste à la traîne.

Les marques allemandes ont connu bien des aléas aux Etats-Unis. Laminées dans les années 80, 90 et début 2000, face aux rivales nippones, elles reviennent de très loin. Mais, aujourd'hui, les constructeurs germaniques de haut de gamme sont bien présents outre-Atlantique. Et ils investissent. Daimler (marque Mercedes) a ainsi annoncé en fin de  semaine dernière une nouvelle hausse de la production l'an prochain sur son site phare de Tuscaloosa (Alabama), avec la mise en fabrication d'un nouveau "SUV". Et ce, alors qu'il vient d'y démarrer le montage de sa berline Mercedes Classe C en juin.

Le site  américain avait commencé sa production en 1997. L'usine a assemblé 185.000 véhicules l'an dernier et plus de deux millions au cumul à ce jour. Le groupe affirme avoir investi plus de 4 milliards de dollars (3 milliards d'euros) sur place, dont 2,4 milliards (1,8 milliard d'euros) sur la période 2010-2015. Les Etats-Unis sont aujourd'hui le premier débouché de Mercedes dans le monde.

Usine commune avec Nissan

Dieter Zetsche, président du groupe allemand, et Carlos Ghosn, PDG de l'Alliance Renault-Nissan, ont par ailleurs annoncé au début de l'été la création d'une co-entreprise à 50-50, qui construira, sur le site  Nissan mexicain d'Aguascalientes, une nouvelle unité d'une capacité annuelle de 300.000 véhicules. L'usine fabriquera des voitures compactes pour Infiniti, label haut de gamme de Nissan, et... pour Mercedes. Le démarrage de la production aura lieu en 2017 pour Infiniti et 2018 pour Mercedes. Le consortium allemand et Nissan assumeront ensemble le coût global de l'investissement d'un montant d'environ un milliard d'euros.

Nissan vient par ailleurs de lancer officiellement la production de moteurs Mercedes sur son site américain de Decherd dans le Tennessee, pour équiper les versions européennes de la berline Infiniti Q 50 et les Mercedes produites par le constructeur à l'étoile en Alabama.

Gros investissement de BMW

BMW avait  pour sa part annoncé fin mars son intention d'investir un milliard de dollars (730 millions d'euros) d'ici à 2016 outre-Atlantique pour augmenter encore les capacités de production de son usine géante de Spartanburg, en Caroline du Sud. "La capacité de production augmentera de 50%, passant de 300.000 véhicules par an actuellement à 450.000",  indiquait alors le patron du groupe bavarois, Norbert Reithofer,  à l'occasion d'une cérémonie pour les vingt ans de production aux Etats-Unis.

Cette extension des capacités de l'usine spécialisée dans les 4x4 (X3, X4, X5, X6) doit permettre l'arrivée d'un très gros "SUV", le X7. "Cela fera de Spartanburg la plus grande usine en termes de capacités de production de notre réseau mondial".

Audi ne produit pas encore en Amérique du nord. Mais, en 2012, la firme aux anneaux a annoncé de son côté la construction d'une usine au Mexique, à San José Chiapa (État de Puebla), pour y fabriquer son 4x4 Audi Q5 à partir de 2016. Objectif : 150.000 véhicules  par an, essentiellement pour l'exportation vers les Etats-Unis.

Volkswagen à la traîne

Les constructeurs automobiles allemands pris ensemble ont vu leurs ventes augmenter  aux Etats-Unis en 2013 de près de 5% à 1,33 million d'unités, selon la Fédération allemande du secteur (VDA), qui table sur une nouvelle progression cette année. Les volumes ont crû de près de 75% outre-Atlantique depuis 2009.

Cette croissance des marques d'outre-Rhin reste toutefois paradoxalement inférieure en 2013 à celle du marché américain global! A cause... du constructeur généraliste Volkswagen, qui peine, faute d'une gamme réellement adaptée. La marque Volkswagen traine en outre une image de marque assez médiocre aux Etats-Unis générée par la mauvaise qualité des produits mexicains vendus sur place dans les année 80 et 90. Mais la relance est promise pour bientôt.  En 2016 arrivera un « SUV » à sept places, qui devrait être produit à Chattanooga (Tennessee).

Volkswagen a vu ses ventes  reculer de 12,8% (sur le seul mois d'août). La marque atteint les 244.878 unités sur huit mois aux Etats-Unis. Mais Mercedes a crû de 10,7% (221.471 exemplaires sur huit mois), BMW de 11% (211.000), Audi de 22% (116.066), Porsche de 36,5% (31.759). Mercedes est la première marque de haut de gamme outre-Atlantique, devant Lexus (Toyota), qui précède BMW et Cadillac (GM). Les marques allemandes prises ensemble ne s'octroient encore que 7,5% du marché américain. Mais, à l'exception de Volkswagen, elles se situent uniquement sur le segment du "premium".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/12/2017 à 21:59 :
Je suis très ému du BMW .et je suis un élevé qui exerce les dans ce domaine,si j'aimerais des cours de pratique avec vous ou survre des cours de montage .Merci
a écrit le 09/09/2014 à 22:11 :
la dernière voiture que les Français ont vendu au US...

la 403 de Colombo !!
a écrit le 09/09/2014 à 21:31 :
Ils vont là où le consommateur se fiche pas mal de l environnement ... C est pas plus compliqué! Les américains aiment les grosses voitures puissantes, et accèdent à une essence très bon marché. Ça tombe bien, les premium vendent des voitures puissantes... Faut pas chercher plus loin.
a écrit le 09/09/2014 à 20:21 :
les allemands fabriquent de la camelote, voir tous les classements fiabilité leurs résultats sont exécrables. Mais comme le marché auto US est en plein boom, ils tirent des miettes ; 5%. Sauf VW dont la qualité n'a jamais été aussi mauvaise.
Réponse de le 09/09/2014 à 20:44 :
Tu parles, Charles... allez, longue vie à ta petite Peugeot.....
a écrit le 09/09/2014 à 17:47 :
Toutes ces marques sont déjà aux USA depuis très longtemps, alors pourquoi doit-on lire ce genre "d'info" tous les 6 mois, M. Verdevoye ?
a écrit le 09/09/2014 à 13:05 :
Perte d'image chez les allemands, de savoir faire, origine exotique des assemblages, l'automobile allemande passe par une grave remise en question somme toute assez attendue, ils vont devoir sacrifier les marges. BMW a plutôt une bonne réputation aux US d'ailleurs il y contribue à l'emploi, Audi, c'est plus nuancé, mauvaise fiabilité reconnue au JD Power, ils vendent quelques A3 Sedan et c'est à peu près tout, MERCEDES a lui une bonne presse en même temps c'est la meilleur faiseur allemand. DS va s'installer là-bas et RENAULT déjà présent sous sa marque partenaire INFINITI n'a vraiment pas de quoi s'énerver, le compte est bon, tout le monde fait son taf...!!!
Réponse de le 09/09/2014 à 13:13 :
DS réfléchit à une implantation éventuelle aux Etats-Unis. Pas avant 20019-2020... Alors,avant de critiquer les allemands, soyez modestes! TOUS les constructeurs français SONT ABSENTS DES ETATS-UNIS DEPUIS 25 ANS! Et ils ont laissé une exécrable image. Quand Renault et PSA auront atteint l'image des allemands (même dégradée selon vous), on en reparlera.
Réponse de le 09/09/2014 à 15:24 :
Le fin du fin, c'est de rouler dans une Mercedes sans l'étoile et avec le logo "Powered by Daciarenault",
c'est extraordinaire, dans les banlieues ils se les arachent,
et à la campagne, ils s'en servent pour étendre le lisier lorsque l'automne fut venu -)
Réponse de le 09/09/2014 à 17:51 :
@le fin "Quand Renault et PSA auront atteint l'image des allemands (même dégradée selon vous), on en reparlera. " Les français comme vous dites ont chacune une très belle image, des gammes, des produits en plein renouvellement ou en train de l'être et qui s'arrachent, partout. Quant à l'image des allemands, à l'exception notable de Mercédès, elle est si ...empreinte d'exotisme, désormais si dégradée, qu'il faut brader cette mauvaise qualité pour ...tenir... Bon vent...!!!
a écrit le 09/09/2014 à 12:27 :
Toujours ces commentaires sur le soi-disant catastrophisme du haut de gamme allemand. Il va falloir relativiser et mettre de l'eau dans son vin. Oui le haut de gamme allemand a connu quelques déboires de fiabilité mais leur situation est infiniment plus confortable que nos constructeurs nationaux qui ont subi de plein fouet la crise des pays d'Europe (surtout ceux du sud ) qui étaient leur principaux marché d'exportation. On sera au niveau des allemands seulement le jour où on verra PSA ou Renault distribuer près de 6000 euros de primes à leur salariés, mais du fait des faibles marges au niveau des ventes, on peut toujours rêver. Il n'y a que les SUV, la 308 et la Megane 3 qui se vendent bien au niveau des voitures à fortes marges sinon le reste c'est que des petites voitures avec des marges très aléatoires suivant les options choisies par les clients.
Quand au marché états-uniens, Renault s'y est cassé plusieurs fois les dents alors que le haut de gamme allemand y est bien implanté du fait de leur haute qualité perçu (différent de la qualité réellle). Bref, on est encore loin.
Réponse de le 09/09/2014 à 12:55 :
@Jason Gourde Le haut de gamme allemand, quel haut de gamme ? Tiens prenez pour exemple Audi si notoirement ...hongrois, du haut de gamme, vraiment ...??? Poser la question c'est déjà y répondre. Je comprends la position du service marketing de la marque qui voudrait bien continuer de nous faire croire à l'origine allemande de cette marque aux assemblages si exotiques, le temps des pigeons qui nous ont vendu si cher est passé... Audi se classe je le rappelle s'il en est encore besoin, 19 ème au classement fiabilité Auto Plus du 100114, classement corroboré par le Car Reliability Index Uk et le JD Power Us, bref comme vous dites rien n'est flamboyant, sinon les prix...!!! NB . : RENAULT est deuxième du classement Auto Plus quand DACIA est premier, non définitivement non, on ne conduit pas en regardant dans les rétros mon ami ni en pratiquant l'abus de confiance...
Réponse de le 09/09/2014 à 12:59 :
Enfin, un commentaire intéressant! Oui, les allemands ont connu quelques déboires de fiabilité. Mais ils alignent ventes record et excellents profits. Ils sont sur tous les marchés avec une excellente réputation. Ils investissent (100 milliards d'euros pour VW sur cinq ans) et complètent leurs gammes sur toutes les niches. Les français ont hélas une médiocre image globale, avec des ventes stagnantes sur le long terme, sans croissance. Et la gamme va se restreindre chez PSA.
Réponse de le 09/09/2014 à 13:54 :
Fiable ou pas fiable, les benefs sont la, l investissement coule a flot, c est tout.
Réponse de le 09/09/2014 à 18:10 :
@@Jason Gourde votre commentaire est intéressant à plus d'un titre, opérez un petit flash back, hier en 2013 Vag Group était sauvé par la Chine, au prix de petites compromissions, il a fallu sous l'injonction des autorités chinoises offrir 10 ans de garantie pour juguler les problèmes sur sa bv auto DSG/STRONIC. Partout ailleurs le groupe reculait... Cette année, il faut encore sauver le soldat Vag en poussant Skoda, qui seul est en développement, le reste encore en baisse en Europe... Enfin et pas ds moindres soucis supplémentaires, Audi vient de prendre un boulet en Chine son plus gros marché, déréférencé, plus de commandes publiques, vous voyez dans ces résultats/annonces de quoi vous réjouir, moi oui, pour les vrais bons faiseurs, pas pour les faisans qui nous ont tant faisandé..!!! Il va falloir tenir brader, brader encore cette qualité si..approximative dont on ne veut plus, bon courage aux autres, Toyota risque d'être encore premier longtemps...!!!
a écrit le 09/09/2014 à 11:51 :
Mercedes descends drôlement en gamme avec ses bagnoles aux moteurs Daciarenault, ca doit pas amuser les fiers concessionnaires Mercedes de devoir expliquer à leurs prospects que les bourins qui les promèneront viendront de Daciarenault
assez pour ne pas convaincre et louper la transformation du prospect en client !
Réponse de le 09/09/2014 à 11:57 :
Au moins les moteurs Renault sont fiables, tandis que les moteurs hongrois du low cost skoda qui équipent les Audi sont catastrophiques.
Réponse de le 09/09/2014 à 12:30 :
moteur Renault fiable ? vous nommez fiable des moteurs qui ne font pas 80.000 bornes ? pour avoir balancer une rino à la benne à ce stade je pense être mieux à même que vous de pouvoir en juger non ? les renault c' est de la daube.
Réponse de le 09/09/2014 à 12:58 :
@Mick Les marques du groupe VAG souffrent de nous avoir beaucoup trop abusé, beaucoup trop, leur repli en témoigne...
Réponse de le 09/09/2014 à 13:05 :
Les MOTEURS RENAULT diesel sont uniquement proposés sur les versions d'entrée de gamme des Mercedes A et C. Ca représente un pourcentage infime des ventes! Quant à l'usine hongroise de Györ, sachez que les normes de qualité y sont excellentes. S'il y a des problèmes de fiabilité, ce n'est pas à cause de la qualité de production. Les hongrois, comme les tchèques, savent faire de la très bonne qualité. Arrêtez le racisme anti-pays de l'est!
Réponse de le 09/09/2014 à 18:38 :
@renault mercedes
Je tchèque que peut être ils ne savent pas traduire l'allemand en tchèque, est-ce une hypothèse raisonnable pour expliquer cette piètre qualité...???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :