L'introduction en bourse de Petronas Chemicals devrait rapporter plus que prévu

 |   |  238  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Dans le cadre de son introduction en Bourse, la filiale du malaisien Petronas, Petronas Chemicals, pourrait lever 4 milliards de dollars soit 2,9 milliards d'euros. C'est 31% de plus que les précédentes estimations.

Le malaisien Petronas Chemicals, filiale du groupe pétrolier public Petronas, pourrait lever 4 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros) via l'introduction en Bourse de 31% de son capital. Ce pourcentage représente environ le double des précédentes estimations en raison de l'appétit des investisseurs internationaux pour les placements en Asie.

La mise en Bourse de Petronas Chemicals répond au souhait de l'Etat malaisien de se désengager d'activités ayant trait au secteur privé et d'accroître la liquidité de la Bourse de Kuala-Lumpur.

Le titre de la plus grosse mise en Bourse sur la place malaisienne est pour l'instant détenu par le groupe de télécoms Maxis avec 3,3 milliards de dollars l'an dernier. Parmi les autres grosses introductions en Bourse attendues en Asie figurent celle de la filiale asiatique d'assurance-vie de l'assureur américain American International Group, AIA, qui pourrait dépasser 15 milliards de dollars.

Petronas Chemicals va entamer une tournée auprès des investisseurs à partir du 27 octobre. Le prix devrait être fixé le 12 novembre, selon un courriel adressé aux investisseurs par l'un des conseils de l'opération.

Petronas Chemicals a dégagé un bénéfice d'exploitation de 2,3 milliards de dollars sur l'exercice 2009, selon le prospectus de présentation.

Petronas contrôle aussi le fournisseur de gaz industriels Petronas Gas et le groupe de stations-service Petronas Dagangan.

Les banques CIMB, Deutsche Bank, Morgan Stanley, Citigroup et UBS participent toutes à l'opération.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :