Olivier Brandicourt, nouveau directeur général de Sanofi

 |   |  233  mots
Le nom de ce médecin de 59 ans, spécialisé dans les maladies infectieuses et tropicales, circulait depuis plusieurs semaines parmi d'autres pour remplacer Christopher Viehbacher, évincé fin octobre
Le nom de ce médecin de 59 ans, spécialisé dans les maladies infectieuses et tropicales, circulait depuis plusieurs semaines parmi d'autres pour remplacer Christopher Viehbacher, évincé fin octobre (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
Quatre mois après avoir débarqué son patron, Sanofi a trouvé son remplaçant. L'actuel numéro un de la branche santé de l'Allemand Bayer depuis 2013, Olivier Brandicourt, va succéder à Chris Viehbacher à la direction générale de Sanofi.

Le nom d'Olivier Brandicourt, 59 ans, circulait depuis plusieurs semaines pour prendre la tête de Sanofi après l'éviction de Christopher Viehbacher. Le 13 février déjà, l'agence Bloomberg rapportait que ce médecin spécialisé dans les maladies infectieuses et tropicales était favori à ce poste.

Prise des fonctions le 2 avril

Lors de la présentation des résultats annuels début février, Serge Weinberg, qui assure l'intérim à la tête du groupe pharmaceutique depuis le départ fin octobre de Chris Viehbacher, avait annoncé la nomination prochaine d'un nouveau directeur général, recruté en externe. "En accord avec son ancien employeur", Olivier Brandicourt prendra ses fonctions le 2 avril, a précisé Sanofi dans un communiqué.

"Insuffler un nouveau dynamisme"

Médecin de formation, Olivier Brandicourt possède une expérience internationale de 28 ans dans l'industrie pharmaceutique, a souligné Sanofi, en rappelant ses passages chez Warner-Lambert, Pfizer et enfin Bayer. Il a notamment fait partie du comité exécutif de Pfizer, le premier groupe pharmaceutique mondial, entre 2010 et 2013. Sa mission :

"insuffler un nouveau dynamisme à la stratégie de diversification et d'innovation de Sanofi", a indiqué Serge Weinberg pour expliquer ce choix.

Olivier Brandicourt intègre Sanofi après que Chris Viehbacher a repositionné le laboratoire français sur plusieurs axes prometteurs de développement, comme le traitement du diabète, les vaccins ou les médicaments issus des biotechnologies.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/02/2015 à 17:11 :
qui dit pharmaceutique dit argent public, securite sociale, marché captifs avec des prix imposés. peut etre sa prime va etre financee par le credit d impot ...
a écrit le 23/02/2015 à 11:34 :
"un nouveau directeur général, recruté en externe. "En accord avec son ancien employeur"",
est-il écrit.
Est-ce à dire qu'Olivier Brandicourt va faire la fusion Bayer Pharma-Sanofi.
Qu'en pense-t-on dans les "milieux généralement bien informés"?
PC
a écrit le 20/02/2015 à 15:15 :
"recruté en externe. "En accord avec son ancien employeur","nous dit-on.
Bayer est un quasi conglomérat, de la pharma. aux produits pour l'agriculture en passant par les polymères ...: n'y aurait-il pas intérêt pour tous, des actionnaires de Bayer à ceux de Sanofi à rapprocher la branche pharma. de Bayer à Sanofi? ...
Et qui est mieux placé qu' Olivier Brandicourt pour opérer cette nouvelle fusion?
A suivre donc ... qu'en pensez-vous?
Pic Hum

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :