Quand l'Allemagne ferme ses réacteurs nucléaires, la France empoche 360 millions d'euros

 |   |  244  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
L'arrêt de huit réacteurs nucléaires, décidé par l'Allemagne en mars 2011, aurait rapporté 360 millions d'euros sur neuf mois à la France, via l'électricité exportée outre-Rhin, selon une étude du cabinet SIA Conseil publiée mardi.

Le moratoire décrété par le gouvernement d'Angela Merkel consécutivement à la catastrophe de Fukushima au Japon il y a près d'un an, avait conduit à la fermeture de huit réacteurs nucléaires (dont un était déjà à l'arrêt). Pour combler le déficit de production énergétique, l'Allemagne a dû "à très court terme combler sa baisse de production en activant principalement ses moyens thermiques, réduire massivement ses exportations et devenir importateur sur certaines frontières", explique l'étude du cabinet SIA Conseil publiée mardi.

La France "a répondu à très court terme au besoin allemand en passant d'une situation importatrice à exportatrice sur leur frontière commune", ce qui a été rendu possible par une forte disponibilité des réacteurs français et une faible consommation intérieure liée à un climat doux, ajoute le cabinet.

Jackpot

Selon l'étude, en augmentant le volume d'électricité vendue à l'Allemagne entre mars et décembre 2011, l'Hexagone aurait empoché quelque 360 millions d'euros. Le cabinet dit avoir effectué ce chiffrage en analysant d'une part les données sur les échanges d'électricité entre la France et ses voisins, qui montrent que la France est devenue soudainement exportatrice nette vers l'Allemagne suite au moratoire décrété outre-Rhin, et d'autre part sur un prix moyen du mégawatt-heure ainsi exporté évalué à 51 euros.

SIA Conseil ajoute que la France "peut encore en 2012 espérer tirer des revenus supplémentaires en exportant vers l'Allemagne".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/02/2012 à 8:32 :
Ces 360 millions ne sont qu'une infime contre partie des importations françaises suite aux 35 heures.
a écrit le 28/02/2012 à 21:23 :
Merci les verts allemands, grâce à vous, le pays brûle du charbon à gogo parce qu'il ne faut surtout pas de nucléaire; c'est vrai que le charbon est sans danger et ne pollue pas , c'est bien connu.
Quand je pense que M Hollande et Mme Joly veulent faire de même! Peut-être va -t-on réouvrir les mines !!!!!!
a écrit le 28/02/2012 à 21:08 :
c'est vrai que l'écologie allemande est un exemple à suivre , remplacer le nucléaire par du charbon et du gaz. Je comprend pourquoi ils ne veulent pas entendre parler de voitures électriques et maintenir leurs grosses berlines BMW, Audi et autres.
Il faut développer les énergies renouvelables c'est évident mais se passer du nucléaire est irresponsable.
a écrit le 28/02/2012 à 20:38 :
Dans les calculs du PIB en valeur par habitant, où la France dépasse légèrement l'Allemagne, il serait intéressant de connaître la part respective dans ces PIB de l'énergie. Celle nucléaire étant, une fois le minerai d'uranium acheté, principalement de la valeur ajoutée, donc du PIB, elle doit contribuer positivement à ce PIB par individu (et mieux que celle produite à partir de pétrole ou de gaz importés).
a écrit le 28/02/2012 à 20:30 :
Et si on affectait ces sommes (qui vont être récurrentes sur un certain nombre d'années, car l'Allemagne va ramer pour compenser...) à la rénovation et l'amélioration de la sécurité du parc nucléaire français ? Ce serait une manière intelligente de garder la poule aux oeufs d'or, car l'abandon du nucléaire est à mon avis une gageure...
a écrit le 28/02/2012 à 15:55 :
Ca m'a tout l'air d'un non événement compte tenu de l'océan de nos dépenses en tout genre en produits importés.
Réponse de le 29/02/2012 à 10:34 :
L'importation de carburants pèse lourdement sur notre balance commerciale mais dans ce domaine personne ne veut faire des efforts.
a écrit le 28/02/2012 à 15:31 :
il serait stupide de se réjouir des conséquences éphémères d'une incapacité Française à évoluer... ce petit 1/3 de miliard va vite disparaitre en cocktails pour congratuler nos décideurs de ne rien avoir décidé... dans 15 ans on importera des équipements de production d'énergies renouvelables de l'Allemagne et la facture dépassera les 360Millions tous les mois.
Réponse de le 29/02/2012 à 10:38 :
Nos décideurs cherchent à relancer la production de panneaux solaires.... français. Reprise d'une société en difficulté...... moquée par la presse et une grande partie de l'opposition de gauche.
a écrit le 28/02/2012 à 14:07 :
Bonne nouvelle qui vit à court terme.
L'allemagne à décider d'innover dans les énergies renouvellables alors que l France se repose sur ses luariers et sur un parcs nucléaire veillissant dont plus personne ne veut.
Evoluer ou mourir, l'allemagne évolue, la france non.
Au moment où nos politiques ne parlent que d'industrialisation de la France; pourquoi ne pas invetir massivement dans les énergies renouvellables. Il faut bien les produireet les recycler ces éoliennes, ces centrales solaires... il y'a du potentiel à exploiter.
Ou alors on ne fait rien et on achètera tout en Allemagne comme d'habitude ...
Réponse de le 28/02/2012 à 16:44 :
en attendant les Allemands vont tourner à plein régime les centrales à charbon pendant quelques années... Et ils sont bien content de trouver des centrales nucléaires chez leurs voisins.
Réponse de le 28/02/2012 à 20:27 :
Ils les ont trouvées parce que l'hiver français a été très court. Ils sont en train d'investir massivement dans les renouvelables et les centrales à gaz de nouvelle génération et comme ils étaient exportateurs nets vers notre pays, ils ne tarderont guère à le redevenir.
a écrit le 28/02/2012 à 13:53 :
On va pas s'en plaindre !
a écrit le 28/02/2012 à 13:27 :
L'Allemagne s'est mise a l'abri du danger nucleaire la FRANCE ferait bien de prendre exemple sur elle en supprimant les plus anciennes centrales -
a écrit le 28/02/2012 à 12:25 :
Par contre, on ne peut plus compter sur eux par temps de grands froids. C'est pourquoi on a évité de justesse les coupures d'électricité cet hiver...
a écrit le 28/02/2012 à 12:21 :
Une goutte d'eau comparé aux 70 milliards de déficit commercial.
a écrit le 28/02/2012 à 11:23 :
et en prenant en compte nos importations de cet hiver, ou le prix du MW était plus élevé, le solde est de combien ?
a écrit le 28/02/2012 à 11:16 :
Super pour la balance commerciale française!
on peut meme leur vendre Hollande, puisqu'ils installent plein de machines qui tournent avec le vent....
Réponse de le 28/02/2012 à 14:31 :
Rajoute sarkozy dans le paquet cadeau, qui lui produit du vent avec son energie... Comme ca, les deux ensemble, on a trouvé le mouvement perpetuel.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :