Pétrole : l'Opep prévoit un marché "davantage équilibré" en 2016

Par latribune.fr  |   |  361  mots
La demande de pétrole Opep va passer de 29,3 millions de barils par jour en 2015 à 30,5 mbj en 2016, selon le ministre de l'Energie qatari.. (Crédits : MonFinancier.com)
L'organisation des pays exportateurs de pétrole estime que la contraction de la production des pays ne faisant pas partie de l'Opep et la hausse de la demande mondiale de "ces derniers mois" va permettre de soutenir le cours de l'or noir.

Alors que les cours du brut ont dégringolé de près de 60% depuis juin 2014, l'organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) croit en une année 2016 meilleur pour le marché. "L'Opep est confiante dans le fait que le marché sera davantage équilibré" l'année prochaine, a déclaré dimanche 11 octobre le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), Abdallah el-Badri, lors d'une conférence sur le pétrole et le gaz à Koweït City.

"Ces derniers mois, il y a eu une contraction de la production des pays producteurs non-Opep et une augmentation de la demande mondiale", a-t-il mis en avant.

Il a cependant admis que "l'offre sur le marché reste excédentaire", constatant que le marché du pétrole a fait face à "une période extrêmement difficile".

La demande pour la production non-Opep va encore baisser, selon le Qatar

Un peu plus tôt dimanche, Mohammed ben Saleh al-Sada, le ministre de l'Energie et de l'Industrie du Qatar, président par intérim de l'Opep, avait dit voir des signes d'une remontée des prix du pétrole en 2016 avançant lui aussi une reprise de l'économie mondiale et d'une hausse de la demande.

La demande pour la production non-Opep s'est réduite en 2015 et va encore baisser en 2016, selon lui. En revanche, la demande de pétrole Opep va passer de 29,3 millions de barils par jour en 2015 à 30,5 mbj en 2016, a estimé le responsable qatari.

Le faible niveau actuel des prix a poussé, selon le ministre, les compagnies pétrolières à réduire leurs investissements de 20% en 2015, alors qu'ils avaient atteint 650 milliards de dollars en 2014. Cette réduction est de nature à faire baisser la production, a-t-il dit.

Le pétrole à la hausse sur les marchés

Le pétrole était orienté à la hausse lundi 12 octobre en Asie, en raison notamment de déclarations de l'Opep. Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre gagnait 0,93% à 50,09 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Le baril de Brent, la référence européenne du brut, également pour livraison en novembre, s'appréciait de 0,78% à 53,06 dollars.

(Avec AFP)