Guyane : pas de pétrole dans le deuxième puits foré

Le deuxième puits foré au large de la Guyane a fait chou blanc, vient de confirmer la compagnie Tullow, associée à Shell et Total sur ce permis annoncé comme très prometteur. Ce résultat ne diminue pas le potentiel de la zone, affirme le pétrolier.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Tollow, le partenaire britannique de Shell en Guyane, vient de le confirmer. Le deuxième forage au large de la Guyane n?a pas révélé de pétrole. « « Ce deuxième puits n?est pas en communication avec le réservoir Zaedyus-1 » mis en lumière par le premier forage réalisé en 2011, affirme Tullow dans un communiqué, confirmant une information du Bulletin de l?industrie pétrolière.

Un potentiel intact
Mais la compagnie britannique garde ses espoirs sur le potentiel de la zone. « Comme les deux réservoirs sont géologiquement séparés, ce résultat n?affecte pas le potentiel de la zone encore non prospecté, située sous le premier puits. » « Evaluer ce potentiel sera l?objectif des prochains forages », ajoute Tullow. Le prochain forage, baptisé Priodontes-1 doit commencer début décembre, précise Tullow qui détient 27,5% du permis aux côtés de Shell, opérateur (45%) et Total (25%). Après Priodontes-1, deux autres puits d?exploration sont prévus en 2012-2013, pour un programme évalué à 500 millions de dollars.

Shell communiquera avant Noël
Pour l?heure, Shell France, qui pilote l?opération, refuse de commenter, se contentant d?expliquer que le groupe communiquera sur les résultats du forage d'ici Noël, une fois qu'il aura achevé toutes ses analyses, conformément aux pratiques en vigueur dans le secteur..
La découverte effectuée l'an dernier avait fait miroiter en Guyane, un des départements les plus pauvres de France, d'énormes retombées économiques potentielles, même si l'exploitation de pétrole ne devait pas démarrer quoi qu'il arrive avant la fin de la décennie.

Quatre recours administratifs contre la reprise des forages

Mais elle avait aussi suscité les craintes d'écologistes pour l'écosystème fragile des côtes guyanaises. Quatre recours administratifs ont été déposés en juillet par des ONG contre les arrêtés préfectoraux autorisant la reprise des forages.
Par ailleurs, le député EELV des Bouches-du-Rhône François-Michel Lambert a indiqué mardi sur son compte Twitter qu'il devait justement rencontrer Shell France mercredi et se rendre sur la plateforme de forage guyanaise ce vendredi, pour s'informer sur les résultats de la campagne d'exploration.

La Guyane, une réplique du potentiel pétrolier du Brésil ?

La prospection pétrolière au large de la Guyane a été motivée par les importantes découvertes d'or noir réalisées au cours de la dernière décennie au large des côtes sud-est du Brésil. Des gisements géants y ont été détectés à de grandes profondeurs, sous d'épaisses couches de sel, propulsant le Brésil au rang de puissance pétrolière.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.