Les cinq centrales nucléaires à fermer en priorité selon Greenpeace

 |   |  411  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Pour Greenpeace, il n'y a pas que Fessenheim. L'ONG a dressé la liste des cinq centrales nucléaires à fermer en priorité.

"Pourquoi seulement Fessenheim?" Greenpeace a désigné jeudi quatre autres centrales nucléaires à "fermer en priorité" après avoir analysé, pour les 19 sites français, leur vulnérabilité et les conséquences économiques potentielles d'un accident. Outre Fessenheim (Haut-Rhin), doyenne des centrales françaises promise à la fermeture d'ici fin 2016 par François Hollande, Greenpeace a inscrit sur sa liste noire les sites du Blayais(Gironde), du Bugey (Ain), de Gravelines (Nord) et du Tricastin (Drôme).

"Pourquoi seulement moi ?"

Jeudi matin, à l'aube, une dizaine de militants de Greenpeace ont déjoué la surveillance pour projeter sur la centrale de Fessenheim deux textes grâce à de puissants projecteurs. "Pourquoi seulement moi?" pouvait-on lire durant une dizaine de minutes sur l'un des réacteurs de Fessenheim alors que la liste des centrales jugées dangereuses était projetée sur une piscine. "Pour tenir sa promesse François Hollande doit acter la fermeture d'au moins 20 réacteurs à horizon 2020", souligne dans un communiqué Sophia Majnoni, chargée de campagne nucléaire pour Greenpeace, en référence à l'engagement du président de la République de baisser la part du nucléaire de 75 à 50% d'ici 2025 dans la production d'électricité. "Fermer uniquement Fessenheim est une manoeuvre politique. Cela ne nous permet pas d'atteindre l'objectif présidentiel mais surtout d'autres centrales sont aussi dangereuses", ajoute-t-elle.

"Trois séries de critères"

Greenpeace a examiné "trois séries de critères": le niveau de sûreté des centrales (âge, puissance, nature du combustible, etc.), les risques d'"agressions externes naturelles ou non naturelles" (inondation, séisme, risque industriel, incendie, etc.) et les conséquences d'un accident (proximité d'une frontière ou d'une grande métropole, activités proches, etc.). Pour le Blayais, l'ONG pointe par exemple les possibles impacts d'un accident sur l'activité viticole. Pour la centrale de Gravelines, l'association pointe "une concentration impressionnante de risques" avec la présence de "22 installations classées dont 8 Seveso dans un rayon de 10 km".

Un débat relancé par Fukushima

"La catastrophe de Fukushima est venue nous rappeler qu'il faut se préparer à un accident majeur même si ce n'est pas le scénario le plus probable", commente Greenpeace, qui boycotte le processus officiel du débat national sur la transition énergétique lancé en novembre par le gouvernement. Ce débat se poursuit jusqu'à l'été et doit déboucher sur une loi de programmation à la rentrée pour définir la nouvelle politique énergétique de la France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2013 à 12:23 :
green peace n'est qu'un lobby, peut-être pas aussi vert que ça , du reste. Néanmoins si on ferme, par quoi on remplace? Enfin EDF aurait pu penser à faire comme les voitures, réduire les dimensions des réacteurs pour une puissance égale, la filière surgénérateur était peut-être pas si mal en mettant le paquet sur la sécurité en évitant le refroidissement au sodium. EDF a-t-il étudié d'autres types de marches de ses réacteurs donnant une fission moins plutogène. Et la filière thorium, métal plus abondant que l'uranium? Polytechnique ne sert plus à rien si c'est pour fabriquer seulement des traiders pour la City: un détournement des cerveaux vers des taches inutiles. Napoléon s'en servait pour l'armement, en 1914 pour faire des généraux d'armée, depuis......ils prennent l'Eurostar.A bas la finance! Vive l'intelligence innovante!
a écrit le 31/03/2013 à 13:55 :
Je tiens sincèrement à remercier Greenpeace pour leur inutilité dans la société. Fermer Fessenheim est déjà complètement idiot et irraisonné, mais, franchement, pour quelles raisons fermer le Blayais, le Bugey, Tricastin et Gravelines?! Pour qui se prennent-ils pour dire de telles débilités? Ils n'ont AUCUNE raison valable, comme d'habitude, d'ailleurs.
a écrit le 29/03/2013 à 14:02 :
encore une nouvelle qui me parait etre mise au placard car fermer les centrales nucléaires c'est démentiel car comment vont faire ceux qui se chauffent et qui sont agés et les autres qui ne vont plus avoir d électricité aussi je m insurge contre cette demande et je dis que nous allons encore avoir du retard et que nous devrons demander de l électricité aux autres pays mais on est vraiment tombés sur la tete;. Je vois que je me repete mais je répetrai tant que l on aura pas annulée cette mascarade;
a écrit le 29/03/2013 à 12:09 :
Bonjour, Greenpeace vous parlez du brads armée des USA , une organisation international qui désinforme et qui cris au loups pour bien nous asservir au dictait américain...... Bon quelque exemple, un militant de GP sur le port avion clemansaux lors de sont convoyage vers l'Indre, pour défendre les pauvres qui sont malade de la découpe des bateaux du monde entier, mais ils ne faut surtout pas permettre de découvrir l'architecture de navire de guerre,... Alors on fait une action contre se demantellement.... Par contre les USA et la GB qui coule au large leur navire de guerre eux ils on le droit.... Bon pour les central ils faut expliqué que la transition énergétique, ne peut se faire si nous consommons moins d'énergie et si nous payons beaucoup plus chère le prix du KW/heure..... Alors moins d'énergie et plus chère cela devrai nous ralentir et nous affaiblir encore un peut plus devant. Nos ami(s) anglophone .... Alors avant de changer il serai souhaitable de demander se que veutx le peuple français, un avenir avec de l'electriciter, du travail,et une énergie pas trop hors de prix.... Sujet de réfection.....
a écrit le 29/03/2013 à 8:23 :
Fermez vite toutes les centrales!
Avant que des tsiganes volent les métaux qu'ils vont y trouver!
a écrit le 29/03/2013 à 2:35 :
J'ai appris qu'il détester les centrales Nucléaire.. Pourquoi ils les déteste autant? Certes je suis d'accord que certaines central sont en mauvaise état.. Mais bon si on devait retourner au Chauffage (( charbons et bois )) si on les utilise il n'y aura pas assez d'énergie pour tout le monde. ((A moins qu'il soit possible de faire Doubler voir tripler les productions de bois/charbons etc.. ))!
a écrit le 28/03/2013 à 19:45 :
Greenpeace ; d' origine anglosaxone .....champion du monde hors catégorie de la subversion . Les vrais
problèmes se situes chez eux , la liste est longue .
a écrit le 28/03/2013 à 17:33 :
ils sont payés par qui ces ong...on se doute que derrière cela sent l?extrême gauche
Réponse de le 28/03/2013 à 18:07 :
Ça sent aussi les hydrocarbures et le charbon.
a écrit le 28/03/2013 à 14:14 :
a quand ce nouveau couac gouvernemental je trouve que c'est une imbecilité car comment va t on se chauffer et comment on va faire pour avoir de l électricité c'est pitoyable de voir que l on va vers la sortie de ces machines qui ne sont pas dangereuses car elles sont verifiées tout le temps aussi c'est encore une question que mr PUGADAS pourra mettre sur le tapis ce soir car notre FLAMBY est de sorti et que de toutes façons il ne dira que des balivernes et j ose éspèrer qu il partira comme il est venu et que l on pourra remettre sur tous ces sujets dans les mains de SARKOZY
Réponse de le 30/03/2013 à 19:16 :
Si vous pouviez dire vrai!
a écrit le 28/03/2013 à 14:10 :
Il est évident qu'on doit fermer fesshenheim, vieille dangereuse.
Et comment avoir confiance dans la maintenance faite par une société privatisée?
L'intelligence est de la fermer avec la mise en charge de la centrale epr en Normandie.
L'analyse pour Gravelines est idiote, elle est en bord de mer dans une zone peu peuplée.
Pour Blayais c'est logique, population proche extrèmement élevée.
Mais parler vignoble c'est oublier la vallée de la loire avec chinon avoine ou la loire traverse 4 zônes différentes de vignobles et 3 grosses villes.
On doit à long terme fermer toutes celles sur la loire et la Vienne.
Nous pays de la loire n'en avons pas besoin.
On n'a pas à prendre des risques pour les autres régions.
Réponse de le 30/03/2013 à 19:55 :
Je pourrais écrire un livre pour vous répondre, d'accord le risque zéro qui n'existe pas, mais à tolérance égale, la France n'a pas à rougir de l'état de ses centrales bien au contraire, même la plus ancienne dont les principaux éléments ont été régulièrement changés et mis à niveau comme les autres sites d'ailleurs et elles pourront nous rendre de fiers services jusqu'à 60 ans d'age au moins. Fukushima c'est d'abord une catastrophe naturelle hors du temps et un défaut de l'exploitant(incompétence dans le tenue de scénario ultime) ainsi que du gouvernement Japonais conseillé par les experts Américains ( constructeur ) qui ont tout fait pour étouffer l'affaire au détriment de la sureté. l
a écrit le 28/03/2013 à 13:48 :
Et puis que faisons nous,on s'éclaire a la bougies?il sont bien gentils greenpeace,nous allons par revenir au temps des cavernes?
Réponse de le 28/03/2013 à 20:19 :
En cas de catastrophe nucléaire on sera sans doute à la bougie. En attendant la majorité des pays n'en on pas et ne sont pas pour autant à la bougie. votre argumentaire est grotesque.
a écrit le 28/03/2013 à 13:25 :
Quand est ce que Greenpeace nous propose l'installation de vélo-dynamo partout pour remplacer les centrales nucléaires? Je me verrais bien pédaler pour alimenter le pc que j'utilise sur mon lieu de travail. En plus, ce serait très bon pour ma santé et un nouveau critère de recrutement : tu ne peux pas pédaler : pas de travail. Et pour les personnes sous assistance respiratoire : vous pédalez pas? vous ne respirez pas ...
a écrit le 28/03/2013 à 13:03 :
Greenpeace à rien dit quand l'Europe à obtenu d'EDF de vendre 25% de sa production nucléaire à prix coutant à la concurrence. Cherchez l'erreur! la finance ne se trompe pas.
Pour les gens sérieux et disposant d'un pu peu de volonté,qui souhaitent se forger une opinion deux ouvrages: Sortir du nucléaire c'est possible du réseau en question chez nova et Avec le Nucléaire Henri Prevot seuil www.hprevot.fr. Il n'y a même pas photo en ce qui concerne la France.
Je rajouterai que seule la France a su mettre au point des réacteurs capables de suivre la stabilité a temps réel du réseau dont tout le monde se moque et qui est vitale pour l'Europe, pas payée en conséquence. Nous n'avons pas a avoir peur de notre réussite du nucléaire bien au contraire, il faut lui donner les moyens de perdurer et d'améliorer encore la sécurité, la fiabilité... n'oublions pas que la conclusion de Fukushima c'est d'abord une catastrophe naturelle d'ampleur exceptionnelle et la contribution de l'homme c'est le système extra libéral qui a poussé à la faute les exploitants mal formés sur les procédures ultimes et la méconnaissance de leur installation et le comportement des patrons et gouvernants du Pays qui manifestement avec l'aide des experts Américains ont tu les conséquences.
a écrit le 28/03/2013 à 12:17 :
Il faut arrêter de croire que seule l'énergie nucléaire peut assurer nos besoins en électricité. Certes on ne peut pas tout changer du jour au lendemain mais il faut arrêter de subventionner cette industrie au détriment des autres technologies.
Si on optimisait notre consommation, on aurait besoin de moins de centrales (il suffit de regarder le nombre de bâtiments commerciaux ou industriels neufs qui sont chauffés à l'électricité et climatisés alors qu'ils ne possèdent aucune isolation).
A long terme le kWh renouvelable coûtera moins cher que le kWh nucléaire (il faut tenir compte que chaque centrale a une durée de vie et qu'à la fin on ne pourra pas tout laisser à l'abandon parce qu'il n'y a pas de budget pour l'enlever de là...)
Il serait temps qu'on se mette à miser sur les technologies d'avenir et non celles du passé...
Réponse de le 28/03/2013 à 18:44 :
Votre commentaire est idiot. EDF va reverser à l'état français 9% de dividendes en plus par rapport à l'année dernière, notamment grâce à ses centrales nucléaires. Ce serait plutôt le nucléaire qui "subventionne" l'état que l'inverse...
a écrit le 28/03/2013 à 12:12 :
et les pays comme l allemagne qui ont des centrales a charbon les green couilles ils sont ou!!! oui leurs moyens sont obscures non ils sont pas realistes comme les verts! c estvtellement facile d etre dans la négations se sont des fachistes de gauche
a écrit le 28/03/2013 à 12:08 :
5 centrales soit 20 tranches pour une puissance de 18 GW : il faut compenser avec 45000 mâts d'éoliennes à 2 MW.
Soit 500 mâts par Département : qui va payer ?
Réponse de le 28/03/2013 à 14:06 :
Sans parler de l'acheminement ...
Réponse de le 28/03/2013 à 17:58 :
Et seulement quand il y a du vent...
a écrit le 28/03/2013 à 12:06 :
Pour moi, Greenpeace n'est qu'une association de malfaiteurs.
Ayant travailler plus de vingt cinq ans dans la plupart des centrales française je peut dire que la sécurité est très présente contrairement à ce que disent les anarchistes de Greenpeace.
Par contre les environs sept cent personnes EDF qui travaillent à l'année sur chaque tranche nucléaire et qui peut se monté à trois mille en arrêt de tranche avec les entreprises prestataires vont allez travaillez chez qui: ANPE ???
Sans compter les centaines d'entreprises qui travaillent directement ou indirectement avec EDF et qui ne pourront pas se requalifiés, que vont elles devenir ?
Le calcul est très simple cela fera plus de sept millions de chômeurs Greenpeace ainsi que les verts les payeront-ils ?
Par contre je verrai bien tout ces rigolos pédaler pour nous offrir de l'électricité.
Réponse de le 28/03/2013 à 14:27 :
Je crois tout à fait à la qualité de votre travail, mais je ne crois absolument pas à la qualité de travail de sociétés privées sous-traitantes dans la maintenance.
Il faut donc savoir fermer les centrales à temps
et en construire d'autres sur des sites se limitant en cas de pépin à une zone géographique limitée.
C'est à dire 1/4 de département 3/4 sur la mer. comme la nouvelle epr.
Vous ne pouvez savoir ce qui peut arriver, météorite, avion de ligne etc.
Vallée de la loire inondation ou sècheresse. il s'en est fallu de peu qu'on arrète chinon il y à 2 ans,niveau de la vienne même pas 1m.
L'exemple de fukushima est passionnant pour ça ,une centrale banale située dans un endroit limite, mais société privée équipe de maintenance type bras cassés,réduite au minimum ils ont du être élevés aux 5s.
Ce qui va nous arriver si ça continue.
a écrit le 28/03/2013 à 11:29 :
Et vive l?électricité à 5? le kWh! Vive le pétrole, le gaz, les sables bitumineux, les Appalaches explosées pour le charbon, les forêts - ah! le chauffage au bois ça c'est écologique !-, l'éthanol - mais sans pesticide-. Ratiboisons notre pôvre planète.

Et surtout vive la bonne conscience!
a écrit le 28/03/2013 à 11:23 :
Greenpeace, organisation dont ni les dirigeants ni les financements ne sont connus s'en prend à nos centrales, au profit de qui? de quoi? Au fait Fuku chose, combien de morts ? zéro...
Réponse de le 28/03/2013 à 12:43 :
Un territoire sur plusieurs dizaines km autour de Fukushima inhabitable. Vous avez raison. Continuons comme ça.
Réponse de le 28/03/2013 à 12:54 :
zéro mort... on en reparlera d'ici qq temps quand bon nombre de locaux auront développés des cancers...
Réponse de le 28/03/2013 à 13:46 :
Soyez cohérent, éclairez vous à la bougie, chauffez vous au bois et circulez en char à voile. De toute façon, seul le nucléaire peut remplacer les énergies fossiles; vos joujous à hélice sont risibles. Ras le bol des bobos.



a écrit le 28/03/2013 à 11:15 :
nos centrales sont en bon état, elles fournissent du courant si bon marché que l'europe nous impose d'alimenter nos voisins. Fermer ces centrales nous conduira à développer l'éolien et le solaire : c'est pas joli et ça coûte cher. Mais les écolos ont placé toutes leurs fortunes dans ces industries et s'impatientent maintenant de ce que cela ne leur rapporte pas suffisamment et pas assez vite. AKA nos voisins allemands ont fermé leurs centrales nucléaires, c'est exact mais ils nous achètent notre électricité radioactive pour limiter chez eux les pluies acides.
Réponse de le 28/03/2013 à 12:27 :
@Jeunot
La France n'est pas électriquement auto suffisante, elle achète à certains moments de l'électricité...aux Allemands.
Réponse de le 28/03/2013 à 12:28 :
D'après le dernier rapport de UE les centrales français présentent toutes les défauts plus ou moins grave à réparer imédiatement. Certaines présentent des défauts si graves qu'elles doivent être arrêter "rapidement".
Réponse de le 28/03/2013 à 12:38 :
Mouais. De moins en moins bon marché l'électricité nucléaire, si j'en crois ma facture ...
Réponse de le 28/03/2013 à 13:49 :
@un jeunot : le seul choix qu'on a est le suivant : soit on ferme les centrales et çà va coûter très très cher, soit on les laisse ouvertes, et çà va coûter ... très cher ! Parce qu'il faut les entretenir, mettre à jour les systèmes de sécurité, plus les coûts cachés (genre gestion des déchets) ! Le vrai problème, c'est qu'on est piégé dans le système, et qu'il ne reste plus qu'à faire un véritable bilan pour savoir comment s'en sortir le plus efficacement possible et à moindre frais (probablement en les fermant une par une tranquillement et régulièrement et en faisant monter en parallèle des énergies nouvelles et renouvelables de préférence).
Réponse de le 05/04/2013 à 17:04 :
en effet, le simple maintien du tout nucléaire coûtera 500 milliards pour remplacer d ici 20 à 30 ans toutes nos vielles centrales (qui auront alors entre 55 et 65 ans). Soit on reste dans le nucléaire, et il faut prier pour que cela n explose pas, et qu on ne soit pas obligés d évacuer Paris, Lille, Bordeaux, Lyon ou n importe quelle autre ville de France, soit on développe rapidement les ENR, au rythme des fermetures des plus vieux / dangereux réacteurs. Le passage au tout ENR d ici 2050 est chiffré à moins de 500 milliards, donc moins cher que rester dans le nucléaire. L éolien (65E/MWh) ou le solaire > 100 kW (81,8 E/MWh) sont DEJA aujourd hui moins chers que l EPR (100 à 130 E/MWh), et même moins chers que le vieux nucléaire si les coûts de recherche (1,4 milliards en 2010), de démantèlement (3 milliards par réacteur pour les Anglais), de gestion des déchets sur les 100 000 prochaines années, et d assurance (1 seul réacteur peut nous coûter plus cher que le budget de l état, et on en a 58 !) étaient payés par EDF et non par les contribuables passés, actuels et futurs.
a écrit le 28/03/2013 à 11:15 :
Moi j'ai DAVANTAGE PEUR que toutes les casseroles qui tournent autour de la terre et qui ne sont que des INVENTIONS de l'HOMME me tombent dessus.POURQUOI FAITES VOUS CONFIANCE aux Ingénieurs qui envoient tous ces engins dans l'atmosphère et POURQUOI personne ne parle de CETTE POLLUTION , une fois encore on voit la paille qu'il y a dans le sysytéme et pas LA POUTRE en suspension au dessus de nos têtes.NITRAME
a écrit le 28/03/2013 à 11:10 :
Le premier risque du nucléaire se trouve dans le management: la plupart des accidents nucléaire trouvent leur origine dans des responsabilité hiérarchiques mal assurées.
Quand EdF ou bien l'ASN publieront-ils le classement du management de la sureté nucléaire de nos différentes centrales?
Quand donc demandera-t-on à l'autorité de sureté nucléaire allemande d'auditer nos centrales? pour avoir un ?il critique compétent et indépendant?
Un journal comme la Tribune devrait se montrer particulièrement critique par rapport à des études de Greenpeace trop superficielles.
Réponse de le 28/03/2013 à 12:29 :
@ Dédé35
Ok sur l'analyse....sans oublier la maintenance que l'on cherche systématiquement à en baisser les couts.
Le danger est par là

a écrit le 28/03/2013 à 10:29 :
A rester les 2 pieds dans le même sabot nucléaire, on est bien parti pour finir comme les Japonais : surendetté et atomisé. C'est incompréhensible de ne rien faire, alors que nos voisins allemands démontrent qu'il est possible de s'en sortir.
Réponse de le 28/03/2013 à 13:21 :
Avec un masque à gaz sur le visage pour ne pas respirer les particules émises par les centrales au charbon ou au pétrole?
Réponse de le 28/03/2013 à 13:30 :
Où avez-vous lu que les Allemands s'en sortent? le tarfi du KW/h qui est déjà presque le double qu'en France augmente et augmentera encore rien que pour financer les énergie dite "verte".
Le réseau subit de grosse variation de charge qu'il a du mal a encaisser à cause de la demande et du problème de production d'elec, et oui quand y'a pas de soleil ou de vent y'a pas d'elec. Les centrales thermiques tournent à plein régime pour compenser et c'est la production de Co2 qui s'envole, avec une production Européenne record de Co2, c'est beau l?écologie mal réfléchie avec des décisions pris à la "va vite" :(
Réponse de le 28/03/2013 à 20:21 :
Ha ils vivent avec des masques à gaz en Allemagne? Et en France les KW/h ne va pas augmenter et est au prix réel? Sérieusement il serait temps de vous réveiller!!
Réponse de le 29/03/2013 à 7:52 :
Il faut fermer d'urgence toutes les centrales qui ont plus de 2% de chances d'être atteintes par un tsunami, comme Blayais, le Bugey, Gravelines, le Tricastin...
Greenpeace prouve décidément son utilité tous les jours...
Réponse de le 30/03/2013 à 11:28 :
Il va falloir les fermer car elles sont en fin de vie et ne sont plus aux normes de sécurité actuelles. La seule centrale moderne et au normes (l'EPR de Flamanville) n'est pas encore construite. Mais là le problème c'est que Flamanville à 8,5 milliards n'est pas rentable. Il faudrait construire 50 réacteurs aux normes pour industrialiser la production et avoir un prix unitaire correct. Mais là encore il y a un petit problème vu que l'on a plus un euro de disponible pour un tel programme : 1 réacteur à 3 milliard pièce X 50 = 150 milliards. Et encre ça suppose d'arriver à produire les économies d'échelle pour les produire à 3 milliards pièce se qui n'est pas évident.
a écrit le 28/03/2013 à 10:08 :
Toutes les centrales sont vouées à être fermées et... démantelées...Lorsqu'elles arrivent en fin de vie. Espérons que d'ici là, il ne se produira pas un accident majeur, avec deux conséquences immédiates, des kilomètres carrés de France radioactifs et l'arrêt instantané de TOUTES nos centrales nucléaires. Commencer à fermer des centrales progressivement est une sage décision. Et n'oublions jamais que" l 'énergie la moins chère est celle que nous ne consommons pas".
a écrit le 28/03/2013 à 10:03 :
De quoi je me mèle ? L'avis de cette asociation financée de manière totalement opaque, dissmule des objectifs politiques suspects. Ces gens n'ont pas d'approche scientifique sur le nucléaire, juste une pensée magique destinée à fare peur, ils font partie des officines de désiformation datant de la guerre froide, qui continuent aujourd'hui à véhiculer la pensée marxiste par d'autres moyens. Utilité zéro, crédibilité zéro, nuisance garantie.
Réponse de le 28/03/2013 à 11:10 :
Greenpeace est une émanation de, et est financé par le lobby pétrolier Americain,
a écrit le 28/03/2013 à 9:58 :
Il ne faut pas oublier de fermer aussi les centrales au fuel, au gaz et au charbon, qui continuent leur pollution insupportable et réchauffent l'atmosphère. Surtout, ne pas construire de nouveau barrage qui perturbe les poissons, les éoliennes et les panneaux solaires défigurent le paysage, donc à enlever si possible. Les centrales géothermiques perturbent le sous-sol de façon non maitrisée, et sont donc suspectes. Il restent encore quelques technologies à tester, mais le principe de précaution doit prévaloir et aucun risque ne doit être pris, il faut donc continuer à chercher quels sont les risques. Mais il faut dire que l'énergie est trop chère et c'est un scandale !
a écrit le 28/03/2013 à 9:41 :
A propos: quand est-ce que Greenpeace nous donne la liste de son board spécial et de ses donateurs seniors? Jamais je suppose. Car en termes de transparence sur ses méthodes et ses objectifs, cette association n'a rien à envier aux pires régimes. Idem pour ses circuits financiers ou les méthodes douteuses qu'elle a employé en lançant des campagnes calomnieuses délibérément trompeuses ou inexactes, ce que la gentille association n'a révélé qu'une fois le mal fait... http://www.huffingtonpost.ca/2012/07/16/greenpeace-arcticready-shell_n_1676842.html ou http://en.wikipedia.org/wiki/Brent_Spar pour ne prendre que des liens qui en plus leur sont favorables...
Réponse de le 28/03/2013 à 10:03 :
Si on a rien a dire sur le fond, on fait des attaques hors sujet et on essaye de décrédibiliser l'adversaire. Méthode classique.
Réponse de le 28/03/2013 à 12:33 :
Greenpeace sont des menteurs financés par des lobbies américains pour nuire à l'industrie européenne; J'en ai eu la preuve lors de l'affaire de la plate-forme Shell Brent Spar où Greenpeace a raconté des énormités techniques, que je n'ai moi-même pas crues, avant qu'un organisme indépendant (DnV) inspecte et démentisse. Greenpeace a alors retiré (discrètement) ses affirmations.
Réponse de le 28/03/2013 à 14:44 :
@jb: on ne peut pas vous reprocher votre incohérence. N'ayant rien à répondre sur le fond, vous tentez de renverser la charge. Je ne défends pas ici le nucléaire: je demande simplement que Greenpeace fasse pour elle-même ce qu'elle va exiger des autres. Le minimum de transparence et d'honnêteté. Après quoi les citoyens décideront ce qu'ils veulent en leur âme et conscience et non manipulés pour une partie par des gens qui se cachent derrière de faux nez et masquent leur agenda par de grands sentiments.
Réponse de le 28/03/2013 à 15:24 :
@ Tusentakk76: j'ai en effet le souvenir de l'acharnement de Greenpeace sur cette plate-forme de Shell. J'aimerai savoir si Greenpeace enquête aussi sur les centrales à fermer en UK, en Suisse et en Scandinavie.
a écrit le 28/03/2013 à 9:05 :
à la place des vieilles : recyclage des sites...
a écrit le 28/03/2013 à 9:04 :
Une seule "association" à fermer...
a écrit le 28/03/2013 à 8:59 :
Il est malsain que ces décisions de fermeture de centrales nucléaires soit prises uniquement à Paris. Un minimum de démocratie supposerait qu'on demande D'ABORD aux locaux ! En particulier, les alsaciens n'acceptent pas que Paris leur ferme leur centrale.
Réponse de le 28/03/2013 à 10:36 :
Ce n'est pas Paris, c'est hollande !
a écrit le 28/03/2013 à 8:33 :
et les 10 nouvelles centrales nucléaires à ouvrir il faut les mettre où dans mon jardin ?
a écrit le 28/03/2013 à 8:26 :
mitterand a menti à la france entière sur le nucléaire hollande qui le singe ( si mal ) en permanence fera de même ! de plus il sait maintenant que tout ce qu'il touche se transforme en impôts chômage perte dans les sondages . la france est entrée 7000 ans en avance dans une période de glaciation
Réponse de le 28/03/2013 à 10:21 :
Toujours besoin de tout rapporter aux politiques, et critiquer critiquer, c'est purement français...
a écrit le 28/03/2013 à 8:16 :
Il ne faut pas reconnaitre Greenpeace tant que ses ressources financières ne sont pas clairement identifiées.
Réponse de le 28/03/2013 à 9:03 :
100% d'accord.
Greenpeace a peut-être tout à fait raison mais ne doit pas donner l'impression de (ou bien effectivement) porter un masque.
a écrit le 28/03/2013 à 8:06 :
Il faut envisager de fermer toutes les centrales nucléaires les unes après les autres:cela va céer des emplois nécessairement payés par une augmentation du prix de l'électricité;cela revient à mettre une taxe sur l'énergie pour financer le chomage.On aurait le même résultat sans arrêter les centrales en mettant une taxe sur l'énergie pour financer le chomage.Réfléchissez!
Réponse de le 29/03/2013 à 8:21 :
Fermeture immédiate de TOUTES les centrales!
Création de six million d'emplois dans l'agriculture BIO!
"Rien de nouveau sous le Soleil."

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :