Renault-Nissan : plus de synergies, plus de véhicules, plus d'électriques

 |   |  321  mots
À l'ouverture de la Bourse parisienne, Renault gagnait 0,9%, en tête du CAC 40, après ces annonces.
À l'ouverture de la Bourse parisienne, Renault gagnait 0,9%, en tête du CAC 40, après ces annonces. (Crédits : Denis Balibouse)
Carlos Ghosn a présenté le plan stratégique de l'alliance Renault-Nissan, qui compte désormais en plus Mitsubishi. Celle-ci vise 10 milliards d'euros de synergies et la production de 12 véhicules 100% électriques d'ici l'horizon 2022.

Récemment rejointe par Mitsubishi, Renault-Nissan voit grand. L'alliance franco-japonaise vise une hausse de 40% de ses ventes annuelles au terme des six prochaines années, pour atteindre le chiffre de 14 millions de véhicules en 2022, a annoncé vendredi son PDG Carlos Ghosn, en présentant le plan stratégique de l'alliance automobile à cette échéance lors d'une conférence de presse à Paris.

Les 14 millions d'unités à l'horizon 2022 devraient représenter un chiffre d'affaires combiné de 240 milliards de dollars, a souligné Carlos Ghosn. Renault, Nissan et Mitsubishi ont vendu près de 10 millions de véhicules en 2016, et le patron des constructeurs automobiles a estimé que ces ventes s'établiraient à quelque 10,5 millions d'unités cette année.

10 milliards d'euros de synergies

L'alliance franco-japonaise souhaite également doubler ses "synergies", c'est-à-dire les économies nées du partage de fonctions communes entre les entreprises, à 10 milliards d'euros en six ans, a précisé Carlos Ghosn.

Le renforcement des synergies, qui ont atteint cinq milliards d'euros l'an dernier, passera notamment par l'accélération du partage des motorisations et par l'extension des plate-formes partagées au segment des voitures citadines et aux véhicules électriques, dont l'alliance proposera 12 nouveaux modèles d'ici six ans.

De l'électrique, mais pas que

Carlos Ghosn a dit vouloir "conserver le leadership" de l'alliance en la matière au moment où les annonces de la concurrence se multiplient. Il a estimé, sans vouloir s'engager sur des objectifs fermes, que "plus de 20% des ventes de l'alliance seront électrifiées" en 2022, incluant donc les électriques mais aussi les hybrides (carburant-électricité).

Dans le même temps, Renault-Nissan a l'ambition de développer 40 modèles dotés de technologies de conduite autonome et de devenir un "opérateur de services de mobilité à la demande par véhicules robotisés", a précisé l'alliance.

À l'ouverture de la Bourse parisienne, Renault gagnait 0,9%, en tête du CAC 40, après ces annonces.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2017 à 22:27 :
La Lightyear One, véhicule solaire de forte autonomie va sortir bientôt. Ce type de véhicule est plus intéressant que les véhicules électriques souvent encore trop classiques de Renault qui pourrait alléger et améliorer nettement le bilan et l'efficience de ses véhicule en intégrant fortement le solaire en surface suffisante.
a écrit le 15/09/2017 à 19:01 :
INDISPENSABLE : que chaque marque ait toujours une version SANS ELECTRONIQUE.
a écrit le 15/09/2017 à 18:29 :
PSA devrait ABSOLUMENT intégrer cette alliance. Tout en commun Sauf le design.
a écrit le 15/09/2017 à 17:33 :
On peut dire que Carlos Ghosn qui a porté Renault un mondial des ventes automobiles au premier semestre ne fait pas pas dans la demi-mesure quand les allemands en sont encore à s' organiser en cartel et que les ventes de la marque en Allemagne, qui est au demeurant le premier marché d' Europe, explosent. Après les baveux s' étonneront de sa rémunération !
a écrit le 15/09/2017 à 17:07 :
Et la pollution ? Aucune annonce de M. Ghosn ? Pourtant Mme Charlotte Lepitre, coordinatrice de l'association France nature environnement a déclaré que "Renault s'était engagé devant la commission - Royal- à faire des rappels sur ses véhicules, afin de les mettre en conformité avec les règles avant la fin juin. Cela concerne des modèles Captur et Kadjar, ainsi que tous ses véhicules devant respecter les nouvelles normes Euro 6 : Renault devait revoir leur logiciel, afin de réduire leurs émissions de gaz polluants Nox de 50%. Ils s'y étaient engagés devant nous et le gouvernement. Mais à notre connaissance, rien ne s'est passé." M. Hulot semble se désintéresser du problème.
Réponse de le 15/09/2017 à 17:55 :
Qui de l' indemnisation des clients roulés dans la farine par VW groupe et requise hier par l' Adac en Allemagne, ira t - on au bout de choses avec le soutien plein et entier de Madame Merkel ...?
http://www.ccfa.fr/Affaire-VW-l-ADAC-veut-obtenir-des-178697
Réponse de le 16/09/2017 à 8:41 :
Le rappel a été fait par courrier fin juillet et mon kadjar mis aux normes début septembre juste après les congés. Avant d'écrire on se renseigne. Cordialement.
a écrit le 15/09/2017 à 15:40 :
Au lieu de parler de pub. , interrogez vous sur la manière dont nous allons produire l'électricité qui sera nécessaire à la recharge de 10, 20 , 30 millions de bagnoles ? Sans compter la production et le recyclage des batteries etc.
Réponse de le 16/09/2017 à 16:39 :
Au lieu d'aligner passivement les defis, vous recherchiez les solutions ? Google est ton ami.
a écrit le 15/09/2017 à 10:05 :
Les outils de productions sont là maintenant il faudrait changer de stratégie marketing, ce qui fait que VW est toujours en tête ce sont ses publicités qui restent en tête tandis que pour les autres on a l'impression qu'ils nous vendent des barils de lessive au lieux de bagnoles.

Il est quand même incroyable que les agences de publicité avec un peu d'originalité soient si difficiles à trouver. Il y a 20 ans d'ailleurs nombreux affirmaient que la publicité était une forme d'art, pourquoi pas, mais dommage qu'il n'y ai que VW qui n'en soit pas loin.
Réponse de le 15/09/2017 à 11:45 :
Un marxiste (vu vos contributions) qui se plaint de ne pas bouffer assez de publicité, mais où va t'on !
Réponse de le 15/09/2017 à 12:28 :
Surtout VW en representant dans ses publicite TV ses clients et vendeurs comme des abru*tis et des im_béciles est au plus prés de la vérité des dits-clients.
Réponse de le 15/09/2017 à 14:42 :
A bon ? Parce que c'est la publicité qui vous fait acheter des voitures ? Faut avoir un sacré niveau financier pour pouvoir payer plusieurs milliers d'euros sur un coup de tête. Car l'achat sur publicité est un achat impulsif.

Encore un qui va se jeté sur l'Iphone X.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :