Une énorme marée noire menace les côtes américaines, BP accusé

 |   |  436  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La plate-forme Deepwater Horizon a sombré le 22 avril, deux jours après avoir explosé et pris feu alors qu'elle achevait le forage d'un puits. Les gardes-côtes tentent, au moyen de huit sous-marins robotisés, d'activer une valve permettant de refermer le puits.

La nappe de pétrole qui s'échappe d'un puits endommagé par l'explosion d'une plate-forme dans le Golfe du Mexique est désormais immense et pourrait
toucher la côte américaine ce week-end. Elle ne se trouve plus qu'à 32 kilomètres de la côte de Louisiane, qui pourrait être atteinte dès ce week-end, selon les météorologues du site AccuWeather. Les plages du Mississippi, d'Alabama et de Floride pourraient être touchées par la suite.

Le puits, situé à 1.500 mètres sous la surface de l'océan au large de la Louisiane, a formé une nappe de presque 1.000 kilomètres de diamètre et de plus de 74.000 km2, ont annoncé mardi les gardes-côtes. Cette superficie équivaut approximativement à celles combinées des régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur.
 

La plate-forme Deepwater Horizon a sombré le 22 avril, deux jours après avoir explosé et pris feu alors qu'elle achevait le forage d'un puits. Les gardes-côtes tentent, au moyen de huit sous-marins robotisés, d'activer une valve permettant de refermer le puits. En cas d'échec de cette manoeuvre, ils envisagent d'enflammer le pétrole à l'endroit où il bouillonne en faisant surface à la verticale du puits. Cette technique pourrait permettre d'arrêter la diffusion du brut et pourrait être mise en oeuvre dès mercredi.
 

Si rien n'est fait, "il pourrait s'agir de l'une des plus graves marée s noires de l'histoire américaine", a déclaré l'amiral des gardes-côtes Mary Landry, qui supervise les opérations. Le puits relâcherait actuellement quelque 191.000 litres de pétrole par jour. A titre de comparaison, la marée noire causée par le naufrage de l'Exxon Valdez en 1989 en Alaska avait libéré 50 millions de litres de pétrole.

Le groupe britannique BP, pour lequel était foré ce puits et qui est financièrement responsable du nettoyage, dépense 6 millions de dollars par jour dans l'opération, qui implique plusieurs dizaines de navires et avions. BP et Transocean font l'objet d'enquêtes de la part d'enquêteurs fédéraux et du Congrès dont l'ouverture a été annoncée mardi.
 

Les départements de l'Intérieur et de la Sécurité nationale ont lancé une enquête conjointe, et une autre a été ouverte par une sous-commission de la commission de l'Energie et du Commerce de la Chambre des représentants. "Une caractéristique frappante de cet accident est l'apparente absence d'un plan adéquat pour limiter l'extension des dégâts sur l'environnement", ont d'ores et déjà souligné des parlementaires dans un courrier adressé aux dirigeants des deux groupes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2010 à 6:43 :


Quand je pense que lorsque je fumais un agent de ville m?a presque verbalisé parce que j?avais jeté mon mégot parterre.
Quand je pense que ces prétendus professionnels minimisent l?aspect sécurité et donc environnemental à des fins lucratives et en toute impunité.
Pas de doute il n?y a aucun problème d?égalité.
BP « l?exploitant », est responsable du matériel qu?il loue, cette compagnie est redevable envers chaque être vivant de cette planète et devrait être condamné à le plus jamais exercer. Mais bon, voila l?argent n?a-t-il pas tous les droits.
a écrit le 28/04/2010 à 13:30 :
Comprend pas l'intelligencde de la remarque?
Pour une fois qu'on accuse pas Total... ????
a écrit le 28/04/2010 à 12:44 :
Reponse à fred: Le logo BP est déjà vert!
a écrit le 28/04/2010 à 7:55 :
Comme si BP avait de l'argent à foutre en l'air pour l'envirronnement. Rémunérer les actionnaires est bien plus important ! Quelques campagnes de pub avec un logo vert répareront les dégats causés à l'image du groupe.
a écrit le 28/04/2010 à 6:53 :
Et on nous dit que les réserves de pétrole diminuent!! Comme disait Coluche:"Avec tout ce qu'ils renversent, on pourrait ouvrir un bistrot!" quel gâchis, pitié pour la planète. Pollueurs , payeurs, oui mais quand allons nous faire appliquer des sanctions dignent de ce nom?
a écrit le 28/04/2010 à 4:03 :
Pour une fois qu'on accuse pas Total...
a écrit le 28/04/2010 à 3:40 :
Presque une semaine avant de reporter l'évènement.
Pour ne pas contrarier BP?
La tribune un vrai journal (de) financier!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :