Emission de gaz polluants : des tests européens plus souples pour le diesel

 |   |  245  mots
Les test d'émissions ont été discrédites ces dernières semaines alors que des révélations ont mis en lumière la présence d'un logiciel activant un dispositif de réduction des émissions de gaz polluants sur des millions de voitures Volkswagen.
Les test d'émissions ont été discrédites ces dernières semaines alors que des révélations ont mis en lumière la présence d'un logiciel activant un dispositif de réduction des émissions de gaz polluants sur des millions de voitures Volkswagen. (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)
Le comité technique en charge du dossier à Bruxelles a donné une marge de tolérance de 110% pendant deux ans, puis de 50% de façon permanente au-dessus du seuil de 80 mg/km.

Le scandale Volkswagen n'y aura rien changé. L'Union européenne a relevé mercredi 28 octobre les seuils d'émission de gaz polluant pour les moteurs diesel dans les nouvelles procédures de tests en condition de conduite réelle, procédures qui seront mises en place à partir de 2017.

Le comité technique en charge du dossier à Bruxelles a donné une marge de tolérance de 110% pendant deux ans, puis de 50% de façon permanente au-dessus du seuil de 80 mg/km qui régit actuellement les tests d'homologation de mise en service réalisés en laboratoire, selon des chiffres rendus publics par la Commission européenne.

Triche du groupe Volkswagen et doutes sur les contrôles

Pour mémoire, les test d'émissions de gaz polluants ont été discrédités ces dernières semaines alors que des révélations ont mis en lumière la présence d'un logiciel de triche, activant un dispositif de réduction des émissions de gaz polluants sur 11 millions de voitures Volkswagen. Ce mécanisme était automatiquement désactivé quand le véhicule roulait normalement, polluant ainsi bien plus que ce que le constructeur allemand reconnaissait officiellement.

     | Lire Combien de victimes collatérales au scandale VW ?

Les émissions de CO2 de nouvelles voitures en Europe ont été de 40% supérieures aux chiffres des constructeurs et l'écart s'accentue, d'après des test menés par l'ONG Transport & Environment (T&E) et publiés dans un rapport fin septembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/10/2015 à 14:06 :
Ne perdons pas de vue quelques éléments factuels:Le dièsel consommé en France est d' origine Russe car les raffineries françaises produisent essentiellement de l'essence.Ensuite aux Etats Unis les normes ne parlent pas seulement de CO2 ,les fameux NOX sont limités à maxi 30 mg mais en Europe 160 mg !Aux US très peu de véhicule diesel circulent,Bmw,Mercèdes et VW voulaient ouvrir un marché du dièsel mais c'est raté.Il est vrai qu'en FRANCE le bonus malus et UNIQUEMENT axé sur le CO2 pour favoriser l'exception automobile française.Cherchez l'erreur !
a écrit le 29/10/2015 à 16:02 :
Pour relayer une "petite phrase" : "quand la limite crève le plafond, le plafond dépasse les bornes"...
C'est tout à fait ça !
a écrit le 29/10/2015 à 14:46 :
Europe ALLEMANDE continue...
Maintenant il faut un plan de relance de l'économie en FRANCE et faire 10% de déficit n'en déplaise à Merkel complètement discréditée !
a écrit le 29/10/2015 à 9:45 :
Je roule en ville en quatrième (sinon le régulateur ne veut pas travailler) à 52 compteur (50km/h au GPS) si la route est plate. La mesure de pollution doit se faire en 4ème ou en 3ème ? Ça changera les résultats. Il faut donc une norme !
A 130 sur autoroute, j'imagine que les rejets doivent augmenter, ne serait-ce que le CO2 (résistance de l'air, consommation supérieure). Pas simple la métrologie embarquée.....
Réponse de le 29/10/2015 à 13:52 :
La pollution d'un moteur diesel ou essence ne se résume pas au CO2.
Il y a les particules, les NOx ... or aucun article n'ose se plonger dans ces autres polluant pour nous faire un comparatif.
Étrange, non ?
a écrit le 29/10/2015 à 8:55 :
Non mais des fois, qui oserait s'attaquer à l'industrie allemande et à son plus beau fleuron !!!
Réponse de le 29/10/2015 à 15:11 :
Si déjà vous possédez des preuves à condamner toute l'industrie allemande, comment faut-il classer Opel, américain ou allemand, et même VW qui semble être en train de remplacer Bosch par Valéo?
a écrit le 29/10/2015 à 6:54 :
Ce sont de nouveaux tests qui se ferons dans des conditions plus proches du réelle, donc rien ne change dans la valeur des solutions par rapport aux homologations trompeuses.
Il ne reste plus a notre sinistre de l'écologie a faire la même mise au point pour les diagnostiques pour le bâtiment, les normes RT XXXX les étiques consommation énergétiques et enfin les consommateur sera vraiment informé.
a écrit le 28/10/2015 à 21:34 :
Le gasoil est le pire carburant auto... (30 ans de perdu)
Il est urgent de régulariser les taxes des carburants. Il est parfaitement anormal de voir un gasoil moins cher alors qu'il est plus coûteux à produire & plus polluant!
Un manque à gagner de près de 7 milliards d'euros par an pour le budget de l'État !
Signons la pétition "essence-gasoil, mêmes taxes"

_lien:_ http://chn.ge/1JTTsq8 _

Merci
Réponse de le 29/10/2015 à 9:39 :
"alors qu'il est plus coûteux à produire" ça finit par lasser, changez un peu votre texte !! (le fuel domestique doit être très onéreux, c'est du gazole peu taxé, mais coloré en rouge pour détecter les fraudes)
Essence trois cylindres à injection directe pollue autant que le diesel !! C'est le progrès.
a écrit le 28/10/2015 à 20:56 :
Un truc comme ça, après, tu t'étonnes que l'on vote facho voire même écolo. Ils visent l'argent comme les autres, rien de plus.
a écrit le 28/10/2015 à 20:53 :
Incroyable. Voilà : c'est "ça", l' "europe"... Quelle horreur.
a écrit le 28/10/2015 à 20:38 :
"tests en condition de conduite réelle" c'est obligatoirement différent des tests "de normalisation". Il faudrait déjà en usine avoir les taux d'émissions à tout régime du moteur, pas un seul, régulier, normalisé. Les courbes doivent exister. Pareil pour l'essence (injection directe = faible consommation mais fortes nuisances).
Avec ma 3L/100, à 70/80 sur de longues routes (Suède) j'arrive à 3,6L minimum, rien à faire pour consommer moins, je ferais mauvais testeur chez Peugeot. :-))
Réponse de le 29/10/2015 à 8:24 :
Pour atteindre des consommations réduites, il faut savoir que les nouveaux moteurs sont optimisés pour avoir un maximum de couple à bas régimes. J'ai constaté que je réduisait considérablement ma consommation en évitant de dépasser les 2000 tours/mn pour un moteur de 2L. Et cela marche avec plusieurs nouveaux modèles que j'ai testé. Il fallait autrefois cravacher son moteur pour avoir de la puissance. Un filet de gaz suffit maintenant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :