L'Opep milite pour un baril à plus de 70 dollars

 |   |  188  mots
Le ministre de l'Energie du Qatar, Abdallah ben Hamad al-Attiyah, souligne les craintes de l'organisation des pays exportateurs de pétrole d'une baisse trop importante du prix du baril. Il poursuit sa baisse ce lundi et se négocie sous les 70 dollars, en recul de plus de 2 dollars soit près de 3% de baisse.

Le ministre de l'Energie du Qatar, Abdallah ben Hamad al-Attiyah, a souligné ce lundi que l'Opep, l'organisation des pays exportateurs de pétrole, souhaite  un baril à plus de 70 dollars. Son prix a fortement chuté ces dernières semaines parallèlement à la hausse du dollar face à un euro en pleine déconfiture sur fond de crise des déficits publics européens. Ce lundi, le baril poursuit sa baisse et se négocie sous les 70 dollars, en recul de plus de 2 dollars soit près de 3% de baisse.

 "L'Opep a besoin que les prix restent au dessus de 70 dollars le baril pour pouvoir attirer les investissements nécessaires au développement de l'industrie pétrolière, a souligné le ministre qatari.Toutes les fois où le pétrole a glissé au dessous de 70 dollars, cela a limité la capacité des compagnies à se développer".

 

Il rejoint l'analyse du roi Abdallah d'Arabie saoudite selon lequel un prix "équitable" du pétrole devait se situer entre 75 et 80 dollars le baril. Même s'il ajoute que  "personne ne peut évaluer l'offre et la demande et personne ne peut prédire les prix".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :