EDF : résultats semestriels supérieurs aux attentes

 |   |  369  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
EDF a dévoilé mardi des résultats semestriels en nette hausse et supérieurs aux attentes, performance qu'il a attribué à la maîtrise de ses coûts et à ses activités dans les énergies renouvelables, ce qui lui a permis de confirmer ses objectifs pour 2012 et jusqu'en 2015.

Sur le semestre écoulé, le géant français de l'électricité (détenu à 84% par l'Etat) a enregistré un bénéfice net part du groupe de 2,768 milliards d'euros, en hausse de 4,6%, ainsi qu'un bénéfice net courant (c'est-à-dire hors éléments exceptionnels) en progression de 10,3% à 2,945 milliards, pour un chiffre d'affaires en augmentation de 8,2% à 36,222 milliards. C'est plus que prévu par les analystes, qui tablaient, selon des estimations médianes compilées par le groupe, sur un résultat net courant de 2,59 milliards et un chiffre d'affaires de 35,126 milliards. "Nous faisons mieux qu'attendu parce que nous avons fait porter un effort sur nos coûts", a expliqué lors d'une conférence téléphonique le directeur financier, Thomas Piquemal, invoquant également une forte progression de la contribution de la filiale dédiée aux énergies renouvelables (éolien, solaire...), EDF Energies Nouvelles.

Hausse de la production d'hydroélectricité

Les résultats du semestre ont de plus bénéficié d'une hausse de la production d'hydroélectricité, grâce au temps très pluvieux observé en France ce printemps. Cela a en partie compensé une baisse de la production du parc nucléaire, en raison d'une forte hausse des arrêts programmés mais également d'une augmentation des arrêts fortuits, c'est-à-dire des pannes. Par ailleurs, la vague de froid qui avait sévi cet hiver dans l'Hexagone et provoqué des records de consommation de courant début février a eu un impact négatif de 108 millions d'euros sur les performances du groupe, lié à la forte hausse des tarifs de gros de l'électricité qu'elle a entraînée.

EDF confirme ses objectifs

Dans la foulée, EDF a confirmé ses objectifs 2012 avec un dividende "au moins stable" cette année, malgré une production nucléaire française qui n'est plus attendue qu'autour de 415 térawattheures (TWh), contre 420 à 425 TWh auparavant. EDF a de plus maintenu ses perspectives financières sur la période 2011-2015. Elles incluent une hausse de 4 à 6% par an en moyenne de l'excédent brut d'exploitation (Ebitda), une hausse de 5 à 10% par an en moyenne du résultat net, un taux de distribution aux actionnaires compris entre 55 et 65%, et une dette nette inférieure à 2,5 fois l'Ebitda.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2012 à 16:24 :
Deux conclusions:
1- EDF aurait bien tort de laisser la poule aux oeufs d'or de la production renouvelable à la seule concurrence,
2- Le parc français n'est pas surdimensionné en production de base, puisqu'il a fallu importer durant les grands froids, lorsqu'il n'y a ni vent ni soleil.
a écrit le 31/07/2012 à 13:28 :
bénéfice net du groupe s'élève à 1,02 milliard d'euros en 2010 !!!!
bénéfice net du groupe à 3 milliards d'euros en 2011 !!!!
2012 sera au minimum égale à 2011 !!!!
SANS COMMENTAIRES
a écrit le 31/07/2012 à 13:17 :
ET si ces benefices servaient à financer la securisation et la modernisation des centrales nucleaires!!!
Réponse de le 31/07/2012 à 14:12 :
Banco : c'est entre autre à ça que les bénéfices serviront.
Réponse de le 31/07/2012 à 14:40 :
a savoir que ces coûts sont déjà provisionnés depuis des années à chaque bilan ce qui leur permet de moins payer d?impôts car ça passe en investissement !!!
le resultat net profitera aux actionnaires (l'état) et à une expansion organique en rachetant des moutons à 5 pattes en UK, Italie, Azerbadzian etc ....
a écrit le 31/07/2012 à 11:39 :
Une nette hausse ? Etonnant, c'est pas comme si EDF était un monopole, et qu'il n'arrétait pas d'augmenter ses prix...
a écrit le 31/07/2012 à 11:13 :
Si les Energies Vertes rapportent beaucoup à EDF, c'est formidable. Sur nos factures, la partie "compensation du surcoût d'achat de l'électricité verte" augmente, et c'est pas fini !! Comme quoi l'Ecologie est un bon business.....
a écrit le 31/07/2012 à 10:54 :
Donc on va pouvoir augmenter l'électricité!
a écrit le 31/07/2012 à 10:53 :
Vivement la prochaine hausse de 30% des prix de l'electricite pour le consommateur lambda, histoire que le gavage continue en toute quietude pour ces gens la. Par contre, j'aimerai pas etre la quand cette souffrance du quotidien se traduira en colere...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :