Deux antidiabétiques interdits de vente

 |   |  169  mots
Siège du laboratoire pharmaceutique Takeda, à Tokyo au Japon- Copyright Reuters
Siège du laboratoire pharmaceutique Takeda, à Tokyo au Japon- Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) annonce ce jeudi suspendre en France l'utilisation de deux médicaments contre le diabète fabriqués par le laboratoire japonais Takeda, l'Actos et le Competact.

Près d'un mois après avoir mis en garde les professionnels de santé contre la pioglitazone, une molécule antidiabétique, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) ordonne ce jeudi sa suspension pure et dure; "Les médecins ne doivent plus prescrire de médicaments contenant de la pioglitazone", indique l'agence dans un communiqué. Sa décision s'appuie sur une étude menée par l'assurance maladie montrant "une faible augmentation du risque de cancer de la vessie chez les patients traités par pioglitazone".

Les patients concernés seraient 230.000 en France, ajoute l'Agence qui leur  recommande toutefois "de ne pas arrêter leur traitement et de consulter leur médecin afin d'adapter leur traitement antidiabétique".

Un laboratoire japonais

Deux médicaments sont précisément visés, l'Actos et le Competact, tous deux fabriqués par le laboratoire japonais Takeda. Les neuf médicaments que ce laboratoire commercialise en France ont rapporté 222 millions d'euros en 2010, soit à peine 2% de ses revenus globaux.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2011 à 14:06 :
Marquons "Pilules d'Iode" sur les boites et refilons les aux japonais.
a écrit le 09/06/2011 à 15:47 :
insulino-dépendant donc sous insuline 4 fois/jour depuis 1990, avec en accompagnement divers autres remèdes pour le diabète, la tension, le cholestérol, le glaucome, etc...je commence à être inquiet, et m'attends à voir paraitre l'un ou plusieurs
de ceux que je prends chaque jour sur la liste des "nocifs".C'est déjà le cas pour lune nsuline retard ,information non reprise depuis qlq temps,que nous cache t-on?
A quel organisme s'adresser pour expertiser mes prescriptions?
Réponse de le 09/06/2011 à 20:06 :
A votre mèdecin c'est tout simple :))

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :