Baisse légère mais inédite de la consommation de médicaments en France en 2011

 |   |  195  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La baisse de 0,8% s'explique par un changement de comportement des Français mais également des prescripteurs médicaux.

Les Français ont consommé moins de médicaments en 2011. Cette baisse limitée de 0,8% est inédite en France d?après les chiffres publiés par l?assurance-maladie hier. Parmi les médicaments qui ont le plus baissé, les anti-hypertenseurs, les psychotropes, ou encore les antidépresseurs.

D?après l?assurance maladie, ce tassement des ventes de médicaments est le fruit de diverses campagnes de sensibilisation des patients contre les effets abusifs de certains médicaments. L?assurance maladie estime que le changement d?attitude des médecins dans les prescriptions médicamenteuses explique aussi cette baisse.

Enfin, il n?est pas à exclure que la société française évolue vers davantage de méfiance vis-à-vis de la consommation de médicaments après l?affaire du Mediator, ou après la publication d?ouvrages mettant en doute l?efficacité de très nombreux médicaments.

Ce constat permet en tout cas à l?assurance maladie d?afficher une « baisse inédite » de ses dépenses en 2011 de 0,2%. La France reste toutefois le deuxième pays d?Europe en termes de volumes de médicaments consommés, après le Royaume-Uni.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2012 à 23:01 :
Moins ils seront remboursés moins ils seront consommés. L'étrange serait de constater que la population ne s'en porterait pas plus mal! Et repenser la sécurité sociale en terme de couverture serait un beau chantier. OK certains médecins seraient encore dans la rue pour le toujours plus. Mais parlons d'abord de soins et non du niveaux financiers des prestations grave maladie du moment. Pour le coup toutes les têtes sont touchées.
a écrit le 07/12/2012 à 13:56 :
C'est culoté de pretendre que les médicaments ont faits une descente c'est faux car maintenant on les paye directement de nos poches alors dire cela est un mensonge éhonté aussi je suis stupéfais de voir que décidément la presse entre les mains de la gauche devrait avoir honte de ce qu elle écrit.c'est un scandale que j éspère sera mis en place par de vrais journalistes qui ne sont pas des gournementaleux.
Réponse de le 07/12/2012 à 23:01 :
Moins ils seront remboursés moins ils seront consommés. L'étrange serait de constater que la population ne s'en porterait pas plus mal! Et repenser la sécurité sociale en terme de couverture serait un beau chantier. OK certains médecins seraient encore dans la rue pour le toujours plus. Mais parlons d'abord de soins et non du niveaux financiers des prestations grave maladie du moment. Pour le coup toutes les têtes sont touchées.
a écrit le 07/12/2012 à 12:32 :
la baisse est sur le volume ou sur les prix?
On peut avoir une augmentation de la consommation qui est plus que compensee par une baisse du remboursement...
Réponse de le 07/12/2012 à 13:10 :
@yann: tres bonne question. De meme quand est-il de la consommation des medicaments délivrés sans ordonnances en pharmacie ou ailleurs?
a écrit le 07/12/2012 à 11:49 :
Je trouve assez paradoxale que nous soyons les champions de consommation de médicament et à la fois champion de l'automédication....
Pour en revenir à la baisse de consommation, il faut surtout prendre en compte les médicaments qui sont de moins en moins remboursés et pas forcément ceux qu'on prétend inefficace. Je ne pense pas que se soit le cas pour les fluidifiant demandés aux nourrissons qui sont sujets aux brionchiolites, tout comme Euthyral, traitement pour la thyroïde, cette maladie c'est du vent!!! elle est remboursé qu'à hauteur de 20%... Bref, marche ou tu crève.... Pourquoi il demande par plutôt aux médecins libéraux de payer les cotisations maladies, l'argent rentrerai dans les caisses pourquoi eux en seraient exempté alors que les petits artisans triment pour tout juste un SMIC par mois.
a écrit le 07/12/2012 à 11:32 :
Les Français se comportent de manière responsable même avec une ordonance. J'en connais qui préfèrent les tisanes aux somnifères, les compléments alimentaires aux médicaments et même le miel aux antibiotiques.
a écrit le 07/12/2012 à 10:27 :
Pourrait-on expliquer clairement en quoi le comportement des français a à voir avec la consommation de médicaments remboursés?
Si le médicaments est remboursé, c'est qu'il est soumis à prescription d'un médecin SEUL habilité à déterminer de la justesse du traitement et à le prescrire.
DONC, si un patient consomme un médicament à tord, c'est qu'un médecin l'a prescrit à tord!!!
Réponse de le 07/12/2012 à 12:39 :
savez vous qu un medecin qui refuse de prescrire des medicaments voir partir une partie de sa clientele?
ils sont bien sur responsables au premier chef, mais les patients sont loin d etre raisonnables ...........
Réponse de le 07/12/2012 à 13:07 :
rassurez-vous 2 tendances vont ameliorer la situation: 1-le déremboursement des medicaments inutiles( et la il existe d'énormes possibilités), 2-la diminution du nombre des medecins qui pourront plus facilement s'opposer à la pression des patients sans risquer une perte de clientele.
Réponse de le 07/12/2012 à 13:08 :
Quant on pratique la médecine de manière mercantile c'est effectivement le cas. Un vrai et bon généraliste n'a pas ce genre de problème car on lui est fidèle!
a écrit le 07/12/2012 à 10:25 :
les médecins en pratiquant le clientélisme, sont responsables principalement de la consommation de médicaments , vient ensuite le conditionnement de ces médicaments, combien d'entre nous n'avons nous pas des médicaments qui nous restent après la prescription, et qui finirons dans la poubelle après avoir fait le bonheur de l'industrie pharmaceutique, et payé des voyages dans les îles aux praticiens ...si si, ça existe encore n'en déplaise aux contradicteurs
Réponse de le 07/12/2012 à 11:52 :
ecxact, pour exemple une biopsie de la prostate,le specialiste m'a ordonne 2 medicaments:la pososologie pour chacun d'entre eux 1 comprimé matin et soir le jour de l'examenet c'est tout: résultat l'undes produits est 1 boite de 10 comprimés et l'autre une boite de 8:résultat j'ai jeté le reste.1boite à 5,81?et l'autreà 11,76?,gaspillage sur le compte de la sécu et bénef pour le labo puisque c'est le même qui vend les 2 produits.
Réponse de le 07/12/2012 à 13:20 :
@pompom12: Il faut juste comprendre qu'un meme médicament peut servir pour différentes pathologies donc à différentes posologies. Il existe des RCP de prescriptions donc normalement si le médecin suit ces recommandations il n'y a pas ou peu de gâchis comme vous dites. Et puis quid des traitements qui ne sont pas pris dans leur globalité par les patients qui n'en font qu'a leur tête ? Pour mieux se soigner et réduire le trou de la Secu il faut juste que le patient se responsabilise un peu ... juste un peu !
a écrit le 07/12/2012 à 9:26 :
supprimer le changement d'heure ferait baisser sérieusement la consommation de somnifères et d'antidépresseurs fait reconnu par tous les psychiatres mais trop de monde ne veut en entendre parler:pourquoi? Je n'ai pas encore digéré le dernier et je n'ai pas encore 70 ans!!!!
Réponse de le 07/12/2012 à 9:59 :
Quelles sont vos preuves scientifiques ?
Réponse de le 07/12/2012 à 10:32 :
@psychiatres
Chercher dans un moteur de recherche -avantages et inconvénients de l'heure d'été-
Vous trouverez la réponse.
Je suis d'accord avec vous papy.
Réponse de le 07/12/2012 à 11:37 :
;.;le psy qui soigne ma femme pour dépression .On remplit les asiles après le changement d'heure du printemps :dixit le psychiatre
Réponse de le 07/12/2012 à 16:08 :
Et quelles sont les preuves scientifiques des soi-disant économies engendrées par le changement d'heure ? Une véritable étude d'impact prend en compte les effets positifs ET négatifs et là, il y a du boulot et pas seulement en matière de santé !
a écrit le 07/12/2012 à 9:18 :
le probleme de la secu francaise n'est pas la medecine ambulatoire...
Réponse de le 07/12/2012 à 9:29 :
.....c'est le problème de tous les acteurs !
a écrit le 07/12/2012 à 8:48 :
c'est simple: moins de medicaments inutiles remboursées + quelques articles sur leurs dangerosités dans la presse grand publique=moins de pression sur les medecins pour les prescrires. A cet égard j'ai souvent pu remarquer que la television a plus d'efficacité que le medecin sur la mise en garde des effets néfastes d'un medicament

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :