Faut-il craindre une pénurie de médicaments en France ?

 |   |  513  mots
Copyright Reuters
La Chine et l'Inde contrôlent 80 % de la production de principes actifs. Une dépendance qui pose la question de la qualité et de la disponibilité des traitements.

Y aura-t-il bientôt une pénurie de médicaments dans les pharmacies françaises ? L'idée semble saugrenue. Elle se fait pourtant progressivement jour parmi les professionnels de santé. « Au premier semestre 2011, l'Afssaps [Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, NDLR] a lancé 31 bulletins d'alerte pour des ruptures de stocks de médicaments ou des risques de ruptures de stocks. Il n'y en avait eu que quatre sur la même période de 2010 et deux en 2009 », souligne David Simonnet, le président d'Axyntis, l'un des cinq derniers producteurs français de principes actifs - le « coeur » d'un médicament, qui lui confère ses propriétés thérapeutiques.

Pour l'heure, les difficultés concernent surtout des traitements hospitaliers peu connus du grand public, tels des produits de diagnostic (Technétium 99) ou des anticancéreux (Caryolysine). Mais à terme, la menace sur les officines est réelle. En cause, des problèmes de gestion des stocks de la part des labos, mais surtout la réduction et la concentration croissante des sources d'approvisionnement dans les pays émergents.

C'est le constat dressé par l'Académie nationale de pharmacie, qui a réuni récemment autorités de santé et industriels à ce sujet. « Aujourd'hui, 80 % des principes actifs de médicaments sont fabriqués en Chine et en Inde, contre à peine 20 % il y a trente ans », résume David Simonnet. Symbole de cette situation, le paracétamol, l'antidouleur le plus utilisé dans le monde, qui n'est plus produit en Europe depuis la fermeture de la dernière usine française de Rhodia en 2008.

Les génériques en question

Environ un millier de producteurs indiens et chinois se partagent ce secteur en plein essor. En 2009, sur un marché mondial évalué à 76 milliards de dollars, près de 60 % (45 milliards) étaient générés par des industriels, qui ne fabriquent que la matière active, les labos occidentaux ne prenant en charge que la « formulation » du médicament (transformation en gélule, en injectable...). « Ces délocalisations se font pour des raisons évidentes de coûts mais aussi sous la pression des pouvoirs publics qui, en promouvant l'utilisation des génériques depuis une quinzaine d'année, ont attiré les acteurs indiens et chinois sur ces marchés de volumes », accuse David Simonnet. « La Chine concentre à elle seule 40 à 50 % de la production de principes actifs génériques du marché européen », relève le président de l'Académie nationale de pharmacie, Henri-Philippe Husson. Avec à la clé un risque de dépendance accru vis-à-vis des pays producteurs, mais aussi des risques sur la qualité (lire ci-contre).

Il y a des exceptions : Sanofi produit encore la moitié de ses principes actifs en Europe. D'autres « relocalisent » une partie de leur production pour prévenir les risques. « De plus en plus de clients font appel à nous en back-up pour 30 % de leur production. Ils sont prêts à payer un surcoût (15 % environ) pour disposer d'un producteur national », indique David Simonnet. Une aubaine pour Axyntis, dont le chiffre d'affaires devrait bondir de 50 % cette année, à 75 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/06/2011 à 6:45 :
Ce ne sont malheureusement pas des clichés. Il se trouve que vous pouvez en Chine, vous retrouvez du jour au lendemain sans sous-traitant. Tt les gens connaissent le PB dans l'industrie pharma...
a écrit le 14/06/2011 à 19:00 :
Pourquoi le titre est il si accrocheur ? Pourquoi faudrait il toujours et à jamais mettre en exergue le coté négatif de tout constat ou évènement ? pour s'assurer un nombre suffisant de lecteurs ?
Je suggère d'adjoindre à cet article un complément intitulé "les avantages de la production des médicaments en Chine et en Inde"
a écrit le 14/06/2011 à 12:46 :
je rapelle que le médiator, ainsi que la pluspart des médicaments qui ont tué en masse son de provenance occidental (usa europe) donc arrétés avec vos clichets sur les chinois et les indiens qui dans certains secteurs font des produits de meilleurs qualité que nous ( produit informatique, panneaux sollaires ... )
Réponse de le 14/06/2011 à 15:51 :
Il ne s'agit pas de critiquer les chinois et indiens mais de mettre en exergue la dépendance vis à vis de ces producteurs..! Sans parler des problèmes de l'emploi de la balance commerciale...etc.
a écrit le 14/06/2011 à 12:39 :
et bien au lieu d"engraisser l'industrie pharma au detriment de votre sante, mettez vous a la medecine chinoise, acupuncture.... et surtout surtout, ne payer votre medecin que lorsque vous etes en pleine forme!! C'est une pratique chinoise ancestrale, que les lois du marche toutes puissantes ont tue, quel dommage. Y aurait-ildes medecins alternatifs interesses par cette formidable logique?
Réponse de le 14/06/2011 à 17:18 :
OUI pour çe que vous dîtes quand on va chez le docteur, ils ont tendançe à nous faire une ordonnançe avec x médicaments, mais je suis pour les traitement alternatif mais comment faire si on consulte un charletan, en plus n'être pas rembourser par la sécu et la mutuel, alors que proposez-vous.
a écrit le 14/06/2011 à 10:10 :
il serait temps que les français modérent leurs consommations pas toujours justifiées ! je fais du sport, marche et j'ai supprimé un grand nombre dont les anti inflammatoires !
consommer des médicaments chinois et indiens seraient-ils un signe de prospérité ou de bonne santé ?
S EN PASSER EN EST UN -
a écrit le 14/06/2011 à 9:12 :
Oui chers citoyens ne soyez pas étonnés que les médicaments suivent le même chemin que nos produits industriels. Tout simplement parce qu?ils sont soumis à la même forme de gestion. La plupart des entreprises sont gérées depuis 30 ans par des financiers purs sans formation adéquate à l'industrie. Un seul mot en bouche rentabilité court terme. Conclusion, on produit dans les pays à bas coup sans trop aller vérifier ce qui se passe (cf. émission de Calvi sur ce sujet) et on devient totalement dépendant avec les mauvaises surprises que l'on connait. Quant à la sécurité sociale et organismes officiels de l'état qu'attendent-ils pour imposer leurs règles (audit, qualité, traçabilité des produits, prix, etc..).
a écrit le 14/06/2011 à 7:22 :
C'est le risque à TOUT externaliser, on devient dépendant des autres. Quand les robinets seront fermés, il ne nous restera plus nos yeux pour pleurer.
a écrit le 14/06/2011 à 6:25 :
C'est peut-être une chance pour les Français qui auront le "bonheur" de ne pas trouver l'un des 2 antidiabétiques qui viennent d'être interdits(!) ou de celui qui vient d'être "arrêté" (comme dit au bas de l'article) ou d'un de ces ""nombreux"" qui ne tarderont pas à étoffer la "sinistre" liste .
Réponse de le 14/06/2011 à 10:12 :
pour les diabétiques c'est inquiétant ! en effet beaucoup de médicaments sont dangereux voire suspects ..........
a écrit le 13/06/2011 à 20:06 :
Il ne faut pas craindre une pénurie, puisque les médecins vont se raréfier et il y aura aussi beaucoup moins de prescriptions....!
Réponse de le 14/06/2011 à 5:45 :
Il faut reconnaitre que pour pas grand chose, les FRANCAIS, se gavent de médicaments!!!!!!
a écrit le 13/06/2011 à 19:15 :
Les quotas n'ont rien à voir avec l'union Européenne. Les prix des médicaments sont accordés par l'administration de chaque pays. En Allemagne les prix sont plus chers qu'en France. Ainsi, des grossistes répartiteurs achètent les médicaments aux labos en France mais font plus de profit en les exportants en Allemagne qu'en les vendant aux pharmacies françaises.
a écrit le 13/06/2011 à 17:15 :
oui c'est vrai, j'ai été victime à plusieurs reprises cette année de rupture de médicament pour moi et mes enfants !
Les pharmacies sont soumises à des quotas imposés par l'union européenne car la majorité des médicament proviennent de pays étrangers et non de la france ! Quand les quotas sont dépassés, les laboratoires ne fournissent plus les médicaments demandés par les officines! dixit plusieurs pharmacies de ma région... du coup, des personnes atteintes de maladies graves (cardiaques ou neurologiques par exemple) se retrouvent pendant plusieurs semaine sans leur traitement et sont obligées d'attendre que les fournisseurs puissent à nouveau envoyer les médicaments !
a écrit le 13/06/2011 à 16:11 :
Je confirme, j'ai bien été la victime d'une rupture de médicament plusieurs fois cette année, une fois l'an passé. Sur trois spécialités différentes.
Ce ne sont pas des "on dit".
Tous les pharmaciens et médecins sont au courant. Ce sont eux qui me l'avaient appris. Jusqu'ici, on n'en parlait pas. Sans doute pour ne pas affoler le grand public.
Réponse de le 13/06/2011 à 17:26 :
moi egalement , heureusement ce n'etait pas des medicaments pour le coeur !!!!!!!!!!!!!!!!!! ou d'autres pr certaines personnes
a écrit le 13/06/2011 à 14:15 :
rassurant de savoir que nos médocs sont fabriqués en Chine .........................................
Réponse de le 13/06/2011 à 17:29 :
Pas rassurant du tout quant on pense que les Laboratoires Français peuvent les faire et en plus cela eviterait du chomage chez nous - Hélas de nos jours tout est delocalise pour le benefice de certains la main d'oeuvre etrangere etant bcp moins couteuse : tout cela au detriment de notre sante a TOUSSS
a écrit le 13/06/2011 à 13:21 :
Moi, c'est d'une pénurie de maladies en France dont j'ai peur. Mes mômes auront le bac dans deux ou trois ans. Je vais avoir des Porsche à payer.
a écrit le 13/06/2011 à 10:58 :
Cette campagne de communication serait-elle destinée à préparer l'opinion publique française à une augmentation des prix des médicaments avant les élections ? (le lobby pharmaceutique est sans doute un bon contributeur du premier cercle ?).
a écrit le 13/06/2011 à 10:41 :
dernière usine Rhodia qui fabriquait le paracétamol nétait pas à La Rochelle mais dans le Rhône
a écrit le 12/06/2011 à 14:49 :
La plupart des usines pharma en France ont été cédées à des façonniers pour génériques. GSK, Roche, Aventis, BMS, Novartis etc. sont partis ! Quant à la R&D, elle a été réduite à la portion congrue. Les multinationales fuient les 35 heures, le code du travail et la CGT !
Réponse de le 13/06/2011 à 2:48 :
Mais les multinationales ne font pas de sentiment , si elle doivent "s'installer" en Europe elle le feront en Europe de l'est tout simplement par ce que le cout du travail est moins cher (elle s'en foutent des 35h , qui avec les heures sup déplafonnées n'existent plus) ... Nous avoir comme clients elle veulent mais comme salariés non (sauf si on divise nos salaires , c'est ça le chantage) !! c'est ça la mondialisation !!
a écrit le 12/06/2011 à 8:40 :
une pénurie de médicaments , ah !! ah !! trop fort le titre !!
alors que les médicaments sur le marché inquiètent avec leurs effets secondaires : après l'affare Mediator !! il va y avoir bon nombre de médicament qui sera mise en cause . et on ose encore se poser des questions s'il y a pénurie de médicaments
Réponse de le 13/06/2011 à 10:38 :
bien sûr, tous les médicaments ont des effets secondaires puisqu'ils interviennent sur notre métabolisme, c'est à cela qu'ils servent. après il faut faire la balance entre le risque encouru et le bénéfice attendu.
se moquer lorsqu'on est jeune et en bonne santé, c'est facile. beaucoup de médicaments ont prouvé leur efficacité, et beaucoup de gens en ont besoin.
a écrit le 11/06/2011 à 23:04 :
Hier cela nous a bien arrangé de réduire les coûts en délocalisant, aujourd'hui on est bien content on va pouvoir relever les prix mis à mal par les génériques car malheureusement on ne maîtrise plus rien du tout même la production qui nous a été confisqué par ces orientaux.. Qui peut croire à une telle version sans qu'il n'y ait là-dessous une orchestration finement préparée par les labos ?
a écrit le 11/06/2011 à 16:00 :
A force de délocaliser, en prétextant que la "matière grise" reste chez nous (il n'y a d'ailleurs que nous pour le croire...), voilà le résultat. Il faut renouveler nos élites. Et vite.
Réponse de le 12/06/2011 à 2:58 :
C'est trop tard !!! .... la Chine a les réserves de change, les occidentaux les dettes, elle a les usines et maintenant les ingénieurs, le savoir faire , des étudiants partout dans le monde qui sauront très vite faire de très bons commerciaux. Elle a le pouvoir d'acheter nos élites pour que surtout le monde ne change pas ... Et nos élites vont nous faire peur avec l'immigration pour rester en place ... alors que ce qui va tous nous toucher c'est "l'immigration des produits étrangers" et les délocalisations .... que feront nous une fois que nous ne serons plus que des consommateurs (chômeurs, assistés, et contribuables en même temps ...)
Réponse de le 12/06/2011 à 17:45 :
Il n'est jamais trop tard et rien n'est irréversible. Les réserves de change de la Chine ne pèseront pas bien lourd après la chute inexorable du dollar. Il faut juste que la France se remette au travail au lieu de pleurnicher. Il faut que l'on remplace ses pseudo élites par des gens responsables!
Réponse de le 13/06/2011 à 13:28 :
Si il est trop tard car les personnes lucides qui lisent et réflechissent encore un minimum ne sont plus majoritaires dans nos sociétés occidentales.Et les blaireaux piqués aux hamburgers et autres bières voteront comme un seul homme pour la pensée unique qui nous a mené là où nous sommes:au bord du trou.
a écrit le 11/06/2011 à 13:09 :
la tenaille se referme .......cela va nous faire MAL ......
a écrit le 11/06/2011 à 12:42 :
Ici les médicaments, ici les terres rares (électronique), ici l'Aéronautique, ici les Trains...

Les dirigeants Politiques et INdustriels (grandes Sociétés) auront de nombreux comptes à rendre d'ici 1 à 2 décennies à leurs compatriotes Occidentaux...
a écrit le 11/06/2011 à 11:39 :
Ils controlent 80 % des principes actifs des médicaments,mais aussi bientot 100 % de la production de PC et smartphone et autres produits électroniques,100 % des terres rares necessaires pour les produits de hautes technologie...
De la stupidité d'avoir pour de l'argent donner les clés de notre façon de vivre à une dictature de la taille de l'Occident tout entier .
a écrit le 11/06/2011 à 11:14 :
"depuis la fermeture de la dernière usine française de Rhodia en 2008."

Ah? Ba je dois être fou, car je passe devant une usine de Rhodia, tous les matins, à La Rochelle, dans le quartier de Port Neuf...
Réponse de le 11/06/2011 à 16:22 :
dernière usine qui fabriquait le paracétamol
a écrit le 11/06/2011 à 10:06 :
C'est un vrai scandale ! cette politique contre la France ! tout est bradé pour le profit de qui ! je suis écoeurée, tous les jours une nouvelle catastrophe nous tombe dessus. Vous ne pouvez pas dire que nos intellectuels n'étaient pas à la hauteur ! tout est bradé ! vive LE PEN !!!
Réponse de le 13/06/2011 à 12:46 :
odette, que voulez-vous que MARINE LE PEN d'un cout de baguette magique rétablisse l'ordre dans çe chaos, elle auras du boulot par dessus la tête de réparer les mandats de chirac et surtout de sarkozy si elle est élue çe que je doute.
Réponse de le 13/06/2011 à 17:38 :
La France s'est reveillee trop tard pathinder !!!!!
Réponse de le 14/06/2011 à 12:37 :
@ la FRANCE a perdu une bataille, elle n'a pas perdu la guerre!!!!!!si les FRANCAIS vont tous voter en 2012 , le changement sera au rendez vous!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 14/06/2011 à 21:25 :
La France est en faillite que voulez vous vôter ??
La CHINE dirige le MONDE nous sommes perdus ??
a écrit le 11/06/2011 à 9:58 :
Et oui, à force de délocaliser sans surveillance même les activités les plus stratégiques, la Chine contrôle et détient un quasi monopole sur les terres rares et leur traitement, les principes actifs et même la production de la vitamine C. Et oui 80% de la Vitamine C est produite en Chine. Le 21eme siècle et les suivants seront ceux de la Chine. L'Occident a été trop laxiste et a sous estimé la puissance et stratégie chinoises.
a écrit le 11/06/2011 à 9:18 :
Hier soir j'ai vu l'émission "C dans l'Air " et , il a été dit qu'il y a plus aucune industrie du médicament en Europe : cela à débuté en 1980 donc , que les états recrees cette industrie en Europe plutot que de nous demander de faire toujours plus d'efforts pour étre concurentiels avec les pays ou les gens n'ont rien .A force de tout bradé aux capitaux qui en veulent toujours plus , voilà où nous en sommes .Ceci étant vrai pour toute l'économie ....
a écrit le 11/06/2011 à 9:08 :
j'ai l'impression qu'on accélère la fin du monde!!
a écrit le 11/06/2011 à 8:58 :
Le problème est ailleurs, avec les génériques toute notre production de principes actifs est parti à l'étranger. Du fait des génériques qui cassent le marché, les labos ne font pratiquement plus de R&D, ce qui nous conduit tout droit à une catastrophe dans les années à venir. Il faut savoir que les génériques ont une marge thérapeutique de +- 20% qui fait qu'ils n'ont pas la même efficacité que les princeps et surtout beaucoup d'effets secondaires du fait d'excipients différents, mais là personne n'en parle. On oublie aussi les personnes âgées qui se mélangent les traitements avec les génériques et qui se retrouvent à l'hôpital, les génériques un scandale car ils ne sont pas moins chers mais enrichissent surtout les pharmaciens!
Réponse de le 11/06/2011 à 15:05 :
En fait même sans les génériques, les labos ne faisaient pas, de vrai R&D car ils trouvaient cela trop cher, mais il faisait des "vrais-faux" nouveaux produits à partir des anciens pour des raisons marketing. Les histoires de R&D à financer étaient surtout un pretexte pour ne pas toucher à leurs rentes.
Réponse de le 11/06/2011 à 16:42 :
Ils enrichissent surtout les labos étrangers et la sécu.....
Réponse de le 13/06/2011 à 11:01 :
Il faudrait plutôt lire : "Ils enrichissent surtout les labos étrangers et appauvrissent la sécu....."
Réponse de le 14/06/2011 à 10:11 :
mon médecin se méfie de certains génériques et m'a donné qq conseils : pour ercéfuryl par ex demandez l'original pas un générique .....
Réponse de le 16/08/2011 à 11:16 :
Ercefuryl n'est plus remboursé depuis belle lurette, de plus il s'agit d'un traitement tout a fait controversé, souvent inutile sauf dans de rares cas. Prenez donc celui que vous voulez ca ne creusera pas le deficit de la secu. En réponse à marie, si +/- 20 % de biodisponibilité sont tolérés, c est que dans la meme boite entre deux comprimés selon l'individu, l heure de prise, la composition de votre bol alimentaire vous aurez jusqu'a 20% de variation, ca ne signifie en aucun cas que les generiques sont moins efficaces. Comme cité plus haut le probleme des generique est plus d'ordre economique, de plus on rémunère des copieurs, donc des personnes qui n'apportent rien à la société.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :