Le coût du chauffage a grimpé plus vite que les prix en dix ans

En France, le budget moyen pour se chauffer a grimpé de 32% en dix ans, selon l'Institut national de la consommation. Sur la même période, l'inflation a augmenté de 18%.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : c Copyright Thomson Reuters 2010)

Le budget chauffage explose. En dix ans, le coût moyen du chauffage pour les Français a augmenté plus vite que l'inflation. Entre 2000 et 2010, il est passé de 1.380 euros à 1806 euros, ce qui représente une hausse de 32%, selon le comparatif établit par l'Institut national de la consommation (INC) et publié dans le numéro de novembre du magazine "60 millions de consommateurs". Sur la même période, l'augmentation des prix à, quant à elle, grimpé de 18%.

Dans le détail, le coût peut toutefois varier du simple au double selon le mode de chauffage choisi. Pour une maison familiale accueillant cinq personnes, le gaz sera le moins gourmand avec 850 euros par an. Le fioul coûterait en moyenne1.400 euros par ans, et l'électricité 1.600 euros. Un chiffre qui pourrait grimper si des pénuries d'approvisionnement ont bien lieu.

Enfin, l'ouverture à la concurrence en 2007, ne permettrait d'économiser que 79 euros par an pour sa facture de gaz et 79 euros pour électricité en cas d'abonnement chez un nouvel opérateur. Mais EDF et GDF captent encore plus de 90% du marché.
 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 21/11/2011 à 17:25
Signaler
C'est bien vrai ce que dit l'article. Les prix ne cessent de grimper, libéralisation ou pas!! J?ai profité de mon déménagement à Tassin-la-demi-lune pour abandonner EDF-GDF et passer à Direct énergie. Mais ne vous réjouissez pas trop vite, ça n'a pa...

à écrit le 28/10/2011 à 11:18
Signaler
"Enfin, l'ouverture à la concurrence en 2007, ne permettrait d'économiser que 79 euros par an pour sa facture de gaz et 79 euros pour électricité en cas d'abonnement chez un nouvel opérateur. " Ah bon ? Pourquoi ? Comment ? À quel titre ?

à écrit le 28/10/2011 à 8:08
Signaler
Ce n'est plus ne priorité !! Aujourd'hui les gens préfèrent avoir un écran plat dernier cri, des smartphones et autres tablettes que de se chauffer ou de se soigner.

à écrit le 27/10/2011 à 12:33
Signaler
Il y a l'inflation certe mail il y a aussi l'augmentation du prix du gaz. Le gaz reste malgré tout cela l'énergie la moins chère et de loin. Bravo GDF pour être resté honnête.

à écrit le 27/10/2011 à 8:54
Signaler
gdf, une action sure en ces temps de crise! pour nous consommateurs.. une charge en constante augmentation... de toute façon, une maison froide, ça permet de dormir mieux, donc couchez vous plus tôt, vous dépenserez moins!

à écrit le 27/10/2011 à 7:03
Signaler
Il me semblait pourtant que le prix du gaz avait baissé sur le marché ?

à écrit le 27/10/2011 à 6:12
Signaler
Comparez en exprimant le cout du chauffage en temps de travail,charges sociales incluses!

à écrit le 27/10/2011 à 5:04
Signaler
Y a bon, je suis actionnaire de Gaz de France ! La DolceVita promise pour les clients est en fait pour les actionnaires de GDF. Merci !

à écrit le 26/10/2011 à 22:56
Signaler
Il me semble que sur l'année 2008, le prix du gaz a augmenté de près de 15% (en trois fois).

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.