Nucléaire : EDF signe la construction de 6 EPR en Inde

Ce projet était en négociation depuis plusieurs années mais n'avait pas encore abouti en raison du prix et du rapprochement en cours avec Areva. EDF signe également pour la construction de plusieurs parcs éoliens d'une capacité de 142 mégawatts.
L'électricien français va construire 6 EPR en Inde.
L'électricien français va construire 6 EPR en Inde. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)

EDF a annoncé mardi avoir signé un protocole d'accord avec l'électricien national indien Nuclear Power Corp of India (NPCIL) portant sur la construction de six réacteurs nucléaires à Jaitapur, dans l'ouest de l'Inde.

Projet ralenti ces dernières années

Les négociations ont été ralenties ces dernières années par des questions de prix ainsi que, plus récemment, par le projet de prise de contrôle des réacteurs nucléaires d'Areva par EDF. Si bien que le projet de Jaitapur, qui avait reçu en 2010 une première autorisation environnementale, en est toujours au stade des études techniques préliminaires.

"L'objectif des prochains mois sera de poursuivre la préparation, commencée par Areva et NPCIL en avril 2015, de la certification du réacteur EPR en Inde par l'autorité de sûreté indienne et de finaliser les conditions notamment économiques et financières et les spécifications techniques du projet, supervisées par l'agence nucléaire indienne DAE", souligne EDF dans un communiqué.

Lors de sa visite en Inde, François Hollande avait fait état lundi de progrès importants dans ce dossier.

Investissement dans l'éolien aussi

EDF a également signé un accord dans l'énergie éolienne terrestre avec le groupe Sitac. En vertu de cet accord, EDF prendra, via sa filiale EDF EN, 50% de la société SITAC Wind Management and Development Private Limited dont l'objectif est de construire d'ici la fin de l'année quatre parcs éoliens d'une capacité totale de 142 mégawatts (MW) dans l'Etat du Gujarat, l'un des plus ventés d'Inde.

A moyen terme, cette filiale prévoit de lancer quelque 220 MW supplémentaires de projets éoliens dans les Etats du Gujarat, du Maharastra et du Rajasthan. EDF a également signé un accord pour contribuer au programme national indien de développement de "villes intelligentes".

(Avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 10/04/2017 à 9:23
Signaler
Bonjour a toutes et tous, 6 PER soit 6*1500 MW ou 9000 MW, disponibles tout le temps, c'est un grand pas en avant pour l'Inde qui a enormement besoin d'energie. Reste a voir en quels termes le contrart sera signe. De nombreux emplois francais en de...

à écrit le 28/01/2016 à 9:54
Signaler
Le titre se veut accrocheur, mais il est malheureusement trompeur : on est en effet bien loin d'avoir signé quoi que ce soit avec les indiens. Nous n'en sommes qu'à des préliminaires, les indiens ont d'autres fers au feu et observent clairement comme...

à écrit le 28/01/2016 à 7:20
Signaler
Après Tchernobyl et Fukushima... Bohpal 2, the retour Et vive l'écologie

à écrit le 27/01/2016 à 17:37
Signaler
Excellent, encore un contrat dans la besace pour la France. Ce qui est pris n'est plus à prendre.

à écrit le 27/01/2016 à 12:46
Signaler
Bon plan pour l'Inde qui pourra obtenir un rabais voir la gratuité des centrales vu la gestion calamiteuse des constructions EPR. On en reparle dans quelques années.

le 28/01/2016 à 9:59
Signaler
Chiche ! on en reparle dans moins de 5 ans. Quand les EPR auront enfin démarré (c'est en bonne voie) et que leurs successeurs en cours d'optimisation (les EPR NM) se vendront comme des petits pains face à des éoliennes ou des fermes solaires sympathi...

à écrit le 27/01/2016 à 8:46
Signaler
Mais EDF sait il construire un EPR ? Là est la question. Les expériences en cours en Finlande et à Flamanville ne sont pas probantes.

le 10/04/2017 à 9:28
Signaler
D'une part, La construction des premiers de serie (y compris les 900 MW francais) prend toujours plus de temps. D'autre part, les contraintes d'evaluation des dossiers sont devenues de vrais freins a la constructon (Il suffit de voir ce qui se passe...

à écrit le 27/01/2016 à 6:06
Signaler
Le contrat est loin, loin d'être signé, et le titre de l'article est dangereusement exagéré. Et en contradiction d'ailleurs avec le corps. Ce qui a été signé est, comme l'indiquait l'Elysée, un protocole "fixant le cadre des négociations industrielle...

à écrit le 26/01/2016 à 21:04
Signaler
Acheter 6 EPR à des gens qui n'ont pas encore réussi à en construire un seul dans les délais et le budget prévu. C'est au minimum de la témérité, à moins que ce ne soit de l'aveuglement. Ce qui m'ennuie c'est que maintenant que Areva est devenu E...

le 28/01/2016 à 7:51
Signaler
Il est vrai que le désastre industriel de la construction des EPR de Flamanville et de Finlande jette une lumière crue sur la perte dramatique de savoir-faire industriel français entre les années 80 et aujourd'hui. La construction des derniers réacte...

le 28/01/2016 à 10:04
Signaler
Question au consommateur/contribuable : est-ce que cela vous empêche de dormir de payer votre électricité "nucléaire" 40% moins cher que la moyenne européenne et même deux fois moins cher qu'en Allemagne ? Au lieu d'être fier d'une réussite national...

à écrit le 26/01/2016 à 19:02
Signaler
A chaque bonne nouvelle pour l'industrie français, on voit poindre l'armée de râleurs impénitents tout juste bon à dénigrer notre pays et notre industrie. Ils dépenseraient autant d'énergie à bosser, peut-être que ça irait mieux en France.

le 26/01/2016 à 19:52
Signaler
Bonne nouvelle ??? Vendre un truc qui coûte 2 bras et qui ne fonctionne toujours pas ???

le 26/01/2016 à 23:33
Signaler
+1 Delenda. Effectivement, c'est assez impressionnant de bêtise et d'autoflagellation ces commentaires.

le 27/01/2016 à 0:12
Signaler
Tout à fait d'accord, toujours les mêmes grincheux qui le lundi se plaignent que notre industrie est morte, et le mardi arrivent à râler quand on signe des milliards de contrats. C'est sûr que se lamenter à tout bout de champ et critiquer tout y comp...

à écrit le 26/01/2016 à 18:48
Signaler
et pendant ce temps moins 4000 emplois , on va juste leur vendre les plans ?

à écrit le 26/01/2016 à 18:48
Signaler
et pendant ce temps moins 4000 emplois , on va juste leur vendre les plans ?

à écrit le 26/01/2016 à 18:40
Signaler
Espérons que ce n'est pas au forfait avec des délais idiots et sans possibilité de renégocier comme en Finlande.

à écrit le 26/01/2016 à 18:06
Signaler
si tout va bien le contribuable français va encore y laisser quelques milliards d'euros ,quand on voit les echecs actuel cela ne rassure pas!!!!

le 26/01/2016 à 19:29
Signaler
ah bon? parce que les augmentation de coût de l'EPR en Finlande à augmenté vos impôts ou vos taxes? ... un peu de réflexion avant de poster des choses stupides ne ferait pas de mal.

le 26/01/2016 à 23:01
Signaler
a reponse de reponse non mais par contre le prix du KW lui augmente a tour de bras ,peut etre que vous vous eclairez a la bougie!!!!!!

le 28/01/2016 à 10:21
Signaler
bien sur le prix du KW augmente et va encore augmenter,faut bien payer la grande vie menée par leur comité d'entreprise,les bénéficiaires ont honte et ne précisent pas les tarifs de vacances dont ils bénificient,et bien sur c'est nous qui payons leu...

à écrit le 26/01/2016 à 16:49
Signaler
Pas foutus de finir ce qui est commencé, ils veulent en construire d'autres

le 26/01/2016 à 19:23
Signaler
il est ou le rapport? "la parole est d'argent mais le silence est d'or ", méditez cela.

le 26/01/2016 à 19:52
Signaler
En Finlande, ce n'est pas Edf mis Areva

le 27/01/2016 à 13:19
Signaler
@ Electron t'es pas au courant que ce bon gouvernement a obliger EDF a prendre Areva, tu dois travailler pour ce gouvernement d’après toutes les réponses que tu met en ligne.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.