Caméras et Tasers pour mieux sécuriser les centrales nucléaires françaises

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a annoncé les moyens dorénavant mis en place pour renforcer la sécurité des centrales nucléaires après l'intrusion début décembre de membres de Greenpeace. Coût estimé : "plusieurs centaines de millions d'euros", selon un dirigeant d'EDF.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Mis en cause par l'intrusion, début décembre, de militants de l'organisation écologiste Greenpeace aux abords de plusieurs centrales nucléaires, le niveau de sécurité des sites français a été revu. "On va traquer toutes les failles, si infimes soient-elles (...) Le système de protection passive des centrales va être amélioré", a déclaré Claude Guéant dans Le Parisien.

Le ministre a annoncé la signature d'un "protocole d'action commune" entre la gendarmerie et EDF pour renforcer la sécurité des centrales et dissuader des actions de type Greenpeace. "L'objectif est de faire en sorte que la sécurité des installations contre les risques terroristes soit durcie afin que la sûreté des centrales soit elle-même garantie dans des conditions d'efficacité optimale", a déclaré Claude Guéant à la presse.

Parmi les mesures annoncées pour renforcer la sécurité, le ministre prévoit de renforcer les pelotons spécialisés de protection de la gendarmerie (PSPG) qui assurent la sécurité des centrales depuis 2009. Les quelque 150 km de clôtures que compte le parc nucléaire français vont être vérifiés et renforcés, et le nombre de caméras devrait passer d'environ 300 à 400 par site, a détaillé le directeur de la production nucléaire d'EDF, Dominique Minière. Les gendarmes vont disposer d'un matériel plus adapté, notamment les controversés pistolets à impulsion électrique, de type Taser, pour les intrusions "non terroristes".

Les sanctions pénales pour les auteurs d'intrusion dans les centrales pourraient également être renforcées.

Selon Dominique Minière, toutes ces mesures de sécurité devraient coûter "plusieurs centaines de millions d'euros".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 09/01/2012 à 14:28
Signaler
c'est les centrales qu'il faut fermer ..ça coutera moins cher et ce sera moins dangereux ..sans dechets à conserver pendant des milliers d'année . .produisons propre e c'est possible depuis 30 ans voir le scenario negawatt ..quand les Français vont...

à écrit le 09/01/2012 à 14:28
Signaler
c'est les centrales qu'il faut fermer ..ça coutera moins cher et ce sera moins dangereux ..sans dechets à conserver pendant des milliers d'année . .produisons propre e c'est possible depuis 30 ans voir le scenario negawatt ..quand les Français vont...

à écrit le 09/01/2012 à 11:31
Signaler
P.S.: J'ai oublié LA vraie solution à la française que devrait prendre M GUÉANT : mettre des affiches "DÉFENSE D'ENTRER" tous les trois mètres et faire voter une loi....mais sans décret d'application.

à écrit le 09/01/2012 à 11:21
Signaler
Halte là! Qui va là?Identifiez vous! Quelle rigolade! Si le risque et les dangers sont clairs, définis, inacceptables,la zone interdite est une ZONE INTERDITE, point barre: TIR A VUE. Quel rigolo prendra alors le risque de venir s'y afficher? Seu...

à écrit le 08/01/2012 à 19:10
Signaler
Si vous saviez le nombre de personnes travaillant dans des sites à risques (centrales nucleaires et tours de controle) qui sont alcooliques ou toxicos, vous trouveriez l'incursion de Greenpeace bien risible :)

à écrit le 07/01/2012 à 16:02
Signaler
Mais c'est bien sûr. !!!! Ils manquaient de surveillance à Fukushima....

à écrit le 07/01/2012 à 10:00
Signaler
on croit rever.un taser ?? les centrales nucleaires devraient etre déclarer zone militaire et bien entendu toute personne s'introduisant dans l'enceinte devrait etre abattu avant sommation.il en va de la sécurité des citoyens aux alentours sur plusie...

le 07/01/2012 à 13:26
Signaler
Pour recharger les véhicules électriques, il vaut mieux se brancher directement à la source (il y a des pertes sur les lignes Haute et basse Tension). "abattu avant sommation" non, "sans sommation", pas la peine de faire semblant de vouloir respecter...

à écrit le 07/01/2012 à 4:30
Signaler
Tazer des écolos avec des pistolets rechargeables à l'électricité d'origine nucléaire, ça ne manque pas d'humour.

à écrit le 06/01/2012 à 17:24
Signaler
au lieu de laisser tuer nos legionnaires et nos paras en afganhistan ils seraient plus utiles a surveiller et patrouiller dans et autour des centrales,cela libererait nos bra ves pandores pour assurer la securite publique on en a bien besoin,mais les...

à écrit le 06/01/2012 à 16:59
Signaler
et un avion qui atterri sur une centrale, ça s'evite comment?

le 07/01/2012 à 9:35
Signaler
avec un bon systeme CROTAL ...

le 07/01/2012 à 17:04
Signaler
le "HAWK", c'est ancien, mais ça fait ses preuves, de toute manière les centrales sont conçues pour résister à un séisme à l'échelle de 7. Au pire avec des aéronefs, ils pourraient endommager les tours de refroidissement, mais les pilotes de l'avion ...

le 09/01/2012 à 14:31
Signaler
reveille toi peter pan ..la fée n'existe pas ...les centrales ne sont pas prevus pour ce genre d'attaque

à écrit le 06/01/2012 à 16:14
Signaler
Tout ça c'est bien, au sol, mais quid des aéronefs qui seraient précipités sur un dôme ? Les radars de l'armée de l'air veillent, les rafales tiédissent pour décollage prochain ??

à écrit le 06/01/2012 à 16:04
Signaler
75% de l'énergie du taser est nucléaire...

à écrit le 06/01/2012 à 15:15
Signaler
non halte a l angelisme c est trop serieux c est l'armée qui devrait couvrir les centrales nucléaire avec tir létaux si non obeissance aux sommations Grillagée l enceinte d une centrale est un site sensible on ne s y retrouve pas par hasard

le 09/01/2012 à 15:34
Signaler
Il faut une réponse proportionnée à l'agression. Alors oui il faut des tasers pour les quelques écolo qui veulent de l'extérieur forcé le grillage. Mais il ne serait pas stupide d'avoir dans les pelotons de surveilances 2 tireurs d'élites. Histoire ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.