Henri Proglio lâchera dimanche la présidence de Veolia

 |   |  264  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Un an après la polémique suscitée par sa double casquette, le PDG d'EDF présentera sa démission lors d'un conseil d'administration exceptionnel.

Selon nos informations, Veolia Environnement doit réunir un conseil d'administration exceptionnel dimanche 12 décembre, en fin de journée, au cours duquel Henri Proglio présentera sa démission de la présidence du groupe. Le conseil devrait en outre décider de réunir à nouveau les fonctions de président et de directeur général et de les confier à Antoine Frérot, actuel DG du leader mondial des services aux collectivités.

Cette décision mettra fin aux visées de Louis Schweitzer qui faisait campagne ces derniers temps pour accéder à la présidence du groupe. Son poste de vice-président du conseil devrait même être supprimé.

Lorsque Henri Proglio a été nommé PDG d'EDF en septembre 2009, il avait exigé de conserver la présidence non exécutive de Veolia et, accessoirement, de cumuler les deux rémunérations. Devant la polémique suscitée par cette double présidence de deux poids lourds du CAC 40, le gouvernement avait exigé début 2010, qu'il soit mis fin à ce cumul de fonctions « d'ici à la fin de l'année ». Le PDG d'EDF aura finalement attendu la dernière minute pour s'exécuter. Ce manque d'empressement avait même laissé certains observateurs penser qu'Henri Proglio était réticent à confier les pleins pouvoirs de Veolia à Antoine Frérot, son ancien bras droit. Réticence que Louis Schweitzer aurait tenté d'exploiter. En vain.

Après avoir sauvé en 2000 Veolia du naufrage de Vivendi provoqué par Jean-Marie Messier, Henri Proglio quittera donc dimanche ses dernières fonctions dans un groupe où il a travaillé pendant 36 ans.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2010 à 20:02 :
à combien se monte sa prime de départ???
a écrit le 11/12/2010 à 17:02 :
Ce n'est pas trop tot ! La nomination de Proglio aurait du intervenir apres sa demission de Veolia . La situation de conflit d'interets evidente generee par sa double-casquette a entachee gravement sa nomination .. C'etait une erreur du gouvernement Sarkozy a l'encontre des Francais dans le contexte de crise et d'affaires actuel .. Il est vrai que les nominations a EDF ont toujours ete "folkloriques" . L'eviction de Roussely avait ete suivi d'un feuilleton politio-mediatique de plus de trois mois du plus mauvais gout ( pour nommer Gadonneix par defaut ..) . Les PDG qui se sont succedes a la tete de l'entreprise d'electricite ont trop souvent beneficie du " fait du prince " . Le President Sarkozy s'etait engage a mettre de l'ordre dans les nominations des Presidents d'entreprises ou l'etat est encore actionnaire majoritaire ..
Une promesse vite oubliee ...
a écrit le 11/12/2010 à 9:46 :
Je tiens à féliciter cet homme qui a réussi l'exploit de faire 2 boulots et qui démontre par son exemple que l'on peut travailler 2 fois 35 heures en France et pour le même prix. Que tous les gueux qui se plaignent des cadences infernales, de la pénibilité du travail, d'usure au travail et autres plaintes stupides prennent cet homme pour modèle et acceptent dorénavant de travailler plus, pour moins.
Je rends hommage aussi hommage à cet homme, à son abnégation pour avoir accepter un salaire qui n'est que de l'odre de 1000 smics par an !!!
a écrit le 10/12/2010 à 16:18 :
Enfin quelqu'un qui va accepter une baisse de salaire

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :