Pourquoi EDF fermera ses centrales au fioul pendant 6 mois

 |   |  310  mots
Le parc au fioul d'EDF consiste en trois centrales thermiques d'une capacité totale de 5.200 mégawatts, situées à Porcheville, Cordemais et Aramon. (Photo : EDF)
Le parc au fioul d'EDF consiste en trois centrales thermiques d'une capacité totale de 5.200 mégawatts, situées à Porcheville, Cordemais et Aramon. (Photo : EDF) (Crédits : EDF)
Le géant français a indiqué qu'il allait arrêter d'avril à octobre les huit tranches au fioul de son parc de centrales thermiques. Une décision qui en dit long sur la surcapacité de production dont souffre le marché de l'électricité en Europe.

Alors que les trois centrales au fioul d'EDF n'ont pas tourné une seule fois depuis début 2014, le géant français de l'électricité a annoncé jeudi la fermeture imminente de son parc français, d'une capacité totale de 5.200 mégawatts.

Confirmant une information du journal Les Échosune porte-parole d'EDF a indiqué "la mise en place d'un programme d'arrêt long d'été, d'avril à octobre, pour assurer la compétitivité des centrales au fioul".

Cette mise en hibernation "ne préjuge pas de la décision qui sera prise quant à l'avenir des centrales", a-t-elle ajouté, interrogée sur l'anticipation de la fermeture de ces installations, normalement prévue pour 2023.

Surcapacité des moyens des production

L'annonce n'étonne pas outre mesure, dans un contexte où le marché européen de l'électricité souffre depuis plusieurs années d'une surcapacité des moyens des production. En cause : la faiblesse de la demande dans un contexte économique atone d'une part, et la double concurrence de l'électricité d'origine renouvelable et du charbon, importé à bon marché des Etats-Unis, d'autre part.

La douceur de l'hiver 2013-2014 (le troisième plus chaud depuis 1946) a également réduit le besoin de recourir aux centrales, traditionnellement utilisées comme variable d'ajustement durant la saison froide pour faire face aux pics de consommation.

13 millions d'euros d'économies par an

"Ces centrales au fioul ferment habituellement durant les mois d'été mais la différence aujourd'hui est qu'il s'agit d'un arrêt garanti : auparavant, elles pouvaient être appelées en cas de pointe, et là, ce n'est pas le cas", a expliqué la porte-parole, tout en assurant que cet arrêt n'aura aucun impact sur la sécurité d'approvisionnement du pays.

Selon Les Echos, cette fermeture permettra à l'énergéticien de réaliser 13 millions d'euros par an d'économies par an à l'horizon 2016. Un chiffre qu'EDF n'a pas souhaité commenter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2014 à 21:14 :
Pour notre balance commerciale (le pétrole est importé) , pour l'environnement (la combustion du pétrole est très polluante) cette nouvelle constitue une bonne nouvelle !N'en déplaise à certains ,la lecture du site RTE rubrique ECOMIX permet de voir actuellement grâce à l'anticyclone les productions renouvelables comme le solaire (2400 MWh à la mi-journée) et ce SANS IMPORTATION et SANS POLLUTION ! Rappel : la balance commerciale liées aux importations de matières fossiles ont coûté 69 MILLIARDS d'Euros en 2012.Donc ,UNE BONNE NOUVELLE POUR LA FRANCE !
Réponse de le 08/03/2014 à 10:20 :
D'accord avec vous, ne pouvant pas ce passer des centrales nucléaires et comme elles ne peuvent pas être arrêté, autant arrêter celles qui pollue le plus.
Réponse de le 04/05/2014 à 0:53 :
Nucléaire pas polluant ?!?
Le co2 est absorbé par les plantes, l'uranium c'est plus dur ....
Baisse des importations et économies réalisées par EDF ne veut pas dire baisse de la facture...
Energie renouvelable c'est beau sur le papier mais ca nécessite une production de pointe (gaz ou fioul domestique) et oui des fois il fait nuit et des fois y'a pas de vent ...
Le nucléaire ne pollue pas ... va dire ca aux Russes ou aux Japonais (voir aux bretons qui ont une centrale a l'arrêt depuis des décennies mais qu'on sait pas démonter) ..
a écrit le 06/03/2014 à 17:22 :
S'il y a surproduction comment cela se fait que le tarif régulé ne baisse pas selon la loi de l'offre et de la demande?
Réponse de le 06/03/2014 à 17:41 :
Meme question que vous je me pose et me la pose avec bien d'autres denrées et services......
Réponse de le 06/03/2014 à 21:01 :
Peut être que les prix ne baissent pas malgré la faiblesse de la demande par ce qu EDF baisse aussi l'offre (fermeture de centrales) pour maintenir le prix du kwh....
Réponse de le 08/03/2014 à 2:13 :
@Ben

Il est plus probable que ce soit le monopole de EDF qui guide sa grille tarifaire. Les tarifs réglementés auraient du être supprimé depuis 2010 mais repoussé à 2016...
Réponse de le 09/03/2014 à 10:06 :
non c'est la capacité de production (le nombre de centrales) qui est trop importante (nucleaire, renouvelable et thermique classique), le combustible, la main d'oeuvre ne baissent pas, au contraire.
a écrit le 06/03/2014 à 16:36 :
Il faudrait développer les turbines-pompes dans notre pays à l'instar de ce que font nos voisins suisses. On turbine l'eau du bassin supérieur quand la production est insuffisante et l'on pompe cette même eau dans ce bassin lors qu'on produit trop.
C'est la seule solution viable pour ajuster notre production électrique de manière renouvelable...
Réponse de le 06/03/2014 à 19:40 :
EDF Hydraulique développe et exploite déjà les STEP (Station de Transfert d'Energie par Pompage). Vous venez re-inventer l'eau tiède.
a écrit le 06/03/2014 à 16:31 :
On se fout de nous. En hiver on nous dit régulièrement (sauf cette année) que la conso atteint des pics et que le réseau est à 2 doigts de tomber et maintenant on nous dit qu'il y a des surcapacités structurelles.
Réponse de le 06/03/2014 à 17:13 :
@MOUGEON Il n'y a pas de contradiction. La pointe de consommation est en hiver (février) et le creux est en été.
a écrit le 06/03/2014 à 15:55 :
Surproduction d'électricité... Ça en dit long sur la pseudo reprise...
a écrit le 06/03/2014 à 15:10 :
Surcapacité en Europe ou plutôt en France après que l'UMPS a oeuvré pour détruire l'industrie française? Il est bien question de fermeture de centrales située en France.
Réponse de le 06/03/2014 à 16:30 :
En Europe ; on a rajouté des dizaines de GW de renouvelable hautement subventionné (donc indifférent aux surcapacités) depuis 2008...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :