Nucléaire : Areva remporte un contrat de 1,25 milliard d'euros au Brésil

 |   |  433  mots
Pour le groupe nucléaire français, il s'agissait d'une commande dont la finalisation était  en cours depuis plus de deux ans.
Pour le groupe nucléaire français, il s'agissait d'une commande dont la finalisation était en cours depuis plus de deux ans. (Crédits : Reuters)
Le groupe nucléaire français va terminer la construction d'un réacteur inachévé. Un contrat qu'il finalisait depuis plus de deux ans. Le réacteur devrait être mis en service en 2018.

Décidément, le Brésil réussit en ce moment aux grands groupes français. Après Total qui a décroché fin octobre, au sein d'un consortium, un contrat d'exploitation du plus grand gisement pétrolier du Brésil, Areva a annoncé ce jeudi avoir remporté un contrat de 1,25 milliard d'euros pour terminer la construction du réacteur inachevé Angra 3.

Pour le groupe nucléaire français, il s'agissait d'une commande dont la finalisation était en cours depuis plus de deux ans. Le contrat a été signé mercredi avec l'électricien brésilien Eletrobras Eletronuclear.

Mise en service "mi-2018"

Le directeur commercial du groupe, Tarik Choho, a estimé "à environ 50%" le niveau d'achèvement du réacteur Konvoi de technologie Siemens de 1.350 mégawatts, déjà en place ainsi que plusieurs autres composants majeurs.

Eletrobras restera maître d'oeuvre. De son côté, Areva va notamment fournir le centre de pilotage de la centrale, (qui représente une part "substantielle" du contrat), ainsi que le contrôle-commande et des travaux d'ingénierie. "Le design d'Angra 3 intègre les dernières améliorations apportées aux réacteurs actuellement en exploitation, notamment en termes de sûreté, et répond aux directives de l'AIEA et aux normes post-Fukushima de l'autorité de sûreté nucléaire brésilienne", a affirmé Areva dans un communiqué. 

A noter aussi que le nouveau calendrier de mise en service est de "mi-2018", selon Tarik Choho.

Une construction lancée il y a 40 ans

Lancée il y a près de 40 ans en pleine dictature militaire, la construction de ce réacteur avait été interrompue en 1985, avant d'être relancée en 2010. Et dès octobre 2011, le patron d'Areva Luc Oursel avait jugé "très probable" le fait que Areva puisse à terme remporter ce contrat.

Le Brésil a des projets de développement dans le nucléaire

Pour suivre la hausse de sa consommation électrique, le Brésil, qui développe de gigantesques barrages, a également des projets de développement dans le nucléaire, qui porte sur 4 à 5 gigawatts de réacteurs nucléaires sur deux sites.

"C'est un programme crédible qui intéresse tous les fournisseurs, donc je ne pense pas qu'Areva sera le seul intéressé", a commenté Tarik Choho. En 2011, Areva avait déjà remporté un contrat du même type aux Etats-Unis pour terminer la centrale nucléaire de Bellefonte dans l'Alabama.

A lire aussi :

>> Areva va développer ses mines d'uranium en Mongolie

>> Total décroche un contrat pour extraire du gaz naturel au sud de l'Argentine

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2013 à 8:52 :
Un construction lancee il y a 40 ans, avec un design d'il y a 50 ans, ca fait froid dans le dos.
Juqsqu'ici, tout va bien.
a écrit le 08/11/2013 à 19:41 :
Enfin une bonne nouvelle non relayée par des médias plus soucieuses de l'"affaire Léonarda"...
a écrit le 08/11/2013 à 15:55 :
Je suis irradié de bonheur.
a écrit le 08/11/2013 à 12:47 :
Déjà qu'une centrale, construite en continu et sans malfaçon, représente un vrai nid à "incidents", que dire de la reprise de construction d'une centrale, commencée il y a 40 ans. Et qui avait effectué les premiers travaux? Les chinois? Les russes?
a écrit le 08/11/2013 à 12:18 :
Cette centrale des années 80 ne sera pas aux normes des "générations 3". Moi qui pensais naïvement que Areva refusait les chantiers sans sécurité maximale, la situation financière ne doit pas y être au top pour accepter un chantier aussi peu sécurisé.
a écrit le 08/11/2013 à 11:31 :
C'est pour cela que le prix de l'électricité a augmenté au 1er août et augmentera encore l'année prochaine puis l'année suivante?
Réponse de le 08/11/2013 à 22:03 :
Non c'est parce qu'il faut payer les renouvelables.
Réponse de le 08/11/2013 à 22:24 :
Mensonge ! L'electricite a augmente parce qu'il faut commencer a mettre (un peu) d'argent de cote pour demanteler nos centrales nuke dont on a pas budgete le cout.
Et vous n'avez encore rien vu : le centre de stockage des dechets a 36 milliards n'est pas budgete non plus, et attendez que l'EPR a 11 c€/kWh rentre en service ... les EnR apparaitront alors pour ce qu'elles sont : tres abordables.
a écrit le 08/11/2013 à 11:20 :
Pendant qu'en France on cherche à fermer les centrales nucléaires à tout prix, par idéologie réductrice sans fondement économique, d'autres pas si c... et plus pragmatiques permettent à la France de surnager, avant de couler....
Réponse de le 08/11/2013 à 12:14 :
idéologie réductrice?Oui, celles qui consiste à ignorer les catastrophes à répétitions du secteur et les statistiques qui en découlent?
a écrit le 08/11/2013 à 11:06 :
voilà qui récompense un grand groupe français pour sa technicité et son acharnement commercial, le mettant ainsi en tête des groupes mondiaux du nucléaire.
et, comme le note le rédacteur, qui place la France parmi les grands partenaires de ce grand pays qu'est le Brésil.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :