La Chine et les Etats-Unis s'engagent dans un accord inédit sur le climat

 |   |  416  mots
Le président Obama et son homologue chinois Xi Jinping ont conclu un accord inédit à Pékin.
Le président Obama et son homologue chinois Xi Jinping ont conclu un accord inédit à Pékin. (Crédits : Reuters)
Les deux pays les plus pollueurs ont pris de court les observateurs mercredi en parvenant à s'entendre pour réduire sensiblement leurs émissions de gaz à effet de serre. Une première pierre pour arriver à un accord mondial à la conférence climat de Paris en 2015 (COP21).

Ils représentent à eux seuls 45% des émissions de CO2 de la planète. La Chine et les Etats-Unis, jusqu'alors réticents à s'imposer de nouveaux objectifs contraignants dans la lutte contre le réchauffement climatique, ont fait un premier pas mercredi à Pékin en parvenant à un accord après neuf mois de négociations rappelle le New York Times.

La Chine se fixe un plafond

La Chine, premier émetteur mondial, a adopté l'objectif d'un pic de ses émissions de gaz à effet de serre "autour de 2030", avec l'intention "d'essayer d'y arriver plus tôt", a annoncé la Maison Blanche. C'est la première fois que le pays s'engage sur un pic de ses émissions, c'est-à-dire sur l'année à partir de laquelle celles-ci cesseront d'augmenter et où la courbe s'inversera. Pour atteindre ce but, Xi Jinping compte sur le développement des énergies renouvelables. Le solaire et l'éolien devraient représenter 20% de la production totale d'énergie chinoise d'ici à 2030, contre moins de 10% en 2013, précise le Wall Street Journal.

De leur côté, les Etats-Unis se sont engagés sur une réduction de 26-28% de leurs émissions d'ici 2025 par rapport à 2005. Mais le quotidien américain alerte déjà sur l'opposition du Congrès, contrôlé par les Républicains, qui pourrait sérieusement réduire ses ambitions en matière de climat. Le leader du "Great old party" au Sénat, Mitch McConnell a d'ores et déjà rejeté l'accord, le jugeant "irréaliste" et prévoyant "des prix de l'énergie plus élevés et beaucoup moins d'emplois".

Un encouragement pour le reste des Nations

Si l'accord représente une surprise, il n'est pas pour autant une révolution. L'accord est certes encourageant, mais il reste limité comparé aux efforts nécessaires évalués par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec). Son 5e rapport, publié il y a quinze jours, préconise pour limiter la hausse des températures à 2°C sur le siècle, de réduire de 70% les émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2050 par rapport au niveau de 2050.

Barack Obama s'est néanmoins félicité d'un "accord historique" mercredi, reconnaissant que "cette étape majeure" représentait "un objectif ambitieux, mais atteignable". Le président des Etats-Unis et son homologue chinois Xi Jinping, ont surtout donné un signal encourageant pour les autres nations en les mettant au défi de se fixer elles aussi des objectifs chiffrés et datés avant la COP21 de Paris l'an prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/11/2014 à 21:36 :
C'est juste pour faire parler de lui, ce pauvre Barack. Dans un sommet d'un tel niveau que celui de l'Asie-Pacifique signer un tel accord revient à signer la loi sur la quadrature du cercle. Pénible Obama….
a écrit le 12/11/2014 à 15:18 :
la pollution de CO2 est recyclable, mais pas de pollution de méthane, la Normandie est une région émis le plus de méthane au monde à cause des vaches
Réponse de le 13/11/2014 à 8:50 :
Les étangs sont eux aussi la cause majeure des émissions de méthane, pas seulement les pets des ruminants. Mais sans étangs, plus de grenouilles. Et qui dit plus de grenouilles dit bienvenue aux moustiques de tous bords. La solution, Messieurs ?
Réponse de le 13/11/2014 à 11:10 :
Les étangs profonds émettent pas de méthane, élevage est contrôlable, il faut arrêter l'élevage en France
a écrit le 12/11/2014 à 14:32 :
pourquoi ils veulent nous faire croire que ce ne pas eux le problème, qu'ils cessent de jouer avec nos intelligences.
a écrit le 12/11/2014 à 14:26 :
Poudre aux yeux !
Enfin, atteindre un pic en 2030 pour la Chine !! Si la croissance de ces émissions continue sur le même rythme, la chine sera en 2030 à un niveau d'émission absolument catastrophique. Tous les experts demandent une réduction des émissions par rapport au niveau des années 1990 (si je ne me trompe pas) pour que la situation climatique ait une chance d'évoluer favorablement. Même chose pour les USA, Barack Obama n'est décidement qu'un tchatcheur. je suis écoeurée qu'on puisse présenter cet accord comme une avancée et comme révolutionnaire.
a écrit le 12/11/2014 à 13:20 :
Ah bon!.Les USA ne signent pas le "protocole de Kyoto",mais signent un accord sur le climat avec la Chine?:Il se moque de nous Obama,ou c'est seulement une impression?
Réponse de le 12/11/2014 à 13:49 :
Un pays en perdition peut signer n'importe quel protocole, il ne va pas le suivre même… c'est le chaos à l'intérieur et désormais à l'étranger dans le pays d'Obama.
a écrit le 12/11/2014 à 12:57 :
Oué, bof.... tout comme le Canada qui avait signé les accords de Kyoto sans jamais les respercter ! bon, c'est vrai que depuis Harper a remis les choses en ordre puisqu'il est carrément sorti des accords :-)
a écrit le 12/11/2014 à 12:11 :
"Agneau en peau de tigre,
Tremble quand il voit un dragon."
a écrit le 12/11/2014 à 11:29 :
Si il y a deux genres de propos que je regrette toujours après (et façon inopinée !) les avoir lus, ce sont les "appels pour la paix" du secrétaire général de l'ONU et du Pape. Des propos autant inutiles et barbants que les discours de Washington sur le climat.
a écrit le 12/11/2014 à 10:56 :
ON POURAIS DIRE BRAVOS?MAIS LA CHINE CONTINUE D OUVRIR DES CENTRALES A CHARBON CHEZ ELLES ET AU PAKISTANT? ET L AMERIQUE CREUSSE DES TROUS PARTOUT POUR DU GAZ DE GYSTE? ENCORE DES PROMESSES ?MAIS LES DEGATS CLIMATICS CONTINUENTDANS LE MONDE 11% DU P I B MONDIAL ? I LFAUT ALLEZ PLUS VITE CAR PERSONE ET AUCUN PAYS N EST A L ABRIS DE PERTE COLOSSALE INCACULABLE? HUMAINES ET MATRERIELLES???
a écrit le 12/11/2014 à 9:44 :
Tiens, tiens…. un accord sur le climat entre la Chine et les USA !! on dirait qu'il s'agit plutôt d'une plaisanterie… En fait, il ne s'agit que d'une belle sortie diplomatique chinoise pour faire semblant que "tout va bien" entre la Chine et les USA. Un accord sur le climat signé par les deux plus grands pollueurs de la planète revient au même que conférer un prix Nobel de la paix à Barack Obama. Ou à John McCain. Tandis que la Chine fait des accords de pacotille (ne soyons pas dupes, aucun de ces deux pays va s'y soumettre) sur le climat avec Obama, Pékin et les grandes sociétés chinoises signes des vrais accords de coopération énergétique, commerciale et militaro-industriels avec la Russie.

Les Etats-Unis ne sont plus la méga-puissance que les presses-Systèmes insistent encore à dire, ils sont en perte de vitesse et cela va s'accentuer au fil des années avec l'ascension de nouvelles puissances, la Chine en premier lieu. L'autrefois si redoutable force de frappe nucléaire américaine se retrouve actuellement dans un état proche du chaotique.

A ce sujet, avec force informations et en citant les sources, il existe un billet paru très récemment sur un site qui fait autorité à propos de défense, dont je vous suggère la lecture, vivement. En voici l'adresse (il va falloir y ajouter un "h" au tout début de l'adresse): ttp://www.dedefensa.org/article-notes_sur_une_crise_discr_te_et_colossale_12_11_2014.html

Cela vaut vraiment la peine le détour, bonne lecture, bonne journée.
Réponse de le 12/11/2014 à 15:26 :
Excellent billet de dedefensa.org, il fallait le faire connaître davantage. Merci, Patrick.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :