Le déploiement du compteur Linky relance la polémique

 |   |  521  mots
Copyright Reuters
Le compteur électrique intelligent d'ErDF, dont Éric Besson a annoncé mercredi le lancement à partir de 2013, continue à susciter inquiétudes et protestations.

Ce Linky n'en finit pas d'échauffer les esprits. Le compteur électrique intelligent, dont le ministre de l'Énergie Éric Besson a annoncé mercredi le déploiement dans les 35 millions de foyers français de 2013 à 2020, suscite une cascade de polémiques depuis des années. Après les levées de bouclier autour du coût pour le client, de son (non) fonctionnement, des doutes sur son efficacité en matière de maîtrise de la consommation, le débat rebondit aujourd'hui autour des craintes des collectivités locales et des opérateurs alternatifs de voir Linky aider ErDF, la filiale d'EDF, à verrouiller le marché de la distribution électrique.

Éric Besson a imposé en début d'année la gratuité du compteur pour les consommateurs, face au tollé provoqué par le projet de facturer au moins 120 euros le boîtier. Bilan : pour amortir les 4,3 milliards d'euros d'investissements nécessaires au déploiement de Linky, ErDF affirme avoir besoin de 20 ans. La filiale d'EDF compte en effet rentrer dans ses frais grâce à la suppression des tournées de relevés et la diminution des « pertes techniques ». « Assurer à ErDF les concessions de distribution d'électricité pour 20 ans serait contraire au projet de directive européenne paru le 12 septembre et aux contrats actuels de concession », affirme Jean-Luc Dupont, président du syndicat intercommunal d'énergie d'Indre-et-Loire, où Linky a été expérimenté.

Un marché verrouillé

C'est la dernière polémique en date. Les collectivités locales, qui délèguent les concessions de distribution d'électricité, rêvent depuis des années de s'émanciper du quasi monopole d'ErDF. Leur syndicat FNCCR veut croire que Bruxelles va imposer l'ouverture de ce marché. Le récent projet de directive l'évoque comme une possibilité. En face, les quelques autres distributeurs comme Gaz de Bordeaux ou Gaz Électricité de Grenoble, ou encore certains opérateurs comme Direct Energie, n'attendent que cela pour élargir leur périmètre d'action. Et verraient d'un très mauvais oeil le marché verrouillé de fait par Linky.

« Je ne vois pas le problème », affirme cependant un des acteurs. « À la fin d'une concession, les investissements non amortis seront reportés au prochain concessionnaire, comme dans l'eau par exemple ». Éric Bessson lance une concertation sur ce sujet. Lorsque ce « cadre réglementaire et régulatoire » aura été défini « dans les prochains mois », ErDF pourra lancer son appel d'offres.

Gratuit, certes mais pour quels services ? La télé-relève et l'intervention sur la ligne à distance, essentiellement. Les fournisseurs d'électricité viennent en outre de s'engager à fournir gratuitement aux clients des informations sur leur consommation et notamment une alerte en cas de dépassement d'un seuil. Totalement insuffisant pour maîtriser sa consommation, estime l'UFC-Que Choisir, qui réclame un écran supplémentaire chez le client pour ces données. Un équipement qui coûte environ 50 euros. Les innovations dépendront de la créativité des fournisseurs. « Si ErDF accepte d'installer notre propre boîtier en même temps que Linky, nous proposerons notamment un tarif heure creuse le week-end », annonce Fabien Choné, directeur général de Direct Energie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2011 à 16:38 :
Eh oui, je note que la filiale d'EDF compte rentrer dans ses frais grâce à la suppression des tournées de relevés. En fait, aujourd'hui on peut retirer de l'argent grâce au DAB, faire ses courses via Internet, envoyer un recommandé par Internet, faire ses courses en grande surface en scannant soit même les articles achetés, etc...
Au final, tous ceux qui utilisent ou utiliseront les moyens précités sont ceux qui détruisent les emplois d'aujourd'hui mais également ceux de leurs enfants.
Réponse de le 03/10/2011 à 9:10 :
A mon avis ces exemples réorientent plus les métiers qu?ils ne les détruisent.
Un DAB, est une machine qu?il a fallu concevoir, fabriquer et qu?il faut entretenir et recharger en billet (donc des emplois). Faire ses courses sur le net, implique une personne qui remplit un caddie à notre place et un chauffeur qui nous livre. Envoyer une LRAR, implique quelqu?un qui va imprimer la lettre électronique et qui va la mettre sous pli à notre place?.
En revanche, acheter les haricots verts du Kenya chez CASINO ou une Toyota Prius fabriquée au Japon détruit assurément des emplois d?agriculteurs et d?ouvriers des usines françaises de chez Renault / PSA / Toyota (uniquement la Yaris) et SMART et provoque une pollution MAXIMUM. La boite de haricot a traversé la moitié de la planète (et c?est bien connu, les haricots ne poussent pas en France !) et une Prius avant de démarrer pour la première fois à déjà le compteur qui affiche 10 000 km !!!!
Pour préserver les emplois, il suffit d?imposer des normes antipollution draconiennes et l?emploi se régionalisera à nouveau et les technologies se développeront et s?adapteront.
a écrit le 29/09/2011 à 20:53 :
Ce compteur serait en plus facturé au consommateur, chose impossible à admettre puisque le compteur fait partie intégrante du contrat. C'est en plus pour permettre à l'opérateur de réaliser des économies sur les relevés. Permettre une économie est un argument fallacieux. L'économie d'énergie est plutôt dicté par les capacités limitées de production donc de vente.
a écrit le 29/09/2011 à 18:46 :
L'excuse d'une meilleure maitrise de la consommation est bidon. Ce truc est un outil de CONTROLE ORWELLIEN de votre vie privée. Les retours du Canada et des Etats Unis montrent que les relevés de ce type de compteur peuvent etre utilisés par la POLICE, les Assurances...De plus, vous avez une mini station émettrice 3G qui émet continuellement et qui pollue votre réseau électrique jusque dans la chambre de vos enfants.

Ne rien signer quand il sera installé, le couvrir de papier alu pour bloquer les émissions...
Réponse de le 29/09/2011 à 20:49 :
Pourquoi les assurances auraient accès aux données? Et la 3G, vous sortez ca d'où?
Réponse de le 30/09/2011 à 9:32 :
Quelles sont les sources des informations "Les retours du Canada et des Etats Unis" ? [facile de propager de fausses informations, fantasmes] Pourquoi Police en majuscules ?
Les données cryptées sont transmises par courant porteur sur les lignes électriques. Elles passent en aérien (3G ou autre) sur les centres de distribution locaux. Émettre continuellement, c'est du gâchis énergétique. Vous pouvez ne rien signer, ça ne changera rien. Le papier d'alu, n'oubliez pas de le relier électriquement à la terre, sinon, ne sert à rien !!
Réponse de le 30/09/2011 à 9:44 :
Et votre opérateur mobil?? qui a vos factures détaillées, qui peut savoir si vous trompé votre femme... Vous y avaez pensé, tout oe monde se fou totalement de ces informations personnelles, ils n'en feront rien. Toujours être contre le changement, l'évolution, ça ne fera pas avancer le monde!
a écrit le 29/09/2011 à 15:18 :
Et pourquoi le consommateur n'aurait le droit de suivre que sa consommation en électricité avec Linky ? Moi je voudrais aussi pouvoir suivre à la minute sur Internet ma consommation en eau et en gaz.
Réponse de le 29/09/2011 à 15:51 :
Il me semble que c'est prévu, en test pour le gaz, sais plus où.
A la minute, peut-être un peu trop fréquent, sauf en cas de fuite...
a écrit le 29/09/2011 à 14:08 :
Une arnaque de plus pour racketter les consommateurs et engraisser les actionnaires !
a écrit le 29/09/2011 à 13:30 :
je garde en travers le proces gagné par edf contre la startup qui vendait un boitier de ce type il y a 2 ans tout juste. "ca faisait perdre de l'argent a edf"... Et que dire des nouvelle normes pour obtenir le consuel qui sont simplement scandaleuses et font la part belle au dessous de tables.
Réponse de le 29/09/2011 à 15:05 :
oui, une société bretonne de mémoire
son boitier permettait de faire baisser la consommation du foyer (en générant des micro coupures de mémoire) , tout ce qu'on recherche justement !
Réponse de le 29/09/2011 à 15:55 :
Il semblerait que ça gène EDF d'envoyer 1000 si les gens consomment 1000 puis 900, 900, 900, ... Avec Linky, si on coupe un truc, ils devraient pouvoir ajuster la puissance fournie au juste besoin. Et pareil quand on allume quelque chose.
Je me pose la question de savoir quelle précision ils peuvent atteindre, et en quoi, à part le principe, un délesteur peut les gêner (sauf si généralisé à tout le pays). Si on coupe 100W, ou que le lave linge s'arrête, ils sont habitués, non ???
a écrit le 29/09/2011 à 12:17 :
Il faudra voir si la facturation avec les vrais relevés ne vont pas faire varier les sommes à payer mois par mois, au fil des saisons. Quand on a une consommation qui ne change pas d'une année sur l'autre, on paie 1/10 chaque mois, avec réajustement si ça dépasse, ou remboursement dans le cas contraire. Si ceux qui ont le chauffage électrique paient leur vraie consommation, ça va faire un pic en hiver et donc des trous dans le porte monnaie.
Les 10.000 embauches dont il est question (vs ceux qui ne seront pas remplacés pour les relevés et coupures/modification abonnement) concerne sans doute les installateurs. 7 millions par an, ça fait pas mal !! Mais une fois les compteurs installés, leur contrat se terminera.
a écrit le 29/09/2011 à 10:02 :
Je voudrais un compteur sur-mesure en fixant moi-même le montant à dépenser pour chaque mois, dès que la somme souhaitée est dépassée, un signale alarme m'averti si je souhaiterai continuer à consommer ou à ne plus me servir de cette électricité ; sans oublier de pouvoir déduire le montant d'aide sociale (30 euros par mois).
a écrit le 29/09/2011 à 9:41 :
Il est des inutilités que l'on pourrait laisser dans les placards. Je ne vois aucun intérêt au compteur Linky. C'est comme le suivi par internet d'une consommation en temps réel proposé par GDF???. C'est également le cas des standards téléphoniques automatiques qui n'assurent aucune qualité de service. Il y a -t-il une étude économique pour ces futilités AUTOMATIQUES au détriment des suppressions d'emplois. Est-t-il obligatoire de toujours reporter sur l'Usager des servitudes fonctionnelles???...
Réponse de le 29/09/2011 à 13:58 :
Franchement, vous connaissez beaucoup de boite prêtes à mettre 4Md? sur la table pour rien?
a écrit le 29/09/2011 à 9:35 :
Ces compteurs vont à l'encontre du respect de la vie privée dictée par le CNIL, il suffit de lire le rapport du CNIL sur ce sujet. EDF fera tout pour nous facturer plus et encore plus. Et ce n'est pas que les particuliers qui en pâtissent, même les opérateurs alternatifs comme DE ou GDF-Suez se voient infligés un prix de l'Arenh largement supérieur au prix du marché. EDF est un monopole d'État surtout ne pas y toucher pff....
Réponse de le 29/09/2011 à 16:28 :
Tout dépend jusqu'ou on veut aller. Si c'est la version actuelle, il faut encore quelqu'un de ERDF pour venir en aval du dernier transfo et lire les compteurs, certes par paquets donc plus vite. Plus tard (201x?), cela sera centralisé, enregisté et affiné donc il faut des garde-fous mais c'est comme les communications téléphoniques, seul l'Etat (Police) est censé y avoir accès, pas les autres sociétés commerciales hormis les opérateurs d'electricité (et encore, on peut régler ce probleme). Mais un brouillage individuel est peut être possible pour ne pas faire savoir quel appareil electrique est utilisé en temps réel.
a écrit le 29/09/2011 à 8:30 :
Ca serait tellement plus simple et moins couteux ,qu 'EDF propose une interface intélligente connectable avec mon mobile ou mon tèl. fixe,même que je pourrais payer en temps réel via ces deux appareils.,pour ceusses qui n'ont ni l'un ,ni l'autre ben ya des million de compteurs à recycler.
Réponse de le 29/09/2011 à 14:02 :
C'est prévu, ce Linky est la 1ère génération mais il y en a d'autres en cours.
a écrit le 29/09/2011 à 7:24 :
NE LAISSONS PAS FAIRE !
>
> C'est la loi Nome, soit la Nouvelle Organisation du Marché de l?Electricité, concoctée par le gouvernement.
> Le principe en est simple : constatant que la concurrence ne fonctionne pas
> - plus de 96 % des Français restent fidèles à l?opérateur historique (EDF)
> - le gouvernement a décidé de la créer? artificiellement.
> La loi étant passée dans une relative indifférence, à partir du 1er janvier 2011, EDF aura obligation de revendre à ses
> concurrents jusqu?à 25 % de sa production d?électricité. Un véritable hold-up !
> Les fournisseurs d?électricité vont se voir offrir un quart de la production, que les Français ont déjà payé avec leur
> facture, pour qu?ils puissent réaliser des profits, au seul bénéfice de leurs actionnaires.
> C?est une première que d?obliger une entreprise, dans le monde de la "concurrence libre et non faussée", à céder une partie de
> ses atouts à des concurrents qui produisent peu ou pas du tout d?électricité.
>
> Si vous êtes scandalisé, diffusez au moins ce message !
> Une fois livré à la concurrence et surtout au " privé " ce sera trop tard.
>
> Le prix de l'électricité sera fixé par des groupes privés qui en fait seront des filiales d'un seul et unique groupe !
> Vous n'y croyez pas ?
> Alors remettez vous dans le contexte de nos chères autoroutes Françaises que nos parents et grands parents ont payées avec
> leur impôts et qui ont été vendues et bradées à de grands groupes privés ?..
> Cela profite à qui ?
>
> Et le prix à payer pour y circuler ? N'est-ce pas scandaleux ?
> Mais c'est trop tard, car ce réseau routier n'appartient plus en totalité à l'état ! Et pour le reste ce sera pareil !
> Aujourd'hui le service public coûte cher, mais ce n'est rien face à ce qui nous attend si nous le bradons à des groupes privés
Réponse de le 29/09/2011 à 8:15 :
qu'est ce que c'est que cette histoire titou2011 ????

EDF vend son électricité, il ne la donne pas...
après sur la question du prix, on peut discuter... mais comme EDF ne veut pas prendre en compte les coût de démantellement des centrales nucléaires (quand il compare le coût du nucléaire VS les EnR), il semble que le tarif ne soit pas si faible
quant aux investissements effectués dans le nucléaire sur nos impôts (si c'est de cela que vous parlez), au choix c'est EDF ou c'est un opérateur alternatif qui en profite, donc bonnet blanc et blanc bonnet...
quand on voit comment EDF tente de verrouiller le marché de l'électricité en France, on peut se poser des question concernant la libre concurrence dans ce pays...

Réponse de le 29/09/2011 à 11:36 :
Pour EDF - 25% d'électricité d'origine nucléaire produite à bas coût oblige à produire autrement ( fuel, charbon, ) à fort coût.

Donc marge bénéficiaire à la concurrence et augmentation conséquente des tarifs pour EDF.

Qui en profite ? Surement pas le client.
Réponse de le 29/09/2011 à 13:20 :
mais arrêtez !!!!
c'est un jeu de vase communicant : les besoins des français ne se trouvent pas augmentés de 25% sous prétexte qu'EDF vend 25% de sa production nucléaire !
les 25 % qu'EDF vendait autrefois seront vendu par les autres opérateurs, c'est tout !
la consommation finale reste identique, ce sont juste les parts de marché de chaque opérateur qui vont changer, pas besoin de produire plus !

Réponse de le 19/10/2011 à 18:53 :
De deux chose l'une , edf brade sa production à bas prix et les alternatifs peuvent faire de l'argent , edf ne brade pas et les alternatifs pleurnichent .
je préfère encore que ces bénéfices soit affectés à la sureté des centrales et a leurs futur demantelements n'en déplaise aux futurs actionnaires
Réponse de le 04/11/2011 à 10:28 :
ce n'est pas un jeu de vase communicant contrairement au discours de Berti49 si les usagers restent chez Edf à moins que ce qui soit prévu ce soit la vente d'électricité aux concurrents puis revente de cette électricité à EDF pour alimenter les clients, dans tous les cas on va payer plus
a écrit le 29/09/2011 à 6:59 :
A part pour aider le fournisseur d'énergie à gérer sa fourniture en temps réel, on voit mal comment on peut faire baisser sa consommation électrique avec un compteur. Il faut éteindre les lampes quand on quitte une pièce, baisser d'un degré la température du chauffage électrique, regrouper les choses à laver pour utiliser le lave-linge moins souvent, moins allumer son four électrique, etc etc...
Le profil de consommation NE PEUT SERVIR que si les TARIFS dépendent de la période horaire (heures creuses, pointes, ...), sinon, ça ne sert à RIEN, juste à constater
Dans un prochain avenir, on pourra peut-être commander les appareils électriques par courant porteur (CPL) depuis Linky, pour leur dire "tu t'arrêtes" quand il y a une pointe de consommation ?
Linky nous préviendra comment que l'on dépasse une valeur préfixée ? Un buzzer sur le compteur (dans le garage ou la colonne dans bâtiment), un klaxon, SMS ?
La prise USB de façade Linky, elle n'est pas aux normes USB/PC donc pas utilisable par les particuliers.
Réponse de le 29/09/2011 à 13:45 :
"A part pour aider le fournisseur d'énergie à gérer sa fourniture en temps réel".
C'est effectivement la seule justification: avec la montée en puissance des énergies intermittentes, ERDF va avoir un sacré problème d'ajustement en temps réel. C'est le coût à payer, parmi d'autres, pour les énergies renouvelables.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :