Shell réduit de 15 milliards de dollars ses investissements à cause de la chute du pétrole

 |   |  311  mots
À 15h30 (heure de Paris), le groupe perdait 3,88%, à 20,70 livres (27,61 euros), à la Bourse de Londres.
À 15h30 (heure de Paris), le groupe perdait 3,88%, à 20,70 livres (27,61 euros), à la Bourse de Londres. (Crédits : Reuters)
Les coupes dans les investissements conduiront à l'annulation ou au report d'un certain nombre de projets. Le groupe a également annoncé des bénéfices nets trimestriels nettement en-deçà des attentes des analystes.

Shell opte à son tour pour l'austérité. Le géant pétrolier a fait état jeudi 29 janvier d'une baisse de 8% de son bénéfice net en 2014 du fait de la chute des cours du pétrole (en baisse de 60% depuis juin), qui le pousse à réduire ses investissements de 15 milliards de dollars (13,23 milliards d'euros au cours actuel) en trois ans.

Les coupes dans les investissements, qui conduiront à l'annulation ou au report d'un certain nombre de projets, représentent une réduction de 14% par rapport aux 35 milliards d'investissements engagés en 2014.

     | Lire L'Opep "ne peut plus protéger un certain" niveau de prix du pétrole

Le bénéfice net divisé par deux au quatrième trimestre

Le groupe anglo-néerlandais a dégagé l'an passé un bénéfice net de 15,052 milliards de dollars (13,263 milliards d'euros au taux de change actuel), ce qui est toutefois supérieur d'un milliard de dollars à ce qu'attendaient les analystes (d'après une estimation médiane collectée par le fournisseur de services financiers FactSet).

Lors du seul quatrième trimestre, au cours duquel ses "revenus ont été affectés par le déclin significatif des prix du pétrole", son bénéfice net a chuté de 57%, a-t-il expliqué dans un communiqué, sans fournir de montant précis à ce sujet. Hors éléments exceptionnels trimestriels, il s'est établi à 3,3 milliards de dollars, inférieur de plus de 20% aux attentes.

Shell versera par ailleurs au titre du quatrième trimestre un dividende de 0,47 dollar par action, inchangé par rapport aux trois mois précédents. Et, précision inhabituelle, il s'est engagé à payer le même montant au titre du premier trimestre 2015. Argument clé auprès des investisseurs, cette annonce n'a pas empêché le cours de l'action de chuter en Bourse. À 15h30 (heure de Paris), le groupe perdait 3,88%, à 20,70 livres (27,61 euros), à la Bourse de Londres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :