Energies renouvelables : Tesla rachète SolarCity pour 2,6 milliards de dollars

 |   |  324  mots
Le nouveau groupe sera en mesure de proposer aux consommateurs des panneaux solaires, des systèmes de recharge de batteries ainsi que des voitures électriques sous une marque unique.
Le nouveau groupe sera en mesure de proposer aux consommateurs des panneaux solaires, des systèmes de recharge de batteries ainsi que des voitures électriques sous une marque unique. (Crédits : © Rick Wilking / Reuters)
Avec cette fusion, le constructeur de voitures électriques va désormais pouvoir devenir "auto-suffisant" et offrir "une solution d'énergie propre de bout en bout".

Elon Musk a encore frappé. Le constructeur américain de voitures électriques Tesla Motors a officialisé lundi le rachat de l'installateur de panneaux solaires SolarCity pour une valeur de 2,6 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros) en actions afin de créer un géant intégré des énergies renouvelables.

Cette fusion attendue depuis plusieurs semaines est orchestrée par l'entrepreneur, qui est le directeur général de Tesla et par ailleurs important actionnaire de SolarCity dont il préside le conseil d'administration. Le nouveau groupe sera en mesure de proposer aux consommateurs des panneaux solaires, des systèmes de recharge de batteries ainsi que des voitures électriques sous une marque unique.

"Les clients de Tesla peuvent conduire des voitures propres (...) mais ils ont encore besoin d'avoir accès à la plus durable des sources d'énergie: le soleil", avait expliqué le constructeur au moment de l'officialisation de son offre, fin juin. "Nous serions la seule compagnie au monde intégrée verticalement en offrant une solution d'énergie propre de bout en bout".

La capitalisation de Tesla en hausse

Les actionnaires de SolarCity, numéro un de l'énergie solaire pour le marché résidentiel aux Etats-Unis, se voient proposer 0,110 action ordinaire de Tesla pour chaque titre apporté, ce qui valorise l'action ordinaire de SolarCity à 25,37 dollars, à comparer à une clôture de 26,70 vendredi. L'action SolarCity, perd 3,75% à 25,70 dollars en avant-Bourse, après avoir gagné 21% depuis l'annonce de l'offre le 21 juin. Tesla prend 0,51% après avoir pris 7% depuis l'annonce.

Lire aussiSolaire: Tesla offre 2,7 milliards de dollars pour SolarCity

L'accord comporte une clause dite de "Go-Shop" qui permet à SolarCity de continuer de solliciter ou de négocier d'autres propositions que celle de Tesla pendant une période définie.

Des sources avaient indiqué dimanche que l'annonce de la fusion était imminente, après plusieurs semaines de négociations. Aux cours de clôture de vendredi, la capitalisation de Tesla s'élevait à 34,6 milliards de dollars contre 2,6 milliards pour SolarCity.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/08/2016 à 19:18 :
Pour ma part je roule en Tesla et je recharge sur bornes Tesla gratuites ou chez moi avec mes panneaux solaires ! On est pas du tout dans la science fiction mais dans le concret ! Du pure bonheur au quotidien ! J espère que les constructeurs français seront prendre le virage de l électrique à temps sinon ça va sentir la fermeture d usine a moyen terme
a écrit le 01/08/2016 à 16:19 :
La nouvelle économie, celle qui n'existe pas encore. C'est comme la finance, de l'argent qui n'existe pas.

Que tout ceci est bien abstrait quand même.
Réponse de le 02/08/2016 à 2:30 :
De quoi vous parlez? Vous êtes totalement dans le concret. Tesla et Solar city existent réellement. Les 2 entreprises font des bénéfices et investissent des milliards dans l'avenir.
Il ne sera pas surprenant que dans 4 ou 5 ans, vous rouliez en Tesla alimenté par des panneaux solaire Solar city.
Réponse de le 02/08/2016 à 2:30 :
De quoi vous parlez? Vous êtes totalement dans le concret. Tesla et Solar city existent réellement. Les 2 entreprises font des bénéfices et investissent des milliards dans l'avenir.
Il ne sera pas surprenant que dans 4 ou 5 ans, vous rouliez en Tesla alimenté par des panneaux solaire Solar city.
Réponse de le 02/08/2016 à 12:26 :
"Vous êtes totalement dans le concret."

Ben merci.

"et investissent des milliards dans l'avenir"

et comme l'avenir n'existe pas, c'est donc bel et bien ce que je dis, c'est une économie se reposant sur ce qui n'existe pas. C'est de la spéculation liée à un multimilliardaire qui a l'argent nécessaire pour imposer ses lubies comme vision futuriste.

"vous rouliez en Tesla alimenté par des panneaux solaire Solar city"

Attention de ne pas sauter les étapes, les panneaux solaires ne sont pas envisagés être directement posés sur les voitures, ils alimenteront des chargeurs qui alimenteront les batteries si j'ai bien compris. Le but de tesla étant uniquement de posséder les voitures et les chargeurs.

Vous voyez vous vous êtes emballé seulement parce que tout ceci est abstrait et manque de concrétisation, c'est bien beau le bla bla mais ça ne fait rien avancer.

C'est la nouvelle économie, de la spéculation et du bla bla et au final une possible déroute financière qui fera que tout ces milliards de mots auront été prononcé pour rien.

Comprenez vous mieux mon objection ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :