13,3% : la chute des mises en chantier de logements neufs entre mai et juillet

 |   |  371  mots
Sur les trois mois allant de mai à juillet, les mises en chantier de logements ordinaires ont reculé de 16% à 67.538 unités, un léger mieux face au recul de 21,4% de fin mai.
Sur les trois mois allant de mai à juillet, les mises en chantier de logements ordinaires ont reculé de 16% à 67.538 unités, un léger mieux face au recul de 21,4% de fin mai. (Crédits : reuters.com)
Le nombre de mises en chantier de logements neufs a continué à baisser de mai à juillet, avec un recul de 13,3% par rapport à la même période en 2013, pour s'établir à 73.468, selon les statistiques du ministère du Logement publiées mardi.

Une baisse moins prononcée, mais une baisse quand même. Les mises en chantier de logements neufs ont reculé de 13,3% sur trois mois par rapport à la même période de 2013. Le ministère du Logement en a recensé 73.468, selon des statistiques qu'ila publiées mardi 26 août, alors que les ventes de logements neufs reculent de 12% sur un an au deuxième trimestre, toujours selon le ministère.

Les mises en chantier de logements ordinaire en baisse de 16%

Sur les douze mois écoulés entre août 2013 et juillet 2014, le nombre de logements neufs mis en chantier affiche également un recul notable de 10,8% à 305.079 unités.

Les mises en chantier de logements ordinaires ont baissé de 16% à 67.538 unités sur les trois mois allant de mai à juillet, un léger mieux face au recul de 21,4% de fin mai. En revanche, le segment des logements en résidence (pour seniors, étudiants...), plus restreint, a bondi de 35% à 5.930 unités (contre une légère progression de 9,7% au mois de mai).

Baisse moins nette des permis de construire

Le nombre de permis de construire accordés pour des logements neufs, qui renseigne sur les futures mises en chantier, a de son côté diminué de 1,1% de mai à juillet, à 101.885, toujours selon le ministère. Une nette amélioration, car à fin mai les permis de construire des trois mois écoulés étaient en repli de 16,1%, et à fin avril ils avaient chuté de 22,8%.

En 2013, 331.867 logements neufs avaient été mis en chantier en France, un chiffre en repli de 4,2% sur un an, bien en deçà de l'objectif gouvernemental - encore jamais atteint dans l'Hexagone - d'un demi-million de logements construits par an.

Plan de relance" pour la construction

François Hollande, qui a fait de la relance de la construction une de ses priorités de la rentrée, a promis une semaine plus tôt un nouveau "plan de relance" pour le secteur, alors que les efforts du gouvernement n'ont pas permis jusqu'ici d'enrayer l'effondrement de la construction.

>> Logement: un nouveau plan de relance annoncé par Hollande

Le gouvernement s'apprêtait à autoriser la location de logements neufs entre ascendants et descendants d'une même famille, parmi les mesures envisagées pour redynamiser un secteur moribond.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2014 à 8:33 :
Mais on s'en fiche si on ne construit plus en France, vous voyez pas que les prix sont trop chers ? Et que des millions de logements sont vides , surtout dans petites et moyennes villes de province ? Arrêtez de nous parler de ça, on s'en fiche royalement. Ce qu'on veut c'est des emplois c'est tout.
a écrit le 26/08/2014 à 18:11 :
La loi de l'offre et de la demande.
Si ça baisse, c'est qu'il n'y en a pas besoin, ou que la demande n'est pas solvable.
Il est fort probable que l'on ait trop construit ces 10 dernières années...

Un simple ré-équilibrage, donc.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :