Lauvergeon décroche une mission du gouvernement sur l'Europe de l'énergie

 |   |  292  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le gouvernement français travaille sur l'idée d'une communauté européenne de l'énergie proposée par François Hollande, avec l'aide de spécialistes du secteur dont Anne Lauvergeon, l'ex-patronne du groupe nucléaire Areva, a rapporté vendredi la lettre spécialisée Enerpresse.

Faute de prendre la direction de la Banque Publique d'investissement, Anne Lauvergeon planche, avec d'autres, sur l'idée d'une Europe de l'énergie. C'est une des propositions énoncées par François Hollande lors de la conférence environnementale organisée à la mi-septembre. Le président de la République avait estimé que l'Europe pourrait décider d'être aussi une communauté européenne de l'énergie, au-delà de la simple défense d'une zone monétaire ou d'un espace commercial. Il avait cité en exemple la politique agricole commune et la Communauté européenne du charbon et de l'acier, mise en place après la seconde guerre mondiale.

Anne Lauvergeon, mais aussi André Merlin, Jean Jouzel...

Selon Enerpresse, alors que d'autres engagements plus médiatiques de la conférence environnementale ne paraissent guère avancés, le secrétariat général aux Affaires européennes de Matignon planche sur la question, avec l'aide des différents ministères concernés et d'experts. D'après la publication, ces spécialistes incluent des personnalités comme l'ancienne présidente du directoire d'Areva, Anne Lauvergeon, ainsi qu'André Merlin (président des conseils de surveillance de RTE et d'ERDF, filiales d'EDF qui gèrent le réseau électrique français) ou encore le climatologue Jean Jouzel.

Annoncée comme favorite pour la direction générale de la Banque publique d'investissement, Anne Lauvergeon avait finalement été écartée le mois dernier au profit de Nicolas Dufourcq, numéro deux du groupe de conseil et de services informatiques Capgemini. Une telle nomination aurait constitué un retour au premier plan spectaculaire pour Atomic Anne, ex-conseillère de François Mitterrand et proche du parti socialiste, dix-huit mois après sa non reconduction à la tête Areva.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2012 à 14:25 :
Vu sa nullité, l'état dans lequel elle laisse Areva, les scandales et les ratés monumentaux (Uramin, EPR, Niger, Royaume-Uni, USA...) c'est une belle prime à l'incompétence.
On récompense les plus nuls par copinage politique (elle est proche de Hollande) et on est sur que rien ne changera. La transition écologique c'est pas maintenant, le changement c'est pas maintenant
Réponse de le 10/11/2012 à 16:44 :
Heureusement que la transition énergétique n'est plus d'actualité! Il ne manquerait plus que ça! Une débilité pareille aurait à coup sûr ruiné le pays!
Réponse de le 11/11/2012 à 1:26 :
Je trouve le jugement d'André assez abrupte...Mme Lauvergeon n'a pas été la plus mauvaise des Présidents de groupes publics...bien sur, il y a surement eu des erreurs (seuls ceux qui ne font rien n'en font pas)...un caractère peut être un peu trop cassant, la volonté d'aller trop vite et de forcer la main à son actionnaire qui au final ne l'a pas soutenu, un manque de finesse dans les négociations avec son principal client...Elle a quand même construit le leader du nucléaire, garantissant à la France une véritable indépendance énergétique...Le problème d'Areva, comme souvent en France, c'est son actionnaire principal...On ne peut lancer une politique industrielle d'Areva que ce soit dans les mines ou dans le pari industriel qu'est l'EPR sans des fonds propres très important...sinon, il se passe ce qui s'est passé...
Il est tant que l'on construise une véritable transition énergétique, et surtout en virant les verts du débat qui ne représentent qu'eux -mêmes et sont des dictateurs en puissance...l'énergie est aussi un moyen de rétablir ou de conserver de la compétitivité...et il faut arrêter avec le fantasme des emplois verts....il suffit de regarder les pertes d'emplois verts en cours en Allemagne (QCells...) ou au Danemark (Vestas...), malgré les dizaines de milliards de surcoûts des renouvemables que les citoyens européens vont devoir payer sur les 20 prochaines années...La compétitivité, et la transition énergétique ne viendront que de l'amélioration technologique (Schumpeter quand tu nous tiens) et des changements culturels visant à consommer de façon plsu efficace.
Réponse de le 11/11/2012 à 12:26 :
Je suis d'accord avec vous, surtout quand vous dites que la transition énergétique doit se résumer à l'amélioration des technologies actuellement utilisées. En Allemagne, ils commencent à regretter leur choix de quitter le nucléaire (hausse du prix électrique, du taux de CO2 émis, réfection de la quasi-totalité des lignes à haute tension, perte de nombreux emplois...). Ce qui est encore plus incroyable, c'est que la Belgique veut aussi sortir de l'atome, alors qu'elle puise 52% de son électricité du nucléaire!
Pour ce qui est d'Anne Lauvergeon, je suis aussi d'accord avec vous, elle a fait des erreurs, comme tout le monde, mais ce qu'elle a fait d'Areva, personne n'aurait jamais pu le faire à sa place, ou du moins pas aussi bien.
Réponse de le 12/11/2012 à 14:09 :
@AtomicD : on ne voit toujours que ce que l'on veut voire : l'EPR ne necessiterait pas quelques ligne HT pour evacuer son electricite par hasard ?
Quant aux Allemands, il ne regrettent pas leur sortie du nuke, non, ils regrettent l'augmentation du prix de l'electicite due aux EnR ET aux investissements de securite faits dans le nuke, et surtout que les usines electro-intensives sont dispensees de ce surcout.
Mais bon comme l'auto-consommation se developpe de plus en plus dans le residentiel ET le tertiaire, ces surcouts vont progressivement etre absorbes, toujours une evolution d'avance les Allemands.

Mais comme on nous annonce un kWh EPR a 9 c?, et des investissements indispensables dans le nuke ancien portant le kWh de 3.3 a 4.9 c? (source EDF), en France aussi le prix de l'electricite va monter, je gage qu'on trouvera alors de gens comme vous pour charger en toute intox les EnR.
Réponse de le 12/11/2012 à 18:24 :
Les ENR, vous y croyez vraiment? Il faut vraiment être désespéré! Comment voulez-vous que la cinquième puissance mondiale s'alimente seulement à l'aide de panneaux solaires et d'éoliennes? En revanche, on ne doit rien dire sur les gens anti-nucléaires. L'électricité va peut-être monter en France, mais restera toujours en dessous du prix du renouvelable. De plus, la quatrième génération de réacteurs va bientôt prendre le relais. Mais vous, je ne critique pas le fait que vous soyez contre le nucléaire, même si je trouve ça débile, tout comme vous trouvez idiot que je sois contre le "renouvelable". Et dire que les Allemands ne regrettent pas leur sortie du nucléaire, c'est faux car ils payent plus cher leur électricité, ils sont donc, même s'ils ne le disent pas directement, déçus de l'arrêt de l'atome, l'un ne va pas sans l'autre. C'est grâce à vos panneaux solaires qu'on a des factures électriques aussi basses, je ne crois pas!
Réponse de le 16/10/2013 à 13:24 :
@AtomicD, manifestement pro-nuke :
"on ne doit rien dire sur les gens anti-nucléaires" : à peine ! Ne les traite-t-on pas d'arriérés à longueur de temps ?

"L'électricité va peut-être monter en France, mais restera toujours en dessous du prix du renouvelable" : qu'en savez-vous ? Où sont vos sources ? A quel terme ? Quid des externalités ? Quid des déchets ?

"la quatrième génération de réacteurs va bientôt prendre le relais" : propos gentiment scientistes. La science apportera toujours des solutions aux pb qu'elle génère, en pire ? Les ER sont la seule voie possible à terme puisque pétrole et uranium sont en quantité finie et provoques trop de dégâts. Nier ces évidences signifie n'être pas de son temps : vous êtes resté au XXème s. Dommage, vous êtes malgré vous au XXI ème où tout est à réinventer avec un regard sur les erreurs passées. Le nuke est une techno du passé et nous devrions tous nous en réjouir.

Les Allemands polluent, c'est un fait : mais ils polluent leur propre air et non (comme nous par le nuke) les terres lointaines d'Afrique (extraction) et l'environnement de demain (déchets laissés aux futures générations). Aussi, sont-ils poussés plus que nous par l'avènement d'une société sobre et respectueuse de son environnement immédiat. La pollution visible est probablement le meilleur allié de la transition énergétique : en France, depuis des décennies, nous ne faisons que cacher la poussière sous le tapis.
Réponse de le 16/10/2013 à 17:38 :
Apparemment, vous êtes calé dans le domaine, alors expliquez-moi comment vous ferez pour remplacer EFFICACEMENT le nucléaire qui, au passage, fournit 80% de l'électricité en France à un prix défiant toute concurrence (un des nombreux avantages de l'atome) et 23% de l'énergie européenne, entre autres? C'est amusant que vous me parliez aussi de "vivre dans le passé", or aux dernières nouvelles, la seule énergie qui est susceptible d'être développée après les années 2050 est la fusion nucléaire. Les ENR serviront simplement de transition entre la fission et la fusion, voilà tout, que cela vous plaise ou non. Enfin, si les antinucléaires cessaient de taper sur les pro comme c'est le cas, l'inverse (bien que moins développé), s'arrêterait aussi.
a écrit le 10/11/2012 à 10:57 :
Ca ne me dérange pas de payer des taxes pour qu'il y ait des personnes aussi compétentes qu'elle à la tête de ce genre de poste (promotion du nucléaire, espérons-le!) (@matho).
Réponse de le 10/11/2012 à 13:19 :
Il dois y avoir une erreur dans le texte tu voulais sans doute dire "con pétante". Vu la flambée de cash en pure perte. "math0" à raison ça donne vraiment pas envie de payer pour se retrouver a combler les gabegies de tous ces apparatchiks.
Réponse de le 10/11/2012 à 16:42 :
Non, j'aurais dit "con-pétante" si je parlais de Cécile Duflot ou encore d'Eva Joly par exemple. C'est la seule chose qui ressort de son mandat à la tête d'Areva, ses pertes financières, hors il n'ya pas eu que ça. Il y a eu la création de l'EPR, par exemple. Par contre, je suis d'accord pour dire qu'elle a généré une belle perte financière en créant la branche Areva Renouvelable (dédiée aux énergies dites vertes). Encore une fois, l'affaire UraMin, c'était dû à de mauvaises informations provenant des anciens propriétaires!
a écrit le 09/11/2012 à 19:26 :
Ilfallait bien lui trouver un boulot, elle a une famille à nourrir ;-)
a écrit le 09/11/2012 à 16:53 :
bonne idee mais encore faut il que les autres pays en veulent et en particulier l'allemagne; je suis pas convaincu que Merkel ait trop envie de s'engager sur des projets europeen
Réponse de le 10/11/2012 à 13:14 :
Quand tu vois le résultat français en la matière (désastreux), ça ne me donne pas envie non plus de travailler avec des braques. Là encore je comprendrai les allemands.
a écrit le 09/11/2012 à 16:38 :
encore une copine de casée et j'aimerais bien connaitre son salaire ecoeurant quand on vote une taxe par jour
a écrit le 09/11/2012 à 16:26 :
Il faut bien recycler l'ancienne sherpa de Mitterrand .Zorriez pas un ptit job pour pour moi avec avantages, argent , notoriété et pouvoir à la clef ?
a écrit le 09/11/2012 à 16:13 :
Bon ben visiblement l'Europe de l'énergie c'est mort. Du moment quelle ne nous achète pas une nouvelle mine a brasser du vent c'est déjà ça.
Réponse de le 09/11/2012 à 16:35 :
Après une taxe par jour,voila une mission par jour PAYANTE. Quel est le cout de toutes ces consultations demandées par l' état.
Réponse de le 10/11/2012 à 13:31 :
Je ne préfères pas savoir le coût de telles dépenses inutiles, ça me donne déjà la nausée rien que d'y songer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :