"Airpocalypse now" en Chine : 460 millions de personnes touchées

 |   |  559  mots
La pollution cause un épais brouillard, comme ici à Tianjin, au sud de Pékin.
La pollution cause un épais brouillard, comme ici à Tianjin, au sud de Pékin. (Crédits : Reuters/China Stringer Network)
Ecoles et entreprises fermées, vols d'avions annulés, autoroutes bloquées... Le nord-est de la Chine est paralysé pour le 5e jour consécutif par un pic de pollution recouvrant près d'un dixième de la surface du pays.

"L'airpocalypse" se poursuit en Chine. Pour le 5e jour consécutif, le nord-est du pays est plongé dans le brouillard. Un épais nuage recouvre près d'un dixième de la surface du pays, dont Pékin et la province industrielle Hebei.

■ Combien de personnes sont exposées au pic de pollution ?

Au moins 23 villes sont placées en alerte rouge et 17 autres en alerte orange. Selon une estimation de Greepeace citée par le Financial Times, environ 460 millions de personnes seraient exposées à ce pic de pollution - le plus important de cette année.

En application du plan d'alerte, les établissements scolaires sont fermés jusqu'à mercredi. Par manque de visibilité, les autoroutes sont interdites d'accès dans la région et les avions sont cloués au sol. Selon l'agence officielle Xinhua, 350 vols ont été annulés depuis le début de l'épisode dans la ville portuaire de Tianjin. Pékin a également ordonné samedi la fermeture temporaire de 1.200 entreprises situées à proximité de la capitale. L'activité a également été suspendue sur quelque 3.000 chantiers de construction à travers la capitale, d'après la commission municipale d'urbanisme de la ville.

■ Pourquoi l'alerte rouge a-t-elle été déclenchée ?

Le plan d'alerte rouge, déclenché jeudi dernier, va s'appliquer au moins jusqu'à mercredi. Il s'enclenche lorsque les prévisionnistes estiment que l'indice de qualité de l'air (AQI) franchira les niveaux de 200 pendant plus de quatre jours d'affilée, 300 pendant plus de deux jours ou 500 pendant vingt-quatre heures au moins.

Pendant cet épisode de pollution atmosphérique, le taux de micro-particules fines (moins de 2,5 microns) par mètre cube d'air évoluait aux alentours de 200. Un chiffre huit fois plus élevé que le niveau recommandé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Cet arsenal de lutte anti-pollution a été adopté en 2013 et déclenché la première fois en décembre 2015.

■ Quel est le coût de la pollution en Chine ?

1.400 milliards de dollars en 2010, selon les derniers chiffres de l'OCDE publiés en 2014. Cela représente le coût économique annuel des décès causés par la pollution de l'air ambiant. Il a augmenté de 90% en Chine entre 2005 et 2010 - contre une hausse de 10% pour les pays de l'OCDE sur la même période.

Toujours selon l'OCDE, le nombre de décès dû à la pollution atmosphérique a augmenté de 5% en Chine entre 2005 et 2010, pour s'établir à 1,3 millions de décès. En utilisant le modèle de l'OMS pour convertir les niveaux de pollution en taux de mortalité, une étude publiée en février 2016 par l'université californienne de Berkeley estimait à 1,6 millions de décès par an - soit 4.000 morts par jour attribués à la pollution de l'air ambiant en Chine.

En Chine, la pollution est principalement causée par la combustion du charbon, utilisé pour le chauffage ou la production d'électricité. "L'ampleur des mesures liées à l'alerte rouge montre que le gouvernement chinois prend la pollution atmosphérique au sérieux, estime dans un communiqué Dong Liansai, spécialiste du climat et de l'énergie chez Greenpeace. Cependant, l''airpocalypse' en cours est une preuve supplémentaire que la Chine doit mettre en oeuvre des limitations bien plus strictes sur l'usage de charbon et accélérer la restructuration de l'économie pour tourner le dos aux secteurs fortement polluants."

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/12/2016 à 7:44 :
Voilà une crise véritable de la qualité de l'air qui doit rendre jalouse Anne HIDALGO... Au moins, là, elle pourrait déployer tout son talent...
a écrit le 20/12/2016 à 19:57 :
Les communistes chinois découvrent l'américane ouai of life... enfin! Veinards..
a écrit le 20/12/2016 à 15:29 :
Finalement, quand Trump veut faire revenir les emplois délocalisés aux états unis il se préoccupe de la santé des chinois.

Analyser les informations avec une pensée binaire par les temps qui courent c'est s'assurer à coup sûr de se tromper.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :