Superprofits décevants pour Exxon Mobil

 |   |  409  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le géant pétrolier est la première société de l'indice Dow Jones à publier des résultats inférieurs aux attentes. Pour compenser cette déception, elle a annoncé une augmentation de ses dividendes, qui dépassent désormais les 10 milliards de dollars an.

Habitué aux résultats record, Exxon Mobil est cette fois-ci le mauvais élève de la classe. La première compagnie pétrolière mondiale est en effet la première société de l'indice Dow Jones à avoir publié des résultats inférieurs aux attentes pour le premier trimestre 2012. Sur les 18 sociétés (sur 30) ayant livré avant elle leurs performances sur cette période, 17 avaient fait mieux que prévu. Seul McDonald's avait fait état de chiffres en ligne avec le consensus des analystes. Ce jeudi, à Wall Street, Exxon affiche ainsi un repli proche des 2%.

Sur les trois premiers mois de l'année, le géant pétrolier a tout de même dégagé 9,45 milliards dollars de profits, soit une baisse de 11% par rapport à l'année passée. Dans le même temps, les prix de l'or noir ont pourtant grimpé de 12% sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), avec un baril de brut s'échangeant en moyenne à 118 dollars. Mais les cours du gaz naturel ont touché leur plus bas niveau en dix ans, en raison notamment du développement des exploitations de gaz de schiste. 

10,7 milliards de dollars de dividendes

Si son chiffre d'affaires a progressé de 8%, à 124 milliards de dollars, Exxon Mobil a également été victime d'un repli marqué de sa production d'hydrocarbures: -5% à 4,55 millions de barils équivalent pétrole par jour. Il s'agit de la plus forte contraction depuis 2008. Par ailleurs, les profits tirés de ses activités de chimie ont été divisés par plus de deux. Par action, le bénéfice net publié ce jeudi représente 2 dollars, alors que les marchés misaient en moyenne sur 2,09 dollars.

Afin de compenser ces résultats jugés décevants, le groupe pétrolier avait annoncé mercredi une hausse de 21% de son dividende trimestriel, porté à 57 cents par action. Au total, il va ainsi rémunérer ses actionnaires à hauteur de 10,7 milliards de dollars cette année, devenant le plus important payeur de dividendes au monde, devant ses compatriotes AT&T, Apple et General Electric, selon les données de Standard & Poor's.

"L'augmentation de 21% est certes très importante mais nous pensons qu'il ne s'agit que d'une première étape", estime Jason Gammel de Macquarie Capital, interrogé sur Bloomberg TV. "Une hausse supplémentaire de 20% l'année prochaine est possible", poursuit-il. De fait, le rendement de l'action Exxon Mobil plafonne à 2,67%, contre 3,1% pour Chevron et 3,7% pour ConocoPhillips, ses deux rivaux américains.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :