Les pertes de Tesla explosent au deuxième trimestre

 |   |  587  mots
Des voitures Tesla en cours de fabrication à l'usine de Fremont, en Californie, le 25 juillet 2016.
Des voitures Tesla en cours de fabrication à l'usine de Fremont, en Californie, le 25 juillet 2016. (Crédits : REUTERS/Joseph White)
Le groupe d'Elon Musk a subi une perte de 59% supérieure à celle enregistrée sur la même période l'an dernier. La faute, notamment, à la hausse des dépenses liées aux ventes et à la forte progression des dépenses d'exploitation.

Tesla tombe de Charybde en Scylla. Après les polémiques sur l'Autopilot et les objectifs de livraison, le constructeur américain de voitures électriques de luxe a creusé une importante perte au deuxième trimestre.

Selon ses résultats publiés mercredi, Tesla a subi une perte nette de 293,2 millions de dollars, soit de 59% supérieure aux 184,2 millions perdus sur la même période l'an dernier. Point positif, le chiffre d'affaires de 1,27 milliard de dollars est en hausse de 33%. Le constructeur publie toutefois parallèlement un chiffre d'affaires ajusté de 1,56 milliard de dollars, un peu en-dessous des attentes du marché qui étaient de 1,62 milliard.

Forte hausse des dépenses liées aux ventes

Le constructeur a vu sur le trimestre une forte progression de ses dépenses d'exploitation à 512,8 millions de dollars par rapport à 383,6 millions sur la même période l'année précédente. Si les dépenses en développement ont progressé de quelque 5%, celles liées aux ventes et aux frais administratifs ont grimpé de 59% sur un an. Tesla a indiqué avoir livré 14.402 voitures sur le trimestre, soit "moins que ce qui était prévu" à savoir 17.000 véhicules.

Lire aussiTesla se lance dans de nouveaux projets industriels malgré les difficultés

La firme d'Elon Musk avait indiqué en mai, en présentant ses résultats pour le 1er trimestre, qu'il entendait produire 20.000 voitures d'avril à fin juin mais les chiffres publiés mercredi font état de 18.345 unités fabriquées. Il avait indiqué en mai vouloir en produire 89.000 sur l'ensemble de l'année. Dans le détail, Tesla a vendu 9.764 berlines "Model S" et 4.638 "Model X", le nouveau modèle "Crossover" du constructeur. Il a indiqué mercredi entendre vendre 50.000 véhicules sur le 2e semestre.

Suite à l'annonce de ces résultats, le titre évoluait en dents de scie dans les échanges électroniques d'après-séance à Wall Street et perdait 0,04% à 225,70 dollars vers 22h20 GMT.

370.000 précommandes pour la "Model 3"

Il s'agit du 13e trimestre d'affilée de pertes pour Tesla qui n'a jamais dégagé de bénéfices depuis sa création en 2003. Le groupe d'Elon Musk bénéficie toutefois d'une forte cote de popularité auprès des investisseurs compte tenu de sa politique de développement tous azimuts dans l'électricité et les énergies renouvelables. Tesla d'ailleurs a annoncé lundi dernier être parvenu à un accord pour racheter pour 2,6 milliards de dollars le producteur d'énergie solaire SolarCity, autre entreprise fondée par Elon Musk en 2006.

Lire aussiAprès le Model S, Tesla baisse le prix de son Model X

Le groupe, qui entend commercialiser fin 2017 la "Model 3", une voiture électrique destinée au grand public pour laquelle il a déjà reçu plus de 370.000 pré-commandes, construit par ailleurs une gigantesque usine de batteries dans le Nevada, dans l'ouest des Etats-Unis. "Nous accélérons l'ouverture de nouvelles concessions et prévoyons d'en ajouter une tous les quatre jours en moyenne aux 3e et 4e trimestre", a souligné Elon Musk dans sa lettre aux actionnaires publiées mercredi.

"Nous ouvrons des concessions dans des marchés à forte densité de population comme Taipei, Séoul, et Mexico City, ainsi que dans nos marchés plus matures comme la Californie", a-t-il ajouté.

Musk a insisté sur le fait que le rythme de production s'était accéléré sur la fin du trimestre sous revue pour atteindre près de 2.000 voitures par semaine et que l'objectif était d'en produire 2.200 par jour pendant le trimestre en cours puis 2.400 au 4e trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2016 à 7:37 :
American dream ? Le marketing ne fait pas tout
a écrit le 04/08/2016 à 18:24 :
La productivité Us.....ça fait envie , à quand la production en Chine .
a écrit le 04/08/2016 à 17:30 :
Il y a perte et perte. Là, ça fait plus de 20 000 $ de perte par voiture vendue.
Bon courage !
Réponse de le 04/08/2016 à 19:55 :
ya des mecs qui savent faire des affaires ya pas à dire...
a écrit le 04/08/2016 à 16:39 :
Quand on brûle du cash à ce rythme là, il faut avoir de très actionnaires très riches et patients.
Tesla n' a ni les uns ni les autres.
A premier signe de panique tout s' effondrera très vite, et Tesla sera une proie facile par Ford ou VW ou un chinois. C'est la loi du marché.
a écrit le 04/08/2016 à 14:53 :
La guerre , quelle guere ??
Perso , je vois le 13 ème trimestre consécutif de pertes d'une boite qui n'a jamais dégagé de benéfices .
Impossible de tenir longtemps ainsi.
a écrit le 04/08/2016 à 12:39 :
Faut arrêter de rêver, Telsa a émergé avec un pétrole à plus de $100, et les voitures électrique ne feront plus envie longtemps si le baril de pétrole reste aussi bon marché (aujourd'hui $42, comme en 2003-2004).
Soit le pétrole remonte en flèche sous peu, soit Tesla, et son patron Musk, mordrons la poussière.
Réponse de le 04/08/2016 à 13:32 :
Le petrol est une ressource limitée, donc quoi qu'il arrive, Tesla gagnera la guerre.
a écrit le 04/08/2016 à 12:35 :
ça ne vous fais pas penser aux débuts de Twitter ?

Tout le monde de la finance avait une immense foi en lui malgré des débuts alarmants et faut voir de nos jours les milliards de perte qu'il traîne et que les actionnaires ne savent plus comment compenser.

L'avantage c'est que derrière tesla il y a amazon, faudrait pas que ce dernier vienne à flancher par contre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :