Marchés truqués en Espagne : une filiale de GDF Suez serait impliquée

Quatre responsables en Espagne de l'entreprise française Cofely ont été placés lundi en garde à vue en Espagne dans le cadre d'une vaste opération anticorruption visant des marchés publics truqués d'une valeur de 250 millions d'euros, a rapporté une source judiciaire mardi.
Selon le quotidien El Paìs, Cofely filiale de GDF Suez qui compte quelque 7.000 employés en Espagne, figure parmi les principaux bénéficiaires du système.
Selon le quotidien El Paìs, Cofely filiale de GDF Suez qui compte quelque 7.000 employés en Espagne, figure parmi les principaux bénéficiaires du système. (Crédits : reuters.com)

Cofely serait dans le viseur de la justice espagnole. Spécialisée dans la performance énergétique des bâtiments, la filiale de GDF Suez aurait été bénéficiaire d'une partie des contrats concernés après versement par des intermédiaires de commissions occultes à des élus municipaux ou régionaux.

Ainsi, quatre personnes travaillant pour cette filiale du groupe français en Espagne ont été arrêtées lundi 27 octobre, selon une source judiciaire citée par l'AFP, et ce dans le cadre d'une vaste opération anti-corruption visant des marchés publics truqués d'une valeur de 250 millions d'euros.

Interrogation sur la provenance de fonds

L'affaire, a démarré en décembre 2013 suite à une commission rogatoire internationale émise par la Suisse qui s'interrogeait sur la provenance des fonds déposés sur deux comptes bancaires dont un aurait appartenu à un élu régional du Parti populaire (parti conservateur espagnol).

Le parquet anticorruption a ouvert une information judiciaire en juin 2014, ayant abouti lundi 27 octobre à l'interpellation de 51 personnes impliquée dans ce réseau au centre duquel se trouvent deux intermédiaires, David Margaliza et Alejandro de Pedro, qui rapprochaient entreprises et élus. Six maires ont été interpellés, dont quatre sont issus du Parti populaire au pouvoir (PP, conservateur) et un du Parti socialiste (PSOE).

Selon le quotidien El Paìs, Cofely, qui compte quelque 7.000 employés en Espagne, figurerait parmi les principaux bénéficiaires du système.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.