900 millions d'euros : le montant des impôts payés en 2013 par Total en France

 |   |  284  mots
Total n'a pas payé en 2013 l’impôt sur les sociétés (IS), les activités basées en France étant déficitaires de 200 millions en 2013.
Total n'a pas payé en 2013 l’impôt sur les sociétés (IS), les activités basées en France étant déficitaires de 200 millions en 2013. (Crédits : AFP)
Sur les 11 milliards d'euros d'impôts payés dans le monde en 2013, le pétrolier tricolore en a versé 900 millions à l’État français. C'est moins qu'en 2012.

"Mon rêve, ce serait de payer plus d'impôts en France", avait expliqué en janvier le PDG de Total, Christophe de Margerie, aux députés de la commission des Affaires économiques. C'est raté pour l'an dernier. Le pétrolier a payé 900 millions d'euros d'impôts et taxes en France en 2013, a-t-il annoncé ce mercredi lors de la présentation des résultats 2013 de Total, contre "1,2 milliard de taxes" en 2012.

Le directeur financier de Total, Patrick de la Chevardière, a quant à lui rappelé que le taux d'imposition de Total s'élevait à environ 60 % des résultats avant impôts. "Nous sommes plus taxés que nos concurrents et que les autres sociétés françaises", a regretté Christophe de Margerie. "Nous payons aujourd'hui à peu près 14 milliards d'impôts, ce qui représente 56 % de nos résultats avant impôts. On est bien au-dessus de l'impôt de droit commun français", avait par ailleurs expliqué en janvier le patron de Total à l'Assemblée nationale.

Pas d'impôts sur les sociétés

Christophe de Margerie a précisé que le groupe n'avait pas payé en 2013 l'impôt sur les sociétés (IS), qui est prélevé sur les bénéfices réalisés par les entreprises en France. "Total est déficitaire en France, donc le groupe ne paie pas l'impôt sur les sociétés", a-t-il expliqué. Et de souligner toutefois qu'il aimerait bien "gagner de l'argent en France". Mais il a rappelé que l'environnement économique de l'activité raffinage restait compliquée en France où elle a perdu environ 500 millions d'euros en 2013. Au total, le pétrolier a perdu 200 millions d'euros en France l'année dernière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/08/2014 à 18:43 :
ghjfg
a écrit le 14/02/2014 à 18:51 :
il est une chose, il en est une autre. Si notre société a pour but le malheur, c'est réussi. On en reparle?
a écrit le 14/02/2014 à 18:34 :
Pour la croissance Mr le pdg, on en reparle demain, nous sommes en négatifs, du genre noces faires à tout! Try magics...
a écrit le 14/02/2014 à 18:10 :
Il parait qu'en France depuis des décennies, il ne se passe rien, on parle de belle endormie, alors le réveil est-il possible? Sous conditions... Peut-on vendre un pays à la finance internationale? C'est comme Moïse... si vous n'y croyez pas, passez votre chemin. C'est comme un Graal... pourtant dans les sondages, on y croit, alors pourquoi ne pas dire c'est quand vous voulez... de reprendre les institutions en main pour cause de démocratie. Quand JC crie, Jules César passe...
a écrit le 14/02/2014 à 17:49 :
Mr Total pouvez-vous commenter: la popularité de l'armée française, la nullité de la croissance et la tipp anti croissance, le France est-elle bonne en technologies vu la productivité... Ou sinon en en parle entre français mais pas depuis Londres!
a écrit le 14/02/2014 à 15:04 :
Comment est constitué l' actionnariat de Total....et il me semble , pas sur qu'il est délocalisé le siège social à Londres ....? après ça a le mérite de recadrer pas mal de choses .
a écrit le 14/02/2014 à 0:01 :
Vive les dynastes répueblicains anti croissance des croissants pour le peuple! Mais l'économie du gras, on en reparle aux élections? Le pétrole cher, n'est pas du pouvoir d'achat, pourquoi ne pas baisser la TIPP? Amies répueblikeynes...
Réponse de le 14/02/2014 à 10:11 :
greg vos commentares sont toujours très intéressants à lire.
a écrit le 13/02/2014 à 22:37 :
Si l'euro monte au delà des 1,40... alors on gagne en pouvoir d'achat comme le pétrole se paye en dollars et pas en bitcoins ou en monnaie de singes sur scène à 300 DB. Paris brûle-t-il dans les taux? Parce que la traversée de Paris, c'est pas gagné... surtout à vélo vu le pétrole cher dont on dit qu'il va monter. On n'est pas dans le vêtement pour Mr muscle! Alors... on flingue la monnaie alors qu'on dézingue l'équilibre offre demande en dépréciant l'offre? Le gouvernement parle bien du socialisme de l'offre, de baisses d'impôts, de l'emploi de Mr Hartz... alors chantons: 3 jeunes tambours...
a écrit le 13/02/2014 à 22:16 :
Nous avons un pincement au niveau du dos, c'est un pincement au niveau de l'IS... il faut une méthode pour perdre le gras. On va serrer la pince aux pires dictateurs du monde... La justice, les français en veulent contre les institutions... ça dure un temps l'oppression du genre humain. 2014, ça nous fait penser à 1914... demain est pire! Alors si on exploite le pétrole, on sait faire ou bien, on demande à voir. C'est comme pour les élections, on parle de triangulaires... comme dans le bon la brute... alors une pierre blanche dans le désert, ça fait comme aux échecs, pourquoi ne dit-on pas victoire, ah ben c'est comme Vercingétorix, nous sommes bons dans la défaite, par contre Clovis met un coup de francisque... si le pétrole fait des marées noire, l'Europe c'est le radeau de Méduse...
a écrit le 13/02/2014 à 21:53 :
On se croirait chez Benny Hill: le coq en pâte profite du 1000 feuilles, alias 1000 pates, on est chez les termites et pas dans la volière... Si on dit libérer la croissance, alors ouvrons la cage aux oisons, puisqu'on parle pigeons. Les français courent après le coq, qui courre toujours pour cause de travailleur du dimanche et pas le respect du travail le dimanche, on prêche le faux, pourtant point de croissance... alors rendez-vous aux ides et jetez les aux lions (adage: les français sont des lions gouvernées par des ânes) ées! ou bien des poules? Puisque monsieur le riche fait la poule. Sinon on peut serrer les dépenses avec une quenelle de veau sauce financière... Et la tête de veau ça rend çon? en bons français on Bouvine dans la dépense et on Crécy moins! Vive la monarchie républi-keynes... Si y a pas Lucky lucke, la cavalerie arrive trop tard...
a écrit le 13/02/2014 à 21:43 :
En France on n'a pas d'idées, mais on a du pétrole. Qu'avons-nous fait pendant que les allemands réunifiaient: +20 millions de citoyens pauvres, leurs salaires sont meilleurs que les notres, en terme d'idh, nous sommes pires, à qui on donne des leçons d'humanisme? Ils ont fait une monnaie forte on crie après alors que nous sommes dans la dévaluation, ex Pompidou 1969 et 87... ils ont la moitié de notre chômage et de la croissance. Pour les dépenses, c'est à voire... si l'Europe décrète le pétrole exploitable, sa loi est supérieure à la loi française...
a écrit le 13/02/2014 à 21:34 :
total aurait pris un coup de maillet?
a écrit le 13/02/2014 à 21:32 :
qu'est qui nourrit les français? Ben le pétrole! Seulement on a une TIPP anti-croissance, on n'est pas chez les ultra! Point de tart-up, on fait dans le gras: chez Pantagruel et gargantua, l'économie agricole à l'aire de jeux anti-technologies! La TVA n'en parlons pas, l'IRPP anti travail... vive la consommation interdite. Les français sont condamnés au goulag? On fait dans la politique cabinet ministériel tentaculaire, à quand la hache, le bon publicain, mauvais républicain, le bon crétin ou le bon chrétien aux lions? "Un bon débas de qualitées (ées pour cause de genre masculin au féminin pluriel) et le FGV, français à géométrie variable, alors le mot de Cambronne aux institutions appelées 100 feuilles. On parle contreparties, concernant (ou çoncerné? la bastille est prise) on dira contre péteries pour coups d'épes dans l'eau et capitaine de pédalo ou bien on coule avec le capitalisme sans capitale? Alors disons Euroka, nous avons un bon fonctionnaire qui est un homme sérieux qui dessine des moutons tondus... et des jeunes sans emplois!
Réponse de le 14/02/2014 à 10:08 :
rien compris
Réponse de le 14/02/2014 à 10:09 :
c'est le pétrole qui nourrit les français ?
a écrit le 13/02/2014 à 13:31 :
il faut que la france licencie ses éboueurs comme ça ils paieront moins d'impots
a écrit le 13/02/2014 à 11:44 :
Evidement, les raffineries de Total France doivent payer leur brut au prix du marché... à la filiale étrangère de Total, qui elle fait des bénéfices.
Réponse de le 13/02/2014 à 13:03 :
Tout a fait c'est comme cela que l'ile de jersey, dépourvu de tout bananier est le troisième producteur mondiale de bananes (venus du costa rica ou l'activité est déficitaire et ou l'entreprise concernée ne paye pas d’impôts cela ne vous rappel rien).
Ils nous prennent pour des couillons.
a écrit le 13/02/2014 à 11:40 :
Heureusement qu'ils n'ont pas fait comme EADS et délocalisé leur siège social aux pays bas.
Réponse de le 13/02/2014 à 12:20 :
ou publicis
Réponse de le 13/02/2014 à 12:25 :
ou Gemalto
a écrit le 13/02/2014 à 10:58 :
Pourquoi restent-ils en France,les pauvres chous?Ah j'oubliais,ils bénéficient de la protection militaire gratuite et ils peuvent ajuster leurs prix comme ils veulent a la hausse,sans concurrence.Ils oublent de dire combienils ont touché en crédit impot recherche,CICe(si ça existe encore?)
a écrit le 13/02/2014 à 9:49 :
avec le pacte de responsabilité, la première entreprise de france ne va plus payer beaucop d'impots.
a écrit le 13/02/2014 à 9:22 :
Étonnez-vous que Total quitte progressivement la France! Partir, c'est de la saine gestion si l'on veut pouvoir continuer à investir.
Réponse de le 13/02/2014 à 9:52 :
La question est : à qui paie-t-il les 10 autres milliards d'impôts ?
( 900millions sur 11 milliards)
Réponse de le 13/02/2014 à 9:57 :
Total les paie dans les pays pétroliers où il extrait son pétrole (Norvège, Arabie saoudite, etc). Logique non ?
a écrit le 13/02/2014 à 7:23 :
900 millions c'est deja beaucoup!!! C'est plus que la totalite de la taxe a 75% et l'ecotaxe reuni. Il faudrait reflechir notre fiscalite qui est totalement deconnecte de la mondialisation.
Réponse de le 13/02/2014 à 10:11 :
notre sécurité sociale est complètement déconnectée de la mondialisation. Mais n vous inquiétez pas dans quelques années, ...
a écrit le 13/02/2014 à 5:55 :
Bravo Total vous maintenez une certaine compétence de la France et encore un peu de sa valeur industrielle, bravo pour vos bénéfices et si des français vous critiquent qu'ils s'en prennent à ceux qui font les lois nos fonctionnaires sans la valeur de ces derniers, les petits fonctionnaires (UMP/PS/UDI VERTS et autres inutiles), de l'assemblée et du sénat ne sont pas à la hauteur des enjeux économiques du monde mais cela les français semblent refuser de le voir.
Réponse de le 13/02/2014 à 10:35 :
si toutes les entreprises de france faissait comme Total. elle"maintenait encore un peu de sa valeur industrielle" en payant aussi peu d'impots. Ce serait la catastrophe
a écrit le 13/02/2014 à 0:05 :
Total paye si peu d'impots que ça en devient pitoyable.
Et regardez YAHOO France qui a fuit en Irlande pour pas payer d'impots en France.
Et tous les patrons français qui ont fuit en Luxembourg, et surtout la dernière mode : SINGAPOUR , juste l'évasion fiscale, je me dis que l'EGOISME n'a aucune limite sur terre.
Réponse de le 13/02/2014 à 5:48 :
Votre commentaire est typiquement français sans grande connaissance du monde économique. Toutes les entreprises paient des impôts dans les pays dans lequel elles sont implantées et cela dans le cadre légal du dit pays. J'ai toujours vu dans ces pays nos entreprises passées par la case impôts voté par les parlement nationaux. Si ces parlements ou dictateurs mettent en place la possibilité de l'optimisation fiscale quel est l'imbécile y compris le contribuable lambda de ne pas adhérer à cette possibilité. Les entreprises paient ce que décident le politique et non l'Entreprise qui décide de son propre chef de payer selon son bon vouloir. Conclusion ne tapez sur l'Entreprise mais sur le seul fautif le politique si vous pensez que les entreprises ne paient pas suffisamment
Réponse de le 13/02/2014 à 10:13 :
c'est vrai les entreprises ne demandent qu'a payer leurs impots en France. Il faudrait juste qu'il n'en ai pas d'impots.
Réponse de le 13/02/2014 à 13:17 :
Votre méconnaissance de ce que les entreprises nomment "l'optimisation fiscale" en est presque touchante. Les financiers se foutent du fait que la France baisse ses taux d'imposition, ... leur logique c'est comment faire pour payer le moins d’impôts possible. Cela veut dire filiales dans des paradis fiscaux qui refacture quasi tout en gonflé à l'entreprise productrice dans le pays "normal". Ceci fait que l'entreprise productrice (en france par exemple) est en déficit et donc ne paye pas d'impots. C'est dans le paradis fiscal que l'entreprise réalise ses bénéfices et où elle paye les impots ... mais c'est vrai pas d'impots dans les paradis fiscaux. Et tout ceci est ... légal.
a écrit le 12/02/2014 à 23:24 :
Total devrait partir pour londres !
Réponse de le 13/02/2014 à 9:47 :
vous paierez ces impots. vous avez un coté masochiste
a écrit le 12/02/2014 à 22:18 :
si donc on l'suit bien l' taulier, à la fin, on verse une larme non ? y s'rait-y pas auvergnat ou paysan le Margerie ? y nous prendrait pas pour des .. des fois ?
a écrit le 12/02/2014 à 22:12 :
Il y a 20 ans, en 1993, l' affaire ELF éclatait. L'entreprise publique qui servait sous De Gaulle à alimenter les caisses de l' Etat Français (en revenus et en impots) a été pillée par les politiques corrompus RPR/UMP et PS (voir le documentaire de Francafrique de Patrick Benquet disponible à la FNAC). Conséquence de cette affaire, la grosse entreprise publique ELF a été rachetée puis liquidée par la petite entreprise privée Total. A cause de la corruption UMPS, la France venait de se priver de sources colossales de revenus. Merci l' UMPS !
a écrit le 12/02/2014 à 20:38 :
Ca cloche, coquille, 11 milliards, c'est le résultat net de total.
Réponse de le 12/02/2014 à 20:57 :
ben non, c'est bien ça
a écrit le 12/02/2014 à 19:43 :
11 milliard d'impôts dans le monde !! vous êtes surs . je pense plus qu'il s'agit des résultats ! sinon faut vite baisser le prix du baril avant qu'il n'explose ....................
a écrit le 12/02/2014 à 19:10 :
Combien coute la delocalization du pole financier du groupe a Londres?
Réponse de le 13/02/2014 à 13:01 :
Ca coute le prix des bureaux (un peu cher) - les économies d’impôts sur les sociétés de l'ordre de 5 à 6 milliards. Oups ça fait du positif.
Bienvenue dans le monde de la finance.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :