Siemens cède ses parts dans Areva NP à Areva

 |   |  228  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le groupe nucléaire Areva a racheté pour 1,62 milliard d'euros la part du groupe allemand Siemens dans la coentreprise Areva NP. Cette acquisition ouvre la voie à un rapprochement entre Siemens et le russe Rosatom, rapporte dimanche le journal allemand Die Welt.

La part de Siemens rachetée par Areva représente 34% du capital d'Areva NP, apprend-on dans le journal allemand Die Welt. Ce dernier cite les porte-parole des deux groupes, s'exprimant dans un document qui sera publié lundi.

Cette opération coûtera 1,62 milliard d'euros. Ce prix a été déterminé par des experts indépendants mais la valeur de la part de Siemens sera toutefois soumise à la décision finale du tribunal de la Chambre de commerce internationale à Paris.

Les deux groupes n'étaient pas joignables dimanche pour commenter ces informations.

Siemens s'est engagé dans une bataille judiciaire avec Areva sur la cession de cette part à son partenaire français. Le groupe allemand a demandé en juin à la Commission européenne de rejeter une clause de non-concurrence d'une durée de huit ans, ce qui lui permettrait de proposer sa propre technologie dans le domaine du nucléaire. Siemens est déjà en discussion avec le russe Rosatom en vue d'une coopération.

Areva avait déclaré en décembre que la justice avait bloqué le rapprochement entre Siemens et Rosatom jusqu'à ce que soit réglée la question de la coentreprise Areva NP.

De son côté, Siemens a déclaré le mois dernier prévoir que la cession de sa participation renforcera significativement son bénéfice lors du deuxième trimestre de son exercice.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :