Prix de l'eau : dans 86% des villes, il a augmenté plus vite que l'inflation

 |   |  376  mots
Pour expliquer cette augmentation, les villes mettent en avant l'augmentation de la TVA sur la partie assainissement, qui est passée de 5,5% à 10% entre 2011 à 2014.
Pour expliquer cette augmentation, les villes mettent en avant l'augmentation de la TVA sur la partie assainissement, qui est passée de 5,5% à 10% entre 2011 à 2014. (Crédits : Flickr / Cha già José)
Cela est vrai dans 86% des grandes villes où 60 Millions de consommateurs a enquêté. Dans trois d'entre elles, le prix de l'eau finit par dépasser les 5 euros le mètre cube, alors que la moyenne nationale est à 3,55 euros.

La hausse de la TVA et les dépenses d'assainissement pèsent sur les ménages. Ainsi, le prix de l'eau dans les grandes villes françaises a augmenté plus vite que l'inflation entre 2011 et 2014, selon une étude publiée vendredi par 60 Millions de consommateurs sur son site.

Cette augmentation supérieure à celle de l'indice des prix est une réalité dans 112 des 130 villes sur lesquelles 60 Millions de consommateurs et la fondation France Libertés ont effectué leur enquête. Dans ces agglomérations, les prix ont augmenté en moyenne de 6,3% depuis 2011, pour une inflation de 4%.

La moyenne nationale à 3,55 euros le mètre cube d'eau

Parmi les villes où la hausse des prix a été la plus forte, Évreux (+37%), Bar-le-Duc (+25%) et Agen (+24%) occupent le haut du tableau. A l'inverse, seules douze villes ont baissé leurs prix, comme Antibes (-56%), Gap (-24%) ou Narbonne (-20%).

Au final, en 2014, trois villes - Évreux, Saint-Quentin, Laon - affichaient un prix du mètre cube d'eau supérieur à 5 euros, bien au-dessus de la moyenne nationale de 3,55 euros pour l'ensemble des 130 grandes villes étudiées. En 2014, le prix moyen de 3,55 euros le mètre cube se décomposait en 1,33 euro pour l'eau potable, 1,35 euro pour l'assainissement et 0,87 euro pour la TVA et les redevances.

Des contraintes locales très différentes

Pour expliquer cette augmentation, les villes mettent en avant l'augmentation de la TVA sur la partie assainissement, qui est passée de 5,5% à 10% entre 2011 à 2014, observe 60 Millions de consommateurs. Mais ce n'est pas la seule clé de lecture du phénomène, souligne un article à paraître dans l'édition d'avril du magazine, rapporte l'AFP. En effet, "il n'y a pas de hausse de prix mauvaise en soi", étant données les contraintes locales très différentes d'une ville à l'autre.

Les nappes phréatiques dans lesquelles est puisée la ressource en eau n'atteignent pas partout le même niveau de qualité et impliquent parfois des traitements importants. A l'autre bout de la chaîne, l'assainissement des eaux usées doit tenir compte du type de rejets dans le réseau (domestiques, industriels, agricoles). Et entre les deux, l'état des réseaux, des canalisations et des unités de traitement nécessitent parfois des investissements de renouvellement ou de modernisation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2015 à 18:52 :
en 2014 l'eau est le 3em secteur le plus corrompu après l'armement et le BTP ! Alors que c'est une ressource vitale pour l'humanité. Que font nos gouvernants pour moraliser tout cela, où trempent-ils aussi dans cette corruption, ceci expliquerai cela ?
Alors que l'on voit bien que la ressource eau va finir par se raréfier.
pour info 60 millions de consommateurs teste des douchettes à économie d'eau et préconise la pose de matériel d'économie d'eau sur les robinets et WC.
L'étude montre qu'une famille de 4 personnes peut réduire de 30% sa facture d'eau (de 150 m3 /an à 100 m3) soit 50 m3 d'économie d'eau par an, tout en gardant le même confort.
Il est indiqué que ces matériels d'économie d'eau permettent au final une économie entre 217 et 267 € /an ce qui représente 45% de la facture d'eau (30% d'économie pour l'eau et 15% supplémentaire sur l'énergie).
plus d'infos sur http://www.activeau.fr/test_60_millions_de_consommateurs.htm
a écrit le 21/03/2015 à 12:07 :
L'eau est de plus en plus polluée par les français!La purification coute de plus en plus cher!Si les français payaient le prix véritable,l'eau serait 30%plus chère.Il est temps que les français payent le juste prix de leurs services publics,stop a l'endettement
a écrit le 20/03/2015 à 18:19 :
L'eau doit revenir dans le domaine public, comme les autoroutes, à 70% comme E.DF. Qui a quitté E.D.F depuis l'ouverture à la concurrence ? 7% de sa clientèle.
a écrit le 20/03/2015 à 14:50 :
les grandes villes n'ont pas a se plaindre a 3,50 euros le m3.d'eau ok c'est cher.
nous dans un petit village de 330 habitants en gironde pour ne pas le nommé
JUGAZAN 33420 nous sommes un tiers a payer raccordé pour un prix de l'eau
rendu a 4,50 euros le m3 ,nous allons arriver a payer l'eau aussi cher que le vin de
SAINT EMILION mais que faut il faire?
Réponse de le 20/03/2015 à 15:32 :
A 0,0034€ ( prix des 0,75cl d'eau à 3,50€ le m3 ) on est encore très très loin d'une équivalence de prix avec le Saint Emilion.
Réponse de le 21/03/2015 à 4:08 :
Récupérer l'eau pluviale du toit par conduit et filtres tous simples, et citerne de 5000 litres avec surpresseur, c'est ce qu'on fait mes amis qui sont dans le meme département, et en étaient excédés : ils ont bénéficié d'une subvention conséquente. Pour le reste ils ont une excellente source d'eau délicieuse d'accès libre pour la boisson, et ne pas acheter de l'eau en bouteilles. Pour l'E.D.F trouvez un de leurs employés actifs ou retraités qui peuvent se chauffer, en ouvrant grand les fenètres quand ils ont trop chaud. Vendez lui votre maison pour etre son locataire eau et E.D.F inclus dans le Bail
a écrit le 20/03/2015 à 14:20 :
L'eau, élément indispensable à la vie, ne devrait pas être entre les mains de multinationales aux actionnaires de plus en plus cupides.
Réponse de le 20/03/2015 à 16:16 :
L'eau est un service publique... De fait ce que font les communes est juste une forme d'emprunt financier couplé à l'achat d'un service auprés d'un fournisseur.
Réponse de le 20/03/2015 à 16:16 :
L'eau est un service publique... De fait ce que font les communes est juste une forme d'emprunt financier couplé à l'achat d'un service auprés d'un fournisseur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :