Fukushima : le gouvernement japonais reconnu coupable de négligence

C'est la première fois qu'un tribunal reconnaît la responsabilité de l'Etat dans la catastrophe nucléaire. Le tribunal de Maebashi, au nord de Tokyo, a donné droit aux demandes formulées par 137 évacués qui réclamaient une indemnisation au titre de la détresse émotionnelle provoquée par leur évacuation.

1 mn

Les fuites radioactives ont contraint 160.000 personnes à partir de chez elles et beaucoup ne sont jamais revenues après cette catastrophe nucléaire, la plus grave dans le monde depuis celle de Tchernobyl en 1986.
Les fuites radioactives ont contraint 160.000 personnes à partir de chez elles et beaucoup ne sont jamais revenues après cette catastrophe nucléaire, la plus grave dans le monde depuis celle de Tchernobyl en 1986. (Crédits : © Issei Kato / Reuters)

Un jugement inédit. Une juridiction japonaise a jugé vendredi que Tokyo Electric Power (Tepco) et le gouvernement japonais s'étaient rendus coupables de négligence et que leur responsabilité dans le drame de Fukushima était engagée, rapporte le journal Mainichi.

C'est la première fois qu'un tribunal reconnaît ainsi la responsabilité de l'Etat dans la catastrophe nucléaire provoquée par l'entrée en fusion de plusieurs réacteurs de la centrale après un séisme de magnitude 9 et d'un tsunami qui ont dévasté le 11 mars 2011 la côte nord-est du Japon, faisant près de 20.000 morts.

160.000 avaient dû évacuer

Les fuites radioactives ont contraint 160.000 personnes à partir de chez elles et beaucoup ne sont jamais revenues après cette catastrophe nucléaire, la plus grave dans le monde depuis celle de Tchernobyl en 1986.

Le tribunal de Maebashi, au nord de Tokyo, a donné droit aux demandes formulées par 137 évacués qui réclamaient une indemnisation au titre de la détresse émotionnelle provoquée par leur évacuation. Si les juridictions japonaises ont à plusieurs reprises accordé des indemnités aux évacués, c'est la première fois que l'une d'entre elles admet la responsabilité du gouvernement, écrit le Mainichi.

>> Aller plus loin Accident nucléaire de Fukushima : une facture pharaonique

(avec Reuters)

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 17/03/2017 à 15:20
Signaler
Étonnant non?

à écrit le 17/03/2017 à 13:24
Signaler
Euh, c'est moi ou sur la photo le mec de gauche est en train de lâcher un truc dégueulasse?

à écrit le 17/03/2017 à 10:48
Signaler
Il est claire que l'on ne construit pas des central nucleaire dans les zones à risques ( sismiques, ou pouvant être détériorer par un sunamie). Ils auraient été plus judicieux de construire à l'opposé des cote du passifique ( cotee continent).... Bie...

à écrit le 17/03/2017 à 10:03
Signaler
Merci beaucoup pour cette information, suivre l'actualité désastreuse de Fukushima dans le pays des 56 réacteurs nucléaires en fonctionnement n'est pas évident et une bonne nouvelle pour tout ces gens que les pouvoirs publics japonais auraient bien a...

le 17/03/2017 à 12:37
Signaler
Le responsable est bien l'état japonais qui a sous estimé l'amplitude possible d'un tsunami en dépit de données historiques. C'est le tsunami qui a fait les 20000 morts.

le 17/03/2017 à 13:17
Signaler
Votre voiture possède un système vous protégeant la vie en cas d'accident, vous enlevez ce système parce que vous pensez qu'il coute trop cher et c'est le sanglier qui traverse qui est responsable de votre décès ? Sans rire ?! Bref vous racon...

le 19/03/2017 à 10:33
Signaler
Monsieur le blasé, c'est le physicien qui a raison en rappelant que le tsunami a fait près de 20.000 morts et que c'est là le premier drame, le plus important.. Les dégâts radioactifs de la centrale n'atteindront jamais ce niveau de catastrophe. Pa...

le 20/03/2017 à 10:34
Signaler
" Par vos commentaires, vous méprisez ces 20.000 victimes et leurs familles" Par cette phrase vous affirmez que je n'ai pas le droit de parler du plus gros accident nucléaire au monde et donc vous démontrez que vous bossez pour la filière du nucl...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.