Volkswagen : Ferdinand Piëch démissionne

Après deux semaines de guerre interne, le président du conseil de surveillance démissionne. Le président du directoire Martin Winterkorn remporte la partie.
Ferdinand Piëch et Martin Winterkorn, les deux têtes de Volkswagen
Ferdinand Piëch et Martin Winterkorn, les deux têtes de Volkswagen (Crédits : Reuters)

Ferdinand Piëch a apparemment perdu la partie. Samedi 25 avril, en fin d'après-midi, un communiqué a annoncé sa démission du Conseil de surveillance de Volkswagen qu'il présidait jusqu'ici et depuis 2002. Il démissionne de l'ensemble de ses autres mandats au sein du groupe et est imité par sa femme Ursula, elle-même également membre du Conseil de surveillance. Ferdinand Piëch sera remplacé provisoirement à son poste par Berthold Huber, actuel vice-président de ce conseil de surveillance et ancien président du syndicat IG-Metall.

Deux semaines de débats

C'est l'épilogue d'un bras de fer entamé voici deux semaines avec le président du directoire de Volkswagen, Martin Winterkorn. La bataille entre Ferdinand Piëch, 78 ans, et Martin Winterkorn, 67 ans, longtemps le dauphin du « patriarche » avait débuté par une interview dans le Spiegel du 11 avril. Ferdinand Piëch indiquait « prendre de la distance » avec la stratégie du président du directoire. Avec ces déclarations, le « patriarche » du groupe de Wolfsburg entendait mettre en cause le maintien de Martin Winterkorn à la tête du groupe.

Mis en minorité

Il semble que Ferdinand Piëch n'ait pu obtenir dans cette entreprise, le soutien des actionnaires de VW, notamment Porsche et l'Etat de Basse-Saxe. Dans une réunion du Présidium du conseil de surveillance vendredi dernier à Salzbourg, Ferdinand Piëch s'est retrouvé en minorité par 5 voix contre une selon l'agence DPA. Martin Winterkorn avait été renforcé par cette réunion. Selon la presse allemande, Ferdinand Piëch aurait cherché à contourner cette décision la semaine dernière. En vain. Il a donc démissionné. Reste une question : pourquoi a-t-il ainsi abandonné son protégé ? Elle reste sans réponse.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 26/04/2015 à 12:59
Signaler
Piech s'en va désavoué, il ne se baladera plus sur les salons mètre étalon en main pour comparer les ajustages des carrosseries d'audi à la concurrence... Tout ça pour ça, avoir conçu fabriqué des autos incapables d'évoluer au plan design, modèles a...

le 26/04/2015 à 15:26
Signaler
le classement d'Auto plus comme c'est écrit dans le journal est fait d'après des plaintes de propriétaires à Auto plus ! Dans un classement de fiabilité au USA, l'Audi A6 arrivé 5 eme tout véhicules confondu ! Pour le reste, Piech est un grand ingén...

le 26/04/2015 à 19:20
Signaler
Ce classement qui vous semble si désagréable est corroboré par le Car Reliabilitry Index, on voit qu'il reste de gros efforts à faire pour VW group pour rejoindre le peloton des bons faiseurs, tout n'est pas seulement affaire de marketing... Quant à ...

à écrit le 26/04/2015 à 10:09
Signaler
Ferdinand Piëch et Martin Winterkorn, un ingénieur, un VISIONNAIRE, un VRAI industriel, qui a fait de VW le constructeur innovant, n° 2 mondial en croissance, 13 marques dont les plus prestigieuses au monde, 17 milliards de trésorerie cash, 60 millia...

le 27/04/2015 à 8:17
Signaler
@Visionnaire Combien de ces marques ne gagnent quasi rien, combien sont en perdition...???

le 27/04/2015 à 10:32
Signaler
Scania et MAN ne doivent rien à Piech, Scania a toujours été le plus rentable des constructeurs de camions et cela bien avant la prise de contrôle (hostile) de VW. MAN idem. Ducati se portait aussi très bien avant son rachat par Audi (qui l'a d'aille...

à écrit le 25/04/2015 à 23:19
Signaler
Un grand Monsieur de l'automobile! Chapeau bas!

le 25/04/2015 à 23:44
Signaler
@Robert Malheureusement sorti top tôt de route !!! Il aurait du durer encore un petit peu pour nous régaler de ses formidables produits...!!!

à écrit le 25/04/2015 à 23:16
Signaler
Il fallait s'y attendre, les échecs répétés de la marque Volkswagen encore en baisse en Amérique du Nord ont coûté sa place à Piech, son incapacité à redresser la barre lui font prendre une retraite anticipée qui n'était sans doute pas son souhait. A...

le 26/04/2015 à 11:55
Signaler
Dans ces conditions, s'il avait fallu démissionner quelqu'un, c'est plutôt le pt du directoire que celui du conseil de surveillance.

à écrit le 25/04/2015 à 20:54
Signaler
Ils ont eu la peau du vieux, ça remonte pas la qualité VW pour autant, mal barré !

le 25/04/2015 à 22:00
Signaler
@ Ferant a écrit le 25/04/2015 à 20:54 : Votre stupidité remonte encore et atteint des sommets, celle de vos futurs autres pseudos aussi. Nous savons qui vous êtes.

le 25/04/2015 à 23:41
Signaler
@Anne ma soeur Anne Envoyez-vous une gerbe ..?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.