La hausse du prix du gaz est fixée à 4,4%

 |   |  238  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre de l'industrie évoquait dimanche une hausse du prix du gaz comprise entre 4 et 4,5%. Elle sera de 4,4% le 1er janvier.

"Une hausse comprise entre 4% et 4,5% me paraît vraisemblable", déclarait dimanche le ministre de l'Industrie et de l'Energie, Eric Besson. Ce mardi, le ministre a mis fin au suspense en livrant le chiffre exact: 4,4%. Le prix du gaz est "le reflet des tarifs d'approvisionnement, il n'y a pas de miracle", avait indiqué le ministre. 

Mardi dernier, François Fillon, s'était voulu rassurant en précisant que la hausse serait "très inférieure" à 10%, ajoutant : "je souhaiterais même que cela soit en dessous de la moitié."

Impopulaire

La majoration à venir fait suite à l'invalidation fin novembre par le Conseil d'Etat du gel des tarifs du gaz naturel pour les particuliers, décidée en octobre par Bercy. Le gouvernement s'était fait recaler pour n'avoir pas tenu compte d'une règle de calcul officielle, qui aurait dû le conduire à une hausse... de 8,8% à 10% des tarifs pour les particuliers, afin de refléter l'évolution des coûts d'approvisionnement de GDF Suez.

Le Conseil d'Etat avait été saisi par des concurrents de GDF Suez, comme Poweo, Direct Energie ou Altergaz, lesquels contestaient cette mesure. Mais GDF Suez avait également déposé un recours contre ce gel des tarifs, faisant valoir qu'il n'était pas conforme aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur. Une nouvelle formule de calcul doit cependant amortir le choc d'une telle augmentation des tarifs, forcément impopulaire. Et fâcheuse à quelques mois des élections !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/12/2011 à 14:31 :
Finalement GDF-Suez aura eu gain de cause. Fort heureusement le gouvernement n'aura pas pu imposer sa loi en ce qui concerne le gel des tarifs gazier et donc imposer à une société qu'ils ont eux même privatiser leurs bons vouloir. Je suis content de voir que GDF-Suez a su imposer ses choix et ce revers à ce gouvernement irresponsable.
a écrit le 14/12/2011 à 11:50 :
vive les énergies renouvelables !
a écrit le 14/12/2011 à 6:09 :
Compte tenue d une regle de calcul de 10 % ....
Franchement arrêté de nous prendre pour des lapins !!! le baril est a 110 dollars, le gaz est indexé sur ce prix, les américains n?achètent plus de gaz !! donc j applique la loi de l offre et de la demande : conséquence baisse du prix non ? le baril avant crise était à 160 dollars soit 30 % moins élevé qu'aujourd'hui. tous ces éléments additionnés ne montrent qu'une chose : en augmentant le prix on augmente les bénéfices.. le manque d honnêteté et de sincérité devient sincèrement fatiguant
Réponse de le 14/12/2011 à 12:46 :
Bienvenue dans la triste réalité de notre époque !! Ceci dit cela reste quand même moins cher qu'un abonnement de téléphonie-internet-TV qui lui ne sert à pas grand chose pour vivre.
a écrit le 14/12/2011 à 4:05 :
Je n augmente pas le prix de mon bois de chauffage pendant les 2 prochaines année.33euro le stére de 1m,36.50 le stére de50 pour hiver2012-2013 ma variable est le coup du transport je suis en champagne a environ 100km de Paris,donc moi je remerci gaz de france et edf pour cette bonne publicité....Vos commandes sur le boncoin!
a écrit le 13/12/2011 à 19:10 :
En 2012, les choses vont changer, la caste des politiciens va s'en souvenir avec leur ribamdelle de pseudos journalistes perroquets. Marre d'etre pris pour des truffes. Depuis 2010 les cours mondiaux du gaz ont baisse de plus de 25% ...
a écrit le 13/12/2011 à 18:40 :
Le conseil d'étét a bon dos, il est devenu un instrument du pouvoir éxécutif, et lui permet de réguler sa marche en avant dans une politique que nous voyons de jour en jour un peu mieux. Celle d'un capitalisme complètement libéral. Pourquoi cette réflexion? Il était plus facile d'indéxer le gaz sur le pétrole pour des raisons économiques qui arrangent bien les investissements des grandes industries au détriment d'un prix du gaz libre, bien moins cher sur les marchés et surtout plus facile d'accés au petits consommateurs. Mais là , on se fiche de cet ordre de considérations.
a écrit le 13/12/2011 à 18:01 :
Si on ajoute le refus absurde du gaz de schiste qui donnerait à la France son indépendance énergétique, réduirait le déficit commercial, permettrait de booster le PIB et les emplois locaux, la décorrélation entre prix de marché et prix payé par les consommateurs au prétexte dépassé de la sécurité d'approvisionnement, le coût du travail dans les industries gazières qui a plus que doublé sur la dernière décennie et les taxes multiples qui doublent le prix final, on comprend que les hauts fonctionnaires ou politiciens de gauche ou de droite se moquent du visage des français. L'Etat français obèse n'est compétent que pour spolier la population sans fin.
Réponse de le 14/12/2011 à 12:12 :
1) Plutôt que le gaz de schiste, on pourrait commencer sérieusement à se mettre à méthanisation, qui a l'avantage d'être moins polluante et surtout totalement renouvelable (et les techniques existent déjà),
2) Le prix du gaz devrait suivre uniquement la loi de l'offre et de la demande et pas le prix du pétrole,
3) Là on est en crise et à la veille d'une récession, qu'est-ce que çà va être lors de la reprise de la croissance !!
a écrit le 13/12/2011 à 17:10 :
Il est trop bon ce Bernardo
Il admet l'alignement des hausses de gaz sur celles du pétrole, alors que ça na strictement aucun rapport, il admet les hausses et même, il nous les explique.
Vraiment trop fort, merci Bernardo.
a écrit le 13/12/2011 à 17:06 :
bientôt on va voter:DEHORS TOUS SES MENTEURS
Réponse de le 14/12/2011 à 10:07 :
Oui, mais vous allez voter pour d'autres menteurs. 1 partout la balle au centre.
a écrit le 13/12/2011 à 17:05 :
les ECHOS aujourdh'ui baisse du gaz nat depuis le premier janvier MOINS 26 % CETTE AUGMENTATION EST UN VOL MANIFESTE; le CE ET LES SYNDICATS QUI LE CONTROLE vont encore avoir 4,4% .alors qu'ils devraient défendre la base
a écrit le 13/12/2011 à 17:05 :
tout augmente ils se remplissent les poches avant de partir du gouvernement ces gros politiques ,
a écrit le 13/12/2011 à 17:03 :
Ils nous ont encore B ces politicars , le ministre de l'industrie va encore s'engraisser sur notre dos avec l'augmentation du gaz, et nos retraites de combien vont elles progresser ??
a écrit le 13/12/2011 à 17:02 :
nous ne produisons plus de gaz en france celui ci suit le prix du petrole donc la hausse est inevitable
heureusement que nous avons le nucleaire sinon l'electricité suivrait egalement
a écrit le 13/12/2011 à 17:02 :
merci sarko et rendez vous en 2012, pour nous ce sera la baisse des votes pour vous et la baise pour les deputes ump
a écrit le 13/12/2011 à 16:52 :
il savent la jouer pour nous baiser c politicars il annonce 10% viennent nous dire a la télé qu'il n'accepterons pas c 10% bien sur MAIS il été bien prévu que 4a 5% comme ça il nous font croire qu'il ont négociés c bon a rien mais ont ai pas dupe

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :