Scandale Volkswagen : l'Union Européenne au courant depuis 2013 ?

 |   |  339  mots
Les autorités américaines ont révélé, vendredi 18 septembre, que Volkswagen avait installé un dispositif pour dissimuler en partie les émissions de gaz polluant de certains modèles des années 2009-2015.
Les autorités américaines ont révélé, vendredi 18 septembre, que Volkswagen avait installé un dispositif pour dissimuler en partie les émissions de gaz polluant de certains modèles des années 2009-2015. (Crédits : © Kim Hong-Ji / Reuters)
Selon le "Financial Times", le commissaire européen à l'Environnement avait, dès 2013, attiré l'attention de ses collègues sur les pratiques douteuses des constructeurs automobiles.

L'Union Européenne a-t-elle fermé les yeux ? Dans un article publié dimanche 25 octobre, le Financial Times avance que le commissaire européen à l'Environnement avait averti, dès 2013, ses collègues que des constructeurs automobiles truquaient des moteurs pour fausser les tests antipollution.

"Il y a des préoccupations répandues"

Les dirigeants de l'UE étaient au courant du problème deux ans avant sa révélation et l'ont laissé persister, selon le Financial Times, qui cite un échange de lettres entre responsables de l'UE.

D'après le journal financier, le commissaire à l'Environnement, Janez Potocnik, mentionne le problème dans une lettre adressée en février 2013 au commissaire à la Politique industrielle Antonio Tajani.

"Il y a des préoccupations répandues selon lesquelles la performance (des moteurs, ndlr) a été ajustée pour se conformer au cycle de tests, en dépit d'une spectaculaire augmentation des émissions en dehors de ce contexte", écrit ainsi Janez Potocnik.

11 millions de véhicules truqués dans le monde

Le scandale a éclaté en septembre lorsque les autorités américaines ont accusé le groupe Volkswagen d'avoir équipé des millions de moteurs d'un logiciel qui active les systèmes de limitation de la pollution lorsque le véhicule subit un test environnemental, mais les désactive lorsqu'il circule, ce qui entraîne des taux d'émission dangereux.

Volkswagen a reconnu que jusqu'à 11 millions de véhicules dans le monde, de marques VW et d'autres marques du groupe, étaient équipés du logiciel tricheur. Le groupe, dont le patron Martin Winterkorn a dû démissionner, va devoir payer des milliards d'euros en coûts de rappel de véhicules et en contentieux juridiques.

Des enquêtes sur la gigantesque fraude sont ouvertes en Allemagne, en France, en Italie, en Espagne et aux Etats-Unis.

La représentante des Verts au Parlement européen, la députée Karima Delli, réclame des explications de la part de M. Talajani. Il devra "s'en expliquer dès cette semaine à Strasbourg", écrit-elle dans un communiqué.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/10/2015 à 11:36 :
Vous comprenez pourquoi frau Karamel allait lobbyier les grosses émissions vw à la grande commission..??
a écrit le 27/10/2015 à 9:53 :
Si, comme elle le prétend, la Commission européenne a alerté à ce point l’opinion, y compris sur Internet, pourquoi les industriels allemands et le gouvernement allemand n’ont-ils pas réagi ? De quelle impunité les actionnaires de Volkswagen bénéficiaient-ils, alors que la Commission européenne n’est jamais avare pour lancer des mesures coercitives contre les entreprises pour infraction à la concurrence pure et parfaite ..?
Réponse de le 27/10/2015 à 21:10 :
Excellent, bien vu..
a écrit le 27/10/2015 à 6:18 :
Y a plus important à faire à la commission ... La taille des tomates, des patates , des pommes ... Tout doit être rond ... Alors , les moteurs c'est trop compliqué
a écrit le 26/10/2015 à 19:53 :
Les contrôles de pollution sont basés sur des normes de piètre pertinence, sorties du chapeau des fonctionnaires incultes techniquement de cette europe qui est plus que bancale ;

En utilisation normale sur la route, plus de 95% des moteurs diésel, tous constructeurs confondus sont hors norme ;

VW a eu tord d'installer sont logiciel "arrangeur" de tests ;

Les autres constructeurs frisent les murs, font des prouesses pour se faire oublier, ils savent qu'ils n'ont pas les fesses propres.
Réponse de le 27/10/2015 à 10:03 :
Vw devrait arrêter sa com toxique sur les forums et demander pardon d'avoir abusé les clients, floué les autres constructeurs dans une concurrence déloyale au lieu d' essayer de diluer et d' étendre les responsabilité aux autres... A genoux mécréant, cessez votre arrogance, demandez pardon, repentance...!!
a écrit le 26/10/2015 à 19:32 :
La Commission Européenne n'est pas seulement dans la poche des Allemands, comme de nombreux lecteurs avertis l'ont notamment noté ici en commentaire. Ce sont chaque année de nombreux produits de la pétrochimie qui sont autorisés par la Commission Européenne au mépris des études sanitaires ou des votes du Parlement et du Conseil de l'Union. La Commission peut faire cela puisqu'elle a le monopole de l'initiative législative et qu'elle n'est pas élue par le peuple (article 17 du TUE). Sont ainsi autorisés : sulfoxaflor, bisphenol A, Zesti Smoke, roundup, pas moins de 19 OGM supplémentaires cette année... Les Américains ont donc aussi leur part du gateau. Et le dindon, dans cette histoire, c'est surtout le citoyen européen lambda qui consomme de la m.... et qui lutte de plus en plus pour trouver du travail puisque le comble, c'est que ces sociétés délocalisent, SANS CONTRE PARTIES, hors des pays de l'Union, puisqu'elles en ont le droit du fait de l'article 63 du Traité sur Fonctionnement de l'Union Européenne. Enfin, les articles européens qui régissent cette organisation quasi mafieuse sont vérrouillés du fait de l'article 48 du Traité sur l'Union Européenne qui impose l'unanimité des 28 pays membres pour toute modification des traités. Il n'y a en France qu'un seul parti politique qui propose la sortie de l'Union Européenne, il s'agit de l'UPR. Un parti de bientot 9000 adhérents, qui sera présent aux élections régionales dans toutes régions de France métropolitaine (sauf Corse), et à la Réunion.
Réponse de le 27/10/2015 à 10:06 :
J 'en suis Pierre, je m'autorise de relayer une belle vidéo pour compléter vos propos..

http://www.upr.fr/conferences/les-illusions-economiques-de-l-union-europeenne-par-charles-henri-gallois
a écrit le 26/10/2015 à 19:07 :
@Grosbec "Vw triche et il n'était déjà pas fiable, alors qu' il prétend à la deutsche Qualität, la double peine pour le consommateur, non..?? http://www.largus.fr/actualite-automobile/enquete-fiabilite-volkswagen-une-reputation-mise-a-mal-6412385.html#comment-sticky"

Bien vu, parfaitement vrai, vw et ses marques ne valent pas un penny, pannes et repannes, matin, midi et soir..
a écrit le 26/10/2015 à 19:01 :
Vous comprenez pourquoi frau Karamel allait lobbyier les grosses émissions vw à la grande commission..??
a écrit le 26/10/2015 à 14:53 :
Mais qui roule en Volkswagen à ce niveau de l'état européen?? La pollution et ses taxes c'est pour sans dents nous seuls.
a écrit le 26/10/2015 à 14:47 :
Si les médias disaient exactement le rôle de ce logiciel, qu'il appellent trop rapidement "espion" nous serions bien mieux apte à penser ce qu'il en est exactement et nous aurions une tout autre opinion.
a écrit le 26/10/2015 à 13:45 :
Bien sûr tout le monde était au courant.
Ce sont les gouvernements des constructeurs de voiture en Europe (France, GB, D) qui ont évité toutes les réformes des testes de pollution qui datent d'un autre âge.
a écrit le 26/10/2015 à 13:39 :
On mélange allégrement deux sujets qui n'ont rien à voir:
-Les Tests sont optimisés par tout le monde et différent des consommations réelles. C'est l'écart entre un labo/Réglementation et la vie réelle.
Ce sujet est en cours de traitement avec l'implantation de nouveux tests et dans cinq ans il faudra mettre en place à nouveau de nouveaux tests.
-Une fraude Délibérée à grande échelle qui reléve de la tromperie.
Les deux sont différents et on mélange les sujets pour couvrir Volkswagen.

Salutations.
Réponse de le 26/10/2015 à 17:29 :
Oui un enfumage même amplifié par Segolene royal et l'admiratrice du charbon allemand Delphine Batho.
A quand des responsables politiques greffés d'un cerveau et qui profite des opportunités ? ?
a écrit le 26/10/2015 à 13:29 :
Comme tout ce qui arrive sur le bureau de Bruxelles... on sait mais on ferme les yeux , ils sont soumis aux industriels et aux lobbyistes de tous poils ....mais à quoi servent ils ?
a écrit le 26/10/2015 à 12:41 :
- Tentative étouffement de l'affaire VW par le gouvernement allemand avec ses laquais à Bruxelles.
-VwGate
- Pilote de la GermanWings "Bon pour le Service " par un organisme ex Est-Allemand.
- Prothèse mammaire PIP certificat CE par un organisme certificateur allemand.
- Lasagne de Cheval : organisme vetérinaire certificateur ex Est-Allemand.
- Aspirateurs Siemens et Bosch truqués (style capots ouverts).
Quand est-ce que les gogos vont ouvrir les yeux ??
a écrit le 26/10/2015 à 12:29 :
Preuve de plus que l'Allemagne dirige l'Union et Bruxelles (pas difficile vu le nombre de commissaires et représentants allemands dans les institutions). Un scandale de plus dans cette Europe Allemande.
a écrit le 26/10/2015 à 11:46 :
La Commission européenne est dans la poche des Allemands et de leurs intérêts. Si c'était PSA ou FIAT, Bruxelles aurait déjà vendu la mèche.
Réponse de le 26/10/2015 à 12:44 :
Et les laquais allemand de le télé Chapatte auto-moto et consort en aurait fait des tonnes .
a écrit le 26/10/2015 à 11:30 :
Restons prudents. Il y a une différence entre optimiser un moteur pour qu'il réussisse au mieux les tests mais garde les mêmes caractéristiques pendant et après le test et utiliser un système qui détecte que le moteur est en train d'être testé pour en changer momentanément ses caractéristiques. Dans un cas ce n'est certes pas très honnête pour le client (mais c'est peut-être aux concepteurs des tests à faire en sorte que leurs tests soient réalistes) mais dans l'autre cas c'est vraiment une fraude. Il me semble que pour l'instant on ne sait pas dans quel cas on est.
a écrit le 26/10/2015 à 11:20 :
Les lobystes gouvernent à Bruxelles depuis longtemps
Les banques tous le monde sait qu'elle ont plein de cadavre
Les pesticides
Etc
On nous raconte des salades depuis 50 ans
Comme pour le nuage de Tchernobyl ou l amiante

Les moutons réveillez vous
Réponse de le 26/10/2015 à 12:31 :
ce sont sont surtout les lobbies allemands qui gouvernent à bruxelles
a écrit le 26/10/2015 à 10:33 :
Si vous lisez un hebdomadaire automobile vous apprendrez très rapidement que les consommations des véhicules sont remesurés par les essayeurs du journal car les essais sont fait sur banc dans des conditions très précises que vous ne pouvez reproduire au quotidien. J'ai même lu une fois que le journaliste reprochait quasiment aux fabricants français de ne pas optimiser aussi bien que les firmes allemandes les performances réalisées lors des tests normalisés. De toute façon il faut un système de comparaison des véhicules pour aider le consommateur dans son choix, la perfection n'étant pas de ce monde je ne vois pas un véritable intérêt à changer sauf à occuper des fonctionnaires à Bruxelles. Pour ce qui est des normes de toxicité, il ne faut pas oublier que tous les intervenants se couvrent de façon considérable ce qui signifie qu'une toxicité 5 à 10 fois plus forte n'est pas nécessairement dangereuse pour la santé. Dans un cas similaire je me souviens que nous avions pris dans l'entreprise dans laquelle je travaillais une marge sur la limite de toxicité en la divisant par 100.
Réponse de le 26/10/2015 à 17:04 :
Vw triche et il n'était déjà pas fiable, alors qu' i;prétend à la deutsche Qualität, la double peine pour le consommateur, non..??

http://www.largus.fr/actualite-automobile/enquete-fiabilite-volkswagen-une-reputation-mise-a-mal-6412385.html#comment-sticky
a écrit le 26/10/2015 à 10:24 :
Si cela est vrai, c'est très grave: la Commission Européenne perdant complètement sa crédibilité. Si cela est vrai, j'ai peine à croire que les Chefs des Etats n'étaient pas au courant non plus. Si ces derniers n'étaient pas au courant, c'est encore pire.
Quand la CE sermonne les sociétés américaines ou Fiat (pour cause de possibles utilisations par ces sociétés des facilités fiscales procurées par certains pays membres de la ZE), il y a maintenant de quoi rire....
Ce genre de comportement fait le lit des extrémistes de tous bords.
Cordialement
Réponse de le 26/10/2015 à 11:37 :
Croyez-vous que la Commission Européenne était crédible quand elle a signé le "Safe Harbor" qui vient d'être invalidé ? Qu'elle sera plus crédible pour le futur TAFTA ?
Réponse de le 26/10/2015 à 12:50 :
@Réponse de @Bernardino le 26/10/2015 à 11:37
Le rôle de la CE est de proposer des règles aux Chefs des Etats et de vérifier ensuite que ces règles, qui ont été validées par les Chefs des Etats, sont appliquées. Ce sont les Chefs des Etats qui prennent les décisions. Ensuite, des directives sont mises en forme par la CE.
Si la CE se trompe, c'est certes de sa faute, mais il y a assez de fonctionnaires parmi les Etats pour vérifier que la texte émis est correct et conforme aux Traités.
La CE négocie le TAFTA mais le texte devra, in fine, être approuvé par le Conseil Européen composé de tous les Chefs de Etats.
Ceci étant écrit, vous avez raison: il semble qu'il y a des pertes en ligne. C'est compliqué de mettre tout le monde d'accord, l'Europe n'ayant pas un gouvernement fédéral comme aux EU. Je suppose qu'aux EU, il doit se poser le même problème: certains des 90 Etats peuvent ne pas être d'accord avec certains textes signés par l'Etat Fédéral et approuvés par le Congrès.
Cordialement
a écrit le 26/10/2015 à 10:08 :
Messieurs les journalistes , il faudrait voir à se briefer sur les sujets.

On mélange allégrement les test d'émission de polluants et les tests de mesure de consommation de carburant ( qui se traduit par un niveau de co2 ).

Cela fait déjà un certain temps que qu'il est prévu que le test de consommation de carburant soit réformé ( NEDC / WLTP ) et relativement harmonisé au niveau mondial . Mais dans le même temps on a rabaissé massivement le niveau de consommation ( 95 grammes ) donc ... il faut quand même s'organiser un peu car si l'on teste de façon plus défavorable et avec des exigences singuliérement plus basse ... cela devient très très difficile.

C est plus simple de crier au scandale , de vouloir tuer le diesel et puis après l essence et puis après la voiture .
Réponse de le 26/10/2015 à 12:24 :
Journalistes ? Où en avez vous donc vus ? On retrouve cet article dans tous les journaux online, c'est un simple copié collé de la dépêche. Il y a longtemps que l'esprit critique et l'analyse sont supplantés par les recettes publicitaires.
a écrit le 26/10/2015 à 9:27 :
Il va donc falloir dépolluer les commissaires et l'assemblée, leur rappeler que les intérêts à défendre ne sont pas leurs intérêts personnels, mais bien ceux du citoyen européen (et tant qu'à faire, virer tous les corrompus de l'ANSM). Pour rappel et pour ce que ça vaut, pollution (différentes origines) = maladies en tout genre, donc hôpitaux, puis sécu et mutuelle, prélèvements en hausse, couverture en baisse, etc. au final, c'est le citoyen lambda qui paie une note super salée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :